MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

le fond du gouffre

L
32 ans rennes 94
je suis nouvelle ici. je n'ai encore jamais rien écrit. je ne savais pas trop où poster ce message
Mon histoire d'amour de plus d'un an et demi vient de finir.  
Je vais exploser. Je veux mourir. Je suis un peu ronde. Mon copain m'a toujours dit qu'il m'aimait comme ça mais qu'il me préfèrerait un peu plus mince... On parlait tout le temps de ça tellement je suis mal dans ma peau. Hier je lui ai dit que je préfèrais faire un break. Aujourd'hui il m'a dit "ta gueule putain ta gueule tu m'énerves là !!!!!!! j'ai plus envie de te parler". Je me déteste putain si vous saviez.
Avant j'étais la fille facile parce que dès qu'un homme s'intéressait à moi je me disais que c'était tellement rare que je sautais directement dans son lit même s'il me dégoutait. J'ai cru m'en sortir avec ce gars. Maintenant c'est fini ma vie est foutue. Je me déteste putain je me déteste. Mon gros cul je l'assume pas. Je repousse tout le monde. Je casse ma vie de moi-même.
Putain je me déteste je voudrais ne plus être là...

Désolée pour la vulgarité, et désolée si vous n'avez rien compris mais là je craque, je touche le fond... Ca ne va plus...
S
47 ans paris 417
ouh la la

ben dit donc

alors premièrement si ton mec te parle comme ça et bah laisse le, il n'en vaut pas la peine, personne n'a le droit de parler comme ça a quelqu'un.
s'il ose te parler ainsi c'est que finalement il ne t'aime pas alors ne le regrette pas.

tu es jeune, tu dis que rares sont les hommes qui s'intéressent à toi donc tu dis "oui" facilement

je pense qu'il faut que tu t'acceptes comme tu ex, tu le dis toi même, "je suis un peu ronde", donc je ne crois pas pas que le problème soit ton poids.


tu rencontreras un homme qui t'aimera et qui ne te manquera pas de respect et qui appréciera tes rondeurs.

ne sois aps une "fille facile", aime toi, essaie d'aimer aussi ton "gros cul", tu verras les rondeurs plaisent a beaucoup d'hommes et à 18 ans ta vie n'est pas gachée, tu as tout ton temps pour rencontrer un homme bien, un homme quoi.

bisous
L
32 ans rennes 94
je ne suis pas qu'un peu ronde je pèse 71 kg pour 1m60
je ne pourrais jamais m'accepter comme ça parce que la pression est trop lourde autour de moi et je ne peux pas l'affronter seule. je croyais que cet homme pourrait m'aider à l'affronter mais je me suis bien plantée comme d'hab... je me plante tout le temps, j'ai toujours de l'espoir alors qu'au final de je tombe toujours de haut...
ok je suis jeune mais je crois que même en vieillisant je n'y arriverais pas seule et quel homme serait intéressé par une fille qui se déteste ?
et moi je l'aime encore... malgré tout ça je ne peux pas effacer tout ce qu'il y a eu entre nous...
42 ans Caen 217
Combien de fois ais je tenu un discours semblable au tien, je ne sais plus mais je cherchais l'amour desespérement me disant que si je le trouvais je serais mieux et que je m'aimerais.
Et je suis sorti avec des hommes qui ne m'intéressait pas.
Et puis je me suis regardé, j'ai vu que je plaisais et je me suis mise à m'aimer et à m'habiller avec des fringues sympas, j'étais souriante bien dans ma tête et épanouie et là l'amour est venu à moi tout seul. mon conseil aime toi et après tu verras tout le monde t'aimera! :D
S
47 ans paris 417
oh c'est vrai tu es ENORME

fuat faire un régime, aucun homme ne voudra jamais de toi!!!!!!!


sois raisonnable et essaie de réfléchir et de ne plus penser a ton ex

tu voulais qu'il t'aide à quoi, a te sentir mieux, bah écoute c'est pas gagné, on ne peut pas compter sur un homme qui nous insulte
S
47 ans paris 417
farfouille dans le forum, tu verras que la majorité d'entre nous, nous nous aimons telles que nous sommes alors que bah moi je suis plus grosse que toi, mais je m'accepte car pas envie de faire des régimes toute ma vie et pusi mon poids ne me pose pas de problème.

aussi, tu sais lorsque j'étais ado, je faisais 1 m 70 pour 70 kg et à lépoque je me trouvais déjà grosse, et 7 ans après, je pèse 17 kg de plus et là je m'aime alors que je suis plus grosse.

alors arrete de te juger
L
32 ans rennes 94
Je n'ai pas dit que j'étais énorme et je ne tiens pas à faire un régime. Le fait d'être plus grosse que moi ou pas ne change rien. Tous les gros ne doivent pas maigrir ou ne doivent pas s'accepter sans rien changer. C'est à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux. Mais moi je n'arrive pas à trouver...
C'est facile de dire "aime-toi et les autres t'aimeront" mais comment on fait ? Je ne crois pas y arriver seule, y arriver juste en me disant "t'es génial".
Je ne sais plus comment faire, je suis perdue. Même si mon copain aurait voulu me changer ba il m'aimait quand même comme ça, alors peut-être que c'était mieux pour moi...
Je ne sais pas...
Je ne supporte pas la solitude. Je sais pertinemment que je n'arriverais pas à résister et que le premier con qui passera je lui dirais oui... Et en même temps, en étant si triste, je ne risque d'attirer que les cons.
Je ne sais plus quoi faire, j'ai besoin d'être tirer vers le haut au lieu de m'enfoncer mais je ne sais pas comment m'y prendre... C'est si facile de pleurer au lieux de se battre, mais je ne sais pas comment manier les armes pour me battre alors je pleure... J'suis nulle je sais...
46 ans Epinal 264
Salut leelo,

j'espère que tu es encore là; je me suis inscrite pour te répondre, dès que j'ai lu ton message.
Par où commencer? J'ai vécu la même adolescence que toi, les galères sentimentales, la guerre contre mon corps et mon intégrité finallement, l'auto-dévalorisation et l'auto-destruction.
J'aurais pu écrire tout ça,il m'est arrivé la même chose... et plusieurs fois malheureusement. Toi,tu es au début de ton histoire,tu es vraiment lucide, profites-en. D'abord, ce ne sont pas tes kilos en trop qui sont responsables de tes déboires. Moi,j'ai maigri à ton âge, donc + d'hommes se sont intéressés à moi, mais je ne m'aimais toujours pas donc j'ai continué à coucher avec quiconque se montrait attiré. Et ce ne sont pas mes kilos superflus quim'ont fait perdre mon premier amour,mais plutôt mon mal-être. Pour résumer (c'est déjà trop long!),je sais vraiment ce que tu traverses, j'aimerais t'aider, je te jure qu'il y a des solutions à tout ça,j'en suis la preuve vivante! voilà, si tu veux qu'on en parle,je suis à ta disposition. Bon courage, bisous
L
32 ans rennes 94
Salut CALIOPECHRYSIS. Merci pour ton message, j'ai l'impression que tu me comprends mais j'ai à la fois peur que ça ne soit pas le cas. J'ai peur que tu fasses partie de ces espoirs. J'ai peur de me dire, je vais discuter avec elle et j'irais mieux pour au final m'apercevoir que non... même toi tu ne peux pas me comprendre parce que je suis trop anormale.
Je suis vraiment difficile à vivre. J'ai constamment dans la tête tous les démons de mon passé. Comme l'a dit missnini, je ne suis pas si énorme que ça mais pourtant que j'ai la sensation que tous mes problèmes viennent de mon poids. Tous mes échecs, toutes mes hontes... Je suis vraiment mal avec ma vie.
J'ai essayé de maigrir (parfois avec succès) mais ça n'a rien changé. J'ai essayé de m'accepter (avec succès) mais au final je suis retombée d'encore plus haut...
Je suis mal dans ce corps que je ne reconnais pas et je ne sais plus quoi faire. D'ailleurs il n'y a pas que le corps, il y a tout le reste aussi...
46 ans Epinal 264
Et j'ajoute: tu n'es pas nulle,tu es désarmée et malheureuse,personne n'est à l'abri de ça, ce n'est effectivement pas une question de poids, ni d'âge, ni de sexe,ni de rien du tout. Tu as une bonne analyse, je trouve, du fin fond de ton chagrin,alors tu dois savoir comment cette rupture est arrivée au bout d'un an et demi? C'est juste parce que tu lui parlais de tes complexes?
41 ans 417
de toute façon tu ne peux pas aller très bien le lendemain d'une rupture... ça c'est tout à fait normal...
mais ensuite, c'est très important d'arriver à vivre seule, de ne pas penser que ta vie est foutue si tu es encore seule demain. savoir vivre seule c'est être libre. moi j'ai un copain que j'aime et avec qui je suis heureuse. mais si demain je ne l'aime plus et que je suis malheureuse, je sais que je peux vivre seule. et aujourd'hui je sais que je suis avec lui parce qu'il e rend heureuse et pas parce que je ne veux pas être seule. et je ne vois pas d'autre moyen d'être bien dans sa vie...
alors évidemment c'est facile à dire, mais je pense que tu devrais t'interdire de sortir avec quelqu'un pendant au moins quelques semaines pour faire des trucs seule, avec tes copines etc. et quand tu sauras que tu te suffit à toi-même, tu pourras avoir un rapport équilibré avec un autre dont tu n'attendras pas qu'il t'apporte plus qu'il ne peut, qu'il remplace ton manque de confiance par son amour etc...
je ne sais pas où tu habites mais tu as peut-être un médecin, une infirmière au lycée ou à la fac, dans un centre d'accueil pour les jeunes, qui pourraient t'écouter et t'aider...
L
32 ans rennes 94
cette rupture ? je ne sais pas trop. mon image de moi s'installe comme une véritable obssession, celle-ci grandit de jour en jour.
je lui faisais confiance et je l'aimais alors je pouvais enfin me confier de mes problèmes à quelqu'un. au début il m'écoutait. après il a répondu. il me disait qu'il m'aimait comme ça mais qu'il dirait pas non si j'étais un peu plus mince. il disait que si je grossissais trop il avait peur de ne plus parvenir à m'aimer. dès qu'il me disait "machin m'a dit que t'étais jolie" je partais en grosse crise parce que je ne l'acceptais pas. plus ça allait et plus je parlais de tout ça. c'était devenu notre sujet favori. ça a commencé à vraiment ne plus aller quand je lui ai dit de regarder le reportage sur les obèses qu'il y a eu sur le 3 il y a quelques jours. en effet, ce repportage à ammener une discussion qui a mal tourné, comme la plupart du temps. et là je me suis dis que non je ne pouvais plus me voiler la face : je ne supportais plus ses pensées même si je l'aimais toujours. du coup j'ai dit stop mais maintenant je regrette.
une relation où on passe trop de temps à parler de ses complexes est vouée à l'échec mais je n'ai personne d'autre pour en parler et j'en ai vraiment besoin...
C
50 ans 1965
Il ne faut pas que tu vois ton corps comme responsable de tes malheurs. C'est un ami, c'est toi, pas un ennemi ou un monstre qui te voudrait du mal. D'ailleurs tu n'es pas un monstre, tu n'es pas une perdante... Laisse tout ça de coté et affronte ce qu'il y a VRAIMENT à affronter : ça peut etre une peur latente, un souvenir difficile à digérer, une pression familiale, que sais-je? Mais il n'y a aucune raison de faire porter son maleur sur les épaules de son corps.

De plus, ton rapport à toi meme ne devrait pas avoir de rapport avec les hommes. Tu es la seule et unique personne qui compte, tu nais avec toi, tu mourras avec toi. Autant que tu aies plus de respect pour ce corps qui est le tien et qui n'a rien de monstrueux...rien de mal..rien d'étrange...rien d'étrager...
Les zom c'est autre choses...histoire d'amitié, de cul ou d'amour, tout cela ne devrait pas influencer ton rapport de toi à toi.

Tu dis que tu as essayé de t'accepter mais que tu es retombée de plus haut. Et bien? Pourquoi ne pas remonter? Pourquoi tomber les bras ainsi? Pourquoi penser à "accepter" comme si c'était une tarre...au lieu de tt simplement s'aimer naturellement?
46 ans Epinal 264
Je ne peux pas te garantir un mieux-être,rien qu'en discutant, mais peut-être des débuts de solutions (parce qu'il y en a,si, si!) ; ton "anormalité",je pense la connaitre de bien près, je m'en souviens... La peur de retomber de + haut encore après l'espoir aussi. J'aimerais en discuter avec toi par messagerie mais je sais pas comment ça marche (quelle honte d'être aussi nulle en informatique). Que puis-je faire pour t'aider?
L
32 ans rennes 94
Pourquoi ne pas m'aimer ? Pourquoi ne pas remonter ? Parce que je n'ai plus la méthode. J'ai l'impression d'avoir déjà essayé tous les chemins pour être bien avec moi-même et je ne sais plus lequel choisir. Je suis bloquée, je ne peux plus avancer parce qu'il n'y a plus de route devant moi. Je dois vous paraître faible mais j'ai besoin que quelqu'un me prenne par la main pour me montre comment faire parce que je n'y arrive pas seule... Je n'ai pas le mode d'emploi...

CALIOPECHRYSIS, moi aussi je suis un peu nulle en informatique. Peut-être as-tu MSN pour qu'on discute ?

En tout cas merci à toutes pour vos réponses. Je ne vais pas mieux, je ne vois toujours pas de solution mais ça soulage de sentir qu'il y a des gens qui ont encore de temps et de la patience à consacrer à d'autres...
B I U