MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

mon expérience : la méthode Coué

48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
Je ne sais pas si je poste au bon endroit. Je fais confiance aux modos pour changer s'il le faut.

Je voudrais vous parler de mon expérience, en me disant que  
ça peut peut-être servir à d'autres...

Il y a bientôt un mois, une copine m'a parlé d'une conférence sur la méthode Coué à laquelle elle avait assisté.
Pour moi, la méthode Coué, c'est style, je suis à un abri de bus, il gèle et je suis frigorifiée, et je me dis "j'ai pas froid, j'ai pas froid, j'ai pas froid, j'ai pas froid,..." ;)

Apparement, c'est bien plus que ça puisqu'elle dit que grâce à ça, sa fille est devenue propre... On en parle un peu, puis je laisse courrir...

Et un soir, après une période terrible d'hyperphagie, je pense que j'ai fait un seul repas qui a duré 15 jours :crazyeyes: et après une crise terrible après mon dernier, j'ai voulu m'en sortir...

J'ai repensé à elle et à sa méthode d'autosuggestion positive et j'ai tapé Coué dans google.
J'ai lu un certain nombre d'articles et je me suis dit que je ne risquais rien à essayer.

Je précise que je ne l'ai pas fait pour arrêter l'hyperphagie, juste pour me sortir d'un marasme complet à tous les niveaux !

J'ai donc commencé à dire soir et matin 20 fois "chaque jour, à tous les niveaux, je vais de mieux en mieux".
J'ai commencé par faire une cure de sommeil phénoménale. Je n'émergeais pour ainsi dire pas, ça a duré une semaine.
Puis après qq jours de Coué, j'ai réalisé que je ne mangeais plus comme avant. Sans le vouloir, sans chercher à sentir la satiété comme dans la RA, je m'arrêtais de manger quand je n'avais plus faim. Et surtout je ne commençais pas si je n'avais pas faim. C'est surtout flagrant au moment du goûter, moment de tous les dangers depuis mon enfance... Soit je ne mange pas (mais je sers à manger à mes enfants) soit je mange ce dont j'ai besoin et j'arrête :D

Et puis à d'autres niveaux, j'ai réalisé d'autres choses. Je prends le temps de m'occuper de moi physiquement, ce que je ne faisais plus. Un exemple qui va sans doute vous choquer :oops: ça doit faire 2 ans que je ne prends que très rarement le temps de me brosser les dents le soir. Parce que je me couche je suis crevée ou parce qu'un enfant pleure et que je le rejoins et ne me relève pas ou... Et là, j'ai recommencé. Et c'est pareil, je ne le réfléchis pas, juste quand je me déshabille, je me brosse aussi les dents.

Au niveau de l'humeur, passée la semaine d'hibernation, c'est pareil, c'est le jour et la nuit, ou plutôt je suis passée de la nuit au jour ;) Je me sens joyeuse, légère, je profite de tous les petits biens, j'ose dire mes sentiments positifs (style dire à une très bonne amie que je l'aime... :oops: )

Et aujourd'hui, j'ai réalisé aussi que je mâchais beaucoup plus lentement mes aliments. Moi qui ai toujours mangé hyper vite, je me surprends à manger tranquillement, en mâchant soigneusement...

Excusez-moi, j'ai fait long. Mais j'avais envie de vous partager ça :kiss:
S
47 ans paris 417
ça a l'air intéressant
937
c'est génial tu as trouvé du temps pour toi, et finalement ça te fait beaucoup bien!

félicitation! tu viens de renaître!
48 ans Grenoble 258
j'ai connu la méthode coué à l'adolescence ce n'es tpas si farfelu que ça c'est bcp de psychologie d'autopsychologie, y'a de la relaxation aussi dela méditatione tc .; tout ça pour arriver à harmonier corps et esprit ... c'est uen autre façon de travailler sur soit .. je ne me rapelle pas de tout ... c'est aussi une philosophie de vie etc ....
48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
20033 a écrit:
c'est génial tu as trouvé du temps pour toi, et finalement ça te fait beaucoup bien!

félicitation! tu viens de renaître!


Oui, c'est tout à fait ça :D
37 ans La Madeleine 4511
Je vais tester, ça m'a l'air intéressant et donne des résultats
48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
Je ne te certifie rien... j'ai le sentiment que ça a réagi chez moi sur ces points-là, mais je ne peux pas t'assurer que ça marche pour tout le monde...
Cela dit, n'hésite pas à nous partager ton expérience !
37 ans La Madeleine 4511
y'a pas de souci, j'ai commencé dès ce matin :)
36 ans 288
Je remonte ça, parce que j'en ai besoin et je me dis que ça peut intéresser certains et voilà.
"Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux."
Evidemment, il faut que ce soit suivi d'actes à mon avis (enfin dans mon cas). Mais c'est étrange, se dire cette phrase donne un peu d'élan. J'ose espérer que ça me permettra de reprendre un rythme de vie épanouissant.
Bonne journée tout le monde!

(au départ, je voulais retrouver un post sur la culpabilité, parce que je n'arrive pas à déculpabiliser mais est-ce bien sain que de vouloir déculpabiliser d'un comportement que l'on sait qu'il nous fait du mal (je veux parler de l'hyperphagie)? Moi je ne suis pas si sûre...)

Bree, où en est ton application Coué? Est-ce que tu continues? Est-ce que ça porte ses fruits?

;)
48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
carambaaa a écrit:
[color=brown]
"Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux."
Evidemment, il faut que ce soit suivi d'actes à mon avis (enfin dans mon cas). Mais c'est étrange, se dire cette phrase donne un peu d'élan. /color]



Ca me fait plaisir de voir que tu as pu te saisir de ce que j'avais écrit ! Et j'espère sincèrement que ça va t'aider réellement.

Je n'ai pas la même sensation que toi. Le fait de dire cette phrase m'a fait poser des actes, mais ils n'étaient pas volontaires... Je ne sais pas trop comment dire... je n'ai pas décidé de manger moi, je n'ai pas pensé "là ça suffit, tu n'as plus faim, tu t'arrêtes", ça s'imposait à moi.

Donc suivi d'actes, oui, mais pas imposés...


Et je serais contente aussi d'avoir des nouvelles de Bree...
36 ans 288
Oui je vois ce que tu veux dire...
En fait, j'ai ajouté cette remarque parce que voilà, quand je dis (ou pense) cette phrase, automatiquement, j'ai envie ou non de faire ou de m'arrêter ou je ne sais quoi, mais je ne suis pas forcément mon élan. C'est là que c'est étrange. Je m'autosabote presqu'à chaque fois. Mais on verra. Je vais essayer de suivre mes intuitions, celles qui me viennent avec Coué et puis je verrai bien. De me laisser aller dans le positif (ben oui, je crois que c'est de famille, le négativisme, le pessismisme alors bon...). De toute manière, voyant que ça me semble positif, je continue. On verra bien.
Merci de ta réponse en tout cas. Je vais essayer ainsi et puis essayer aussi d'autres méthodes pour positiver et me sentir bien, sereine et apaisée (au moins pour ce qui est du rapport au corps, le pauvre que je martyrise) et puis voilà.
Bonne journée (bis)!

carambaaa qui pourra peut-être un jour donner des conseils de confiance en soi qu'elle aura appliqués!
48 ans Grenoble 258
Citation:
(au départ, je voulais retrouver un post sur la culpabilité, parce que je n'arrive pas à déculpabiliser mais est-ce bien sain que de vouloir déculpabiliser d'un comportement que l'on sait qu'il nous fait du mal (je veux parler de l'hyperphagie)? Moi je ne suis pas si sûre...)


je pense que c'est sain de vouloir déculpabiliser cela permet de se "pardonner" de s'accepter, d'être plus tendre et plus douce avec soi même, de parler à/de s'intéresser à/et de prendre conscience de "la partie "malade" soi" de l'aider, de comprendre sa douleur et souffrance etc pour moi c'est unpas trés important vers la guérison et probablement le premier à faire !
36 ans 288
Oui sans doute. J'ai beaucoup de travail à faire avant de me pardonner. J'en ai marre. Sans compter le boulot à faire pour prendre soin de moi aussi, pour m'entretenir et être autonome. J'en ai vraiment marre.
Mais tous les jours à tous points de vue je vais de mieux en mieux. En somme, faut pas que je stresse sinon ça empire, mais un peu de positivisme m'évite de tout faire tomber par terre à la moindre occasion de découragement.
B I U


Discussions liées