MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

prix des produits bio : j'hallucine :shock:

j'avais décidé de prendre soin de notre santé et notamment en achetant des produits bio...

quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai vu les prix!
alors passe encore pour les legumes,  
je suis prete à faire des sacrifices pour manger mieux, mais ce qui m'a semblé terrible, ce sont les produits du quotidien : les épices, le miel, le beurre, l'huile, le chocoalat, la farine (mon dieu la farine!!!!)...

et je parle meme pas des produits d'entretien (25 euros le tout petit paquet de lessive :shock: :shock: :shock: )

comment vous faites pour accéder à ces produits?
vous les achetez où vos produits bios?
ou alors, vous aussi vous serrez le budget pour pouvoir vous offrir de bonnes choses, qui vous refilent pas le cancer à la première bouchée....
je suis dans le brouillard!
H
55 ans Paris 139
Dans certaines grandes surfaces tu as des produits bio, huiles de première pression à froid, légumes secs, pain, gateaux et même fruits et légumes frais à prix corrects.

A Champion, de la courge découpée à 2e le kilos de la betterave à 1,29 le sachet au lieu de 99 pour la culture classique etc.

Il y en a aussi à carrefour et casino (dont marque de l'enseigne).
53 ans 14650
Chez Carrefour tu trouve pleins de produits Bio et très souvent il y a des offres.

A partir du 7/2 jusqu'au 17/2 les produits Carrefour Agir Bio petit dej sont en promo 1 acheté = 2eme moitie prix par exemple.

Sinon j'achete pas mal en Angleterre ou c'est effectivement beaucoup moins cher car beaucoup plus repandu.
L
42 ans 340
je-suis-comme-je-suis a écrit:

ou alors, vous aussi vous serrez le budget pour pouvoir vous offrir de bonnes choses, qui vous refilent pas le cancer à la première bouchée....


Je passe juste par ici histoire d'enlever une idée très répandue de vos têtes: l'avantage du bio c'est contre la pollution globale de la planète and co, en aucun cas on a pu prouver que c'était meilleur pour la santé que les produits de base. Un kilo de carotte bio vaut le même kilo de carotte non bio d'un point de vu nutritif. De même que l'on a pas le recul pour savoir si vous vivrez plus vieux en mangeant bio.
Alors que tu veuilles faire un geste pour la planète c'est louable et tout le monde te diras merci, si c'est parce que tu penses te faire du bien à toi même ne te prive pas pour manger bio ça ne change rien :lol: :lol:
oui Lidie, surement, mais je ne pense pas dire de betise en pensant que des legumes qui ne sont pas aspergés de pesticide, raticide, fongicide, ben c quand meme meilleur pour nous qui sont normalement pas configurés pour manger des pesticides, foncgiciddes...
non?

je me trompe peut etre, c'est peut etre une idée reçue!
dites moi si je déconne!
H
55 ans Paris 139
Lidie a écrit:
je-suis-comme-je-suis a écrit:

ou alors, vous aussi vous serrez le budget pour pouvoir vous offrir de bonnes choses, qui vous refilent pas le cancer à la première bouchée....


Je passe juste par ici histoire d'enlever une idée très répandue de vos têtes: l'avantage du bio c'est contre la pollution globale de la planète and co, en aucun cas on a pu prouver que c'était meilleur pour la santé que les produits de base. Un kilo de carotte bio vaut le même kilo de carotte non bio d'un point de vu nutritif. De même que l'on a pas le recul pour savoir si vous vivrez plus vieux en mangeant bio.
Alors que tu veuilles faire un geste pour la planète c'est louable et tout le monde te diras merci, si c'est parce que tu penses te faire du bien à toi même ne te prive pas pour manger bio ça ne change rien :lol: :lol:


Pas tout à fait et c'est pour cela que la teneur en polluants des produits pour bébé est très controlée, parce qu'il y a eux des décés d'enfants à cause de concentration de nitrates genants l'oxygénation etc et les produits bio contiendraient une plus grande quantité de nutriments.

Ayant une formation d'ingénieur agro spécialisée en bio je peux te dire que chaque année il y a de gros scandales du au fait que des produits sont brutalement déclarés cancérigènes, ou interdits et les agriculteurs n'ont même pas le droit de les jetter, il faut les ramener pour neutralisation, ou bien on limite leur utilisation (sans aucun contrôle ni sur le terrain ni sur les produits finis), on impose des conditions d'utilisation, masques à gaz, combinaison hermetique intégrale etc de plus en plus draconniennes...

Les agriculteurs avaient à l'époque l'espérance de vie la plus basse des francais, 55 ans je crois et le plus haut taux de cancers, maladies dégénératives etc.

Par contre les agriculteurs bio ont une espérance de vie supérieure à celle des français et un taux de suicide plus bas que la population française, malgré le fait qu'ils sont confrontés à plus de problèmes économiques du à ce qu'ils accédent à moins de subventions et de débouchés.

Après l'industrie des produits agricoles est la même que pour les médicaments etc et son lobby est le plus puissant du monde, celle qui fait le plus de chiffre d'affaire et de bénéfices et elle paye des millions d'euros chaque année pour imposer cette idée... le bio, c'est un gadget inutile...

Leur lobbying a fait qu'en France les agri bio ont accés a moins d'aides et on est un des pays on l'on produit le moins de bio contrairement à l'Allemagne etc. Et un des pays ou l'on est confronté à le plus fort taux de problèmes de sols dus aux tassements, aux lessivages, et à la pollution des eaux etc.

Dans certains pays, usa, Canada, Suéde, etc les études épidémiologiques ont démontrés que les personnes prenant du bio avaient moins de problèmes de santé, tant au niveau physique que psychologique, d'infertilité, une espérance de vie plus grande, des capacités d'apprentissage facilitées au point que certains préconise le bio comme un élément de santé nationale et font des tests dans les écoles, les hopitaux, les prisons, les maisons de retraite etc...

Les mouvements bio ont commencé dans certains pays avant la deuxième guerre mondiale, donc si, on a quand même quelques chiffres et un peu de recul.

Je ne dis pas que le bio est la panacé, mais de la même façon que l'on traitait les écolos de pauvres crédules pour s'apercevoir maintenant qu'on est bien dans la merde car ils avaient raison, je pense qu'il faut être attentif aux études timides expliquant les bienfait du bio et les risques des polluants contenus dans les fruits et les légumes (une enquête sur le sujet ce mois ci dans capital), car il se pourrait aussi qu'elles aient raison.

Donc oui c'est une grosse dépense, mais cela peut-être aussi un bon investissement en retour de qualité de vie.

Mais là ou je te rejoins à 100p100, c'est que cela réduit d'autant les polluants globaux, et tu as bien fait de le signaler car c'est super important.
L
42 ans 340
J'ai tout lu, le seul problème c'est que ton discours fait un peu trop propagande à mon goût.... Sorry....
Parce que le fait de cultiver Bio qui fait baisser le taux de suicide des agriculteurs ça me fait doucement rigoler :lol: :lol: :lol:
39 ans Sud Ouest 3873
Lidie a écrit:
je-suis-comme-je-suis a écrit:

ou alors, vous aussi vous serrez le budget pour pouvoir vous offrir de bonnes choses, qui vous refilent pas le cancer à la première bouchée....


Je passe juste par ici histoire d'enlever une idée très répandue de vos têtes: l'avantage du bio c'est contre la pollution globale de la planète and co, en aucun cas on a pu prouver que c'était meilleur pour la santé que les produits de base. Un kilo de carotte bio vaut le même kilo de carotte non bio d'un point de vu nutritif. De même que l'on a pas le recul pour savoir si vous vivrez plus vieux en mangeant bio.
Alors que tu veuilles faire un geste pour la planète c'est louable et tout le monde te diras merci, si c'est parce que tu penses te faire du bien à toi même ne te prive pas pour manger bio ça ne change rien :lol: :lol:



Ben t'as pas tout compris au bio alors... Et tu n'es pas renseignée non plus sur ce que tu consommes, sinon tu ne dirais pas ça.
Et quand on voit l'explosion des cancers et autres, ça fait réfléchir, moi je pense quand même voir d'où ça vient...
Tu parles de qualité nutritive sur la carotte mais la teneur en toxique c'est autre chose, et entre une huile de supermarché et une huile bio et ben les valeurs nutritives je te garantis que c'est autre chose (et gustative aussi !).

La bio se résume à plus que "pas de produits chimiques sur les carottes" c'est aussi pas d'huiles raffinées et désodorisées (par des dérivés pétroliers), pas de graisses hydrogénées et estérifiées, pas de "sirop de sucre inverti", pas d'édulcorants, pas de conservateurs, pas de sirop de glucose partout, pas de colorants synthétiques, pas de sucre raffiné, etc, etc, etc.... Je continue ?
Dans tout ce que j'ai cité, il y a pas mal d'études pour montrer la nocivité de ces substances sur la santé.
Et je ne parle même pas des produits d'entretien et de cosmétique. C'est pire.
CQFD.


Ca fait du bien à soi ET à la planète. Que demander de plus ?
Bien sûr ce n'est pas la panacée mais c'est mieux et de loin que le non bio.

Oui, il y a un surcoût quand on achète du bio, mais faut voir à combien on évalue sa santé... Et le respect de notre terre. Consommer même partiellement bio, c'est un bénéfice pour soi et pour les autres.

je-suis-comme-je-suis pour te répondre, le vrai bio s'achète dans les "COOP BIO" c'est une chaîne de bio assez accessible pour les produits courants. C'est même les moins chers, car ils ont une vocation démocratique... Ils ont un site avec les adresses des magasins. Attention les tarifs varient selon les coops.
Pour donner un repère, sur Amiens j'avais le litre de lait à 0,98 euros environ, les biscuits en vrac vers 11 euros le kilo, le thon 2,50 euros la boîte. Ici je n'ai pas repéré tous les prix.

Perso on achète aussi du bio de grande surface mais faut savoir que c'est un bio opportuniste et non un bio convaincu et ce n'est pas toujours moins cher, faut vérifier. Ca peut quand même aider à compléter.

Chez moi 90% des cosmétiques sont bio et/ou écologiques. Les produits d'entretien le sont aussi en majorité. Pour les aliments c'est encore mixte. Le plus courant est bio et j'en suis très heureuse.

Je ne sais pas où tu es allée mais les prix des produits courants ne sont pas prohibitifs sauf dans les petites boutiques de centre ville (j'avais vu la même boîte de thon que celle de la coop à 7 euros :shock:) donc attention à l'endroit où tu achètes.
Il y a aussi des boutiques sur internet qui vendent du bio, je ne les connais pas mais c'est peut-être interessant.
Pour les légumes il y a des agriculteurs bio qui vendent en direct par un système de paniers. Pas d'intermédiaire donc moins cher. D'ailleurs je vais me renseigner là-dessus.


Quand au suicide des agriculteurs, vrai ou pas, je vois pas ce qu'il y a de drôle :roll:.

Voilà,
;)
54 ans 671
je-suis-comme-je-suis a écrit:
comment vous faites pour accéder à ces produits?
vous les achetez où vos produits bios?
ou alors, vous aussi vous serrez le budget pour pouvoir vous offrir de bonnes choses, qui vous refilent pas le cancer à la première bouchée....
je suis dans le brouillard!

Oui en partie je crois que c'est une question de priorité qu'on se choisit (qualité de vie), et puis ensuite de répartition du budget familial en conséquence.

J'avais 24 ans quand j'ai commencé à donner la priorité à cette qualité d'alimentation et, depuis le temps, j'ai complètement intégré les prix du bio dans mon quotidien, et mon budget en tient compte : j'ai perdu l'habitude de m'inquiéter en comparant avec les prix du non-bio, cela fait partie du choix de base que j'ai fait.

Je fais attention au prix de ce que j'achète, évidemment, car dans les magasins bio tu trouves aussi des prix allant du simple au double pour le même type de produit, en fonction de la marque ou de la provenance par exemple. On y trouve aussi de plus en plus de tentations sous forme de produits bio de luxe... :roll:

Certains dépensent des fortunes en chaussures ou en bijoux, en coiffeur ou esthéticienne, ou bien en fast-food, ou bien en tuning, ou encore en DVD ou en équipement home-cinéma ou en alcool, ou que sais-je encore ?
Tu comprends donc que c'est juste un choix de départ qui prime sur le reste en fonction d'un style de vie qu'on se choisit.

Pour le même prix certains vont s'offrir un voyage lointain à la façon "routard", d'autres vont préférer s'offrir une télé avec écran plat géant. Chacun son truc.

Je crois aussi qu'on ne mange pas de la même façon lorsqu'on mange bio. Cette tendance correspond en général à une préoccupation de se nourrir mieux et "autrement" (je ne parle pas ici des personnes qui vont se nourrir avec des plats prêts à consommer estampillés Mon0prix Bio ou La Vie CIaire).
Donc on se retrouve avec une alimentation plus centrée sur sur les céréales-légumineuses et sur les légumes, on achète des produits plus bruts, on cuisine davantage, et puis on travaille le goût des préparations, les épices redeviennent "précieuses" en quelque sorte, etc.

J'achète mes produits frais sur le marché chez les producteurs bio, et pour le reste je m'approvisionne dans les magasins Biocoop (voir les magasins regroupés sous cette enseigne avec un bon moteur de recherche).

Pour la lessive tu as des solutions économiques comme les noix de lavage (voir ce terme avec la fonction recherche du forum).
Pour les nettoyants ménagers tu peux échanger tous tes produits industriels pour quelques solutions simples et plus respectueuses de l'environnement et des habitants de ta maison (vinaigre d'alcool, bicarbonate, etc).
Plein de sites et de blogs sur Internet sont disponibles pour ceux que ça intéresse et qui veulent apprivoiser ces concepts.

Mais c'est sûr que si tu passes au bio en continuant de consommer de la même façon que tu le faisais en non-bio, ça va te revenir vraiment plus cher !
39 ans Sud Ouest 3873
Merci VertFushia de compléter mon propos, j'avais la flemme de développer, mais effectivement j'adhère à 100% avec ce que tu dis.

Cela dit, faire la transition entre le monde standard et celui du bio ça demande du temps et de l'adaptation. Je pense que ça met un certain temps (mais c'est un choix avant tout), enfin pour nous c'est progressif en fait.
54 ans 671
petitefraisedesbois a écrit:
Merci VertFushia de compléter mon propos, j'avais la flemme de développer, mais effectivement j'adhère à 100% avec ce que tu dis.

Cela dit, faire la transition entre le monde standard et celui du bio ça demande du temps et de l'adaptation. Je pense que ça met un certain temps (mais c'est un choix avant tout), enfin pour nous c'est progressif en fait.

Coucou petitefraisedesbois, en fait de compléter je n'avais pas vu ton post car j'écrivais tandis que tu postais... :oops:

Nous sommes d'accord : "c'est progressif" et puis "ça reste mesuré" tout de même, il ne s'agit pas de devenir des marginaux asociaux ni des frustrés...
Personne n'est parfait. Par exemple je ne peux pas me priver de Harib0 ou de PringIes si l'envie m'en prend, sous peine pour moi de faire une crise d'hyperphagie assurée dans les 24 heures. Je file parfois m'approvisionner chez Pic*rd en cas d'urgence ou de flegmingite aiguë. Et sous mon propre toit "nous" ne partageons pas les mêmes convictions ni les mêmes bio-goûts, il faut de tout pour faire un monde. ;)
Tout ça ne m'empêche pas de raccourcir ma douche de quelques minutes pour me donner meilleure conscience, + autres B.A. environnementales à la mode par les temps qui courent. :idea:
H
55 ans Paris 139
Lidie a écrit:
J'ai tout lu, le seul problème c'est que ton discours fait un peu trop propagande à mon goût.... Sorry....
Parce que le fait de cultiver Bio qui fait baisser le taux de suicide des agriculteurs ça me fait doucement rigoler :lol: :lol: :lol:


Je ne travaille pas et n'ai jamais travaillé dans le bio, donc, je n'ai rien à vendre de particulier, simplement une expérience à partager comme nous tous ici.

Sinon beaucoup des produits utilisés sont de puissants poisons du systéme nerveux et on sait maintenant que les tendances suicidaires sont multifactorielles et que la bio chimie intervient aussi dans un certain nombre de passages à l'acte même si elle n'est sans doute pas prépondérante.

Ainsi un chercheur avait mis en évidence que le nombre de suicide augmentait en même temps que diminuait la teneur en magnésuim des sols et de l'alimentation. On sait aussi que certains médicaments augmentent les risques de passage à l'acte chez les personnes prédisposées.

Cette histoire de suicide m'avait beaucoup marqué, car elle me semblait témoigner de ce que les agriculteurs bio vivaient une certaine harmonie personnelle et pro alors que les autres vivaient une grande détresse, et un stress souvent trop lourd. Et aussi que les produits avaient peut-être plus d'effet sur certains éléments de notre vie que nous ne pouvions l'imaginer.

Mais ce n'est qu'un élément anecdotique.

Je te rejoins aussi Vetfushia quand tu parles des différentes habitudes de consommation.
41 ans 2883
Il se trouve qu'on peut rajouter parfois un élément de "gout" dans les produits bio par rapport aux autres produits.
Maintenant, l'histoire de gout, c'est subjectif, on ne peut pas affirmer que le "bio" c'est toujours meilleur au gout. (surtout moi la fana des bonbons bien chimiques).

Pour ma part, j'ai découvert les produits bio:
- parce que je recherchais des variétés spéciales de farines, fruits, légumes, algues, fruits confits, etc, et que seuls les magasins bio en proposaient dans certains cas. Possible que ce ne soit pas assez "rentable" pour une agriculture travaillant plus sur la quantité.
- parce qu'on donne à manger de tout à nos rats par exemple, et que sur ces bêtes là, la dose léthale de produits chimiques est beaucoup plus basse que la dose léthale pour un être humain (en clair, on mange un abricot sur lequel il reste des traces de pesticides: nous, on ne sent rien, on est pas malade, mais par contre, les rats peuvent en crever rapidement).
- parce qu'au rayon bio, les fruits et legumes sont parfois plus "beaux", et donnent envie, contrairement aux tas un peu ternes dans les autres bacs.

Maintenant, pour raisons économiques, on ne mange pas souvent de produits bios. En règle générale, je prend des oeufs bio, à prix comparables, je prend du bio, et aprés, le reste, c'est occasionnel.
39 ans Sud Ouest 3873
VertFushia a écrit:
petitefraisedesbois a écrit:
Merci VertFushia de compléter mon propos, j'avais la flemme de développer, mais effectivement j'adhère à 100% avec ce que tu dis.

Cela dit, faire la transition entre le monde standard et celui du bio ça demande du temps et de l'adaptation. Je pense que ça met un certain temps (mais c'est un choix avant tout), enfin pour nous c'est progressif en fait.

Coucou petitefraisedesbois, en fait de compléter je n'avais pas vu ton post car j'écrivais tandis que tu postais... :oops:


lol eh bien ce n'est pas grave le hasard a bien fait les choses :lol:.

Je voulais préciser l'adresse des coops (elles s'appellent exactement des BIOCOOP) : http://www.biocoop.fr/

;)
48 ans 759
Je pense que le bio c'est surtout un truc de bobos friqués, on peut acheter quelques trucs en bio, mais tout c'est pas possible. A moins d'être super riche ! De plus les légumes bios n'ont pas de conservateurs, ils s'abiment vite, donc ça va si on peut aller faire les courses tous les jours ! Enfin il faut faire attention aux moisissures sur les fruits et légumes bios qu'on ne voit pas forcément.
B I U


Discussions liées