MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

homme plus jeune que soi....

56 ans douai 1905
après tout mes déboires avec celui qui es définitivement devenu mon ex attitré depuis plus d'une semaine, après avoir pleuré sur mon sort en ressassant sans cesse le problème, à  
savoir pourquoi j'avais osé encore en lui, et me maudir pour cela, j'ai passé cette fois ci une annonce sérieusement pour rencontrer quelqu'un qui me corresponde, surtout pas de vie commune mais une relation basée sur la confiance et réguliere sans qu'elle soit "journaliere" car je ne me sens absolument pas prete à plus....attention, je ne veux pas non plus d'un plan d'un soir bien au contraire, je recherches une certaine stabilité tout en gardant ma liberté....seulement le hic, c'est bien que je recherches un homme plus agé que moi, je ne recois pour le moment que des réponses d'hommes plus jeunes!!! bon, 4,5 ans , c'est peut être pas la mer à boire, mais cela me géne d'être plus agée...et vous, comment réagiriez vous?
57 ans par ici, par là .. parfois ici et là... 307
Coucou Myrza :D

Si tu étais un homme, la question ne se poserait même pas .... L'amour n'a pas d'âge tu sais, ce qui compte c'est d'être bien avec celui que ton coeur choisira et que ce soit réciproque, le reste n'est que faux problèmes à mon avis.

J'ai une amie de notre âge qui à un conjoint de 10 ans son cadet et ils sont super heureux ensemble et le regard des autres, ils s'en contrefiche :)

Citation:
seulement le hic, c'est bien que je recherches un homme plus agé que moi, je ne recois pour le moment que des réponses d'hommes plus jeunes!!! bon, 4,5 ans , c'est peut être pas la mer à boire, mais cela me géne d'être plus agée...et vous, comment réagiriez vous?


Moi je te répond que je ne passerais surement pas à côté de l'amour pour une question d'âge :D
1917
J'ai vécu une année 2006 extraordinaire avec un homme de 13 ans mon cadet ;)

La différence d'âge ne m'a jamais gênée ni pour rencontrer sa famille ou ses amis. Sauf que lui ne l'assumait pas et surtout n'était pas prêt à passer certaines étapes pour lesquelles j'étais prête moi. Donc il a rompu en octobre dernier. Nous sommes restés très proches malgré tout.

Mais en attendant ça reste sans doute ma plus belle histoire d'amour ;)
52 ans Boulogne Billancourt 629
Moi si j’étais un homme… plus jeune que toi.
Et si j’étais intéressé par un forfait limité soir ou week-end.
Et que je me faisais éconduire pour cause de différence d’âge, je serais triste, un brin révolté mais, somme toute, fataliste. Quand ce n’est pas le physique, c’est l’âge… bourdayl !

Surtout que, à mon avis, la différence d’âge est un concept qui disparaît avec l’âge.
Je peux comprendre qu’une jeune fille de 20 ans sortant avec un ado de 15 ans puisse soulever des interrogations.
Qu’un vieux beau de 40 ans folâtrant avec une jeunesse de 18 ans puisse récolter de l’indignation.

Mais qu’une femme de 40 ans qui vit une histoire avec un homme de 35 ans récolte d’autres choses que des encouragements me paraît peu probable.
A part peut-être venant de crétins, mais qui se soucie de ceux là ?

Et puis, cette différence d’âge, qu’est-ce qu’elle enlève à celui qui t’as choisi ?

La maturité ? J’ai lu et relu sur ce forum des informations qui tendraient à prouver que les hommes sont d’éternels enfants. Donc, plus jeunes, ou plus vieux ça ne devrait pas faire de différence.
Et puis même infantiles, les hommes peuvent tout de même être sérieux par moment, j’en connais même qui sont tragiquement chiants.

La jeunesse ? Tu te dis qu’étant plus vieille tu vas te « décatir »plus rapidement et le pousser vers le démon de midi ? Il y a un risque en effet. Mais il y a toujours un risque n’est-ce pas ?

Et puis en reprenant tes conditions : « surtout pas de vie commune mais une relation basée sur la confiance et régulière sans qu'elle soit "journalière" car je ne me sens absolument pas prête à plus ». Tu as peur de quoi ? De t’attacher ?

Donc pour conclure, en un mot comme en cent, PROFITE !

Pascal
49 ans Strasbourg 584
Je suis depuis 3 ans avec mon zom qui est de 9 ans mon cadet, et ca n'a jamais ete un pb dans notre couple, ni pour nos familles. Il est vrai qu'il fait plus que son âge et je le trouve plus mature qu'un homme de son âge.

L'âge n'a pas d'importance qd on aime ....
Il faut passer outre ses faux prejuges qui disent que l'homme doit être plus âge que la femme, c'est ridicule
59 ans Vert St Denis 77 321
Je viens de rencontrer sur le net un homme de 14 ans mon cadet ! et nous filons le parfait amour depuis un mois !

J'ai eu des appréhensions... oui mais il m'a rassurée.... ce qui a de l'importance, c'est qu'il m'aime avec mes rondeurs, qu'il apprécie la personne que je suis.... et que j'ai la même approche envers lui !

Nous vivons avec délice nos échanges et nous nous enrichissons de nos différences....

Ne te poses pas de questions inutiles...myrza ! la seule question à se poser est : suis-je prête pour une rencontre ? lorsque tu le sera, tu saura que l'âge est seulement une composante à prendre en compte dans une conception de vie à deux ! mais pas avant ! (je veux dire par là envisager une vie de famille - faire des enfants à un certain âge n'est pas évident -quoique -)

En attendant , prends ton plaisir.... vis intensément...
56 ans douai 1905
je vous remercie pour vos réponses les filles, mais sans vouloir faire de jalouses, je remercie aussi pascal pour son avis masculin.....pour te répondre , oui, passé la quarantaine une femme "perd" de sa prestance , peu devenir fade aux yeux de son compagnon....j'ai eu pendant plus de deux ans, un compagnon qui aurait fété ses 50 ans en octobre prochain,il ne correspondait en rien à ce que j'aimais ou m'attirais chez un homme, j'ai toujours eu une nette préférence pour les grands bruns costauds, peut être aussi pour ne pas ressembler à un "gigot" à côté d'un homme de corpulence mince...et j'ai craqué pour cet homme blond aux yeux bleus car je lui avais trouvé énormément de charme par sa tendresse, sa façon d'être,de parler....et je l'ai vraiment aimé....le seul hic, c'est qu'il m'a toujours trompé....sur son passé, sur sa vie sentimentale et professionnelle...un fossé s'est creusé entre nous car je sentais bien qu'il y avait un problème "sexuel"....il m'a dit souffrir d'impuissance mais son diagnostic n'a jamais été confirmé par un médecin....j'ai eu beaucoup de doutes à ce sujet ....j'ai eu de nombreuses périodes de compassion(compation) et puis de révoltes car il s'éloignait de plus en plus de moi...je n'y étais pour rien m'assurait il, simplement il souffrait de ne pouvoir jouer "son role de male" m'affirmait il....et puis il y a six mois, il a refusé tout contact physique alors que nous vivions ensemble depuis le début pratiquement de notre rencontre....je suis passée par la colère, la compréhension, mais rien n'y a fait, aussi je l'ai averti que si il refusait de consulter j'irais "voir ailleurs", ce que j'ai fini par faire et je lui ai d'ailleurs avoué par la suite....seulement ce que je ne savais pas, c'est qu'il avait une autre femme dans sa vie!!! et que lui me trompait depuis des semaines!!!! il y a eu une terrible explication, j'ai accepté après deux jours de séparation de le reprendre mais je voulais qu'il se trouve un autre logement dans les plus brefs délais....et puis le temps faisant, des sentiments ont été de nouveaux partagés et j'y ai de nouveau cru jusqu'à ce que je le prenne en flagrant délit d'adultère, un bien petit "mot" pour un grand mal....surtout qu'il m'a humiliée devant sa "nouvelle élue"....là, c'étais de trop et j'ai tourné les talons....il es venu chercher toutes ses affaires du lendemain et depuis, silence radio..... j'ai appris par ma belle mère, donc la mère de cet "indélicat" que si il avait été avec cette femme, c'étais pour raison professionnelle, car elle lui ouvrait de nombreuses portes....la digestion est tout aussi dfficile et des torrents de larmes, j'en ai versé....je me suis de nouveau totalement "dépréciée" à mes yeux malgré que tout le monde me dit que je méritais mieux"physiquement"....j'avoue que ce n'étais pas une beautée, mais je l'aimais tel qu'il était!!! seulement, le gros problème, c'est à moi que j'en veux le plus dans cette histoire!!! pourquoi suis je restée autant aveugle ??? alors oui aujourd'hui j'ai peur de tomber amoureuse à nouveau, oui j'ai peur de tomber accro de nouveau à un homme qui peut être ne partageras pas les memes sentiments que moi, oui j'ai peur de nouveau de me faire avoir, et encore plus peur de sortir avec quelqu'un de plus jeune....c'est ma façon à moi de me protéger....on a beau me dire que je ne fais pas mon âge, que je suis loin d'être repoussante, j'ai cette peur qui me colle au ventre en permanence et cette douleur dans un coin de mon coeur et de mon cerveau pour me rappeller ce que j'ai vécu...

pour ceux qui n'ont pas suivi mes peurs et mes peines, allez voir le post titré " je ne savais pas que..."
je vous remercie cependant de vos conseils....je sais que cette question d'âge est béte, mais elle me mine cependant....
C
50 ans 1965
Tu as déjà le courage d'aller vers la rencontre... un pas.

Mais...
Tu dis avoir peur de tomber amoureuse.
Mais faire des rencontres c'est prendre ce risque...


Cette histoire t'as traumatisée ... le coeur est sombre et n'importe quel détail (ici l'âge) pourrait te faire retourner dans ces démons de souvenirs.

Tu crois que tu as assez pris le temps pour digérer ton ancienne histoire?
41 ans RP 3487
Mon frere de 29 ans vit depuis près de 7 ans avec sa femme qui en a 40 .... ben tout va bien ...
Mon frère est très mure pr son age et ma belle soeur plutot cool ... ça s'equilibre bien ne fait !!!
Et puis physiquement ça ne se voit quasi pas ( mon frere est marqué par la fatigue et ma belle soeur est foutu comme une lycenne ;) )

Voilà ...
Comme quoi ... malgrè les aprioris ..
56 ans douai 1905
cornflakegirl a écrit:
Tu as déjà le courage d'aller vers la rencontre... un pas.

Mais...
Tu dis avoir peur de tomber amoureuse.
Mais faire des rencontres c'est prendre ce risque...


Cette histoire t'as traumatisée ... le coeur est sombre et n'importe quel détail (ici l'âge) pourrait te faire retourner dans ces démons de souvenirs.

Tu crois que tu as assez pris le temps pour digérer ton ancienne histoire?


pris le temps de digérer mon ancienne histoire? non, mais j'ai besoin justement de faire une grande croix dessus en essayant de ne pas commettre les memes erreurs....meme si cela peut me paraitre impossible pour l'instant, c'est vrai que mon "ex" me "reste, me pèse" sur l'estomac, d'autant plus que depuis, il est injoignable pour le reste de ses affaires perso....et ses courriers que j'ai fini par renvoyer à la poste !!!! si je devais prendre le temps de bien digérer cette histoire, je ne sortirais plus, je me connais, je me renfermerais sur moi et pour rien au monde je ne souhaites repasser par là....
moi qui croyait être préservée de la crise de la quarantaine de ces messieurs, je suis tombée en plein dedans, manque de chance, il y a eu un décalage le concernant de quelques années....non, j'essayes de plaisanter, j'ai vraiment besoin de me sentir "appréciée" pour ce que je suis et non pour ce que j'ai pu lui apporter dans son cas....
j'espères vraiment trouver la personne qui es faite pour moi, il doit bien exister tout de meme!!!
52 ans Boulogne Billancourt 629
Je comprends que tout ça te mine. Ca n’est jamais facile à gérer.
Mais, mon idée dans les relations homme/femmes c’est : près pour une nuit et plus si affinité.
Non que je cherche la parfaite « baiseuse » sans lendemain. Mais, en revanche, la femme qui me promettra monts et merveilles en échange de son « petit capital » me glace le sang.
Je refuse de vendre mon âme. Je la donne, sincèrement et sans arrière pensée, à quiconque me donne la sienne en échange.
Je trouve inique et à contre courant ce marchandage millénaire des femmes : l’ouverture de mes cuisses contre l’exclusivité de tes émotions. C’est, en cette époque salutaire de revendication de parité, proprement scandaleux.
Je sais qu’en disant cela je me voue aux gémonies de la plupart d’entre vous, mesdames, mais vous ne pouvais pas être féministes ET réclamer les hommages dues à votre sexe. Il faut choisir.
Tu dis que ton ex t’a trompé. Ca arrive. Mais ce n’est en aucun cas l’apanage des mâles. Des femelles ne s’en privent pas non plus.
De par mon expérience, j’ai payé le prix pour l’apprendre, l’échec d’un couple n’est jamais le fait d’un seul membre de ce couple. C’est difficile à accepter, mais c’est la simple vérité.
Quand cet échec survient, il faut se demander :
Quel rôle on a joué dans cet échec d’une part
D’autre part, fort de l’expérience de cet échec, se dire que le prochain couple sera le bon.
On ne choisit pas un conjoint comme on choisit une voiture. Si tel était le cas, tout le monde devrait être mécanicien pour mériter une voiture…

Pascal
C
50 ans 1965
Citation:
Je trouve inique et à contre courant ce marchandage millénaire des femmes : l’ouverture de mes cuisses contre l’exclusivité de tes émotions. C’est, en cette époque salutaire de revendication de parité, proprement scandaleux.


PTDR

Ca me fait penser à mon ex... Monsieur s'imaginait que parce qu'il avait fouillé les tréfonds de mon anatomie (damn, je suis d'un romantisme aujourd'hui :lol: ), mon coeur - voir mon âme - lui était dévouée, lui appartenait ad vitam eternam !
59 ans Vert St Denis 77 321
Paxcal a écrit:
Je comprends que tout ça te mine. Ca n’est jamais facile à gérer.
Mais, mon idée dans les relations homme/femmes c’est : près pour une nuit et plus si affinité.
Non que je cherche la parfaite « baiseuse » sans lendemain. Mais, en revanche, la femme qui me promettra monts et merveilles en échange de son « petit capital » me glace le sang.
Je refuse de vendre mon âme. Je la donne, sincèrement et sans arrière pensée, à quiconque me donne la sienne en échange.
Je trouve inique et à contre courant ce marchandage millénaire des femmes : l’ouverture de mes cuisses contre l’exclusivité de tes émotions. C’est, en cette époque salutaire de revendication de parité, proprement scandaleux.
Je sais qu’en disant cela je me voue aux gémonies de la plupart d’entre vous, mesdames, mais vous ne pouvais pas être féministes ET réclamer les hommages dues à votre sexe. Il faut choisir.
Tu dis que ton ex t’a trompé. Ca arrive. Mais ce n’est en aucun cas l’apanage des mâles. Des femelles ne s’en privent pas non plus.
De par mon expérience, j’ai payé le prix pour l’apprendre, l’échec d’un couple n’est jamais le fait d’un seul membre de ce couple. C’est difficile à accepter, mais c’est la simple vérité.
Quand cet échec survient, il faut se demander :
Quel rôle on a joué dans cet échec d’une part
D’autre part, fort de l’expérience de cet échec, se dire que le prochain couple sera le bon.
On ne choisit pas un conjoint comme on choisit une voiture. Si tel était le cas, tout le monde devrait être mécanicien pour mériter une voiture…

Pascal


En fait je comprend ton point de vue.... et il est acceptable comme tout autre...

Je suis également totalement contre le chantage affectif souvent (reconnaissons le mesdames !) pratiqué par les femmes : ce n'est pas aborder une relation sainement que de se positionner en exigeance d'exclusivité (que ce soit d'un côté ou de l'autre)....

Je nuancerai juste cette partie de ton propos, en disant que l'essentiel est que la donne soit connue des deux partenaires.....cela établit un équilibre et les paramètres de la relation...

Des sentiments entrant (ou pouvant entrer) en ligne de compte, il s'agit d'être clair, de communiquer sur nos attentes, afin de ne pas générer une frustration, une déception, de créer des besoins, de susciter des réactions d'attachement qui iraient à l'encontre de ce qui est espéré dans la relation, car il y a toujours une part de non dit dans cet espoir...

Maintenant, tu ne peux pas toujours tout contrôler..... et il arrive qu'une simple aventure.... se transforme en réel sentiment... peut-on alors blâmer l'un ou l'autre de son ressenti ?.... là encore, la clé est dans l'attention portée à l'autre.....dans le respect de son émotion... dans la clarté de l'expression de ce que tu reçois dans le miroir et de ce que tu es disposé à renvoyer....

Il s'agit au fond... quelle que soit la teneur de la relation au départ, de ne pas oublier qu'elle va évoluer....à nous d'en donner le sens, l'essence, et la direction....en toute transparence et honnêteté...
56 ans douai 1905
Paxcal a écrit:
Je comprends que tout ça te mine. Ca n’est jamais facile à gérer.
Mais, mon idée dans les relations homme/femmes c’est : près pour une nuit et plus si affinité.
Non que je cherche la parfaite « baiseuse » sans lendemain. Mais, en revanche, la femme qui me promettra monts et merveilles en échange de son « petit capital » me glace le sang.
Je refuse de vendre mon âme. Je la donne, sincèrement et sans arrière pensée, à quiconque me donne la sienne en échange.
Je trouve inique et à contre courant ce marchandage millénaire des femmes : l’ouverture de mes cuisses contre l’exclusivité de tes émotions. C’est, en cette époque salutaire de revendication de parité, proprement scandaleux.
Je sais qu’en disant cela je me voue aux gémonies de la plupart d’entre vous, mesdames, mais vous ne pouvais pas être féministes ET réclamer les hommages dues à votre sexe. Il faut choisir.
Tu dis que ton ex t’a trompé. Ca arrive. Mais ce n’est en aucun cas l’apanage des mâles. Des femelles ne s’en privent pas non plus.
De par mon expérience, j’ai payé le prix pour l’apprendre, l’échec d’un couple n’est jamais le fait d’un seul membre de ce couple. C’est difficile à accepter, mais c’est la simple vérité.
Quand cet échec survient, il faut se demander :
Quel rôle on a joué dans cet échec d’une part
D’autre part, fort de l’expérience de cet échec, se dire que le prochain couple sera le bon.
On ne choisit pas un conjoint comme on choisit une voiture. Si tel était le cas, tout le monde devrait être mécanicien pour mériter une voiture…

Pascal


je comprends ton raisonnement et j'avoue meme que je l'ai moi meme trompé....parce qu'il "se refusait"....c'est peut être pas très féminin comme expression ....mais comment un homme qui n'éprouve aucun sentiment pour la femme avec qui il vit et ce dès le début de notre relation en évoquant des problèmes "d'impuissance" peut "jouer" la comédie de l'amoureux transis alors qu'il n'a vu en moi qu'un "avantage professionnel"....ce que j'ai fait pour lui, personne ne m'as obligé, je l'ai fait de bon coeur....il venait de perdre sa societé en belgique, vivait en foyer sur lille quand je l'ai connu.....je l'ai aidé moralement, je pensais qu'il avait sincèrement des sentiments pour moi et comme j'en avais pour lui, j'ai trouvé normal de l'épauler....il a aujourd'hui, pas grace à moi, mais grace à lui aussi, retrouvé une "identité" professionnelle....il est reconnu dans le milieu de la battelerie comme l'unique documentaliste...il es correspondant pour les quotidiens régionaux.....il s'est investi dans le social, ma branche, alors qu'il a "craché" publiquement dans "la soupe" en se déclarant raciste et supérieur à tous ces gens , alors qu'il est passé par là....professionnellement, j'en ai pris un sacré coup par mon supérieur car il est passé quotidiennement à la tv, notamment pour le mouvement de don quichotte et il a tenu des propos racistes sur le net à l'égard des membres d'origine étrangère ou typé.....il m'a insulté publiquement en me disant que j'avais "renié ma race" car j'avais des origines espagnoles et des enfants de père marocain....tout cela m'a énormément secoué.....je ne m'attendais pas à ce qu'il me "vénère et me léche les pieds" mais un minimum de respect tout simplement...
c'est pour toutes ces raisons que je ne veux pas trop m'investir dans une nouvelle relation en me focalisant sur une nouvelle vie commune ....si je rencontre un homme, j'attends de cette future relation qu'elle soit basée sur l'honneteté et le respect.....et pour en revenir à ton expression "la femme qui me promettra monts et merveilles en échange de son petit capital me glace le sang" ....ne me concerne pas, en aucune façon, car je n'attendais rien de lui, autre que de réels sentiments ou une totale franchise et mise au point dès le début.....j'ai l'impression de mettre "prostituée".....je me sens sale,mal dans mon corps et ma tête....et ça, il le sait très bien car malgré que l'on me dise "agréable" à regarder, je me sens laide , hideuse et "inbaisable"......
52 ans Boulogne Billancourt 629
myrza a écrit:
...et pour en revenir à ton expression "la femme qui me promettra monts et merveilles en échange de son petit capital me glace le sang" ....ne me concerne pas, en aucune façon...


Houlà!! Je parlais de généralités. Je ne faisais en aucun cas ton procès. Pas fou le gars. Et de plus, qui suis-je pour juger quiconque? Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'il y aurait à juger ?

Le premier texte était ma réponse à tes interrogations. Et je maintiens cette réponse. Même si je n’avais pas les détails que je viens de lire.
Là tu n’as pas eu de bol, tu es tombée sur un con. « Shit happens » comme disent nos amis américains.

Mais il n’empêche que si tu te lances à nouveau dans la grande tragicomédie, il faut que tu sois prête à avaler la fumée. Sinon tu risques de rater des choses importantes.

Pour le second texte, j’étais plus dans la généralité. De plus, je suis énervé, j’ai mal construit ma phrase et du coup elle ne veut plus dire grand-chose. Ce que je voulais dire c’est :

La femme qui me fera promettre monts et merveilles en échange de son « petit capital » me glace le sang.

Le concept de "petit capital" n'est pas très charitable, je sais. Mais dans le contexte, je trouve qu'il est adapté.

Cependant, n'allez pas croire que je sois misogyne. J'aime les femmes (demandez à un géranium si il aime l'eau) mais je trouve qu'en ce qui concerne leur relations avec les hommes elles emploient un peu trop souvent la langue de bois.

Pascal
B I U


Discussions liées