MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

[trucs et astuces]Manger bio au juste prix : paniers paysans

44 ans Salon de Provence (13) 617
On reproche souvent son prix à l'alimentation biologique. L'objet de ce topic n'est pas de refaire le débat sur le bien-fondé de ce mode d'alimentation, mais de partager des infos  
sur les possibilités de dépasser les réticences de ceux qui hésitent à se lancer à cause du coût. En consommant autrement, on peut consommer mieux sans grever son budget. L'idéal étant de fréquentant un marché bio près de chez soi, mais ils sont assez rares, malheureusement. Pour les autres, voila quelques idées à prendre, pour sortir des sentiers battus de la distribution traditionnelle.

Pour les produits frais, il existe plusieurs réseaux de distribution dans toute la France, sous forme associative, qui réunissent des producteurs bio et des consommateurs. Ainsi, le prix payé ne représente que celui des produits, sans frais de transport, d'emballage, sans marge des magasins de distribution,... Il devient alors inférieur à celui des produits de l'agriculture traditionnelle.

1/ Les AMAP : association pour le maintien d'une agriculture paysanne.
Dans ce système, les agriculteurs s'engagent à :
- fournir des produits bio, locaux et de saison, de haute qualité nutritionnelle et environnementale, au prix défini à l'avance par le groupe
- s'engager dans la vie de l'association (animation pédagogique, découverte des exploitations, ...)
- être totalement transparent sur son mode de production et son fonctionnement économique.

Les consommateurs, eux s'engagent à :
- soutenir les producteurs, en achetant à l'avance une part de la production, permettant ainsi de lisser les aléas climatiques et les problèmes de récolte
- participer à la vie de l'association (aider au moins une fois par saison à la distribution des paniers, ...)

Concrètement, les AMAP sont organisées autour d'un maraicher. Ensuite, en fonction de l'existence de producteurs locaux, se rajoutent souvent un producteur de fruits, d'oeufs, de fromage, de viande, de miel, ...
Les distributions ont lieu une fois par semaine, chacun vient chercher son panier de la semaine qui est composé des légumes arrivés à maturité. Selon le temps, la production peut varier d'une semaine à l'autre, mais les agriculteurs sont des professionnels, ils savent s'organiser pour ne pas manquer de produits. Et les semaines où la récolte est abondante, on a un panier plus rempli en échange !
Il existe un panier échange, où on peut déposer un légume qu'on n'aime pas et prendre un autre qu'on préfère.

On s'engage pour une saison (6 mois ou moins, variable selon les AMAP, certaines proposent 1 mois d'essai), et on paie d'avance, en plusieurs fois. Les chèques sont débités chaque mois, mais il n'est pas possible de se rétracter au bout de 2 mois, par exemple.
Le panier de base est calculé les repas d'une semaine pour une famille de 2 avec 2 enfants. Mais il existe des demi-paniers dans chaque AMAP, et certaines proposent des paniers pour une personne.

Ainsi, on allie agriculture bio, protection de l'environnement, commerce équitable local, soutien de l'emploi local (beaucoup plus de main d'oeuvre en agculture bio, moins mécanisée) et juste prix !

Pour plus d'info et trouver une AMAP près de chez vous : http://alliancepec.free.fr/Webamap/index1.php
Je suis personnellement adhérente d'une AMAP, n'hésitez pas à me poser vos questions.

2/ Les jardins de Cocagne

Ils fonctionnent également selon un système d'adhésion à un panier hebdomadaire. Mais il y une vocation sociale plus marquée qu'en AMAP, car l'objectif est de permettre la résinsertion et le suivi social de personnes en difficulté. Vos légumes sont cultivés par ces personnes, encadrées par des maraichers bio professionnels.
Pour en savoir plus et trouver un jardin près de chez vous : http://www.reseaucocagne.asso.fr/index.html

3/ Les cyber-paniers
Ce sont des solutions que je n'ai pas testé. Elles sont plus souples que les deux précédentes, plus proches des modes de consommation classiques : on peut choisir le contenu du panier et on est livré. Evidemment, elles sont plus chères aussi. Souvent, c'est la boutique qui vous livre qui sélectionne les paysans s'engage à votre place auprès d'eux. Mais pas ou peu d'engagement ni social ni environnemental.

Quelques liens en vrac, n'hésitez pas à compléter :
- Région parisienne, http://www.lecampanier.com/
- Gard, Vaucluse, BDR : http://www.lepanierpaysan.com/
- Région de Montpellier : http://www.predechezvous.com/
- Région de Toulouse : http://www.lepanierdeprune.com/
- Gironde : http://www.adiu.fr/a/i...oService/Livraisons%c0Domicile
- Finistère : http://www.leptitbio.fr/

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum Vie pratique ]
39 ans Sud Ouest 3873
C'est marrant que tu fasses un topic là-dessus, justement hier j'ai commencé à me renseigner alors que ça fait des années qu'on y réfléchit.
Il se trouve que sur le site d'AMAP que j'ai trouvé, il n'y a qu'une "structure" sur ma ville. Du coup, si on doit aller sur Paris ou plus loin pour aller chercher, c'est pas forcément super simple.
En plus, lequel choisir ? Là par internet on n'a pas forcément une vision très précise du service, des produits, et des gens.

Je précise aussi que tous les producteurs adhérents ne sont pas forcément bio il y a aussi du traditionnel. Il faut vérifier.
44 ans Salon de Provence (13) 617
Evidemment, un site internet n'apporte pas forcément toutes les informations. Mais tu as déja une idée du principe et les coordonnées des gens à contacter. Le but de mon sujet est surtout de faire connaître cette forme de commerce, c'est difficile d'être exhaustif.

Si tu as une AMAP sur ta ville, vas déja voir ce qu'elle propose avant d'aller à Paris...

Et effectivement, tu as raison, tous les producteurs ne sont pas "labellisés" AB. J'ai extrapolé, mais je ne peux pas éditer mon message. C'est le cas de la grande majorité, les autres sont en conversion (c'est alors encore plus important de les soutenir) ou en agriculture raisonnée. C'est un choix qui est fait par les adhérents, certains acceptent de choisir un agriculteur non certifié mais proche de chez eux et en qui ils ont confiance.
57 ans normandie 406
Merci de ces liens j'ai trouvé mon panier pas loin de chez moi et nous allons cet apres-midi nous renseigner les gens ont l'air sympa...
Merciiiiiiiiiiiiii
44 ans Salon de Provence (13) 617
Eh ben, t'es une rapide, titesouris ! J'espère que tu trouveras ton bonheur. Tiens nous au courant.
44 ans Salon de Provence (13) 617
Alors, titesouris ? Des infos sur ton panier ?
article très sympa
j'ajoute comme lien

http://www.natoora.fr/Boutique.asp
http://www.paysans.fr/

jamais encore commandé chez natoora mais fut une époque très lointaine (5/6 ans) je commandais des paniers chez paysans.fr (à l'époque paysan.org) et c'était un bonheur

produits frais, délicieux voire originaux parfois !
44 ans Salon de Provence (13) 617
BlackMagicWoman a écrit:
article très sympa
j'ajoute comme lien

http://www.natoora.fr/Boutique.asp
http://www.paysans.fr/

jamais encore commandé chez natoora mais fut une époque très lointaine (5/6 ans) je commandais des paniers chez paysans.fr (à l'époque paysan.org) et c'était un bonheur

produits frais, délicieux voire originaux parfois !


Je ne connaissais pas les liens que tu donnes. Les produits ont l'air vraiment bien, mais c'est une démarche différente de celle des AMAP et des jardins de cocagne. Là, c'est une véritable volonté de sortir des circuits de consommation classiques, s'engager avec des producteurs, pour soutenir l'agriculture locale, ou la réinsertion des personnes en difficulté. Tout en accédant à une nourriture plus saine, respectueuse de l'environnement, en limitant l'emballe, le transport, et les frais !

Les cyber-paniers sont encore différents, car il n'y a pas d'engagement de la part du consommateur, mais au moins, l'agriculture locale est favorisée, les transports réduits et les emballages aussi. Et c'est donc plus cher, puisqu'on fait moins d'effort.

Sur Natoora, les produits viennent de toute la France, sont centralisés à Rungis, puis reexpédiés chez les clients. Là, il n'ya aucun effort sur le transport et l'emballage. Et c'est cher, mais c'est normal, puisque c'est un mode de consommation traditionnel. Pour moi, c'est juste du cybermarché, mais bio.
Sur paysans.fr, je n'arrive pas bien à comprendre le mode de fonctionnement, mais il me semble comprendre qu'il favorise la production locale.

Je ne dénigre pas les sites que tu as donné, mais je tiens à souligner l'importance des choix de consommation qu'on peut faire, de leur impact et de leur sens.
52 ans 9077
Cela fait déjà un petit moment que l'on pense à s'orienter vers le sytème de l'amap avec zom.... non pas pour manger bio à tout prix (on ne mange pas bio en fait :oops: ) mais pour "court-circuiter" volontairement tous les intermédiaires qui (à mon gout) se remplissent bien les poches au passage par rapport à l'effort de ceux qui travaillent la terre...
Bref.. pour nous ce système est génial car on soutien à notre manière des paysans du coin...
Je suis contente grâce à ton lien sugarfree j'ai trouvé une amap dans ma ville :lol: par contre leur site déconne et y'a pas moyen d'y aller... N'empêche j'ai mis le lien dans mes favoris et je vais y aller régulièrement pour essayer de prendre contact avec eux !
44 ans Salon de Provence (13) 617
Si tu veux bien me donner le nom de ta ville en mp, je me renseignerais auprès des responsables de mon AMAP, ils ont surement le nom des personnes à contacter dans les autres AMAP.

Manger bio pour ma santé n'a pas été décisif dans mon choix de m'approvisionner en AMAP. Je voulais surtout sortir d'un système de consommation qui me semble complétement aberrant, où ceux qui travaillent la terre sont sous-payés par rapport à ceux qui se contentent de mettre leurs produits en rayon, où on paye plus de publicité, d'emballage, d'éclairage que de légumes. Et où on nous propose des tomates et des cerises en hiver, des choux en été, qui font le tour de la terre avant d'arriver à notre assiette, où on leur fait prendre des douches chimiques et où on les irradient pour qu'ils restent présentables malgré le transport. Evidemment, quand on a tous ces surcouts qui s'ajoutent, il faut bien faire baisser le prix du produit de base, sinon on arrive à des prix inabordables !

Et bien, moi, je préfère enlever tous ces surcouts inutiles, payer le prix de mes légumes et le salaire de mon paysan, et faire l'effort de changer mon mode d'approvisionnement. Ca me permet de manger des légumes cueillis le mardi matin et distribués le mardi soir, pour moins cher que les légumes de l'hypermarché !

C'est essentiellement ce que je voulais démontrer avec ce sujet : manger bio, ça n'est pas plus cher si on fait l'effort intellectuel de réfléchir à ce que l'on consomme vraiment, et de chercher des astuces comme les AMAP.
38 ans Orléans 852
je trouve que c est un super concept mais c est vraiment dommage que le panier et les quantités soient imposés
impossible a gérer pour moi qui vit avec quelqu un qui est tres difficile !
y a t il le meme systeme ou on puisse avoir le choix des produits?
52 ans 9077
Ca y est le site de l'amap que je voulais contacter marche ce soir :multi:
J'ai vu qu'ils nous questionnaient sur nos habitudes alimentaires...donc le panier n'est pas totalement "imposé" mais tiens compte également de nos gouts d'après ce que j'ai compris ;)
Zom va potasser tout ça la semaine prochaine.... et on surement essayer.
C'est une amap "tout neuve" qui vient de débuter (voilà le pourquoi du comment du plantage de site) et on va les laisser prendre leur marque et on va essayer de les soutenir ensuite ;)
Merci encore pour les liens ;)
44 ans Salon de Provence (13) 617
Bataille a écrit:
Ca y est le site de l'amap que je voulais contacter marche ce soir :multi:
J'ai vu qu'ils nous questionnaient sur nos habitudes alimentaires...donc le panier n'est pas totalement "imposé" mais tiens compte également de nos gouts d'après ce que j'ai compris ;)
Zom va potasser tout ça la semaine prochaine.... et on surement essayer.
C'est une amap "tout neuve" qui vient de débuter (voilà le pourquoi du comment du plantage de site) et on va les laisser prendre leur marque et on va essayer de les soutenir ensuite ;)
Merci encore pour les liens ;)


Oui, j'ai vu que l'AMAP de ta ville était en cours de constitution. Le questionnaire est là pour permettre de déterminer les gouts de la majorité, et de composer les futurs paniers en conséquence. A la fin de chaque saison, il y a un nouveau questionnaire sur les légumes qui ont été préférés, ceux qu'on auraient voulu trouver, ceux qu'on n'a pas aimé, ou qu'on voulait avoir moins souvent,...

Mais c'est toujours le choix de la majorité qui est retenu. Ce n'est donc pas imposé par le paysan, mais par les amapiens dans leur ensemble. Il n'y a pas de panier personnalisé, mais on peut toujours troquer les légumes qu'on n'aime pas dans la caisse "échange", ou entre amapiens.

Le mieux est de contacter le responsable de l'AMAP directement, ça leur permettra de savoir au plus vite le nombre de paniers à fournir, et d'être soutenu au départ, quand c'est le plus difficile ! Et par expérience, je peux te dire que ce genre de structure a beaucoup de succés. Il arrive que les gens soient sur liste d'attente, alors si tu veux être sure de profiter de la prochaine saison, fonce !
44 ans Salon de Provence (13) 617
supanama a écrit:
je trouve que c est un super concept mais c est vraiment dommage que le panier et les quantités soient imposés
impossible a gérer pour moi qui vit avec quelqu un qui est tres difficile !
y a t il le meme systeme ou on puisse avoir le choix des produits?


Regarde du coté des liens que j'ai donné pour les "cyberpaniers", la troisième proposition dans mon premier message.

Par expérience, je peux t'affirmer que tout est question d'organisation, et de priorité. C'est un peu déroutant au départ, mais c'est un système qui vaut la peine de sortir de sa routine.
J'ai entrainé une amie avec moi dans ce système. Elle adore les légumes, en mange beaucoup, mais son mari est hyper difficile, aussi bien sur le type de légumes que sur la provenance.
Au début, il ne mangeait que la salade et les pommes de terre. Mon amie se régalait avec ses légumes, et faisait des surgelés pour ce qu'elle n'arrivait pas à manger toute seule, ou en donner un peu à sa famille. Puis, elle a commencé à cuisiner des bons plats pour pouvoir utiliser tout son panier, comme de la potée, des sauces à l'oseille, des gratins de courge, des currys de légumes/poulet... Son mari a été attiré par les bonnes odeurs et le contenu de l'assiette, comparé à ses pates au beurre. Il a fini par gouter, et maintenant il mange beaucoup plus de choses différentes. Et il reconnait que ça vaut le coup de se forcer un peu à manger des choses inhabituelles pour lui, parce qu'il a envie de soutenir ce système dont la philosophie lui plait, et il commence à réaliser que diversifier son alimentation est bénéfique pour la santé, et que les légumes lui plaisent quand ils sont bien cuisinés.

Peut-être peux-tu commencer en prenant le plus petit panier, en cuisinant des légumes et un féculent (par exemple, riz+ curry de légumes, ou gratin de courge sur une purée de pomme de terre, avec du gruyère rapé) pour l'habituer au gout et lui laisser la possibilité de manger le féculent s'il n'aime pas ?
Et s'il est vraiment réticent, peut-être peux-tu trouver quelqu'un (une voisine, une collègue de boulot, ta mère...) qui voudrait partager le panier avec toi ?
38 ans Orléans 852
en fait j ai cherché dans tes liens,il n y a rien a lyon ni vraiment a cotéque ce soit pour les cybers paniers ou pour le réseau cocagne :cry:

je vais peut etre voir l amap quand meme,voir si on peut faire des echanges

merci pour tes conseils pour mon ami ,maisce n est pas qu une question de gout malheureusement ! dailleurs j ai lu dans un autre post qu on appelle ca de l anorexie selective(ca va jusqu au vomissement ,meme avec la volonté de gouter!)

mais je me debrouille en faisant des flans de legumes ou des soupes( car c est souvent la texture qui pose probleme avec les legumes)

en tout cas merci beaucoup pour tes liens fort utiles!! ;) ;) ;) ;)
B I U


Discussions liées