MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La mythomanie, un mal soignable ?

35 ans toulouse 1436
Je fais appel à vos connaissances et expériences parce que là j'ai un problème et je ne sais pas du tout quelle marche suivre.

Je me suis liée d'amitié avec des  
filles de mon travail et on sort souvent ensemble le week end, on se fait des aprés midi tasse de thé .... Nous sommes donc un petit groupe soudé.

Mais là depuis quelques semaines on commence à se poser des questions sur l'une de nous. Au final en parlant entre nous nous nous sommes rendues compte qu'elle livrait à chacune de nous une version différente de sa vie, comme par exemple pour l'une elle a avorté l'été dernier, pour l'autre elle a accouché et confié son enfant à l'adoption, pour l'autre c'est sa mere qui s'en occupe ... J'en ai à la pelle des histoires comme ça.

Elle nous a aussi dit être gendarme réserviste mais en 8 mois que nous la connaissons nous ne l'avons jamais vu faire une seule garde. Les moments où nous ne sommes pas au travail nous sommes l'une avec l'autre ... Il serait facile d'aller vérifier si elle est bien ce qu'elle prétend etre mais en meme temps ...

Bref au final rien de bien grave mais là hier elle nous a confié s'être faite violer par le meilleure ami de l'une de nous. En repensant à la période où cela s'est passé nous savons qu'elle ne le fréquentait pas encore, et il y a encore deux semaines elle nous tannait pour qu'on lui parle d'elle en termes élogieux.

Je ne sais pas trop comment nous sortir de cette situation. Etant donné que je l'apprécie je n'ai pas spécialement envie de la confondre dans ses mensonges mais là si cette accusation devient sérieuse ...

Bref j'aurais voulu savoir ce que vous feriez vous dans une telle situation.

Ca me parait clair qu'elle souffre de mythomanie en tant que maladie mais que faire ? :(
39 ans 3006
Franchement, je ne sais pas. La confronter dans ses mensonges.. ? Si elle est vraiment malade de mythomanie, je ne pense pas qu'elle admette qu'elle ment, vous serez les vilaines méchantes. Si elle n'en souffre pas mais qu'elle a voulu enjoliver sa vie... Elle risque de fondre en larmes. M'enfin bon, situation compliquée s'il en est.
38 ans 22/29 2570
Je connais un peu cette situation mais pas jusque là quand même. :shock:

Deux de mes amis s'inventent des histoires pour enjoliver un peu leurs existences ou pour se rendre intéressants . Je les taquine pour leur montrer que je ne suis pas dupe mais ils continuent de temps en temps, bah je laisse faire, ce sont des choses insignifiantes.

Mais là c'est assez grave si elle dit qu'un de vos amis l'a violée. Là ça peut devenir dangereux. Imagine qu'elle porte plainte, on ne sait jamais. Tant que ce sont des petites histoires qui ne la concerne qu'elle, passons mais là elle accuse quelqu'un de viol. Moi à votre place, je la prendrais entre 4 yeux et je serais asez méchante car oui, c'est peut-être une maladie mais des accusations aussi graves, faut pas laisser dire sans rien faire. Montrez leur que vous n'êtes pas dupes et demandez lui pourquoi elle a dit ça. C'est brusque mais des fois, on peut pas faire autrement.
Enfin, c'est juste mon opinion. Je laisse la parole à d'autres qui pourront sans doute mieux t'aider que moi. ;)

Tiens nous au courant en tout cas :P
A
36 ans Nice 21965
oula des mythomanes j'en ai connais trois formidables

tu as le premier qui se bat tout seul contre 50 blacks costauds de 2m et qui les fracassent, tu as le mec qui fout rien de sa vie mais qui a ete militaire et qui va peut etre etre embauché pour créer des bombes

et tu as celui qui nous a fait croire que mon copain (à une periode ou on etait separé) apres avoir bu avait tenté de violer son ex, jte raconte pas la panique (surtout pour moi), il nous a raconté qu'il a fallu 10 flics pour le chopper (ca j'y ai cru car je l'ai vu se battre en deconnant et à 10 contre lui ca suffisait pas), que c'est son parrain qui s'occupait de l'affaire, qu'il allait etre libéré pour aller en boite le soir meme et surveillé par les flics pour voir son comportement.

puis en y reflechissant traverser tout nice en 5 minutes à moins d'etre superman..., quand il etait censé recevoir des appels c'etait toujours en vibreur et quand il raccrochait c'etait pas ecrit fin de l'appel mais autre chose (quelqu'un avait verifié ca) et durant la soirée il etait censé rejoindre son parrain. Puis entre temps y'a la nana en question qui debarque avec son mec, on se pose la question vu qu'on commencait à avoir des soupcons et elle nous raconte qu'elle est au courant de rien, qu'il ne s'est strictement rien passé (la nana s'etait deja faite violée en plus et j'ai trouvé ca glauque qu'il s'amuse à raconter ce genre de connerie car il aurait pu bousiller la vie de mon copain), une fois qu'on l'a mis devant la verité, il est parti tout simplement meme pas d'excuse rien, il a fui.

donc la mythomanie ca se soigne. ce qu'il faut faire c'est lui parler seule à seule (jamais avec du monde) et lui dire qu'on l'apprecie telle qu'elle est, elle n'a pas besoin de raconter tout ce qu'elle dis (dis lui que tout le monde est courant de ses differentes histoires pour l'enfant en le lui prouvant avec les differentes versions de l'histoire) que ce n'est pas vraiment grave mais que pour le viol ca oui, il ne s'est rien passé et que tu sais qu'elle a tout inventé.

un infirmier m'a raconté aussi qu'il fallait faire tres attention car certains mythomanes peuvent etre violents une fois qu'on leur dis qu'on sais que l'on ment et qu'il faut mettre les formes quand on leur en parle car si ils s'inventent cette "vie" c'est qu'il sont malheureux dans l'actuelle et qu'il faut donc les rassurer
42 ans ici et ailleurs 4571
j'ai rencontré deux types de mythos... les "j'invente des trucs parceque ma vie est insipide" mais gentils et qui ne posaient pas vraiment de problemes. sauf pour leur entourage qui était perdu...

et les mythos "j'invente des trucs pour attendrir, appitoyer et mieux te manipuler derrière" et ceux là sont pires que tout

mais il faut les confronter à leurs mensonges d'une facon ou d'une autre, car plus ils s'enfoncent dans leurs "histoires" plus dure est la réalité ensuite...
110 ans 2475
Je crois qu'on connaît tous quelqu'un qui enjolive un peu certaines choses... Comme je dis souvent, quand on veut être menteur faut avoir une sacrée bonne mémoire...

Mais dans le cas de ta collègue, "imaginer" un viol peut avoir de graves conséquences... Je pense qu'effectivement il serait bon d'en parler délicatement avec elle (même si ça semble pas évident de le faire) et effectivement surtout pas devant d'autres personnes...

Bon courage pour gérer le problème...
A
36 ans Nice 21965
ossiane59 a écrit:
Je crois qu'on connaît tous quelqu'un qui enjolive un peu certaines choses... Comme je dis souvent, quand on veut être menteur faut avoir une sacrée bonne mémoire...

Mais dans le cas de ta collègue, "imaginer" un viol peut avoir de graves conséquences... Je pense qu'effectivement il serait bon d'en parler délicatement avec elle (même si ça semble pas évident de le faire) et effectivement surtout pas devant d'autres personnes...

Bon courage pour gérer le problème...


entre enjoliver sa vie et etre mythomane c'est à dire que l'on croit à ses mensonges, il y a une enoooooorme difference
110 ans 2475
athanyaw a écrit:
ossiane59 a écrit:
Je crois qu'on connaît tous quelqu'un qui enjolive un peu certaines choses... Comme je dis souvent, quand on veut être menteur faut avoir une sacrée bonne mémoire...

Mais dans le cas de ta collègue, "imaginer" un viol peut avoir de graves conséquences... Je pense qu'effectivement il serait bon d'en parler délicatement avec elle (même si ça semble pas évident de le faire) et effectivement surtout pas devant d'autres personnes...

Bon courage pour gérer le problème...


entre enjoliver sa vie et etre mythomane c'est à dire que l'on croit à ses mensonges, il y a une enoooooorme difference
.


Ben oui, j'ai bien compris, je faisais bien la différence entre quelqu'un qui raconte des trucs pas graves et quelqu'un comme la collègue de Violyne...
roooo je suis pas si bête que ça quand même ! Quoi que, des fois... je me demande... c'est tellement le bazarre dans ma tête que j'ai parfois des réponses à la Cliff Huxtable (pour ceux qui connaissent le cosby show! ;) ) oui, bon ok, je :peur:
et pourquoi ne pas la confronter avec son 'violeur' ? ça ça devrait la calmer !
pour le reste si sa vie est si moche, pourquoi elle s'en invente pas une jolie ?

par exemple, elle pourrait etre la fille d'un roi en exil mais un jour son prince viendra, lalala lalala :D
A
36 ans Nice 21965
reinedespres a écrit:
et pourquoi ne pas la confronter avec son 'violeur' ? ça ça devrait la calmer !
pour le reste si sa vie est si moche, pourquoi elle s'en invente pas une jolie ?

par exemple, elle pourrait etre la fille d'un roi en exil mais un jour son prince viendra, lalala lalala :D


tout simplement pour s'attirer la sympathie ou la pitié des gens tout comme pour son histoire d'enfant imaginaire

si la personne s'inventait une histoire ou elle est super riche, elle ne pourrait plus se faire plaindre, ne serais pas le petit oiseau qu'on a envie de cajolé.

en etant riche, elle pense que les gens viendraient s'occuper d'elle par interet et en etant une "cosette" les gens s'interressaient à elle pour ce qu'elle est... enfin qu'elle n'est pas... euh tu m'a compris quoi et se sentirais valoriser et compenserait son complexe d'inferiorité

et z'ai po dis que tu etais bete ossiane, c'est juste que je tiens enormement à ce que la difference soit bien faite car la maniere de la gerer est differente

la confronter à son "violeur" suis pas sure que ca soit la meilleure solution car elle va à tous les coups faire une crise ou un petage de cable et risquer de faire une betise. aussi, à eviter absolument c'est de la confronter au mec en question avec une personne exterieure car elle n'admettra pas la verité vu qu'elle croit reellement qu'il a fait ca et donc ne pas la forcer à avouer ses mensonges pour les memes raisons

c'est tres compliqué de faire en sorte qu'une personne est mythomane car les reactions peuvent etre totalement differente et comme ca a ete dis plus haut, jte souhaite bon courage
35 ans toulouse 1436
Tout d'abord merci beaucoup pour vos conseils et témoignages.

Pour cette histoire de viol elle ne nous en a pas du tout reparlé (et nous non plus d'ailleurs ...) mais bon moi perso je reste vigilente faudrait pas qu'elle aille loin dans cette histoire.

La confronter ... c'est ce que j'aurais fait d'instinct, lui mettre les points sur les i et compagnie ... Mais on bosse ensemble ... Et là c'est tout de suite plus délicat. Je vous avouerais franchement que si on ne travaillait pas ensemble j'aurais cessé tout contact avec elle depuis bien longtemps ... Mais là on se voit tous les jours, on bosse ensemble ...

Aprés ces petites histoires pour se faire mousser, pour se faire plaindre ect ... bon ça me passe au dessus du casque et ça n'a pas grande importance. Mais j'ai l'impression qu'elle va crescendo dans son délire, que plus ça va plus ça devient glauque.

Je savais bien qu'il ne fallait pas mélanger "plaisir" et boulot. Ralala :roll:
A
36 ans Nice 21965
si elle va crescendo dans son delire, faut justement l'arreter avant qu'elle fasse un truc trop grave (bon trop tard car ca tombe souvent sur un viol) mais faut la recadrer tout de meme parce que elle vous parle pas, c'est pas dis qu'elle n'en parle pas à d'autres personnes qui eux pourrait le croire
de façon discrète, voir anonyme, fais-lui passer l'adresse d'un psy pasqu'elle m'a l'air un brin atteinte cette nénette !
37 ans La Madeleine 4511
Violyne a écrit:
Je fais appel à vos connaissances et expériences parce que là j'ai un problème et je ne sais pas du tout quelle marche suivre.

Je me suis liée d'amitié avec des filles de mon travail et on sort souvent ensemble le week end, on se fait des aprés midi tasse de thé .... Nous sommes donc un petit groupe soudé.

Mais là depuis quelques semaines on commence à se poser des questions sur l'une de nous. Au final en parlant entre nous nous nous sommes rendues compte qu'elle livrait à chacune de nous une version différente de sa vie, comme par exemple pour l'une elle a avorté l'été dernier, pour l'autre elle a accouché et confié son enfant à l'adoption, pour l'autre c'est sa mere qui s'en occupe ... J'en ai à la pelle des histoires comme ça.

Elle nous a aussi dit être gendarme réserviste mais en 8 mois que nous la connaissons nous ne l'avons jamais vu faire une seule garde. Les moments où nous ne sommes pas au travail nous sommes l'une avec l'autre ... Il serait facile d'aller vérifier si elle est bien ce qu'elle prétend etre mais en meme temps ...

Bref au final rien de bien grave mais là hier elle nous a confié s'être faite violer par le meilleure ami de l'une de nous. En repensant à la période où cela s'est passé nous savons qu'elle ne le fréquentait pas encore, et il y a encore deux semaines elle nous tannait pour qu'on lui parle d'elle en termes élogieux.

Je ne sais pas trop comment nous sortir de cette situation. Etant donné que je l'apprécie je n'ai pas spécialement envie de la confondre dans ses mensonges mais là si cette accusation devient sérieuse ...

Bref j'aurais voulu savoir ce que vous feriez vous dans une telle situation.

Ca me parait clair qu'elle souffre de mythomanie en tant que maladie mais que faire ? :(


J'ai eu affaire à une fille dans ce genre elle sortait a tout le monde qu'elle avait fait sciences po, que son ex mari lui avait cassé le poignet alors qu'elle n'avait qu'une fine bande et qu'à la fin de la soirée elle mangeait et buvait normalement avec son poignet soit disant pété... qu'elle parle anglais couramment et parfaitement(la derniere fois que je l'ai entendue parler anglais pour prononcer accessorize j'ai rigolé), elle a trafiqué son CV pour avoir un boulot et en plus cette grognasse a réussi a avoir une promotion, à une époque elle se disait à la rue alors qu'elle m'avait fait dormir chez elle et ça avait fait des histoires sur pulpe club... mais elle continue de nier, me dit clairement qu'elle n'a pas à me dire telles ou telles choses de sa vie... bref qu'elle n'a pas à se justifier. Elle m'a même sorti qu'elle avait la même maladie que moi, qu'elle avait avorté et qu'elle ne pouvait plus avoir d'enfants etc.... des bobards plus gros les uns que les autres... elle a été admise en hôpital psy l'an dernier et elle m'a sorti qu'en fait ils l'avaient mise là bas pour se reposer ... ? depuis quand l'hôpital psy est une maison de repos ????

Tout ça pour te dire que si tu la laisse continuer elle va aller dans des bobards de plus en plus sérieux et qu'il faut la recadrer assez vite... après c'est plus gérable.

A mon avis si elle avait vraiment été violée ta collègue elle serait vachement plus chamboulée que ça. Un viol ce n'est pas rien quand même !
31 ans Au nord, très au nord!! 1240
Je crois qu'il ne faut pas confondre la vraie mythomanie et les gens qui enjolivent leur vie parce qu'elle est insipide ou alors pour être admirés ou consolés de leurs graaaaaaandes souffrances.

Apparemment la mythomanie ne serait pas franchement soignable. J'ai connu et je connais encore une mythomane (elle ment pour qu'on l'admire ou qu'on s'apitoie sur son paaaaaaaaauvre sort, la pauvre petite chérie)... et je l'ai confronté trois à quatre fois à sa mythomanie (et je ne suis pas la seule à avoir fait ça)... et elle n'a jamais rien reconnu, elle n'a pas fui d'ailleurs et on garde toujours les mêmes relations (car au fond sa compagnie, les mensonges mis à part, est assez agréable)... Elle a juste dit que elle elle savait ce qui était vrai ou non et que c'était ses affaires, que ce qui comptait c'était que elle sache la vérité.... et elle a aussitôt embrayé sur d'azutres mensonges d'ailleurs, à chaque fois!!!

J'avoue que ça devient fatigant par moment, quand toi tu ne vas pas et que tu voudrais que les autres soient un peu avec toi, parler avec eux, eh ben non ils sont avec cette personne en train de pleurer sur son pauvre sort alors que toi-même tu es limite en dépression, ce n'est qu'un exemple... Il y a aussi les mensonges où elle dit à tres amis que tu dis des horreurs sur eux....

Voilà, je ne c rois pas que ce mal soit soignable complètement mais peut être attenuable...
B I U