MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Bonjour à toutes

M
39 ans Paris 4
Bonjour,

Je m'excuse de vous déranger. Je viens poster ici parce que j'ai besoin de parler, de vider mon sac en somme. Et peut-être aussi pour écouter les conseils de celles  
qui auront la gentillesse de m'en donner.

Je m'appelle Marylène, j'ai 25 ans, je mesure 1,62m.

Après un grave problème d'ordre privée, j'ai pris en très peu de temps beaucoup de poids. En décembre 2006, je pesais 88 kilos!
J'ai déjà eu "des périodes yoyo" dans ma vie. Alternant petites prises de poids et régimes... Mais jamais je n'avais pris autant, et jamais je n'avais été aussi mal dans ma peau. Je n'acceptais plus mon image, et je voyais bien que ma famille souffrait aussi de me voir être devenue aussi grosse, surtout que, vu que je vivais seule, ils ne pouvaient rien faire pour m'aider à contrôler mon poids. Je me gavais, tout simplement.

Au 1er janvier 2007, je suis rentrée (volontairement? oui sûrement un peu), dans une crise boulimique. Je me faisais vomir tous les jours, mon but étant de ne jamais dépasser la prise de 500 calories par jour. Au début, je me faisais vomir 2 à 3 fois par jour, puis tout doucement je me suis "calmée", me faisant vomir dans les dernières semaines pas plus d'1 fois tous les 2 ou 3 jours... mais en maintenant quoiqu'il arrive un seuil calorique journalier à 500.

Depuis le 1er janvier, j'ai de fait perdu 25 kilos, puisque je pèse ce matin 62,7 kilos.

Mais hier j'ai fait un malaise, mon corps ne suportant plus ce traitement de choc (je me suis encore faite vomir juste avant le malaise).

Je vis avec mon petit ami depuis 1 mois, il s'inquiète beaucoup de me voir manger si peu, surtout dernièrement, mais ne sais rien de ma boulimie (même si il s'était de nombreuses fois étonné de ma perte de poids alors qu'il m'avait vu à maintes reprises me gaver de gras et de sucre devant lui, sans comprendre que le temps passé aux toilettes après était utilisé pour tout rendre).
Hier, ce malaise m'a fait peur (à lui aussi), et j'ai décidé de me reprendre en main.
Je ne veux pas regrossir, je fais une véritable obsession de mon poids, et du coup je vais tenter une stabilisation sur ce "régime" draconien, ça ne va pas être facile. J'ai très peur de reprendre même un kilo! Je me pèse matin et soir, je sais que si je redépasse les 63 kilos, je retomberai dans la restriction et la boulimie, ce sera plus fort que moi. Alors je vais manger très léger, mais plus, et surtout, ne plus me faire vomir! Ca j'en peux plus! Surtout que je ne peux en parler à personne... Et que je vois bien que mes parents sont heureux de me voir à nouveau avec une ligne "correcte", même si moi je me trouve encore trop grosse.

Voilà, merci à celles qui auront pris le temps de me lire.

Marylène
35 ans 2384
Bonjour,

J'ai pris le temps de te lire et j'avoue que je comprend ce que tu ressens, pas pour l'avoir vécu du tout, mais je compatis.

A ta place j'irai voir mon médecin traitant, il te connaît et je pense qu'il est plus à même de gérer ce genre de situation. Il pourra te conseiller et le voir régulièrement te motivera à ne plus faire ce genre de chose, à surveiller ce poids et à te conseiller sur ton alimentation.
Si je peux te donner un conseil, c'est de le voir environ tous les 15 jours et de te peser uniquement à son cabinet, jamais chez toi !

Voilà, désolée de ne pouvoir faire grand chose.

BiZoOoOo
M
39 ans Paris 4
Bonjour mimine,

Merci pour ta réponse. Juste savoir que quelqu'un m'a lu, que quelqu'un sait, m'a "écoutée"... Eh bien ça me fait un bien fou!
Je vais d'abord tenter de me "redresser" toute seule. Si je n'y arrive pas, alors je suivrais ton conseil et irai voir mon medecin. Mes derniers résultats singuins (qui datent de mars) montraient un taux de cholestérole trop bas, mais ça ne l'a pas alarmé, il m'a dit que c'était bien que je fasse un régime... Ceci dit il ne sait pas pour la boulimie.

Je te remercie encore, ça m'a fait beaucoup de bien :)

Je te souhaite une bonne fin de journée.

Marylène
48 ans Grenoble 258
Bonjour,

il serait temps de reconnaitre que tu ne fais pas un régime mais de la boulimie anorexie (sans être experte) ce qui est un TCA assez sévère et dont il est rare de se sortir seule .....

si tu veux vraiment guérir ne cache plus à ton médecin ce que tu fais réellementet à mon avis il va changer de discours ! a moins d'être inconscient ! Fais toi rapidement aider par des pros avant de trop êtr eprise par cette maladie et l'obsession ....

en espérant que tu cherches réellemeent à guérir et non pas a rester dans un état transitionel maladif ....
M
39 ans Paris 4
Bonjour Heriane,

Merci de ta réponse. Oui je veux guerir car je comprends enfin (il m'a fallu un malaise pour ça quand même) que je suis malade et que ce que je fais n'est pas normal et nuis à la santé.
Oui je veux m'en sortir, ça j'en suis sûre. Et je vais m'en sortir. Je vais peut-être déjà commencé par en parler à mes parents ou à ma soeur. Je me vois pas aller seule chez le medecin pour lui en parler, tout simplement car j'en ai trop honte!!

Si j'en ai parlé ici c'est parce que c'est anonyme alors tu vois...

Mais je crois qu'en fait je vais faire ça, en parler à ma famille, eux sauront m'aider, même si j'ai peur qu'ils me jugent.
40 ans Paris 14E 761
Tu devrais rapidement voir ton médecin traitant et essayer de lui dire la verité. Tu es certainement carencée, notamment en potassium, si tu te fais vomir très régulierement. Il faut réagir rapidement avant que cela ne te provoque des ennuis graves (troubles cardiaques notamment).

Ton médecin pourra également te donner un contact d'un médecin psychiatre, car tu as certainement besoin de comprendre ce que tu vomis depuis des mois ... le gras, le sucre, mais quoi d'autre ?

De plus, tu devrais prendre rendez vous avec un spécialiste de la nutrition qui saura readapter ton alimentation et t'aider dans cette période de transition douloureuse.

D.
M
39 ans Paris 4
Merci dariamarx pour ton conseil.
Je suis vraiment dans une situation pas facile, sans doute est-ce trop compliqué pour que je puisse m'en sortir seule vous avez raison.
Ca me rend triste et honteuse de l'admettre.

Merci pour vos messages en tout cas, vraiment.

Marylène
A
44 ans 19
Salut Marylène

Je t'ai envoyé un message privé :)
48 ans Grenoble 258
Mary92 a écrit:
Bonjour Heriane,

Merci de ta réponse. Oui je veux guerir car je comprends enfin (il m'a fallu un malaise pour ça quand même) que je suis malade et que ce que je fais n'est pas normal et nuis à la santé.
Oui je veux m'en sortir, ça j'en suis sûre. Et je vais m'en sortir. Je vais peut-être déjà commencé par en parler à mes parents ou à ma soeur. Je me vois pas aller seule chez le medecin pour lui en parler, tout simplement car j'en ai trop honte!!

Si j'en ai parlé ici c'est parce que c'est anonyme alors tu vois...

Mais je crois qu'en fait je vais faire ça, en parler à ma famille, eux sauront m'aider, même si j'ai peur qu'ils me jugent.


Tu n'as pas à avoir honte de toi, on ne devrait jamais avoir honte d'être tout simplement malade ... on ne choisit pas consciemment de l'être ... il n'y apas de honte à reconnaitre que l'on a besoin d'aide et à la demander ! c'est au contraire une grade preuve de courage de réalisme et de volonté de vivre que de le reconnaitre et si ton médecin te juge c'est vraiment qu'il est à coté de la plaque !

Pour ta famille ça va certaineemnt leur faire peur et mal aussi et tu n'as pas à avoir honte de cela non plus ... pour ma part si un jour mon enfnat perd autant de poid aussi vite et que je reste là à me dire bêtement c'est bien il a maigrit et que je me pose pas la question du pourquoi comment ce sera à moi d'avoir honte, car j'aurai porté des oeillères ! en effet que l'on ne s'en rende pas compte quand cela est caché progressif etc ok mais quand c'est bcp de poids et si vite et que personne nen s'interroge faut quand m^me pas se leurrer ...

je suis un mère, je suis pas parfaite, oui une erreur peut arrivé c'est vrai , peut être qu'un joru quelque chose m'échappera mais je ne veux pas que mon enfant en porte seul la responsabilité, je suis sa mère c'est à moi d'être vigilente et s'il trompe ma vigilence et bien je ne veux pas qu'il en ait honte, et que cette honte l'entraine encore plus loin dans son malaise et mal être, je veux qu'il sache que je serai toujours la pour lui !

Je ne dis pas que tous les parents ont ce point de vue, je ne dis pas que j'ai raison, je ne dis pas que ce sera facile pour toi, mais je dis qu'il y a des personnes qui peuvent certainment t'aider et qui t'aime alors confie toi à eux !

je te souhaite une belle et grande guérison vers a vie !
B I U


Discussions liées