MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Marcher dans la rue, le cauchemar...

36 ans 288
Quand je marche dans la rue, moi, je n'entends pas comme dans la chanson, les hommes qui murmurent "regardez cette femme quelle allure"!
(Bon, introduction, juste pour  
le plaisir, parce que j'aurais bien intitulé mon message "Quand je marche dans la rue", mais je ne sais pas si beaucoup auraient percuté et puis je ne voulais pas le voir atterrir dans charabia. Enfin ça m'est égal dans le fond mais peu importe.)

Quand je marche dans la rue, dur dur... Je croise des vitrines, dans lesquelles, soit je regarde ce qu'il y a dedans et ça me renvoit, quel que soit la boutique, à mon vide intérieur (par toutes les voies possibles si je puis m'exprimer ainsi), soit je regarde mon reflet et j'ai peur, je ne me reconnais pas, j'ai beaucoup beaucoup grossi... Et dans ma tête, ce n'est pas admis.

Bon voilà, c'était juste pour le dire parce que franchement, à part accepter ce fait et faire en sorte de retrouver des repères, je ne vois pas comment réagir. Mais bon. Du coup, je sors de moins en moins, le cercle vicieux se referme, je reste chez moi et je grossis encore, la déprime et le découragement gagnent du terrain. Quand je sors, j'ai peur du regard des gens, j'évite les regards d'ailleurs, ce qui m'a valu cet après-midi, un prospectus des témoins de Jeovah (enfin je ne sais pas si c'est mon attitude, les yeux baissés, qui a fait s'arrêter le monsieur pour m'en donner un mais tout de même, j'ai pensé très très fort à cette réaction de cause à effet, qui fait que j'y ai cru).

Bon voilà, c'était pour dire quelque chose car ce soir je procrastine encore et toujours en pensant à tout ce que je pourrais faire. Je n'arrive pas à me secouer! :evil:
S
97 ans 4480
J'ia remarqué que quand je marche dans la rue, je baisse les yeux, je longe les murs et je me "chache" comme je peux ;)

Quand j'ai mes lunettes de soleil, je me sens cachée.... Et mieux.. ne me demandez pas pourquoi :lol:

Et j'évite de regarder les vitrines, simplement parce que ça fait mal... :(
31 ans 78 1411
Moi c'est dans la rue que je me sent le mieux, ya tellement de gens qui sont tous différent que je dis une de plus ou une de moins, alors que quand c'est dans un endroit "fermé" j'ai plus de mal, je regarde les autres et j'ai plus de mal ... car c'est un endroit où l'on peut plus me voir , me fixé.
36 ans 288
Mais ça fait mal de regarder les vitrines, même quand tu ne regardes que ce qu'il y a dedans?
Et les maisons, les bâtiments, les autres personnes?
Moi ça me renvoie à ma molesse, au fait que j'ai l'impression d'avoir perdu ma mémoire et d'accumuler les erreurs.
Mais je ne fuis pas ma silhouette dans les vitrines, car je me dis que c'est un moyen de m'accepter ou bien encore de me booster pour essayer de "retrouver", au moins en partie, ce que j'étais, me rappeler que je ne veux pas rester ainsi, physiquement et moralement et mentalement surtout.
33 ans là bas, au loin 1705
:-k quand je marche dans la rue..je ne pense qu'à une chose: rentrer chez moi
36 ans oise 277
quand je suis seule a me ballader dans les rue je me sent trés mal a l'aise, j'ai envi de rentrer le plus vite possible dans ma voiture et chez moi!
Quand je me balade avec mes amis sa va un peu mieu , mais c'est pas encore le top, surtout quand on va faire les boutiques (je me dit que les gens doivent penser : quesqu'elle fait la elle, apart boucher le rayon, y a rien a sa taille! )
Enfin...
36 ans 288
Alors que pourtant, pour ma part, quand je n'avais pas de problème de poids et TCA, je ne pensais pas du tout ça des femmes et filles rondes qui étaient dans les magasins. Je ne sais même pas ce que j'en pensais, rien... Du moins rien que de normal, banal.
Comme quoi nous sommes vraiment nos pires ennemis... Bon, on le savait déjà mais tout de même. C'est fou.
Moi aussi je me sens toujours pressée de rentrer chez moi. Mais du coup on ne profite de rien c'est pas possible! Argh... :roll:
I
38 ans 231
Kan je marche dans la rue, je ne peux pas m'empêcher de me regarder dans les vitrines (de profil), et voir mon gros bide, pas beau, qui casse toujours le semblant d'harmonie dans ma ligne.
C
34 ans je vis partout 57
Quand je suis dans la rue, j'évite vitrine ou l'on peut se voir, j'ai l'impression d'être un oiseau rare, que tout le monde me fixe, donc j'évite la ville.
j'y suis mal. :cry:
C
50 ans 1965
Quand je marche en rue, je ne prend pas le temps de me regarder.
Je marche pour aller là où je dois aller.
36 ans quelque part... 3178
Quand je marche dans la rue...J'adore me regarder dans les vitrines(narcisse hein)....J'aime aussi regarder les gens droits dans les yeux...Et je prends plaisir à voir le regard de certains hommes..J'ai de la chance , je n'ai pas eu de réfléxions méchantes (ou alors pas entendu), et au contraire déjà reçu des compliments....Je me demande pas non plus ce que les gens pensent quand j'entre dans une boutique... Les filles ne vous prenez pas tant la tête,vous ne profiterez jamais à ce rythme là....
36 ans 288
Rooo bah oui je sais bien lala...
Mais tout de même. J'arrive plus à faire comme tu fais depuis que je focalise sur moi, mon poids, mon caractère, etc. C'est trop idiot.
34 ans 1085
Eh les filles ressaisissez vous !!!

Une seule réponse positive parmis toutes les réponses données...
Mais ça va pas du tout du tout ça !!!

La rue c'est l'espace de tout le monde, de tous les genres, de toutes les rencontres et de toutes les possibilités... alors on arrête de se cacher s'il vous plaît et on se réappropie cet espace si chouette qu'est l'espace public.

Et quand on marche dans la rue....

... on marche la tête haute surtout que les beaux jours arrivent et qu'il ne faudrait pas perdre une miette de soleil.
... on ne regarde pas ses pieds parcequ'on risquerait de se prendre un lampadaire et de zapper certains regards masculins bienveillants.
... on regarde deux fois les vitrines des magasins. Une première fois pour les vêtements, une seconde fois pour le reflet. Et on se trouve BELLE.
... et on observe tout se qui se passe autour de nous pour se rendre compte qu'on a bel et bien sa place dans le décor urbain.

A quand la prochaine descente VLRondienne dans la rue?
B I U