MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Enfin je me lance dans une RA

K
36 ans 258
Bonjour à tous,

Merci pour vos témoignages à toutes et tous qui me donnent envie enfin de m'interroger sur mon poids, et de comprendre ce qui me fait me précipiter sur  
le frigo à la moindre contrariété.

Je suis passée fréquemment sur le forum il y a 3/4 ans (et wahouuu les changements depuis), perclue d'idées reçues sur les régimes et le bénéfice du comptage calorique. Résultat, mini anorexie(durée de quelques mois seulement, merci mon homme^^), régimes à répétition etc.

Depuis quelque temps, je repasse régulièrement car je me retrouve sur pas mal de vos réflexions et parcours, et ça fait plaisir de savoir que l'on n'est pas seule embarquée sur cette galère :)

Mon parcours :
Après cette période régime intense qui m'a clairement ébranlée, j'ai décidé de ne plus compter et d'oublier mon poids. Du coup, de peur d'en venir à me priver et à retomber dans la spirale du : je me nourris de ma faim avant de me ruer sur le frigo, j'ai cédé à toutes mes compulsions alimentaires... Bilan, j'ai dû prendre près de 40kg en 3 ans... Mais je me suis débarassée de mes compulsions (1 l'an dernier)

J'ai pris conscience il y a peu que je n'en avais plus, que je mangeais trop par habitude et j'ai décidé de m'écouter un peu plus.

ça fait deux semaines maintenant que j'essaie de me rééquilibrer, d'oublier que tel ou tel aliment est "interdit" et du coup bien meilleur à manger.

J'ai la "chance" de bien connaître ma faim et ma satieté, ce qui me motive à avancer et dépasser le cap de l'observation.

J'ai encore du mal à me défaire des habitudes acquises en période régime... Hier après avoir enchaîné croissant à 10h, resto le midi et le soir, j'appréhendais nettement ma balance... Pour découvrir que j'avais su manger pile poil ce dont j'avais besoin (pris naturellement un dessert léger parce que le plat, trop lourd, ne m'avait pas donné envie de gâteau par ex.) et donc que je n'avais pas grossi.

C'est un peu une délivrance de tous les jours de manger un légume parce qu'il a l'air appétissant et non parce que ça fera du bien sur la balance.

J'ai énormément de chance avec mon homme (bientot 6 ans), qui m'a connue à 80kg, puis à 65, puis à 115, sans se lasser et en me disant chaque jour que je lui plais. Même s'il est encore plein d'idées reçues, c'est mignon : "tu es sûre que tu veux que je rachete de la mayo, tu voulais pas manger mieux ?".

Comme j'aime beaucoup les légumes et qu'à cause du temps de préparation je me rabats trop souvent sur les bonnes vieilles pâtes blindées de sauce tomate, il a dévalisé le picard d'à côté pour acheter tous les assortiments de légumes possibles :lol:

Du coup maintenant je n'ai plus l'excuse du repas rapide et je peux longuement m'interroger sur ce qui me ferait vraiment plaisir à manger. J'ai vu que naturellement je préfère une bouchée d'aubergine à la pomme de terre à côté, que je laisse la moitié de mon jambon mayo car je préfère finir mes tomates... Et ça fait un bien fou de voir que notre fromage préféré tient une semaine parce qu'on n'en a plus autant envie !

ça reste tout de même très dur pour moi en ce moment de manger quelque chose de léger, je culpabilise dans le sens inverse en me disant : "c'est parce que je veux faire un régime en fait !". J'ai peur de me peser, peur de voir une baisse de poids qui me pousserait à faire un régime... Du coup je laisse toujours un aliment bien gras dans un coin de mon assiette pour le cas où j'en aurais envie !

En bref, désolée pour l'énorme pâtée, mais vous lire m'a fait énormément de bien, en me permettant de voir que je n'étais pas la seule à me battre là dedans, et que maintenant que je savais pourquoi je n'allais pas bien avec la bouffe, je pouvais doucement me réconcilier avec et ne plus m'en servir comme exutoire...

Merci pour celles qui m'ont lue, et merci VLR pour m'avoir permis d'ouvrir les yeux et d'avancer sur le chemin de l'acceptation de soi...
48 ans Grenoble 258
Bonjour et merci à toi aussi de témoigner !

Je n'ai pas bien situé ou se tient ton malaise avec la nourriture actuellement. Tu as l'air plutôt bien parti dans la réconciliation à part une chose : jette ta balance qui te traumatise tant !!!! toi elle te traumatise ton homme lui s'en fout du chiffre qu'elle affiche, alors qu'est ce qu'elle fait encore chez toi celle là !!!!!

si je comprends bien actuellement tu flippes de revenir naturellement à une alimentation plus légère de peur de retomber dans les régimes ou l'anorexie ? c'est cela ?

A mon avis du moment que tu manges ce qui te fait vraiment envie quand tu en as envie tout ça en accord avec ta faim et ta sassiété c'est plutôt bien une RA que tu nous fait !

Pour ton "hom" qui est perturbé par tant de changement (j'ai le m^me à la maison qui me dit c'est quoi encore ton nouveau régime ? nan je fais pas de régime - alors là il se dit c'est encore une de tes nouvelles façon de s'alimenter à vie (vous savez l'arnaque des régimes qui n'en ont pas l'air) - nan plus , c'est juste moi et moi !) si il est prêt à lire, édites lui l'article du gros, j'en reviens toujours à cette solution parce que c'est la seule que j'ai trouvé pour "clouer le bec" à une copine qui est une prorégime.

Il faut comprendre qu'il lui faudra un certain temps pour s'habituer au fait que ça y est tu as décroché des régimes .... si tu as fait comme moi tu as du le traumatiser avec ça ... il ne les a jamais fait avec moi , il n'en a pas besoin mais ça le désespérait de me voir me torturer en permanence alors que lui aussi il s'en fiche du chiffre de cette fichue balance !

Continues bien à bientot !
K
36 ans 258
Oui c'est exactement ça (peur de ne pas assez manger, peur d'en faire un régime déguisé...)

Merci pour tes encouragements en tout cas ;)
B
40 ans strasbourg 24
coucou Kiana,

je me reconnais complètement dans ton message, un tas de régime, mon homme m'a connu à 55 kilos comme à 85 et aujoud'hui j'ai décidé de dire stop. trop de privation pour rien alors stop. vendredi, j'ai pris la décision d'expliquer à mon homme la nouvelle démarche que je vais suivre. pas évident (surtout de lui dire que je ne vais plus manger en meme temps que lui pendant un certain temps et que je vais meme manger des frites :-) mais avec de la patience et des explications, il a compris. ca fait meme deux jours qu'il me demande si j'ai faim quand lui veut se mettre à table. si c'est pas beau ca... pour moi c'est important de lui expliqué car pour suivre les conseils de zermati, il vaut mieux que l'entourage soit au courant (j'ai pas envie qu'il croit que je ne mange plus car je ne mange pas en meme temsp que lui)

en tous cas ca faisait unm ois que je me disais je m'y mets et je n'y arrivais pas. tentée de reprendre un enième régime et puis là tout a changé depuis que ja'i le soutien de mon chéri. ca fait deux jours que je gère à merveille et c'est tant mieux.

si ca te dit qu'on s'entraide toutes les deux, en débutantes, ca me ferait vraiment plaisir de partager mes observations avec toi.

j'attends de tes nouvelles
K
36 ans 258
Avec plaisir bibiche357 :)

Hier fin de soirée très difficile, j'avais très envie d'une pomme et d'un gros bout de fromage en dîner (gros déjeuner suivi par ménage, donc pas faim et envie de repos^^)

Problème, pas de pommes à la maison, donc fromage puis fromage puis fromage... En fait on dirait que lorsqu'il n'y a pas ce que j'ai décidé de manger c'est très dur d'arrêter, et que je ne vois plus quand je n'ai plus faim...

Donc tant pis, me suis pas pesée, même si c'était dur de ne pas aller voir les dégâts... --> fière de moi

Et ce matin, ptit dej chez Hediard avec le chocolat chaud à couper au couteau tellement il est épais :) et sans complexes ! Du coup, pas faim à midi, j'ai gardé mon fromage et mon dessert pour le 4heures ^^

Et toi tu tiens ?
B I U


Discussions liées