MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Acceptation ou résignation ?

56 ans 91 25732
Lorsque je lis les messages postés sur ce forum, j'ai le sentiment que pour celles qui disent arriver à s'accepter, il y a deux façons différentes de le faire :

-  
Certaines s'acceptent réellement. Elles sont rondes, elles ne seraient pas contre le fait de perdre du poids, mais ça n'est pas du tout leur préoccupation essentielle. Ce qu'elles veulent, c'est vivre bien, se sentir bien, trouver de jolies choses pour s'habiller, vivre comme tout le monde ! Elles savent envoyer bouler les empêcheurs d'être ronde en paix, elles s'imposent, elle savent faire de leurs rondeurs un atout mais surtout ne les vivent pas du tout comme handicap ! :D

- D'autres, à mon sens, se résignent. Elles sont rondes, elles aimeraient perdre du poids mais n'y arrivent pas. Elles ne se sentent pas bien dans leur peau mais se disent qu'elles n'y peuvent rien, alors autant vivre avec. Donc elles essaient de vivre bien elles aussi, mais ce n'est pas la même chose que pour celles qui s'assument. Il y a toujours ce regret de ne pas perdre de poids comme elles le voudraient et elles sont bien plus sensibles à ce que l'on peut dire d'elles.

En fait, je crois que les premières vivent bien "avec" leur rondeurs, les secondes essaient de vivre bien "malgré" leurs rondeurs.

Ce qui est intéressant aussi, c'est que souvent, pour passer à l'acceptation de soi, il y a d'abord une phase de résignation. Ce n'est pas obligatoire, mais je ne pense pas que tout le monde puisse s'accepter du jour au lendemain. Suivant le déroulement de la phase de résignation, on peut évoluer vers l'acceptation, ou pas.

Qu'en pensez-vous ? Où en êtes vous personnellement dans votre parcours ? Pensez-vous pouvoir évoluer dans ce parcours ? Qu'est ce qui pourrait vous faire évoluer ? Qu'est ce qui vous empêche d'évoluer ?
33 ans A l'envers du Miroir 2133
J'ai repondus que je m'assume, parce que c'est le cas, même si ça a longtemps était de la resignation, étant donné que j'étais très maigre avant de prendre enormement de poid .. Mais je ne peux pas m'etendre sur ce qui m'a conduit à ça, je n'ai pas encore le courage d'en parler.
Désolée de ne pouvoir participer d'avantage à ce post, voici donc ma très modeste contribution.
44 ans metz 76
J'ai répondu "Je ne m'accepte pas et je ne me résigne pas non plus, je ne m'aime pas et je ne vois pas comment y arriver un jour".

Ton post tombe à pic ! j'ai passé un très mauvais week-end seule (mon Chéri étant chez ses parents) j'ai énormément mangé (de tout et n'importe quoi) et à chaque fois j'étais encore plus malheureuse parce que j'avais réussi à perdre 4 malheureux kilos (je pèse 98 kilos pour 1,67) et je ne me suis pas repesé parce que je me doute que je les ai repris !

Et à force de venir ici et lire les témoignages des uns et des autres, je me demande quoi faire ?
Me lancer dans une RA ? consulter un psy de "GROS" ?
Ou bien me résigner ? J'ai eu mon copain au téléphone hier soir et je lui demande "pourquoi je DOIS maigrir ? ou est-ce que c'est écrit que je DEVAIS maigrir ? on n'a pas fait de deal tous les deux ?" et lui me répond :" bah je sais pas moi, pour que tu rentres mieux dans ton pantalon du boulot (je suis militaire et n'ai pas le choix pour l'uniforme), pour que ton soutien gorge ne te sert plus, pour que tu puisses acheter les vêtements qui te font envie et pas seulement ceux qui sont à ta taille..."
Alors là, il n'a pas tort ! mais moi j'ai plus la force de lutter à manger des choses SAINES... Mais m'accepter comme je suis.... pas possible non plus !
Donc effectivement "je ne vois pas comment y arriver un jour" !!
Si quelqu'un a des idées ?

Merci Patty pour avoir mis le sujet sur le table ! ça m'a fait du bien de raconter tout ça !
60 ans Au bord de la mer 15536
Patty a écrit:
- Certaines s'acceptent réellement. Elles sont rondes, elles ne seraient pas contre le fait de perdre du poids, mais ça n'est pas du tout leur préoccupation essentielle. Ce qu'elles veulent, c'est vivre bien, se sentir bien, trouver de jolies choses pour s'habiller, vivre comme tout le monde ! Elles savent envoyer bouler les empêcheurs d'être ronde en paix, elles s'imposent, elle savent faire de leurs rondeurs un atout mais surtout ne les vivent pas du tout comme handicap !


Je m'assume totalement ! Même si, comme tu le dis si justement, je ne serais pas contre le fait de perdre du poids ;)
Et même si cela me gêne encore un peu par moments.
45 ans 17521
Citation:
- Certaines s'acceptent réellement. Elles sont rondes, elles ne seraient pas contre le fait de perdre du poids, mais ça n'est pas du tout leur préoccupation essentielle. Ce qu'elles veulent, c'est vivre bien, se sentir bien, trouver de jolies choses pour s'habiller, vivre comme tout le monde ! Elles savent envoyer bouler les empêcheurs d'être ronde en paix, elles s'imposent, elle savent faire de leurs rondeurs un atout mais surtout ne les vivent pas du tout comme handicap !


je m'assume totalement, depuis longtemps...
je ne me pense pas, ne me voit pas "ronde", d'ailleurs... malgré mes 107 kg pour 1m 75 (j'habille du 52) c'est pourquoi je suis toujours surprise lorsque je me vois en photos... je me dis "oh ??? c'est moi, ça ?" et en fait, ça me plait bien, ce que je vois... :lol:

je vis très bien comme ça, je n'ai pas pour le moment l'envie ni le besoin de perdre du poids (je serais plutôt embêtée de devoir changer ma garde-robe)... d'ailleurs, je suis rarement confrontée à des mauvais regards, ou mauvais jugement sur le fat que je suis ronde, apparement ça ne gène pas plus les gens que ça ne me gène moi... d'autre part, si ça arrive qu'on me fasse une réflexion, ça ne me blesse même pas, je me dis que c'est la personne qui doit avoir un problême... :-k

mes rondeurs ne sont ni un atout spécialement, ni un handicap, je préfère être ronde que mince, parce que j'aime esthétiquement les femmes rondes... je me plais comme je suis...
44 ans Nancy 1374
Je dirais que j'appartiens maintenant à la première catégorie. Mais pour arriver à l'acceptation, le chemin fut périlleux. J'ai tenté par maints régimes à coller à une image qui n'était pas la mienne. J'ai connu la minceur pendant quelques années et cela ne m'a pas rendue plus heureuse pour autant. Je suis depuis toujours une ronde et j'ai tenté de mener un combat contre ma nature. Peine perdue.
A l'heure actuelle, je me dis que c'est grâce à ces épreuves que je suis arrivée à l'acceptation de moi.
Je suis ronde ET (non pas MAIS) je suis belle, attirante, je trouve des chouettes vêtements à ma taille (mêmes mesures que karen apparemment) et des chéris :D . J'ai réussi à faire deux beaux enfants, à trouver un travail qui m'épanouit.
Le but des dernières phrases n'est pas de faire mon apologie mais de pointer tout le positif malgré (je parle de ceux qui nous jugent négativement) mes rondeurs.
Bon, je ne dis pas que je ne tempête jamais contre ma foutue cellulite ou mes poignées d'amours mal placées mais ça, c'est typiquement féminin!
Je suis sur le chemin de la paix retrouvée avec mon corps et croyez moi, j'y travaille.
34 ans 92 / 69 5897
Et ben moi il y a des jours où je me dis que j'ai enfin trouvé une harmonie avec mno corps..;
J'ai atteint cette fragilité u eje voulais, qui me représente... Je suis faible...
D'extérieur, d'intérieur...
Et je voudrais surtout disparaitre, ne pas être vu...
tellement ne plus être dans ce monde, que j'ai l'impression d'en disparaitre en prenant moins de place...
prendre le moins de place possible, pouvoir me glisser m'enfuir..
et ça je le retrouve qq peu dans mon corps...
Et oui c'est assez à l'inverse de votre chemin à vous...
Mais finalement j'ai aussi souffert de mes rondeurs, et je souffre encore de mon image...
J'ai encore besoin de me peser tous les jours...
iSI je prends 400 grammes, je suis mal toute la journée..
Non je ne suis pas sortie encore de mon anorexie mentale...
Je trouve juste que d'apparence, je suis mieux...
Tout est contradictoire dans ma tête...
e suis miuex, mais j'ai toujour speur d'être celle d'avant..
et en même temps... certaines choses me manquent (ma poitrine, par exemple)...
Je me vois ronde dans le miroir, mais mes sens (touché) par exemple me disent le contraire : les os saillants, petitesse de la taille etc...
Je ne suis ni dans l'acceptation, ni dans la résignation, puisque je suis en plein changement..
Je voulais faire un espèce de deal avec mon corps : j'arrête de le tirailler, lui il m'apporte un chiffre stable... Mais non, ça marche pas..
Je mets un rapport de domination...
et surtout je suis à la limite de la schizophrénie.. avec lui..
Il est moi, sans être moi, il me pose plus de difficulté que mon mental..
J'aimerais juste u'il soit inexistant, complètement autre.. pas celuid e maintenant.. mais celui que je veux voir, celui de m atête.. celui que je ressens...
arf... :? :cry:
39 ans Nord 101
J'ai répondu "Je suis dans la phase d'acceptation de moi, je progresse régulièrement"
Même si je suis aussi de celles qui aimerait bien avoir quelques kilos en moins ;)
Mais j'apprends surtout à être moins dépendante du regard des autres, à m'habiller comme j'ai envie. Je ne m'accepte pas encore tout à fait à 100% mais j'y travaille et même si ça peut paraitre narcissique je me trouve pas mal du tout de temps en temps :lol:
38 ans Orléans 852
j ai répondu autre parce que en fait j ai l impression de bien m accepter comme je suis ,je me trouve jolie(surement aussi parce que mon cheri me le dit souvent! :kiss: ) c est plutot mon corps qui ne supporte pas ce poids(beaucoup de problemes de santé)moi je me sens bien!

mais je sais aussi que c est une période de transition avant une perte de poids donc je ne sais pas si on peut vraiment appeler ca de l acceptation ....
31 ans Martinique F.W.I 212
Jusqu'à présent je m'assume pleinement. C'est clair que quelques fois j'aurai aimé avoir moins de cellulite et de bourrelets (la c'est en pleine période de doute, de crises, quand ça va pas quoi), mais je me trouve belle avec ces kilos "en trop", je séduis avec et je m'aime avec :D Donc oui: acceptation!

HS ON:

Heu siouplait Karen et Phaedra, j'pourrais vous ressembler quand j'aurai 30 ans :?: :oops:

HS OFF.
I
43 ans NANCY 5017
Alors , si je dois être honnête , je dois cocher deux réponses au sondage : je m'assume totalement excepté dans un domaine où je culpabilise de m'assumer et où je me résigne ... Je ne suis pas très claire , je m'explique .

Je m'aime , sans prétentions , j'aime bien ce que je vois dans le miroir , j' ai rarement des réfléxions sur mon physique et si j'en ai comme Karen elles ne m'atteignent pas . Je trouve des fringues trop facilement au goût de mon banquier et j'adore ça . J'ai résolu mes soucis avec les hommes :) je sais que je peux plaire . J'ai un homme qui m'aime et que j'aime . Bref , j'assume totalement et maigrir me dérangerait dans ma ptite vie quotidienne ( refaire ma monstrueuse garde robe tuerait mon banquier ;) )
Tout ça c'est pour le positif ! Je vis bien avec mes rondeurs .

Maintenant , mon seul problème avec le poids reste lié à la FIV et aux problèmes de fertilité . Là , sincérement si j'arrivais à perdre du poids aussi facilement qu'avant , je le ferai sans hésiter ... Bon j'essaye de positiver , d'expliquer à mon médecin mon parcours et de lui faire comprendre qu'un autre régime pourrait aggraver ma prise de poids .... bref dans ce domaine là , j'assume parce que je n'ai pas le choix , j'essaye de vivre bien malgré mes rondeurs !

Quoiqu'en me relisant , je me dis que dans les autres aspects de ma vie , je n'ai pas plus le choix , même si je voulais vraiment je ne serai jamais une brindille , alors je crois être une résignée qui s'assume ;) , disons que dans mon processus de paix avec mon corps , il reste une clause à signer .
45 ans 10768
j'ai mis "je m'assume totalement" car je me retrouve plutot bien dans cette description :

Patty a écrit:
- Certaines s'acceptent réellement. Elles sont rondes, elles ne seraient pas contre le fait de perdre du poids, mais ça n'est pas du tout leur préoccupation essentielle. Ce qu'elles veulent, c'est vivre bien, se sentir bien, trouver de jolies choses pour s'habiller, vivre comme tout le monde ! Elles savent envoyer bouler les empêcheurs d'être ronde en paix, elles s'imposent, elle savent faire de leurs rondeurs un atout mais surtout ne les vivent pas du tout comme handicap ! :D


cependant, je ne peux pas dire que parfois il n'y ait pas un petit coup de mou, pas forcément lié aux rondeurs mais qui me ramène à la "cogitation" sur cet état de fait (par exemple, quand je passe des entretiens et que j'ai peur que mes rondeurs influencent négativement l'opinion des recruteurs, ce genre de choses...)...

et sinon je n'en suis pas encore à envoyer bouler les "empecheurs d'etre ronde en paix", pour la bonne raison que ça fait un bon moment qu'on m'embete plus, peut-etre parce que justement je m'assume et que je me fous de ce qu'on pense de moi :lol:... mais je ne sais pas si j'aurais la force de me défendre becs et ongles, pour la bonne raison que c'est pas forcément dans mon caractère de me mettre en colère :-k je crois que je laisserais "glisser" plutot... mais sait-on jamais, sur VLR je prends note des bons tuyaux pour savoir envoyer bouler efficacement le cas échéant ! :lol:
40 ans Paris 14E 761
Moi j'ai voté "Autre" parce que mon opinion fluctue de jour en jour.

Jeudi dernier je me trouvais super belle, je trouvais même mon ventre sexy, un peu déesse de la fertilité ...
Vendredi, je me trouvais charmante.
Samedi, je ne me trouvais pas, enfin je me trouvais inodore et incolore.
Dimanche j'avais envie de vomir en me regardant dans la glace.

Et aujourd'hui je m'en fous.


Donc difficile de dire.

Ceci dit, sur un tas de sujets je m'assume pleinement : j'adore les fringues, je n'hésite pas à me mettre en valeur, je n'hésite pas non à dire ce que je pense quand j'entends des réflexions, j'ai un boulot génial ou jamais personne ne m'a fait une réflexion...



D.
41 ans 04 5576
En fait je ne sais pas très bien quoi répondre.

Je m'explique : 80% du temps, je ne pense pas à mes rondeurs. 15% du temps, je me trouve même jolie dans mon miroir, de visage ou en pied.

Je mets des vêtements que j'aime sans me poser des questions (merci torrid), je ne me prend pas la tête avec ce que les gens pensent de moi pu cela me fait rire etc etc

Mais parfois :
je vois un reflet peu flatteur ou une photo de moi de façon inattendu, je ne me reconnais pas et ça me fait un choc. Pas tant sur les rondeurs que sur le côté massif et un peu "masculin" que cela me donne (bah oui : rondeurs ==> OPK ==> secretion d'hormones masculines ==> morphologie "masculine)
le commentaire d'une proche sur les "grosses" me blesse, même si je sais qu'il ne me vise pas, qu'il ne me voit pas comme grosse.
parfois je peste parce que j'ai subitement la honte de montrer mes bras.

J'ai du mal à dire, avec tout cela, que j'ai accepté. Mais je suis quand même bien plus loin qe le stade de la résignation... compliqué tout ça.
41 ans Bas Rhin 2894
J'ai répondu :
"Je suis dans la phase d'acceptation de moi, je progresse régulièrement"
Parce que je m'accepte bien, je me trouve même jolie mais parfois lorsque je ne rentre pas dans une fringue.... ça me déprime...

ou encore lorsque ma mère me demande si je vais faire un régime pour mon mariage.... ça me mets limite en colère! je lui ai répondu, je suis comme je suis et je ne vois pas pourquoi je devrais perdre du poids pour mon mariage et là je crois que je suis sur la bonne voix!
B I U