MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pma, ce que vous auriez préféré ne pas entendre...

56 ans 91 25732
Sujet inspiré par "ce que vous auriez aimé ne pas entendre pendant votre grossesse".

Faut pas croire, en FIV, on a souvent l'impression d'être un véritable cobaye (et une pelote à  
aiguilles). Et on vous en dit des choses ! Les médecins, l'entourage... Ca n'aide pas toujours...

Quelques extraits pour ce qui me concerne :

L'entourage :

"ah bon vous faites des FIV ? Mais il n'y a pas plus de risque d'avoir un enfant anormal ?"

"tu sais, si la nature ne veut pas que tu aies d'enfant, elle a ses raisons, il ne faut pas la contrarier !"

"Ca n'a encore pas marché ? Bah ça vaut peut-être mieux, si c'est pour faire un anormal !"

Il y a la série des "mais non" des médecins ou des labos :

"mais non ça fait pas grossir le traitement, c'est vous ça ! " (t'as raison ma poule... 15 kilos en 6 mois, j'ai du finir le frigo...)

"mais non ça fait pas mal" (ben si un peu quand même)

"mais non il n'y a pas de risque (ben si j'ai failli y rester c'est pas rien ça...)

"mais non faut pas vous inquiéter si votre caryotype est anormal c'est presque tout le monde qui a cette anomalie !" (super ça rassure bien ça !)

"mais non on peut pas vous réimplanter les 5 embryons qui restent en même temps, c'est trop dangereux si vous faites une grossesse multiple !" (dis tu le sais bien docteur que mes chances d'être enceinte sont quasi nulles - même s'il a fallu que je te l'arrache de la bouche - et que je ne pourrai jamais me faire réimplanter les embryons restants et que tu vas m'obliger à prendre une foutue décision... et puis si je veux des quintuplés moi ? Avec tous les risques que tu m'as déjà fait prendre, un de plus, un de moins...)

"mais non c'est pas une hyperstimulation, vous auriez bien plus mal que ça ! "(ah ? ben moi ça me suffit... Pas ma faute si je ne suis pas douillette... D'autant que dans 24 h ton échographe va te montrer que si, c'est une hyperstimulation et une très grave en plus...)

Diverses autres phrases entendues :

Le labo "je vous donne la paillette pour l'insémination mais ne vous attendez pas à un succès, y a pratiquement pas de spermatos !" (ben oui mais tu n'aurais pas interverti le nombre de ml et le nombre de spermatos, le résultat serait déjà meilleur !)

La gynéco en riant : "oh bah c'est pas terrible ce spermogramme là monsieur ! Faut vous y mettre hein !" (ah ah ah, zom a cru mourir de rire... à l'idée de serrer le cou de la gynéco).

Le labo : "Allô Mme B ? Est ce que votre mari pourrait revenir faire un prélèvement de sperme au labo ? On s'est trompé, on a oublié de faire la biochimie avant de jeter le prélèvement d'hier !" (mais oui il va revenir sur Paris se chatouiller dans vos 2m² avec son bouquin X, ça tombe bien, il a adoré ça la dernière fois !)

La gynéco : "flute la paillette est défectueuse, je vais être obligée de faire l'insémination au niveau du col, je ne peux pas la faire intra-utérine. J'aime mieux vous le dire, ça a nettement moins de chances de marcher !" (déjà que ça n'en avait pas beaucoup... enfin ça remonte le moral de le savoir hein !)

:evil: :evil: :evil: :evil: :evil:

Y a que moi ou vous en avez entendu aussi ? ;)
36 ans marseille 2582
oh ma pauvre :lol:
ca m'étonne pas ya des gens qui n'ont vraiment pas de tact pour dire les choses et il y en a d'autres qui feraient mieux de balayer devant leurs portes avant de parler! :twisted:
46 ans eure 977
le gygy au premier rdv:
vous savez madame, on est gentil de vous accepter parce qu'avec votre poids ailleurs c'était pas possible!!!

(super l'entré en matière)

le labo lors de la deuxième tentative:

alors bon vos ovocytes prélvés sont pas bien mur.... faut qu'on les fasse murir.... vous savez il ya peu de chance que ça marche.. mais bon vous devez rester quand meme deux jours à la clinique......


(evidament, personne ne s'est inquièté de savoir comment j'allais moralement, j'ai pleuré toute la nuit... sans compté la souffrance physique...j'avais un devbut d'hémoragie)

ma mère et l'éternel phrase:

c'est pas grave, tu sais la prochaine fois ça va marcher tu verras

(nan , ça fait seulement 5 ans et demi qu j'essaye, les traitement son juste hyper douloureux surtout le piqures apres..... ceci dit elle a eu raison, la fois d'après ça a marché)

et enfin pour finir la pire de toute je crois:
le labo:

Désolée Madame, mais hélas ça n'a pas marché

(et la on se met à hurler qu'on n'a pu envie de vivre..... on est plié en deux tellement cette phrase fait mal, et votre conjoint est la sans même dire un mot ne sachant comment vous consoler...)

bizzzz
56 ans 91 25732
Ah moi j'avais trouvé le truc pour couper à la phrase du labo "désolée, ça n'a pas marché" (pour les prises de sang après insémination ou après ICSI) : je ne faisais pas les prises de sang !!!

En fait je n'en ai fait qu'une seule la 1e fois, celle qui a suivi le test pipi faussement positif (saloperie ! :evil: ) et quand je suis arrivée au labo et qu'elle m'a dit "désolée ça n'est pas pour cette fois", j'ai cru que le ciel me tombait sur la tête, parce que vraiment j'y croyais. J'ai eu mes règles le lendemain...

Après, j'étais capable au bout d'une semaine de dire que ça n'avait pas marché et je ne me suis jamais trompée. Alors je m'épargnais une piqûre inutile. En plus j'étais fixée très vite, mes règles arrivaient immanquablement le soir du jour où j'aurais du faire la prise de sang ou le lendemain, voire la veille !

Chacune son mode de défense... ;)

Et à qui on dit merci madame la sécu ?
53 ans CANTAL 150
Bonjour à toutes,
Là tout de suite je n'ai pas de phrases qui me viennent à l'esprit, mais vos témoignages ne m'étonnent même pas. Il y a tellement d'imbéciles sur cette pauvre terre.
Je pense que j'ai eu de la chance et que je suis tombée sur les bonnes personnes aussi. Dans le centre Fiv dont je dépends, je trouve que le personnel est très sympa et ne fait pas de sorties à la con qui vous donnent envie de les étrangler (enfin pour le moment, mais ça peut arriver).
En ce qui me concerne c'est plutôt l'entourage qui ne comprend pas très bien dans l'état où je suis quand je suis sous traitement (nerfs à vifs, maux aux ovaires, envie de voir personne......). Il y a même mes parents qui m'ont sortis que je mettais mon couple en danger à réagir comme ça. Heureusement que mon Zom lui comprend et sait ce par quoi je passe dans ces moments là.
Enfin les filles je suis de tout coeur avec vous. Bon courage à toute pour supporter tout ça.
:kiss:
35 ans Seraing 41
Bonjour,

Je ne suis pas encore passer par le fiv et j'èspère ne pas avoir a faire cela,
mais je voulais dire que je vous comprend en question des douleurs morales crée par les medecins ou autre avec leurs reflexions de debilitées :evil: car j'en ai eu aussi et que de toute façon ronde ou pas toute femme a le droit a un enfant si elle le desir je suis de tout coeur avec vous bon courrage.
54 ans gard 384
Alors moi la phrase qui m'a tuée c'est cette gynéco de l'hopital de Nimes (et qu'est ce que j'ai envie de la nommer...!)qui me l'a sortie en me toisant, sans même regarder mon dossier, au tout début de mes problèmes de stérilité il y a 15 ans:

"Alors là, non madame! revenez me voir lorsque vous serez moins grosse!"

Qu'est ce que je l'ai hai cette femme! et je faisais alors 30 kg de moins que maintenant!
109 ans 6176
perso j'ai plus eu a souffrir des petites phrases assasines des ignorants de notre entourage plus ou moins proches ,que du personnel médical .la dernière entendu

"mais avec toutes les hormones qu'ils t'injectent, les enfants ils sont normaux?"

c'en est une qui ressemble a un de celles de Patty (comme quoi même dans la connerie,ils sont opas très originaux)

Cela dit ,dans l'absolu,la pharse que je n'aurai pas voulu lire,plutot qu'entendre, vient d'un courrier de ma gynéco:

" au vu des résultats de votre mari et compte tenu de votre désir profond d'enfants, je vous encourage vivement a prendre contact avec le centre pma...."

cette phrase n'avait rien de méchant, d'autant plus qu 'elle vient de ma gynéco qui nous soutient depuis 2002 dans notre désir d'enfant mais la réalité de cette phrase et ce qu'elle implique a été terrible moralement à surmonter.
L
48 ans Picardie 50
Alors, je n'en suis pas aux piqûres puisque je me suis fâchée avec le médecin :x . Môssieur le Doc m'annonce sèchement qu'il faut perdre du poids puis revenir ensuite et qu'on verrait le traitement adapté pour avoir un enfant.
J'ai répondu à Môssieur que si ses collègues il y a quelques années avaient été un peu plus compétents, je n'aurais pas de poids à perdre. Je m'emporte: plus de 10 ans de médecine sans un minimum de savoir-vivre (sans compter les enquêtes sur le poids dans les pays anglo-saxons)... gnagnagna je vous épargne ces 10 mn intenses.
En conséquence de quoi, je claque la porte en lui promettant un faire-part. Certes, mon gygy habituel est en maladie, donc c'était la première (et dernière fois) que je rencontrais son remplaçant... Mais quand même!! C'est bien la première fois qu'on me fait cette réflexion en ayant mon dossier médical sous la main!! Comme quoi, il ne l'a même pas lu. Et même, je crois qu'il faut un minimum de tact et de douceur.

Bon j'ai pété les plombs, mais rhââââ qu'est-ce que ça fait du bien!!! :lol:
M
39 ans paris 1
bonjour à tous,
je suis nouvelle, même si ça fait quand même un bail que je veins de temps en temps jeter un coup d'oeil ici;
Et juste pour dire que nous aussi notre premier RDV PMA fut une cata. Rien de particulier dans nos anayses, mais comme j'ovule pas bien du tout (j'ai une hypothyroide d'haschimoto entre autre), le gynéco m'a envoyé au centre PMA de 'hosto... et là la cata: mais madame: faut perdre du poids, jaais je vous stimulerai dans votre état! Vous reviendrez quand vous aurez perdu au minimum 10 kilos... et encore à ce moment là on verra bien...
Comme c'est charmant.... :twisted:
46 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
Hé bien, je suis dans cette barque aussi... :?
Les charmantes hormones sont au frigo...

Et la phrase que je n'aurais jamais voulu entendre, c'est la description de mon hysterosalpyngographie par mon gygy...

En voyant le dernier cliché, en entendant ces mots qui raisonnent encore dans ma tête, j'avais l'impression que le sol se dérobait sous mes pieds...

Mon gygy (qui m'a accessoirement sauvé la vie l'an passé) a été formidable...Il m'a juste dit : ce serait mieux que vous perdiez quelques kilos mais ce n'est pas primordial.

Le pompom du manque d'humanisme revient à l'infirmière coordinatrice qui m'a saoulé avec mon poids elle...Me parlant du régime "miracle" de la soupe au choux... "Les médecins le déconseille mais vous savez, avec tout ce que vous avez à perdre..." :evil:

Et j'en passe et 30 minutes de bourrage de crâne : "Et puis, faut marcher aussi vous savez...1 heure par jour...Même quand il pleut...Va falloir maigrir hein Madame B. ! Va falloir maigrir..." :roll:

Humiliant.

Je lui aurais explosé la tête.

J'en ai parlé à ma psy, qui a sourit (chose rarissime) et qui m'a dit : "continuez ce que nous avons commencé, essayez de vous dépenser un peu plus mais surtout ne faîtes pas ce régime, vous risquez votre santé mentale et physique"...Hé oui...

D'un extrème à l'autre : extrème gentillesse de mon gygy (pas grossophobe du tout) et extrème agressivité de l'autre...

Et l'être humain dans tout ça ? Dans toutes les phrases que je lis...Pas une once d'humanité...

Déjà que j'ai la sensation d'être un cobaye (et encore, mes cobayes je les câline et j'en prends soin avec amour... :roll: )...

La perspective de gonfler comme une baudruche en un rien de temps, après tout le travail fait sur mes TCA...La perspective de la déception, de l'espoir, de la déception...

J'avoue : j'ai peur...
F
44 ans vienne 86 2
Bonjour,

c'est la première fois que je viens sur ce forum... habituellement je vais sur un autre mais où les filles n'ont pas spécialement de problèmes de poids.....

je suis actuellement en cours de rééquilibrage alimentaire et suivie en PMA dans une clinique Nantaise....

mon réequilibrage a plus à voir avec mon bien-être perso qu'avec ma fertilité... suite à un échange de mail que le sujet voici la réponse de mon gygy (en gras souligné) :

Bonjour Docteur B****,

Suite à nos échec répétés (cinq transferts négatifs depuis le 27 Avril 2006), j'ai éprouvé le besoin de me mettre dans une "spirale" positive. C'est pourquoi en accord avec mon médecin généraliste, le Dr R, j'ai décidé de consulter une nutritionniste qui pourra, je l'espère m'aider à retrouver un poids correct...

Après discussion avec cette nutritionniste, elle m'a dit que beaucoup de gynécologues de PMA n'acceptent pas de faire de FIV avec des personnes ayant mon IMC (39) car les chances de succès en seraient réduites...

J'ai été étonné de cette information...

Mes questions :

1/ Pensez-vous que je puisse entreprendre un régime malgré le traitement pour un TEC prévu en Mai?
oui

2/ Quelle est réellement l'incidence d'un important surpoids comme le mien sur le taux de succès des fiv?

Très discutée, certains affirmant qu'il n'y a pas d'effet négatif comme le Dr Catherine Avril, CHU de Rouen, d'autres affirmant le contraire comme vous l'avez lu. Il faut comprendre que cela rend les gestes techniques plus difficiles et plus dangereux (risque hémoragique, infectieux,...)

3/ Et si incidence il y a, combien de kg pensez-vous que je devrais perdre avant d'envisager une nouvelle tentative?

La perte de poids améliore la qualité de la réponse ovarienne. Le poids que vous perdrez sera de toute facon profitable, même s'il y en a peu.
Il n'y a pas de règle


voilà... j'en suis là mais la variable du poids ne devrait pas être un frein... d'autant que j'en suis là suite à plusieurs années de pma...

Bon en même temps, je pense que si je dois débuter une grossesse... un peu de poids en moins ne serait pas inutile....

@+
C
43 ans 41
Bonjour à toutes ! Je reviens ici pour me booster un peu le moral et j'avoue que ces imbécilités me déséspèrent !! Je suis OMPK diagnostiquées en janvier dernier !
Série d'exams fait à la suite dont hysterosalpingographie !! Et là dans le genre phrase qui tuent : le radiologue m'annonce ke tout est ok mais "vous avez quelque chose qui ne devrait pas être là " alors moi écarquillant les yeux je demande gentillement de koi il s'agit ... normal non ? Il me dit ke j'ai un polype utérin !! Je ne me rappelle plsu comment je suis revenue chez moi, prise de panique, peur .... J'appel direct gygy comme par hazard envacances pendant 2 semaines !! au bout de 3 semaines, je recois un courrier de gygy qui m'annonce que je n'ai pas du tout de polype mais k'il s'agit de la technique de l'examen !!! la colère !
Bref, il me demande de contacter un de ses collègues et là ca fait 2 mois ke j'attend un rendez vous !! Je le vois le 2 mai !!
MErci les filles pour vos témoignages !!!
F
44 ans vienne 86 2
celymene !

aujourd'hui ton rdv avec ton nouveau gygy... viens nous raconter comment ça c passé !
C
43 ans 41
Salut fee !!
Alors mon rdv c bien passé, le nouvo gygy est génial !! Suis très heureuse !
AU sujet de mon poids, il m'encourage (j'ai perdu 8 kg) du coup je suis descendue en dessous du seuil de l'obésité !!
Pour le polype, il dit ne pas etre tout à fait d'accord avec son collègue (là j'ai du mal à suivre mais bon !!) et il souahite faire une hysteroscopie. Elle est prévue pour le 1er juin !! Je flippe mais je pense ke s'est nécessaire ...
Après ca on commence ttt.
Voilou !!
B I U


Discussions liées