MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Tout va bien donc tout va mal...

32 ans Caherconlish, IRELAND 32
Bonjour.

J'ai longtemps hesite a poster ici mais apres la enieme soiree a parcourir les posts en me sentant de plus en plus mal, je me dis que ce serait stupide  
de ne pas me lancer.

Vers mes 12 ans j'ai commencer une depression. J'ai etee internee 5 fois dans des sections psychiatriques pour adolescents (ma premiere a 12 ans, j'ai appris plus tard qu'il n'acceptait normalement pas avant 15 ans mais mon cas devait leur sembler interessant...). J'ai du faire 3 tentatives de suicides dont une seulement qui etait un appel a l'aide (celle qui m'a amene a mon premier internement). J'ai fuguer trois ou quatre fois. J'ai etee un an en foyer a cause d'incompatibilite a vivre avec ma mere.

Lorsque j'etais petite, je la deifiais presque. Je lui disais tout tout. Je m'excusais meme quand elle avait tort mais je faisais tout de meme des crises de nerfs tres violente. A l'adolescence evidemment, cet amour inconditionnel est passe a la haine (les extremes evidemment) et on se disputaient constamment ce qui ne faisait qu'amplifier mon mal etre.

Je suis retournee vivre avec elle, apres un an de foyer donc, vers mai 2006. Vers octobre 2006 elle me vire de la maison sans trop m'expliquer pourquoi et puis j'apprend qu'elle est retombee en depression et qu'elle ne voulait pas m'infliger ca. De plus elle commencait un traitement plus lourd et etait en conge maladie de son travail. A cause de ca je voulais absolument partir et je decide de rechercher une famille pour etre jeune fille au pair. Durant mes demarches je rencontre un homme et nous devellopons des sentiments tres fort.

Je suis a present en Irlande, pour 6 mois.

Durant ma periode depression je faisais le yoyo, je ne sais pas exactement quand j'ai commencer mais je sais qu'au debut je prenais juste mes crises pour de la gourmandise. Les regards des autres me faisaient manger en cachette ou devant ma mere (elle porte des oeilleres souvent). Je ne m'en suis rendue compte que vers mes 15/16 ans.

Ma periode depression tres profonde a sembler disparaitre d'elle meme vers mes 15 ans. J'avais des rechutes mais pas tres dures et pas tres longues. Vers 17 ans j'ai arreter de faire le yoyo en comprenant que si j'arretais de me priver des jours apres une crise mes crises dimunieraient peut etre. Et effectivement elles ont quasiment totalement disparus, jusqu'a maintenant.

Je suis loin de mes amis (que je considere comme ma vraie famille), loin de celui qui semble vraiment m'aimer, plus proche de moi-meme. Et je retombe dans les crises petit a petit. J'ai essayer de me faire suivre plusieurs fois. J'ai vu 8 psys sur une longue periode en tout. Aucun n'a reussi a faire avancer les choses. Je recommence aussi les deprimes, les crises d'angoisses, de stress, de pleurs. Et je mange je mange...

Je suis desolee de ce recit mal construit j'ai balancer ca comme ca venait. Je m'auto-analyse pas mal et je pense savoir d'ou viennent mes problemes sans reussir a cerner la chose totalement. N'empeche que ca ne m'aide pas du tout.

J'ai peur de replonger totalement ici, de devoir partir avant la fin de mon sejour, de tout bousiller encore, de perdre mon homme.

J'ai peur de milliers de choses et je mange. Sans cette fois contrebalancer par des jeunes. Je sais que ca ne ferait qu'empirer les choses...
25680
Bonjour VodkaDunhill,

Depuis que tu es en Irlande, sortie de ta journée de jeunes filles au pair que fais-tu ?
As-tu reconstruit là bas un réseau amical de sorties etc ?
32 ans Caherconlish, IRELAND 32
Non justement. Je suis dans un petit village et pour aller en ville il faut que quelqu'un m'y conduise. Pour me faire des amis il faudrait que je prenne des cours anglais seconde langue mais pour les payer ils acceptent ni cash ni CB donc je devais donner l'argent a la famille qui me ferait un cheque. Mais ca c'est vite avere chiant et depuis je n'ai reussi a aller en ville que deux fois en sortie avec leurs anciennes au pair qui etaient venus en vacances et je n'ai pas penser a retirer de l'argent. Bref je me demotive facilement. Le jour ou j'arriverais a me lever a 8h du matin (la petite est a l'ecole le matin) je pourrais m'inscrire etc.

Pour l'instant je suis seule. L'internet a eu un soucis pendant ces quatre derniers jours et je me suis retrouvee coupee de mes amis, autant dire que j'ai beaucoup deprimer...

:) Merci de ta reponse.
32 ans Caherconlish, IRELAND 32
Et voila... J'etais en crise de stress ou d'angoisse, j'ai du mal a les differencier, et au lieu de me jeter sur la bouffe (parce que je ne veux pas les "voler" ce n'est pas chez moi et que je ne pouvais pas aller faire des reserves au magasin) j'ai pris un couteau et j'ai commencer a me couper au niveau du poignet...
Non pas pour mourir mais bien, comme je le faisais avant, pour la cicatrice, pour la douleur qui me devie de ma douleur mentale et pour le sang qui s'ecoule comme la peine qui s'en va et me rapelle la Vie.
Heureusement je n'ai pas ose continuer assez pour faire couler ce dernier, peur que quelqu'un arrive, et j'ai juste depuis comme une grosse egratinure.
Mais le geste est bien la. Le geste que je n'avais pas fait depuis si longtemps. Qui, a des periodes, devorait tellement mon avant bras que je n'avais plus de place pour en faire de nouveau et que je devais porter en permanence cette espece de "chaussette pour avant-bras" ultra fashion a la Avril Lavigne.

:cry: Je vais pas bien, mon amoureux en prend plein la gueule certains soirs... Je sais plus quoi faire.

Pourquoi ils faut toujours que ca recommence dans les moments ou je peux le moins lutter contre ?
Z
35 ans corse 164
bonjour...
ton histoire m'a touché parce qu'elle me rapel tout bêtement la mienne. Le changement de vie je connais... Ma seule différence avec toi c'est ma famille : j'ai des parents géniaux et c'est bien ça le problème, si tu me permet de dire ça... apres mon bac j'ai quitté la corse, ma vie ma famille mes amis pour partir a paris pour faire mes études. Depuis 4 ans j'ai déménager 4 fois toujours pour la même raison. Alors comment construire une vie et des relations? je n'arrive même plus à m'attacher de peur de reperdre tout à nouveau. Et enfin comme toi je suis en angleterre pour quelques mois !!! je sais vraiment à quel point c'est difficile mais dis toi une chose tres importante : même si "ton homme" et tes amis (ta vrai famille" ) sont loin tu les AS. tu as la chance d'avoir un réseau de gens qui t'aime et sur qui tu peux compter et ca c'est tres important. Je comprends aisément que tu déprime et que pour combler ton vide affectif, car toi comme moi c'est bien ce que nous fesons, tu manges je fais pareil... Mais un jour il faut dire merde! il faut regarder sa vie et se dire je suis en irlande, je découvre un nouveau pays, je m'enrichis de nouvelles choses, j'ai un homme et des amis qui m'aime et même si ils sont loins ils sont la. alors je profite et bizarement quand on profite de la vie les jours semblent moins long et le temps qui te sépare des bras de ton amoureux passera bcp plus vite. je n'ai pas encore personnellement réussi a appliquer tout ca et mes crises sont toujours la mais il faut y croire je t'assure. bats toi pour vivre tu verras que ca en vaut la peine!
42 ans lille et toulouse 1240
il est où ton village ?
ma soeur habite l'irlande ! elle peut peut être t'aider ?
B I U