MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

à 3 mois de grossesse mon mari ne veut toujours pas le dire

52 ans 9077
En ce moment c'est le gros débat à la maison....
Pour celles et ceux qui ont suivi mon parcours je suis enceinte de presque trois mois (il ne me manque plus  
que quelques jours.. ;)) et zom n'est toujours pas décidé à le dire à notre entourage :evil: :twisted:
Il est pourtant super heureux de cette nouvelle (ça j'en suis certaine) mais aussi complètement flippé par cette grossesse tardive...
Dès qu'on a su que j'étais enceinte il m'a tout de suite parlé d'amniocentèse, de risques de malformations etc....
Nous avons un couple d'amis dont la femme a dû subir une ITG suite à la détection d'une trisomie 21.... ça nous a beaucoup touché tous les deux....

Bref zom veut le dire mais pas avant le résultat de mon amniocentèse :shock:
Comment vais-je pouvoir "tenir" encore pendant plus d'un mois ?
Est ce que vous avez été dans la même situation ?
Je ne sais plus quoi dire pour le convaincre car moi je suis tellement heureuse que j'ai envie de prendre un porte-voix et de le crier au monde entier :lol:
Mais je veux aussi respecter son choix.... sacré dilemne !
D'ailleurs s'il savait que j'en parle ici ce serait la crise ! mais moi je ne tiens plus... ne rien dire à ma famille (seuls mes parents sont au courant car papa est assez malade) et le pire ...à mes copines que je vois toutes les semaines, avec qui je partage tous mes secrets....j'ai l'impression de les trahir ! Comment vont-ils réagir ? Je n'ai pourtant pas une maladie qui s'attrape :lol:

Auriez-vous des arguments pour le faire changer d'avis ou faut-il que je me résigne à attendre la date fatidique des résultats de l'amniocentèse ?
43 ans Lille 7000
lje lui présenterais le problème autrement en lui disant que si vraiment à l'amniocenthèse, on détecte un problème, tu n'auras pas à te justifier si tu va pas bien auprés de tes amis et proches, parce que ça fait mal de devoir toujours expliquer les choses!!!
et la clarté nuccale du bébé était de combien à ta dernière écho?
L
71 ans 7508
Tu ne vas pas faire la prise de sang quand même avant pour calculer tout de même les risques?
55 ans sud sarthe 1290
désolée, je ne vais pas t'aider beaucoup: je suis comme toi à la fin de mon 3e mois et peu de gens le savent: mon mari, mes deux aînés et une de mes meilleures amies (et vous ici sur le net!).

nous ne voulons pas l'annoncer autour de nous à cause des réactions forcément négatives qui vont aller de pair: j'ai 42ans, mon mari 41 cette année, ce n'est pas une famille recomposée, imaginez un peu...!!! :roll:

au boulot de zhom, même si personne ne va lui faire de réflexion en face (je pense), ça va faire jaser quand même...dans ma famille, guère mieux, réflexions en prime! alors tout ça, on préfère le repousser un max, histoire de ne pas gâcher NOTRE plaisir après tout!
;)
ce n'est pas une question de risques de FC ou malformations, c'est plus par rapport aux réflexions négatives...peut-être que ton mari est un peu dans le même cas? on a beau dire "on s'en fout", lorsque ça vient de nos proches ou de gens qu'on cotoie tous les jours, c'est usant!!! :evil:

en tout cas je te souhaite une belle grossesse et bon courage si tu dois attendre encore un mois avec l'envie de le crier! ;)
33 ans Charleville-Mézières 1453
Mon point de vue, c'est qu'en cas de mauvaise nouvelle, tu auras besoin du soutien de tes amies, de ta famille, de tout le monde.
Alors le dire, ou pas, ça ne changera pas que l'amnio soit bonne ou non. Ce qui changera ce sera le soutien de tes proches dans l'angoisse de l'attente des résultat, et le soulagement de tout le monde car 38 ans ce n'est pas non plus si tard que ça de nos jours ! mais si jamais les résultats sont mauvais, tu pourras compter sur eux, et c'est important, surtout que manifestement tes amies ont beaucoup de place dans ta vie.

C'est en tout cas ma façon de voir, mais bien sûr je ne suis pas dans ta situation.
Quels mots pour aider ton mari à comprendre que tu as besoin de le dire, je ne sais pas.

Quoi qu'il en soit, encore toutes mes félicitations.
43 ans paris 416
Je ne suis pas dans la même situation que toi mais j'ai vécu un drame l'année dernière (perte de mon fils à 5 mois de grossesse) qui m'a fait avoir cette année, en apprenant que j'étais enceinte de nouveau, la même réaction que ton mari...
Mon mari voulait le dire tout de suite tellement il était heureux et aussi pour rendre heureux les gens autour de nous (famille, amis) qui ont souffert avec nous l'année dernière... notamment mes parents qui me voyaient si mal et souffraient pratiquement autant que moi de ne pas me voir de nouveau enceinte (dérisoire par rapport à ton attente mais cette seconde grossesse a mis 7 mois à venir et ce temps m'a paru insupportable...).
Mon mari voulait le dire à mes parents le jour même où j'ai su que j'étais enceinte (un mois de grossesse à peu près) mais je ne voulais le dire à personne, j'avais trop peur d'une nouvelle perte, de revivre l'horreur de l'année dernière... finalement on leur a dit assez rapidement mais je leur ai demandé de ne le dire à personne.
Au bout de trois mois, mon mari pensait qu'on pouvait le dire et moi je me disais "ben oui bien sûr l'année dernière aussi on a passé les trois mois en pensant qu'on ne risquait plus rien...". Surtout qu'on savait que j'allais être cerclée vers trois mois et demi, quatre mois alors je voulais encore attendre...
Je crois que si ça n'avait tenu qu'à moi je ne l'aurais dit que quand ça serait vu vraiment et surtout quand j'aurais dépassé le terme de l'année dernière ! J'étais superstitieuse, j'avais tellement peur !
J'en ai beaucoup discuté avec la psy que je vois depuis l'année dernière et elle m'a énormément aidé en me disant que les choses ne se reproduisaient pas, qu'il ne fallait pas croire dans la répétition des évènements (je résume einh :lol: ).
Finalement on a commencé à le dire petit à petit et ça m'a fait un bien fou ! Je me suis sentie soutenue, aimée, protégée ! Il n'y a qu'au boulot où j'ai vraiment mis du temps à le dire.

Donc pour résumer, je pense que ton mari doit être au fond de lui mort de trouille, comme quand on attend tellement quelque chose que quand ça arrive on se demande si ça ne présage pas d'autre chose !
Après une telle attente, un travail sûrement long et pénible de deuil de ne pas avoir de second enfant, ce doit être un tel bonheur mais une telle angoisse à la fois ! Il doit aussi avoir peur pour toi, peur de ta réaction s'il se passait quelque chose... Mais je pense que cette peur là sera présente jusqu'au jour de la naissance (moi j'ai attendu d'être pratiquement à huit mois pour me sentir sereine et ne plus craindre d'accouchement prématuré !), amniocentèse ou pas !
Peut être que tu peux lui expliquer pourquoi toi tu as besoin de le dire, que ça t'aiderait à concrétiser cette grossesse miracle, que tu crains la réaction de ceux à qui tu auras caché cette si belle nouvelle pendant plusieurs mois. Que c'est dur aussi de ne vivre ça qu'à deux sans le réconfort, le soutien de ceux que vous aimez.
Demande lui aussi ce qu'il ressent, s'il a peur. Personnellement si j'étais dans ton cas et qu'il se passait quelque chose de dur, je préférerai que ceux qui me sont proches aient été au ocurant avant et soit là pour me soutenir au cas où... L'année dernière si mes proches n'avaient pas été au courant avant, je pense que leur soutien n'aurait pas eu la même ampleur.

Bref parlez, parlez, parlez !

Je te fais des milliers de bisous et je te souhaite de tout coeur une merveilleuse grossesse :kiss:

Alors je ne sais pas vraiment quel
48 ans pépettesland 1803
Ben en fait j'ai déjà une question :
Ne pas le dire OK, mais forcément ça doit commencé à se voir non, tu fais comment dans ce cas là?

Ensuite, si il y a un souci (ce dont je suis certaine que non ;) ), tu vas sans doute avoir besoin de réconfort de la part des personnes dont tu te sens le plus proche.
Alors pourquoi ne pas lui proposer de ne le dire déjà dans un premier temps qu'aux personnes sur qui tu peux compter en cas de problème et dont tu te sens vraiment très proches?

Bref, pas forcément le dire à tout le monde mais choisir un petit cercle restreint, tu crois pas que c'est possible ça?
41 ans laigneville/oise 2222
tout d'abord Félicitationsssssss :!: (toujours a la traine moi :lol: ), quand j'ai appris ma grossesse il y a 4 mois vous avez ete les premieres au courant (avant zhomm :oops: avant de faire l'annonce a tout le monde famille amis etc. ) ensuite il a voulu que l'on garde la surprise pour noel (1 mois et quelques je crois :roll: ) se fut dur de ne pas pouvoir en parler aux copines ou avec ma belle mere , alors j'ai decider de me confier a la cousine de mon homme qui est tres proche ,au moins j'avais quelqu un a qui me confier et qui aurait pu expliquer au proches se qu il se passait si il y avait eu un probleme ,c'est normal de vouloir partager ce genre d'evenements :D en tout cas j'aurais pas pus tenir plus longtemps que les 2 semaines au quel je me suis astreinte ;)

bonne continuation :!:
48 ans 76 10598
lodie a écrit:
Mon point de vue, c'est qu'en cas de mauvaise nouvelle, tu auras besoin du soutien de tes amies, de ta famille, de tout le monde.
Alors le dire, ou pas, ça ne changera pas que l'amnio soit bonne ou non. Ce qui changera ce sera le soutien de tes proches dans l'angoisse de l'attente des résultat, et le soulagement de tout le monde car 38 ans ce n'est pas non plus si tard que ça de nos jours ! mais si jamais les résultats sont mauvais, tu pourras compter sur eux, et c'est important, surtout que manifestement tes amies ont beaucoup de place dans ta vie.


+1.

Je peux comprendre les reticences de ton mari mais d'un autre coté, pour avoir vécue une amniocentèse et surtout l'angoisse de l'attente des résultats, je peux lui assurer qu'on a besoin d'être entourée des gens qu'on aime pour nous soutenir, nous remonter le moral etc....
C
43 ans 61
Comme juliepsyy, je ne suis pas dans la même situation que vous mais je comprends vraiment la réaction de ton mari puisque j'ai eu la même quand j'ai su que j'étais enceinte de Théodore... Je suis retombée enceinte assez rapidement après le décès de notre premier bébé (MFIU à 37 SA). J'étais partagée entre la joie et la peur. Peur que ça recommence... Monchou était heureux comme tout et voulait le dire à toutes les personnes qui nous avaient soutenu au cours de cette épreuve. Mais moi, je n'ai pas voulu. Nous l'avons dit à nos parents, frères et soeurs en leur faisant promettre de n'en parler à personne. En fait, j'avais peur que si tout le monde était au courant, si tout le monde se remettait à espérer avec nous... ben ça recommencerait. Et puis vers 3 mois et demi de grossesse, on a rencontré un couple d'amis et c'est sorti spontanément ! J'étais la première surprise ! Et ça fait du bien de se sentir soutenue !! Alors je comprends parfaitement ce sentiment ambivalent. Pour vous, cette nouvelle est tellement inespérée, inattendue et miraculeuse (comme tu le dis !!) que se dire de ne pas trop s'enflammer paraîtrait presque logique. Mais partager votre joie et votre bonheur avec les personnes qui connaissent votre parcours, vos galères de bébé n'a pas de prix.
39 ans Sud Ouest 3873
finette a écrit:
Ben en fait j'ai déjà une question :
Ne pas le dire OK, mais forcément ça doit commencé à se voir non, tu fais comment dans ce cas là?


Ensuite, si il y a un souci (ce dont je suis certaine que non ;) ), tu vas sans doute avoir besoin de réconfort de la part des personnes dont tu te sens le plus proche.
Alors pourquoi ne pas lui proposer de ne le dire déjà dans un premier temps qu'aux personnes sur qui tu peux compter en cas de problème et dont tu te sens vraiment très proches?

Bref, pas forcément le dire à tout le monde mais choisir un petit cercle restreint, tu crois pas que c'est possible ça?


Ben le fait que ça se voit, franchement, ça dépend des gens !
Moi je suis à 5 mois et 1/2 environ et ça commence juste à se voir, donc ils ont peut-être du temps jusqu'à ce que ça soit manifeste...

Moi je suis un peu superstitieuse, je n'ai pas voulu le dire tout de suite, par peur que si ça finisse en fc comme précédemment, de devoir affronter tous les gens pour dire : "Bon ben c'est fini...". Ou alors la maladresse : "Alors, comment ça se passe ?" "Ben c'est fini... Le bébé est mort/J'ai fait une fausse couche, etc..."
Je n'aurais pas eu le courage.
Après c'est vrai qu'avoir le soutien des gens si ça se termine mal, c'est bien aussi, et c'est vrai que j'ai souffert doublement de ne pas pouvoir parler de la fausse couche vu que personne ne savait, ni pour les essais, ni pour la grossesse.
Je pense que ça vous fera du bien en cas de coup dur qu'au moins les personnes proches sachent. Donc je pense que tu peux négocier avec ton zom de le dire aux qqs amis proches avant l'amnio, puis aux autres moins proches ensuite.
Ca coupe la poire en deux ;).
47 ans 142
Tu as fait la première écho ? Déjà là on peut mesurer la clarté nucale et ça donne un première indication sur le risque de T21... En fonction de ça, vous pouvez déjà vous décider à le dire ou pas ?
46 ans eure 977
en fait je vous comprends tous les deux....
d'un coté ton mari.... parce que ce bébé est inattendut qu'il doit avoir encore peut être du mal à realiser il doit être sur son tit nuage en même temps il doit se dire c'est trop beau..... et effectivement s'il arrive quoique se soit... c'est très difficile après..... je me souviens après ma fausse couche comme c'était difficile de dire que tout etait fini.... je pense que c'est de ça dont il a peur......

D'un autre coté , je te comprends parce que la ça fait trois mois que les choses semblent bien engagés... et que t'as envie de crier au monde ton bonheur........

pour lysis, on voulait attendre trois mois pour l'annoncé mais on a du le faire plus tôt car j'etais hyper strssée.... du coup mes parents et ma soeur ont cru que je fesais une dépression.....on s'est donc décider à leur dire..... ma mère a du s'assoir.... car personne ne savait qu'on avait tenté l'ultime fiv....(on voulait pas encore avoir à dire que ça n'avait pas marché)

je pense que tu devrais au moins le dire à tes tres proche.... parce que moi je sais que c'était très lourd à porter comme secret, j'avais envie de le crier au monde.....

Pour le reste de ma famille et certains amis ce fut lors de voeux de premier de l'an qu'on l'a annoncé, la première echo etait passée et tout allait tres bien

bizzzzz
52 ans 9077
Merci pour vos réponses si réconfortantes !

En effet je crois que mon zom a peur pour moi.... ayant fait deux fausses couches j'ai mis beaucoup de temps à m'en remettre et je sais qu'il souffrait d'être impuissant devant ma douleur (il me l'a dit)
Les premieres semaines de cette nouvelle grossesse il n'arretait pas de me repeter "t'emballe pas, on sait jamais ce qui peut arriver !".
Je crois qu'il a peur... et ce soir il m'a avoué qu'il ne serait soulagé que quand bébé sera en train de teter sa maman :shock: ça promet !!!
Je suis très proche de ma maman et nous pouvons discuter de tous mes tracas de femme enceinte et j'avoue que ça me soulage... pis vous êtes là aussi :lol:
Je sais qu'il est heureux, terriblement heureux de ce qui nous arrive.... je sais qu'il se documente en cachette sur la grossesse (je l'ai vu sur son ordi :oops: vive la touche "historique" :oops: :oops: )
Il a peut être peur du "quand dira-t-on" effectivement.... il a quand même 45 ans et un de ses copain/cousin vient d'être grand-père !!!!
Je vais essayer de lui en reparler calmement en essayant de comprendre ses motivations..... mais j'aimerai quand même mettre ma super pote au courant.... je vais essayer de négocier au moins pour elle :lol:
B I U


Discussions liées