MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Gastroplastie: 1m50 et 83 kilos ! Et alors !

63 ans 7
Bonjour à toutes. 8)
Tout d'abord, je precise que je suis infirmière.
D'apres ce que je viens de lire, j'entends des hauts cris sur les personnes qui auraient recours à une  
gastroplastie alors qu'elle auraient 80 kilos, ou un IMC inferieur à 40.
Personnellement, je fais 1m50 et 83,5 kilos avant l'intervention.
C'est pas du tout pareil que de faire 1m75 et 83 kilos, je precise !
J'ai des problemes de surpoids depuis des années.
Hospitalisée à plusieurs reprises avec un regime hyper-sévère.
Evidement, à long terme , reprise du poids perdu et meme davantage.
J'ai fait le yoyo pendant 25 ans.
Depuis deux ans, je souffre d'arthrose invalidante.
J'ai le dos tout bousillé (mon metier m'y a beaucoup aidé!)
et les genoux en compote.
J'ai passé l'hiver en boitant pendant 6 mois, et avec des douleurs arthrosiques insupportables, que rien n'est arrivé à calmer: cortisone par inflitration, injections intra-musculaires, massages, balnéo, gouttes à base de valium le soir, j'étais assomée du coup....et au reveil le matin, la douleur est toujours là.
Alors, vos refexions comme quoi il y a des nanas qui abusent, stop !
J'ai payé ma part de souffrance.
Si cette intervention existait en france il y a 20 ans, j'aurai pas eu des degradations physiques comme je les ai actuellement.
D'ailleurs la secu ne s'est pas trompé, puisque j'ai presenté un dossier béton avec l'aide de mon rhumato, et du chirurgien.
J'ai eu un bilan pre-gastro hyper complet.
J'ai même pas étée convoquée à un controle, c'est dire que tout est relatif, et que je fais partie des personnes pour qui la gostroplastie est la solution de la derniere chance.
Voilà, ça fait maintenant un mois. Le chirurgien serre l'anneau au bout du premier mois, puis de mois en mois, jusqu'à trouver l'équilibre parfait: si tout se passe bien par ailleurs, s'il n'y a ni vomissement, ni faim, et aussi perte de poids en parrallèle.
je me suis faite opérée à Muret dans une clinique. Je ne le regrette pas. Ca se passe tres bien et je ne vomis pas, j'ai reduit ma ration alimentaire sans m'en rendre compte, et petit à petit, ça va aller mieux. :lol:
Si je perd 10 kilos, pour moi, c'est dejà le Perou, mais si j'en perds 20 ou plus, encore mieux. :D
48 ans grenoble 2486
bien sur qu'il y en a qui abusent...j'en connais meme une qui a suffisament grossi pour pouvoir acceder à l'anneau...on ne parle pas des personnes qui ont recours a la gastroplastie en toute connaissance de cause...de meme,on sait pertinemment que 1.50 pour 85 kg c'est pas pareil que 1.70 pour le mm poids...mais du coup l'imc n'est plus le meme non plus...certains pensent que c'est "THE" solution à leurs problemes de poids...seulement,certains souffrent de TCA ou prennent cette intervention à la legere sans en mesurer les consequences...c'est juste une mise en garde que l'on essaiede faire passer...on ne diabolise pas cette intervention,on essaie juste d'informer les personnes...
pour toi,tout se passe bien,mais ce n'est pas le cas de tout le monde...lis donc les temoignages de certaines...
j'espere que tu parviendras à atteindre tes objectifs... ;)
54 ans Neuilly 117
divine a écrit:
Bonjour à toutes. 8)
Tout d'abord, je precise que je suis infirmière.
D'apres ce que je viens de lire, j'entends des hauts cris sur les personnes qui auraient recours à une gastroplastie alors qu'elle auraient 80 kilos, ou un IMC inferieur à 40.
Personnellement, je fais 1m50 et 83,5 kilos avant l'intervention.
C'est pas du tout pareil que de faire 1m75 et 83 kilos, je precise !
J'ai des problemes de surpoids depuis des années.
Hospitalisée à plusieurs reprises avec un regime hyper-sévère.
Evidement, à long terme , reprise du poids perdu et meme davantage.
J'ai fait le yoyo pendant 25 ans.
Depuis deux ans, je souffre d'arthrose invalidante.
J'ai le dos tout bousillé (mon metier m'y a beaucoup aidé!)
et les genoux en compote.
J'ai passé l'hiver en boitant pendant 6 mois, et avec des douleurs arthrosiques insupportables, que rien n'est arrivé à calmer: cortisone par inflitration, injections intra-musculaires, massages, balnéo, gouttes à base de valium le soir, j'étais assomée du coup....et au reveil le matin, la douleur est toujours là.
Alors, vos refexions comme quoi il y a des nanas qui abusent, stop !
J'ai payé ma part de souffrance.
Si cette intervention existait en france il y a 20 ans, j'aurai pas eu des degradations physiques comme je les ai actuellement.
D'ailleurs la secu ne s'est pas trompé, puisque j'ai presenté un dossier béton avec l'aide de mon rhumato, et du chirurgien.
J'ai eu un bilan pre-gastro hyper complet.
J'ai même pas étée convoquée à un controle, c'est dire que tout est relatif, et que je fais partie des personnes pour qui la gostroplastie est la solution de la derniere chance.
Voilà, ça fait maintenant un mois. Le chirurgien serre l'anneau au bout du premier mois, puis de mois en mois, jusqu'à trouver l'équilibre parfait: si tout se passe bien par ailleurs, s'il n'y a ni vomissement, ni faim, et aussi perte de poids en parrallèle.
je me suis faite opérée à Muret dans une clinique. Je ne le regrette pas. Ca se passe tres bien et je ne vomis pas, j'ai reduit ma ration alimentaire sans m'en rendre compte, et petit à petit, ça va aller mieux. :lol:
Si je perd 10 kilos, pour moi, c'est dejà le Perou, mais si j'en perds 20 ou plus, encore mieux. :D


Tu as entierement raison, je pesais 85 kg pour 1M60 et je me suis fait operer et je ne regrette rien, je perd doucement mes kilos et j'ai meme ete entierement remboursée par la secu sans entente prealable.
N'ayant pas de problemes de comportements alimentaire, c'est vraiment une operation pour celle qui comme nous ont galeré pendant des années en frolant l'obesité mais sans y parvenir !
63 ans 7
Ce qui me dernage, dans notre systeme de soin français, c'est la part accordée à la prevention, c' est vraiment une peau de chagrin dans le budget de la secu! :twisted:
J'aurai aujourd'hui 20 ans, et le meme poids , je crois pas que la secu aurait accepté mon intervention !
C'est là où le bat blesse.
:evil: J'aurai eviter bien des problemes de santé aujourd'hui, sans compter l'estime et l'image de soi !
Et j'aurai couté aussi bien moins cher à la secu....
36 ans Belgique 35
Kiou!
Moi aussi j'ai eu recourt à la gastroplastie. Un an déja! Je pesait 88kg pour 1m62 maintenant 69kg bien sur j'ai encore du poids a perdre , cela se fait très progressivement. C'est vrai qu'au début bcp de gens m'ont dit que j'abusait mais pour moi c'était décidé et jamais je ne le regretterais.
Psychologiquement je suis tjs aussi complexée ,il faut encore que je m'habitue a mon nouveau corps, je n'ai pas encore accepté ma perte de poids mais ça viendra...
Je précise quand même pour ceux ou celles qui veulent avoir recourt a cette intervention que la vie change COMPLETEMENT après l'opération.
Voila.
A bientot.
Leti
67 ans Charente Maritime 3080
Divine, tu rentres quelque part dans les critères de l'opération puisque ton surpoids est une cause invalidante.
Tu vas pouvoir commencer ta diète de 5 ans en vue d'une perte de poids suivi d'un rééquilibrage de ton alimentation. Comme tu es dans le milieu médical, je pense que tu es encore mieux que nous au courant des avantages et des inconvénients de cette opération.

Pour Létizia, je te conseille d'avoir recourt à l'aide d'un psy si ce n'est pas encore le cas. C'est le meilleur moyen de pouvoir comprendre pourquoi son esprit refuse d'être mince. Au final, la cure ne peut marcher que si on accepte les transformations
B I U


Discussions liées