MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Coup de gueule... réflexion des gens !!!

38 ans Mulhouse 250
Sur un forum de discussion sur les fringues quelqu'un s'est adressé à moi en ces termes :

"Pourquoi faire des vêtements grande taille? Pour que les grosses se sentent belles  
et se disent qu'elles n'ont pas besoin de maigrir ... ??? C'est une honte!!!!"

Je suis restée tout simplement bouché bée... ne sachant plus quoi dire! J'ai été outrée!!! Hallucinée...

Et vous, quelle a été la reflexion la plus blessante qu'on vous ai faite?
35 ans Quelque part dans l'Est français... 3440
Moi,quand ça vient de quelqu'un d'inconnu,en général,je m'en fous complétemet...Mais plus tard dans la journée j'y repense et ça me fait mal... :(
Par contre,quand les remarques ou insultes viennent de quelqu'un que je connais et que j'apprécie,ben là,ça me fait super mal...Etant très sensible,ça peut aller jusqu'aux pleurs si c'est vraiement quelqu'un de très proche... :cry:

Que voulez-vous?Le monde est parfois si cruel... :evil:
37 ans entre les vaches et les pommiers.... 41
Ben moi, quand j'étais petite, ma mère me fait essayer une robe (un truc genre en lycra) sur un marché et là, le vendeur " non, non, non, elle va déformer la robe!!" :shock: Bien évidemment, nous sommes reparties sans robe
:cry: :evil: :evil:
54 ans En passant par la Lorraine... 797
Coucou,
Etant plus jeune, je n'osais pas répondre et je passais mon chemin. Aujourd'hui, je n'hésite pas, j'estime qu'il faut un minimum de tolérance et être gros n'empêche pas de vivre et d'être heureux. A ceux qui se moquent, je vais les voir et leur demande si il y a quelque chose qui ne va pas, est-ce que mon nez n'est pas au milieu de ma figure ? Et là, ce sont eux qui se sentent mal à l'aise...et ils ne savent pas quoi répondre...pauvres imbèciles qu'ils sont...alors là, moi je me sens super bien...
Et encore une victoire de Christou ;)
35 ans Quelque part dans l'Est français... 3440
Et la palme de la remarque la plus blessante revient à........Monsieur mon docteur quand j'avais 12 ans!!!(je cache son nom bien entendu... ;) )
J'étais donc allée chez le médecin avec ma mère pour voir si on pouvait faire quelque chose pour (ou contre???) mon surpoids...Bref,en sortant de chez lui,il m'a balancé "Toute façon,avec les réserves que t'as,tu peux tenir au moins deux mois sans manger!!!" :shock: :shock: :shock:
Non mais franchement,est-ce quelque chose qu'on dit à une gamine de 12 ans et surtout,venant de son médecin???
(rassurez vous,depuis ce jour,j'ai changé de médecin,et toute ma famille aussi...lol)
45 ans Paris 405
Je voudrais dire quelque chose qui va à l'encontre du sujet de cette discussion. Je suis moi-même ronde (vraiment pas juste un peu) et j'ai eu mon compte de remarques méchantes. Mais je pense qu'il ne faut pas prendre mal toute remarque qui se rapporte au poids. Souvent les gens qui nous (me) parlent disent des choses qu'ils ne croient pas blessantes. et ce n'est pas parce qu'ils sont insensibles, mais parce que ils ne me voient pas juste comme une grosse. tout simplement, nous vivons dans une société ou le poids est quelque chose dont on parle. Dont tout le monde parle, sans forcement nous (me ) viser personnellement. Une histoire du bureau : nous avons fait dans mon travail un enregistrement vidéo pendant lequel nous avons été obligé de monter un escalier plusieurs fois. Au bout d'une cinquième montée un des mes collégues, que j'aime bien d'ailleurs, et qui a commencé a en avoir marre a dit : "Dis donc c'est bien pour maigrir ça". A quoi moi : "ah bon? Tu penses que j'ai besoin de faire un régime?". Et le gars s'est enfuit littéralement. Vous voyez, il a juste dit ça, comme ça, en passant sans me viser moi.

ceci dit, je n'essaye pas de nier la douleur et les humiliations que toutes les personnes comme moi subissent, mais je pense que nous ne devrions pas non plus être trop susceptibles. Vous en pensez quoi?
Personellement, je n'ai pas souvent des remarques sur mon poids sur mon lieu de travail, et dans la rue j'écoute la musique. Du coup même si quelqu'un dit quelque chose je ne l'entends pas. Et je m'en porte que mieux.
37 ans 261
il y a quelques mois je revenais de faire des courses et des gamins en vélo passent et crient "salut t'es grosse!!!!!"
c'est très très bête mais ça m'a énormément blessé, d'un coup c'était comme si jme retrouvais dans la coure d'école quand des gamins m'insultaient comme ça.
jtrouve ça tellement facile, et tellement nul.
et je n'ai rien dit, pas le temps, déjà parcequ'ils ont filé et puis .. que dire?

ceci dit j'ai déjà eu droit au coup de déformer les vêtements, mais là c'était de ma soeur, à qui j'ai toujours emprunté des fringues jusqu'au jour où elle m'a sorti cet argument, franchement dégueu. j'ai rien répondu et j'ai continué mais beaucoup plus rarement lol.
42 ans 4830
Celui qui ne me connait pas et qui se permet de me faire une sale remarque sur mon physique a intérêt à être lui même parfait.. sinon je vais pas le louper....genre.. "on t'a jamais dit que les mecs qui avaient un gros pif avaient une quéquette inversement proportionnelle à la taille? j'comprends pourquoi t'es aigri...'' un truc du genre, même si c'est pas vrai.. et de préférence en public... j'aime bien casser les crétins.. hihihi
1311
Moi je réagisun peu comme Gurggle, je peux être trés costique et pas loupé au retour :twisted:

Mais j'ai eu des reflexion blessante, style ma cousine de 22 ans, et maintenant je la loupe plus quand elle se le permet, même si c'est la chouchout et que je me met le reste de la famille a dos.

Des fois suivant d'où sa vient celà peut me blesser et des fois je passe outre, mais il suffit d'un jour ou je suis mal lunée ou pas en forme, style cafard pour que ça ma zap mon moral et que je m'en rende malade :oops:

J'essayes de remonter assez vite en selle et de pas me laisser destabiliser mais pas souvent facile
2812
Les remarques et les regards trops appuyés (accompagnés d'un air de dégoût) me blessent mais désormais je ne m'attarde plus. Ces inconnus ne méritent pas que je m'attarde sur eux.
36 ans 288
Je n'ai pas répondu, mais je crois pour ma part que je me moque des réflexions extérieures, mais par contre, ce sont mes propres réflexions qui me blessent. Je m'en veux terriblement d'être ainsi. Et donc j'accepte les paroles qui me font comprendre que je pourrais "faire un effort". Car je crois que c'est encore possible, pour mon bien-être, pas forcément pour ressembler au gens ou rentrer dans un moule, même si inconsciemment, c'est peut-être le cas. Enfin bref, les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, moi pour l'instant, je m'énerve toute seule car je n'arrive pas à faire ce que je veux comme je le veux...
37 ans Bruxelles 7458
Je n'ai jamais été insultée par des inconnus mais... la semaine passée, j'attendais mon tram, un gars lance un "sale obèse!". J'ai évidemment cru que ça m'était destiné puisque je suis obèse, je me suis retournée avec la ferme intention de le réduire en steak haché psychique mais j'ai vu que je n'étais pas la cible. Il avait choisi une autre victime.
Une femme aussi grosse que moi mais un peu du genre "je me laisse aller" (pas que je sois ultra soignée mais bon... a minima). Elle s'est mise à aboyer des vulgarités jusqu'à ce qu'elle ne trouve plus rien de bête à dire. :lol:
Alors je me dis que ce gars voulait passer ses nerfs sur quelqu'un et qu'il a pris une nana qui semblait inoffensive de par son apparence.
Je ne sais pas si le poids est le seul facteur entrant en compte du coup...
Je ne dis que vous êtes négligées ou quoi que ce soit de ce gout mais que vous donnez peut-être une apparence de fragilité et que, du coup, les petits frustrés vous choisissent plus facilement pour cible. Puis après le "t'es moche", "t'es habillée comme une pute" ou autres gentillesses, le "t'es grosse" ou "sale obèse" doit faire partie de leur répertoire habituel.

Pour ce qui est des réflexions des proches beh... soit je réponds calmement que c'est mon problème et que je me sens mieux comme ça que dans mon 38 d'il y a 7ans, soit je m'énerve en disant que j'en ai marre qu'on s'imagine mieux savoir que moi ce qu'il faut faire et que ce sont les régimes qui m'ont menée à l'obésité. Ma mère ne me dit plus rien tellement elle a peur que je lui fasse des reproches pour les réflexions blessantes qui ont bercées ma jeunesse et menées à tout ça. Les autres... hum... après s'être fait rabroués n'osent plus rien.
Y a plus que la mère de zo' qui m'en reparle de temps en temps. Elle ne comprendra jamais... Déjà quand j'ai connu zo', avec ma taille 42, elle m'expliquait que je devais manger moins et faire de la gym. Elle se dit que je suis devenue obèse parce que je ne l'ai pas fait. :roll:
A part ça j'ai perdu 4kg depuis la dernière pesée (il y a au moins 6mois) sans rien faire. J'avais terriblement peur de continuer à grossir mais il suffisait d'arrêter de culpabiliser... Quand les gens l'auront compris, ça ira mieux. ;)

En bref... je ne me bats plus pour qu'on me comprenne, je mène ma vie comme je l'entends et si je devais me faire insulter en rue, je n'insulterais pas en retour mais répondrais le plus intelligemment possible pour que la personne se sente minable.
59 ans Vert St Denis 77 321
Bizarrement j'ai rarement été "insultée"...
Il faut dire que j'ai un caractère assez fort et autoritaire (même si j'ai une sensibilité super forte endedansdelinterieurlà ;)) et je penses que cela doit transparaître sur mon physique....
Bref faut pas me chercher comme on dit ! :D
Mais à vrai dire j'y fais même pas attention... je crois qu'avec les années je me blinde et je m'accepte peut-être enfin un peu plus d'ailleurs.

Mais là où ça blesse c'est en famille... ma mère est sans cesse sur mon dos... elle fait aussi une fixation. Mais je sais qu'elle est sincèrement peinée, car pour elle, je ne suis pas heureuse ainsi et c'est ça surtout qui lui fait du mal... elle ne peut pas comprendre que la souffrance que j'ai connue peut aussi m'avoir amenée à devenir obèse. A créer cette carapace, ce cocon protecteur de la rondeur face à l'agression infligée aux sentiments....
38 ans Mulhouse 250
Je ne pensais pas que ce sujet erait autant réagir...

C'est à la fois triste et génial.
Triste parce que je me rend de plus en plus compte que l'on vie dans un monde où le ait de ne pas aire partie d'une norme est génant... voir discriminant.
Mais génial aussi, parce que le ait d'être ronde ne nous empêche pas d'être bcp plus intelligentes que la moyenne... (flattons notre égo, lol) et de "casser" les gens qui nous blessent!!!

Continuez les girls !!!!
40 ans Ici et là-bas 3402
Bon, moi du plus loin que je me souvienne, on m'a toujours insultée, des fois j'en ai pleuré, souvent je suis passée outre d'autres fois j'ai répondu mais une fois, j'ai bien rigolé, tellement c'était bien trouvé!! En fait je me baladais avec ma soeur sur ke port de Saint Nazaire. Ma soeur n'est pas grosse mais elle est tout sauf féminine, ne s'interessse pas du tout à son apparence. Bref, on rentrait du port, et là deux mecs à vélo passent à côté de nous et, tout en désignant l'océan ils nous sortent ;"Hey les thons, vous vous êtes gourrés, c'est de l'autre côté la mer!". Avec ma soeur on a éclaté de rire, c'est très méchant, certes mais on a pas pu s'empêcher de rire.... Mais bon, c'est la seule fois qu'une insulte m'a fait rire.

Sinon, avant-hier, une gamine de 3 ou 4 ans a dit un truc du style "oh la dame elle est pas belle elle est trop grosse", j'étais pas dans un bon jour du coup j'ai fixé la gamine avec mes gros yeux de méchante et elle s'est cachée derrière la jambe sa moman, en faisant une tête de 3 km de long... Ok, je sais c'est qu'une gamine mais .... :evil: :evil: Evidemment ses parents n'ont rien dit... :evil: Le pire c'est que quelques heures plus tard je me suis à nouveau faite insultée par une bande de jeunes, à qui j'ai pas osé répondre , ben ouais, plusieurs mecs en même temps, hein, je suis pas suicidaire...
Tout ça pour dire que bon, ben, des fois j'aimerais bien tuer des gens... Mais bon je me retiens...
B I U