MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Personalité / Corps, rondeurs.. et place

34 ans 92 / 69 5897
Je voulais savoir si vous ressentez ça parfois...

J'ia l'impression d'avoir un corps pas adapté à ma personnalité, ou du moins la perception que je peux en avoir...

En fait j'ai un  
sacré caractère, une personalité envahissante, non pour les auters, mais pour moi...
Du sans doute à mon passé, mon vécu, ma sensibilité, voir susceptibilité...

Et avant j'avias un corps plus rond : je me trouvais trop : je prenais trop de place en fait... Tout était gros : mon corps, mon caractère, tout était invivable .. je ne me sentais jamais à ma place, toujours du trop, du à couper.. et devoir vivre avec...

Maintenant, je prends en de moisn en moins de place puisque plutôt c$oté mince, mais du coup c'est ma personalité qui n'est plus adaptée...
En fait je voudrais vraiment complètement disparaitre... (pas le suicide), je parle en terme de place...
de perception de moi..
Je me trouve toujours de trop
Toujours pas à ma place...

Bref, c'est pas évident à exprimer, surtoutà cett eheure, mais je suis la seule ? :roll:
34 ans 92 / 69 5897
hannnnnnnnnnnnn j'ai fait une faute dans le titre :cry: :oops:
E
51 ans marseille 7
Ben j'ai du mal a te suivre. Je crois que le caractere est faconne en fonction de notre vie, de notre passé, de nos aventures et mesaventures... on peut essayer de faire des efforts, d'arrondir les angles, mais le changer je ne vois pas comment... Si tu ne te sens pas a ta place aujourd'hui, ce n'est donc pas une question de poids. alors d'ou vient ce mal etre ? Qu'est-ce qui fait que tu te sens mal ? quels sont tes reves, tes envies ?
question heure t'inquiete... je ne suis pas perete a dormir... ;)
45 ans 17521
je comprends ce que tu veux dire, zenobie, puisqu'on en a parlé récemment... je crois que dans ce sens-là (restreindre ta personnalité pour qu'elle colle à nouveau à ton corps qui s'est réduit), c'est plus difficile que dans l'autre sens, celui que j'ai suivi moi il y a quelques années...

j'explique pour les autres : je suis grosse depuis mes 7-8 ans à peu près... mal dans ma peau, risée de mes camarades, etc... au lycée, je me sentais embarassée par un corps qui prenait trop de place, alors que j'étais super timide, et mal à l'aise... j'étais en colère contre la terre entière, pourquoi m'avait-on donné ce corps trop grand ? je continuais à grossir, de façon exponentielle, 1 à 2 kg par an environ... et un jour, j'ai eu le déclic, pour faire court, j'ai réalisé que c'était pas mon corps qui était trop grand pour ma personnalité, mais ma personnalité qui était trop sclérosée pour le corps que j'avais... j'ai dons décidé de m'ouvrir à la vie, et laisser ma personnalité envahir mon corps en entier... :lol: depuis ce jour, j'ai arreté d'être grosse, dans ma tête.

je pense qu'il est certainemetn plus facile de faire ce que j'ai fait, plutôt que de suivre le chemin inverse... mais je comprends tout à fait ce sentiment de décalage entre le corps et la personalité, et moi aussi j'ai souhaité, à l'adolescence, disparaitre physiquement, pour ne plus déranger personne, prendre le moins de place possible... suffit juste de décider qu'on ne "prend" pas de place, mais qu'on y a droit, comme tout le monde. :kiss:
J'ai ressenti ce que tu décris Zénobie, et avec le recul je crois que les deux manieres d'être physiquement (le "trop" ou le "plus petit") sont deux bouts d'un même bâton...L'idée étant qu'on cherche à se protéger, soit en s'agrandissant (nous cacher sous les rondeurs, étouffer le truc..) soit en se réduisant (raboter, raboter...). Il doit s'agir d'une difficulté à accepter ce qu'on est, ses pulsions, son "étrangeté" je sais pas, appelle ça comme tu veux, et du coup on essaye de se dévier soi meme...je sais pas si je suis claire... ;)
Je sais que moi, il fut un temps où je me "limais" (au sens figuré lol) toutes mes petites bizarreries, mes particularités, etc, pour être "clean" et dans mon corps ça s'est traduit par de la graisse en plus (comme pour me faire taire) ou de moins en moins de poids (comme pour disparaitre et être pure).
J'ai réglé mon pb de poids mais parfois je me souviens de ça.
35 ans Paris 2114
Je comprends aussi ce que tu veux dire, et Karen m'avait expliqué son cheminement ;)

Tu sais j'ai dû mal avec mon corps,mon visage...je trouve que mon aspect physique ne reflète pas mon identité intérieur et c'est très frustrant ! Je suis passe partout, alors que dans ma tête je suis assez à part et des fois même excentrique, parfois mélancolique, parfois dynamique...mais mon corps est ce qu'il est...il n'a pas de particularité. Dûr dûr, alors je me suis engouffrée dans ce côté "fade",je l'exagère parfois :vêtements classiques,pas de bijoux, pas de maquillage...mais mais...il arrive qu'en faisant mieux connaissance avec moi on se rend compte de cette différence et ça amuse (et finalement dans ces cas ça devient vraiment original ;) )

J'aimerais avoir une particularité mais non c'est comme ça ... Mais bon, je sais que je dois travailler sur ça, m'accepter et même en jouer comme j'ai déjà eu l'occasion de faire.

Toi aussi tu vas devoir gérer ce changement, tu y arriveras et des gens sont là pour t'aider dans cette démarche. Mais surtout surtout, ne brime pas ta personnalité...ça serait dommage, elle est si belle ;)

Et comme disait ma prof de théâtre : "Ne t'excuse pas d'être là !"
34 ans 92 / 69 5897
Déjà je remercie Karen d'avoir expliqué..
Karen : traductrice officielle de l'esprit sabishooesque.. (purée je finis par m'y perdre avec tous mes pseudos ! je devines complètement squizo!)

Merci Isabellucci.. je pense que tu a sdonné des éléments de réponse...

J'ai bien lu Parthénope..
Je pense que toi c'est sur un autre domaine.. mais le ressenti est pareil...

Contrairement à toi, je me trouve assez "pas comme tout le monde en fait physiquement"...
Déjà je m'habille pas classsique, on me remarque facilement.. :lol:
+ les longs cheveux avec cette couleur un peu space et tout..
Souvent avec moi c'est pas 'elle est dans la moyenne", c'est soit elle "est super jolie" ou "très moche"... :lol:
Mon style.. il passe ou il casse...

Mais si cela venait seulemetn de mon physique, je pense que ça serait "assez" facile à gérer, mais ça vient aussi de ce que je dégage niveau personnalité...
C'est pas de ma faute.. Je suis dans l'extrême, et ça se sent.. je pense...

Justemnet, je crois ue c'est ça qu eje ne gère pas encore tout à fait.. j me sais assez différente.. (pour x raisons qu ej'ai déjà évoqué, ici ou ailleurs...) mais je n'arrive pas encore complètement à l'assumer..
Je ne me voudrais absoluement pa commune, ça m'emmm :lol:
Mais aussi présent, toujours, c'est lourd...

Parofis, je me sens lourde de tout me trimballer partout...
Alors pour tuer un peu tous mes démons .. je veux me faire toute petite. ce qui est un peu raté, il faut bien le dire... j'ai déjà essayé mais ça marche pas...

Pas facile de gérer so nimage (je ne sais pas faire et pas envie de toute façon), ce que les autres perçoivent de cette image, celle qu'on a de soi, la différence...

Arf...
et dire qu eje vais devoir me supporter pendant qq temps encore.. :lol:

Et si ça peut te rassurer Parhténope, tu n'es pas "passe partout" une fois qu'on te connait...
Pour pouvoir pratiquer un peu l'énergumène, ce n'est pa vraiment le mot qui me serait venue à l'esprit...
Mais alors pas du tout...

Et même physiuqement, tu commences à l'afficher clairement...

et non je ne m'excuse pas d'être là...
par contre je plains le monde... :lol: et mon entourage (Karen , tu survis ???) :lol:
35 ans Paris 2114
Eh voui il faut apprendre à s'appréhender...comme des bêtes sauvages ( :lol: )
41 ans 2883
Plus jeune, j'avais clairement un esprit de souris dans un corps d'elephant, et la souris était prisonnière et angoissait dans l'immense cage de mon corps, sans que personne n'ai connaissance de cette souris cachée derrière la solide façade.

Je pense que si tu ne te sens pas à ta place aujourd'hui où tu es, ce n'est pas à toi de changer, mais tu devrais plutot tenter de changer de référentiel.
Changer de référentiel, ça peut être tout simple: en ne bossant qu'avec des hommes par exemple (milieux machos, etc), en allant vivre dans des pays étrangers différents culturellement, en faisant un métier original, des activités originales, etc.
Peut être que ce n'est pas toi que tu dois changer, mais les élements de comparaison que tu traines autour de toi, tes actions, etc. ça te donnerait peut être plus confiance en toi, et tu n'aurais plus besoin de te comparer aux autres et d'avoir peur de la "banalité".
Mais tu as peut-être essayé déjà?
33 ans A l'envers du Miroir 2133
Je ne sais pas si je vais repondre vraiment au sujet, mais ces derniers temps quelque chose me tracasse un peu dans cette veine là.

Je m'explique : Je suis naturellement ronde, bien en chaire, avec des formes, et j'aime mon corps en temps normal, même si de temps à autre j'ai un coup de deprime comme tout le monde à cause d'un vetement qui me plait et qui n'existe pas à ma taille. Donc je me sens bien dans ma peau, avec ma forte personnalité, et mon caractère de cochon. Jusque là, où est le probléme me direz vous .. C'est qu'en fait je sais que j'ai pris du poid ces derniers temps, peut être deux, trois filos, au maximum cinq. Mais ça fait tout drôle, en fait je ne reconnais plus les limites de mon corps, j'ai l'impression de porter un vetement trop grand, je prend trop de place par rapport à d'habitude. Ca doit paraitre super idiot, mais ça me perturbe beaucoup, je me sens un peu perdu dans ce corps que je ne reconnais plus totalement. Mon copain me dis que je suis parfaite comme ça, que je n'ai pas grossis, mais je sais que si, je le sens, je flotte dans mon propre corps.
Ca me fais sourire de lire ça, mais c'est exactement ce que je ressens. J'ajouterais que si j'ai pris du poid c'est que je suis en cycle depressif et que les TCA que je traîne s'aggravent. Le fait que je sois moins en forme, moralement parlant, participe probablement à cette impression de corps trop grand. Enfin je ne sais pas si j'ai été claire, mais tout ça me perturbe beaucoup, et je ne sais pas trop comment y remedier ..
T
48
Appréhender les limites de son propre corps quand celui-ci change brusquement, c'est pas évident. Demande aux femmes enceintes, elles ont exactement le même problème, se bute dans tout et dans tout le monde. Prendre conscience de son nouveau schéma corporel ca prends du temps, et quand en plus on fait tout pour le nier (moi la première je ne me vois pas comme je suis), c'est encore plus compliqué.

Je fais du théâtre et de l'impro, on fait de temps en temps des exercices par rapport à ca, et sérieux je galérais au départ, pour moi maintenant ca devient de plus en plus facile :D


Pour le caractère en fonction du corps, je ne sais pas. Etre gros ca peut vouloir être pour s'affirmer et prendre de la place, mais aussi être pour disparaître dans la masse, ne pas attirer les regards, la séduction. Etre mince ca peut être disparaitre, se faire tout petit dans son coin, mais je connais des filles minces, petites mais super nerveuses et avec une sacrée tchatche. Le caractère ca dépend des gens plus que du physique il me semble.. Après les changements de caractère parce qu'on maigrit ou grossit, j'imagine que c'est plus une question de confiance en soi (manquante ou grandissante) ou d'être plus sur la défensive ou d'avoir tellement envie de s'assumer qu'on fait tout pour s'affirmer.
Bonjour, j'ai lu avec beaucoup d'attention vos témoignages et je voudrais apporter le mien. En effet malgré tout ce que l'on peut attribuer à telle ou telle différence c'est ce que nous en faisons qui marque notre personnalité.
J'en veut pour indice, sinon pour preuve, que toutes mes modèles photos, qu'elles soient, fines ou rondes , belles ou très belles , pros ou amateurs, toutes trouvent leur bien-être ( ou pas ) dans la façon qu'elles ont décidé de SE regarder.
C'est vrai que parfois cela demande un effort mais quelle belle récompense que de se sentir aimer tel qu'on est.
Bien cordialement.
Guy
36 ans 288
Pavot a écrit:
Je ne sais pas si je vais repondre vraiment au sujet, mais ces derniers temps quelque chose me tracasse un peu dans cette veine là.

Je m'explique : Je suis naturellement ronde, bien en chaire, avec des formes, et j'aime mon corps en temps normal, même si de temps à autre j'ai un coup de deprime comme tout le monde à cause d'un vetement qui me plait et qui n'existe pas à ma taille. Donc je me sens bien dans ma peau, avec ma forte personnalité, et mon caractère de cochon. Jusque là, où est le probléme me direz vous .. C'est qu'en fait je sais que j'ai pris du poid ces derniers temps, peut être deux, trois filos, au maximum cinq. Mais ça fait tout drôle, en fait je ne reconnais plus les limites de mon corps, j'ai l'impression de porter un vetement trop grand, je prend trop de place par rapport à d'habitude. Ca doit paraitre super idiot, mais ça me perturbe beaucoup, je me sens un peu perdu dans ce corps que je ne reconnais plus totalement. Mon copain me dis que je suis parfaite comme ça, que je n'ai pas grossis, mais je sais que si, je le sens, je flotte dans mon propre corps.
Ca me fais sourire de lire ça, mais c'est exactement ce que je ressens. J'ajouterais que si j'ai pris du poid c'est que je suis en cycle depressif et que les TCA que je traîne s'aggravent. Le fait que je sois moins en forme, moralement parlant, participe probablement à cette impression de corps trop grand. Enfin je ne sais pas si j'ai été claire, mais tout ça me perturbe beaucoup, et je ne sais pas trop comment y remedier ..



pareil!!

Sauf que moi j'en suis à 15-20 kilos de plus, je ne sais pas précisément mais dès les 3 premiers kilos de trop, je me sentais mal dans mon corps et avais l'impression de prendre trop de place. Alors forcément en ce moment, je n'ose plus regarder les gens dans la rue, j'ai peur que l'on me trouve grosse ou même, comme je les regarde, que les plus rondes que moi interprètent mal mon regard, bref, je suis obsédée, c'est horrible, je n'arrive pas à redresser la barre, il me faudrait trop de temps et du coup, impossible d'ici la fin de l'année universitaire, donc encore une année ratée, ça m'énerve et je ne fais aucun effort pour me calmer et TCA en veux-tu en voilà....
59 ans Québec, Canada 1664
Bizarrement lorsque j'étais mince je me sentais grosse ... pourquoi ? Parce que ma mère me traitait de grosse ... il faut dire que ma soeur et elle étaient maigres.

Aujourd'hui je suis très ronde (obèse) et je ne me vois pas du tout comme ça ... j'ai toujours un choc en voyant des photos ... je réalise tout à coup que cette "grosse" là bas c'est moi ...

Vous y comprenez quelques choses ?
37 ans entre paris et toulouse entre la raison et le coeur!! 821
Et bien pour ma part je vois un decalage enorme je me sent beaucoup plus maigre que je le suis apres mon accident j'ai pris 20 kg et bien j'ai toujours l'impression d'etre la meme physiquement..

Il n'y a que la taille de vetements et les photos qui me le prouve par ce que je ne le vois pas du tout au quotidien..
B I U


Discussions liées