MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Chrirurgie des bras

55 ans 71 8
Bonjour,
En obésité mordide, j'ai perdu en deux ans 100 kilos en 2 ans 1/2 (je pesais 1.63m et + de 175 kilos, je ne sais pas exactement combien, pas de  
balance allant au-delà).
Pas de miracle, des menus équilibrés et du sport...
Maintenant ce que me gêne le plus c'est l'affaissement des bras, j'ai consulté, et j'envisage de me faire opérer en juillet, date programmée essentiellement par rapport à mon planning de travail.
J'aimerai échanger sur le sujet, pensez-vous qu'il y aient plus de risques de se faire opérer en été ?
Le chirurgien me parle de cicatrices "très moches", mais moi au-delà, ce sont les problèmes de mycoses et de gêne qui me tiennent le plus à coeur.
Y-a-t-il des personnes ayant subi ce type d'opération ?
Et si oui quel est votre vécu ? le résultat quelques mois ou quelques années après ?
Concernant l'abdominoplastie dont j'ai aussi besoin, je tiens à un minimum de 6 mois de stabilité de poids pour envisager l'opération, ce qui n'est pas le cas puisque je perds encore, je suis à 75 kilos, et j'aimerai me stabiliser à 65 kilos.
En plus, l'opération "me fait flipper"...
Merci d'avance pour vos réponses.
Bonne journée.
67 ans Charente Maritime 3080
Je ne me suis pas faite opérée des bras, mais j'ai eu l'occasion effectivement de voir le résultat de telles opérations.
Effectivement, les cicatrices ne sont pas géniales dès lors que ton "aile de chauce souris" est assez déployée. Le T de l'opation ira alors très bas vers le coude. Si la cicatrice n'est pas trop chéloÏde, le résultat sera correct même bras nus et sauf bras levés. Mais la réduction du vras, même si les cicatrices ne sont pas très belles pourra être en elle même très intéressante, notamment au niveau des taille de vêtements à cause des bras.http://www.wellnesskliniek.com/F_bras_01.htm

Si tes bras te semblent plus acceptables sans chirurgie qu'avec une chirurgie et des cicatrices chéloïdes, il sera plus prudent de commencer par la dermolipectomie. En effet, dans ce cadre, même si la cicatrice reste chéloÏde, elle reste dissimulée même par un maillot de bain, donc plus acceptable. Tu pourras alors juger, d'après les résultats, si tu comptes aller vers d'autres chirurgies, ou, au contraite, préfère ton corps et ses imperfections que le risque ce cicatrices vraiment disgracieuses. Cela est en tout cas particluièrement vrai pour la poitrine.

Concernant les mycoses, des soins très réguliers avec crème hydratante, y compris en plein été m'ont permis d'attendre sans trop de problème. Le flacon de bétadine scrub n'a pas eu besoin d'être renouvelé.
56 ans 91 25732
Il n'y a a pas, à proprement parler, plus de risque à se faire opérer en été.

Simplement, quand il fait très chaud (et ces dernières années on a eu droit à de sacrées canicules) et qu'on est dans un établissement non climatisé (c'est à dire la majorité des établissements), on peut rencontrer quelques problèmes de confort.

Les lits médicalisés sont équipés de protège-matelas en plastique, ce qui favorise la macération et on mijote un peu dans son jus, surtout quand on ne peut pas vraiment bouger.

D'autre part, si on transpire pas mal, ça n'aide pas vraiment à la cicatrisation, il peut y avoir des macérations, les pansements collent mal...

Pour l'intervention des bras, je ne l'ai pas subie, mais j'ai vu le résultat sur plusieurs personnes... C'est vrai que ça n'est pas très beau.... En fait on passe souvent d'un complexe à un autre : avant la peau qui pend, après les cicatrices souvent pas belles (il y a pas mal de cicatrices chéloïdes dans ce type d'intervention).

Comme le dit Maria, jamais je n'ai vu de beau résultat à ces interventions, au mieux j'ai vu des résultats "corrects". C'est donc un choix à faire en connaissance de cause.

En revanche, ta perte de poids me parait très très rapide et doit être dévastatrice pour l'ensemble des tissus conjonctifs.

Tu as un suivi médical régulier ?
55 ans 71 8
J'ai un bon suivi médical, je travaille avec des diététiciennes, des diabétologues et des endocrinologues... notamment une prise de sang tous les trois mois.
J'ai toujours été dans l'excès, que ce soit dans ma prise de poids ou dans sa perte, je ne sais pas faire les choses à moitié, et c'est l'un de mes plus gros défauts :oops:
Et si je me permets une perte de poids "aussi rapide" c'est parce que je suis très bien encadrée médicalement.
Je vais être très vigilante concernant la phase de stabilisation, d'autant plus difficile que la perte de poids à été rapide, en sachant qu'une chose me rassure, je suis maintenant accro au sport et non plus à la "bouffe", tout en me permettant des petits plaisirs chocolats :lol: ou repas gastronomiques, préférant prendre quelques kilos pour de bons gros plaisirs, plutôt que de me gaver avec des aliments gustativement "moyens".
Pas d'effets dévastateurs pour l'ensemble des tissus conjonctifs..
Je me pose la question d'une opération en été uniquement en terme de cicatrisation, notamment avec le port de manchons après la chirurgie des bras, l'hospitalisation étant de courte durée.
Avez-vous "des trucs" pour favoriser la cicatrisation ?
D'avance merci.
56 ans 91 25732
Un défaut ? Oui peut-être mais on est comme on est ! ;)

En terme de cicatrisation, la météo ne fait pas tout... Il faut déjà savoir comment toi tu cicatrises. Il y a des personnes qui cicatrisent comme une fleur, d'autres qui cicatrisent très mal malgré tout ce qu'on peut faire, d'autres encore dont les cicatrices s'infectent, sont moches, c'est systématique, mais à la fin on obtient une cicatrisation tout à fait correcte, voire très belle.

Le 1er paramètre à prendre en compte, c'est donc ta façon de cicatriser. Ca peut être influencé génétiquement (par exemple les roux ne cicatrisent pas comme les bruns), par la qualité de la peau, par la taille des cicatrices...

Tu as déjà subi une intervention avec cicatrisation ? Ca s'est passé comment ?

Sinon, il est évident qu'à partir du moment où on doit porter des manchons (ou une gaine, ou un pansement compressif...) on favorise encore plus la macération quand il fait chaud.

Des conseils ? Il faudrait pour bien faire laisser au maximum à l'air, mais c'est difficile quand il faut une compression continue. Alors je dirais éviter les endroits surchauffés, essayer de rester dans un lieu climatisé si on peut (si la température est vraiment élevée), bien nettoyer et bien sécher les cicatrices à chaque pansement, protéger les sites opérés si on veut prendre une douche, ne pas prendre de bain, ne pas trop "solliciter" les cicatrices pendant le processus de cicatrisation,. En fait il n'y a pas vraiment de secret. ;)
67 ans Charente Maritime 3080
J'ajouterai que le petit plus qu'on peut apporter, c'est le massage avec des crèmes hyfdratantes adaptées à la cicatrisation (antiseptique ou non suivant les cas)
Cela peut largement améliorer l'aspect chéloïde des cicatrices.

Mais cela demande à minima des conseils de médecin et de kiné, et le test de ces crèmes avant la chirurgie. Cela évite de constater ensuite que tu combines une allergie au sparadra (au carré) et à la crème (rond plus rouge au centre, effet "cible" garanti), comme moi lors de ma dermolipectomie.

Au final, pour limiter la macération, j'ai été amenée à porter un vêtement en coton sous la bande compressive.
56 ans 91 25732
Je revenais pour parler des crèmes que j'avais oubliées. Merci Maria ! :D
B I U


Discussions liées