MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Remettre à leur place les médecins désagréables.

44 ans Nancy 1374
Vendredi après-midi, après avoir été malade pendant plus d'un mois (drôle d'allergie qui se manifeste par une toux à décrocher les poumons et de l'eczéma...chouette), je me décide à enfin  
consulter mon médecin traitant. Médecin traitant lui même malade apparemment. Pas grave, je vais voir un généraliste près de chez moi. Après m'avoir auscultée, ce dernier me demande:

"Vous devez faire 90 kg, pour 1m75, c'est ça?

- Merci Docteur, vous êtes bien gentil avec moi...

- Bon, va falloir qu'on fasse quelque chose pour votre poids.

- Mais je ne vous ai rien demandé, ce n'est pas le sujet de ma visite.

- Vous ne voulez pas maigrir?

- Non Docteur!"

Je l'avais vu venir avec ses sachets hyperprotéinés sur son bureau... Le pauvre, il ne savait pas à qui il s'attaquait...

Comme il a lancé le sujet, je m'y suis engouffrée à coeur joie. Ce cher médecin a eu le droit à un exposé bien détaillé sur l'échec des régimes, le tout appuyé de statistiques et références médicales. A la fin, il ne savait plus où se mettre et a avoué, gêné, que j'étais bien mieux documentée que lui. Le comble...

Je l'ai achevé avec une phrase du genre: "Si vous avez une solution miraculeuse de perte et de stabilisation à vie, alors je suis candidate pour votre coup de baguette magique". Non mais!!

J'ai repensé ce jour-là à toutes les filles de "vive les rondes" qui ont été humiliées par la gente médicale. Je vous ai vengées! Sourire. Surtout, ne vous laissez pas faire. Il faut démontrer que nous ne sommes pas des obèses décerébrées.

Voilà, j'en ai fini avec mon coup de gueule. Mais je vous assure, je suis gentille en temps normal ;-)
42 ans Le havre 414
Bravo :D
J'y penserais la prochaine fois qu'un medecin me fera le coup :D
40 ans 2506
Bravo !!! =D> =D> =D>

Tu m'étonnes qu'il ne savait plus où se mettre !!

Même si je pense que c'est quand même le rôle des médecins de nous conseiller, les remettre quelquefois à la page ne leur fait pas de mal ;)
L
71 ans 7508
C'est marrant ça me rapelle toutes ces infirmières qui sont elles-mêmes très à cheval sur le poids et leurs étonnements quand on se lançait sur le sujet car s'il y a bien un sujet que je connaisse c'est bien celui là :lol:
34 ans Paris 136
=D> !!!!!!!!!!!!!!!
je n'aurais pas eu ton applomb!!!!!!!!!
32 ans Caherconlish, IRELAND 32
Magnifique :lol: ! La prochaine fois ramene une camera cachee au cas ou et diffuse le resultat sur des sites de partage videos (pas le droit a la pub, ttt, mais on voit tous de quoi je veux parler ^^).

Go girl !
I
43 ans NANCY 5017
Très bonne façon de réagir , j'ai essayé avec mon gynéco mais je suis sûre qu'il va m'en reparler ...
vraiment un post qui fait du bien , merci pour la vengeance :)
44 ans Nancy 1374
Je précise tout de même que des régimes, j'en ai fait un tas en presque dix ans. J'ai perdu plus de 40 kg (avec un record de 55 kg) à trois reprises. Je suis donc non seulement bien documentée, mais j'ai eu aussi l'expérience de la perte de poids et la reprise.
35 ans Bordeaux 364
Hello phaedra! ;)

Ton histoire me fait bien penser à ce qui fait que j'ai toujours énormément d'appréhension à aler chez le médecin. J'ai beaucoup déménagé dans ma vie, je n'ai donc pas de "medecin de famille" qui m'a suivie et me connaît bien, je recommence sans cesse les relations, et il faut dire que je veux assez peu chez le medecin (tant mieux!)

Mais il y a 5 ans, alors que je suis allée voir un médecin que ma mère elle-même avait eu 10 ans plus tôt, et qui l'avait poussée à lui faire faire un régime, en lui disant, je cite "si vous continuez comme ça, dans 10 ans on vous enterre", et fait perdre presque 20 kilos. Je le consultais pour une douleur au bras, rencontrée lors d'un match de volley. Tout se passe plutôt bien, mais je suis quand-même assez génée qu'il me regarde le ventre, et le corps ainsi. Il me prescrit une radio, une écho pour le bras, puis il me regarde, et me demande combien je pèse. Je lui ments, et il me force à monter sur la balance. J'avais 16 ans à peine à ce moment là, et je n'étais pas du tout affirmée, car très complexée. Il me dit alors qu'il faut que je perde du poids rapidement car je suis obèse, je précise que je mesurais alors 1m50 pour 65 kilos. Il m'a donc donné un régime très strict à suivre, sans même prendre en compte mes envies, mes habitudes...il fallait que je pèse chacun de mes aliments à chaque repas, c'était vraiment très contraignant. Evidemment, ma mère était folle de joie, je crois qu'elle ne m'a pas orientée vers lui par hasard, mais j'en ai gardé un très mauvais souvenir, car, cela va de soi, j'ai perdu 5 kilos en deux semaines, et en ai repris au moins 10 dans les mois qui suivirent.

Aujourd'hui, je redoute toujours le moment où l'on va me dire que je dois maigrir, quand je vais chez le medecin, je redoute aussi la pesée. Ce medecin n'a pas été le seul à vouloir me forcer à maigrir, et excepté mon medecin actuel, tous ont toujours eu une remarque bien assassine à mon sujet.

Je trouve cela très courageux ce que tu as fait, =D> car bien que je tende à devenir de plus en plus determinée, j'ai encore du mal à imposer mon point de vue sur mon surpoids aux medecins et memebres du corsp médical, qui se croit toujours mieux placé que moi pour savoir ce qui est bon pour moi. :roll:


8)
33 ans là bas, au loin 1705
Sephira a écrit:
je mesurais alors 1m50 pour 65 kilos.


:shock: :shock: :shock: ça c'est obèse??!! pfffff ces médecins!
s'il me voyait moi il aurait une crise cardiaque :lol:
35 ans Bordeaux 364
simplement_lulu a écrit:
Sephira a écrit:
je mesurais alors 1m50 pour 65 kilos.


:shock: :shock: :shock: ça c'est obèse??!! pfffff ces médecins!
s'il me voyait moi il aurait une crise cardiaque :lol:

:lol: :lol:
Je me suis fait la même réflexion quand il m'a dit ça (enfin, par la suite). Non seulement je ne me sentais pas obèse, même si je savais que j'avais un bon surpoids, mais en plus, je ne voyais pas trop le problème. Je faisais du sport sans problème..etc...

Ma foi, il devait avoir reçu pour vocation de faire maigrir les gens :roll:
37 ans entre paris et toulouse entre la raison et le coeur!! 821
=D> =D> =D> formidable et quel courage tu as eu!!! j'aurais jamais pu repondre comme ca!!
44 ans Nancy 1374
Sephira, ton témoignage est très intéressant.
La confiance en moi est venue avec l'âge. Grâce à ma situation professionnelle, j'ai dû prendre la parole devant de nombreux interlocuteurs différents. Ca m'a fait le plus grand bien...
C'est certain qu'à 16 ans, on n'a pas encore cette assurance.
Je crois qu'avec ce médecin, ce jour là, j'ai vraiment voulu pour une fois donner mon point de vue. J'en ai parfois ras le bol que les rondes soient traitées aussi durement par le corps médical... Qu'est-ce que j'ai pu me sentir humiliée lors de mon adolescence...
Je n'ai vraiment plus envie qu'on me dise ce que j'ai à faire sans tenir compte de mon avis, mes envies.
35 ans Bordeaux 364
Je n'ai pas eté de nouveau confrontée à un medecin lors d'une pesée depuis 2 ans maintenant. La dernière m'ayant préconisé de maigrir étant une infirmière du centre de santé de ma fac, lors de la visite médicale obligatoire. Elle m'avait dit qu'il fallait que je perde 8 kilos si je ne voulais pas craindre de problèmes de santé, et depuis, j'en ai repris :lol:

Je sais que le surpoids peut favoriser certaines maladies à partir d'un certain âge, mais je pense néanmoins que tant que mon poids ne m'empêche pas d'exercer une activité physique, je n'ai pas à m'en faire. Je pense notamment au fait qu'on se bousille plus la santé à essayer de maigrir par trente mille moyens pas tous très recommandables qu'à essayer de s'assumer avec ses kilos en trop et faire tout pour garder une bonne santé et une bonne condition physique.

Je pense qu'à l'heure d'aujourd'hui, je serai capable, tout au moins, j'aurai les moyens de m'affirmer face à la position d'un medecin qui voudrait à tout prix me faire maigrir. Cependant, je ne sais pas si je suis encore assez affirmée pour vraiment défendre corps et âme ma position, bien que je pense l'être déjà beaucoup plus qu'il y a ne serait-ce que deux ans.
B I U