MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les zhoms ne vous aiment pas pour votre physique.

47 ans 76 10598
Lundi dernier, dans l'émission "on n'est pas que des parents" sur France5, l'invité, Olivier Bardolle, a eu cette phrase très interrésante:

" aucun homme n'a jamais aimé  
une femme pour son apparence physique!" :-s

Et pour complêter son propos, il ajoute:

" Si vous êtes aimé pour votre apparence physique, ce n'est pas de l'amour, c'est du fétichisme. L'homme ne vous aime pas vous mais votre image."

(Si vous voulez l'entendre, voici la vidéo. le passage en question se trouve aux alentours de 22 minutes.)

Que pensez-vous de cette affirmation? :-k
41 ans 2883
Possible.
ça depend en fait de la définition qu'on donne au verbe "aimer" j'imagine.
38 ans Rhône-Alpes 872
Ben je dirais qu'il a pas tort.... ni raison...

Dans un sens pour nous remarquer au "début" faut bien qu'on attire son oeil !

Et après..... oui c'et pour ce que l'on est, ce qu'on dégage, notre attitude, nos pensés, pour notre personne entière...

Quand mon Zomme me dit que je suis unique en mon gère et que c'est ça qui fait qu'il est dingue de moi (euhhh je site hein !!! et nan nan mes cheville enfle pas ;) ) ... je pense réellement qu'il même pour mon "tout"

Parceque oui.... si c'était uniquement sur le physique... pas sûr qu'il me dévore avec des yeux d'amour ;)
38 ans 3935
C'est un peu manichéen à mon sens.

Aimer d'amour oui, on aime une personnalité, mais l'attirance physique, au sens sexuel du terme, ne peut exister à mon avis que si l'on trouve la personne attirante, en fonction de ses propres critères. Et comme je pense que nous sommes tout de même, à la base, des animaux évolués certes, mais des animaux tout de même, et donc à la recherche d'un/une partenaire pour se reproduire, l'amour (au sens "envie de rester avec untel ou unetelle et de vivre avec") ne peut exister sans désir (même si je pense que le contraire peut arriver).
38 ans Rhône-Alpes 872
:shock: :shock: :shock: comment j'ai écris "qu'il m'aime" !!!! :shock: :shock:

:drinking: :drinking: :drinking: :drinking: :drinking:
44 ans 785
Ouiap j'ai vu ça en cours, c'est l'histoire de la surestimation de l'objet par la pulsion sexuelle!

Ca fait que la pulsion transforme globalement l'autre en une personne digne d'amour à tout point de vue.

Ca fait aussi qu'on peut se rouler des pelles avec la langue en oubliant que ca n'a aucun sens de mettre en contact deux entrées de tubes digestifs...
35 ans Bordeaux 364
ça me paraît extrêmement évident. Dire qu'on aime quelqu'un pour son physique, ce n'est pas aimer...c'est comme dire qu'on est amoureix d'un tableau, d'un dessin, d'une chanson...ça n'a pas ce "rapport amoureux" qui necessite deux "consciences capable d'éprouver cet amour". Essayez donc d'être amoureux d'une chose, vous aurez du mal :lol: :lol:

Je pense qu'il devait jouer sur le côté purement "sensé" du verbe aimer, effectivement.
33 ans là bas, au loin 1705
pour ma part je crois qu'il y a plusieurs catégories d'amours, le coup de foudre est un amour qui nait après une attirance physique (la première chose qu'on voit c'est un physique), mais l'amour peut naitre aussi après que deux personnes se soient connus, l'attirance (sexuelle!) peut naitre aussi de l'estime qu'on a pour cette personne. et puis on peut avoir le coup de foudre pour quelqu'un et déchanter par la suite car sa personnalité ne nous plait pas.

tout ce que je veux dire c'est que le physique est le premier contact dans une relation, comme il peut très bien venir en deuxième position, nous savons tous que le regard est très subjectif. mais l'essentiel c'est qu'il ne constitue qu'un fragement du puzzle de l'Amour .

je ne suis pas d'accord avec ce que la personne a dite seulement dans le sens où on ne peut pas prendre une expérience personnelle et la projeter sur le reste du monde! ça ne veut pas dire que c'est faux! seulement qu'on a besoin de témoignages de plusieurs zhoms pour se fixer sur la question ;)
45 ans 17521
je suis totalement d'accord avec ce qu'il dit...

je pense qu'aimer par le physique tient plus de la pulsion sexuelle que de l'amour... il y a des hommes que je peux croiser, dans le genre vikings, pour qui je pourrais complétement perdre les pédales, et que j'ai franchement envie d'agresser sexuellement... je ne me pose aucune question sur ces mecs là, c'est juste une pulsion primaire de ma part...

en revanche, quand j'aime quelqu'un, je m'habitue à son physique, quelqu'un soit, jusqu'à pouvoir le trouver beau, alors que ce n'était pas le cas spécialement...

d'ailleurs, sinon, comme l'amour pourrait-il survivre à la dégradation des corps par l'âge, la maladie, le handicap... ?
35 ans Bordeaux 364
Par ailleurs, de la même manière qu'on est capable de trouver quelqu'un beau par les yeux de l'amour, on est capable de trouver quelqu'un qu'on trouvait beau, moche, après avoir vu en cette personnes des mauvais côtés.
Comme quoi, le mental est pour beaucoup dans l'amour, même si je persiste à dire, croire et penser que le physique est très important. Mais tout dépend de la rencontre. Comme l'a justement dit simplement_lulu: dans le cas où on connaît la personne, qu'on ne la trouve pas attirante, on peut ne pas se penser capable d'en tomber amoureux, et pourtant, au fur et à mesure, il est tout à fait possible que les choses changent, quand on découvre la personne différemment et au-delà de son physique, on est même capables de trouver "beaux" des défauts.

Mais aimer seulement pour le physique, c'est comme n'être là que pour ça, n'être dépendant que d'un corps, que d'une forme, une silhouette...ça n'a pratiquement pas de sens, au terme même de l'amour.
31 ans 78 1411
moi je pense qu'on aime pas un physique, on peut être attiré certes mais tu n'aime pas quelqu'un pour son physique mais en revanche tu apprends à aimer le physique de l'autre en l'aimant "intérieurement" je dirais pour simplifié.
40 ans 2506
Sephira a écrit:
Par ailleurs, de la même manière qu'on est capable de trouver quelqu'un beau par les yeux de l'amour, on est capable de trouver quelqu'un qu'on trouvait beau, moche, après avoir vu en cette personnes des mauvais côtés.
Comme quoi, le mental est pour beaucoup dans l'amour, même si je persiste à dire, croire et penser que le physique est très important. Mais tout dépend de la rencontre. Comme l'a justement dit simplement_lulu: dans le cas où on connaît la personne, qu'on ne la trouve pas attirante, on peut ne pas se penser capable d'en tomber amoureux, et pourtant, au fur et à mesure, il est tout à fait possible que les choses changent, quand on découvre la personne différemment et au-delà de son physique, on est même capables de trouver "beaux" des défauts.

Mais aimer seulement pour le physique, c'est comme n'être là que pour ça, n'être dépendant que d'un corps, que d'une forme, une silhouette...ça n'a pratiquement pas de sens, au terme même de l'amour.


+ 1

C'est ce qui fait que je garde espoir en fait...me dire que quelqu'un prendra un jour le temps de passer outre le physique (suis pas un monstre qd même :lol: ), et apprendra à me connaître toute entière :roll:
Perso, je ne m'arrête pas sur le physique des gens, j'aime bien apprendre à connaître les autres, avoir leur avis, cerner leur personnalité...etc

Malheureusement je pense que trop peu de personnes prennent ce temps là ... si si je vous assure :roll:
51 ans calvados 602
karen dit : " il y a des hommes que je peux croiser, dans le genre vikings, pour qui je pourrais complétement perdre les pédales, et que j'ai franchement envie d'agresser sexuellement... je ne me pose aucune question sur ces mecs là, c'est juste une pulsion primaire de ma part... "

oui ca me fait la même chose avec certains blacks, comme une grande vague de chaleur.... :onfire:
41 ans Toulon 305
Ca me plairait bien d'avoir l'avis d'un mec sur ce sujet là !!! ;)
Je vais sans doute m'eloigner du sujet (bien que pas réellement ) pour traiter la question de l'objet du désir, laquelle a recut des réponses dans l'histoire des sciences humaines qui ont de quoi nous rendre hélas, bien pessimiste...Pour la psychanalise l'objet du désir est toujours caché, la personne que l'on désire ne l'est en fait que de maniere médiane,l'objet du désir n'est jamais désiré en lui meme mais par l'association symbolique et inconsciente avec un autre objet de désir antérieur représentant une experience de satisfaction antérieur...Lacan l'illustra avec le fameux exemple de l'attirance de Descartes pour les filles louches, ce que Freud avait déja comprit lorqu'il écrivait que "trouver l'objet sexuelle n'est en somme,que le retrouver" ( En poussant l'analyse plus loin on pourrait meme en déduire qu'in fine tout objet de désir renvoie au corps maternel, premier objet de satisfaction au stade infantile )...Donc premier point on est jamais aimé pour ce qu'on ait ( ouille ca fait mal )...Quant a l'amour, second coup dur, il est pour Sartre désir impossible et voué a l'échec de "posseder une liberté en tant que liberté" car dès qu'il la posséde elle n'est deja plus liberté,tandisque si si on la laisse subsiter comme liberté on ne la posséde jamais suffisamment...A ce titre Sartre fait une analyse demeurait célèbre du masochisme et du sadisme, le sadisme échouant car il détriut la liberté de l'autre et ce n'est dc plus une liberté qui se soumet et le masochiste lui s'en remettant totalement a la liberté d'autrui il ne peut plus avoir le sentiment de s'en emparer...Dure constat n'est il pas?
B I U