MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Adulte Handicapé Obèse: comment faire?

K
70 ans BOULOGNE BILLANCOURT 1
Bonjour, je suis l'une des 4 soeurs de Aude, 48 ans, handicapée (un peu autiste) ne travaillant pas, vivant seule chez elle, elle pèse entre 140 et 150kgs, refuse qu'on  
l'aide à se laver et s'enferme très souvent chez elle, sans vouloir parler à quiconque... mauvaise santé, pieds inchaussables, jambes abimées, manque d'hygiène... et désintérêt des hopitaux, cliniques, instituts, soit parce qu'elle est trop grosse, soit parce qu'elle est handicapée
bref, on ne s'en sort pas (nous sommes 6 freres et soeurs, plus nos parents agés qui habitent proche de chez elle) comment faire pour l'aider....
elle passe ses journées devant sa télé à boulotter, se bloque très vite dès que l'on commence à s'approcher...
c'est pas facile, elle souffre, on aimerait l'aider à maigrir, puis à trouver des occupations qui l'empêchent de se refermer sur elle-même, puis un centre où, lorsque les parents ne seront plus là, elle puisse évoluer au milieu de gens et s'épanouir, sans l'ingérance permanente de ses frères et soeurs qui font ce qu'il peuvent, mal probablement pour l'entourer!
merci à vous de vos aides et réponses
Catherine
H
55 ans Paris 139
Tu pourrais commencer par parler d'elle de façon moins méprisante...

Elle a besoin comme toi d'amour et de considération et d'avoir des relations normales avec les gens, qui l'estiment et l'aprécient pour ce qu'elle et si elle refuse de vous voir parce que vous la harcelez sur son poids, elle a bien raison. Si un jour elle veut faire une démarche pour perdre du poids, ce sera son choix et pour elle.

Si elle a internet donne lui l'adresse de vive les rondes et dis lui qu'elle trouvera ici un endroit sympa ou discuter sans être jugée sur son poids ou son apparence.

Ce qui apparement devrait la changer agréablement.
44 ans 785
Si elle est un peu autiste c'est qu'elle a sans doute des difficultés à entrer en relation parce que l'autre représente un danger potentiel pour elle.

Le fond du problème est là et pas dans le grignotage.

Vous ne pouvez pas la traiter sur le mode de l'injonction parce que c'est très intrusif et qu'elle se sentira légitimement agréssée.

En revanche, vous pouvez essayer de lui proposer de l'associer à des activités ou sorties que vous faites avec plaisir...l'envie de faire des choses est souvent communicative.
59 ans Vert St Denis 77 321
haelys a écrit:
Tu pourrais commencer par parler d'elle de façon moins méprisante...


Laissons lui le bénéfice du doute ... une maladroite présentation... haelys....
mais ton conseil est excellent...

Oui Ktrine92, tu ne l'aide pas à la culpabiliser par ta sollicitude (ou ton mépris ! je n'ai pas déterminé ta démarche encore).... car c'est à elle de se trouver... l'aider peut juste consister à lui donner des pistes... comme Vlr oui !

Mais surtout il ne faut pas à l'obliger, ni penser, ni faire à sa place....
Elle vit un profond mal être dont toi et ta famille êtes peut-être à l'origine finalement ...

T'es tu déjà toi-même remise en question par rapport à l'image que tu lui renvoie d'elle-même ? (idem pour tes soeurs d'ailleurs)

Si tu lis Vlr Ktrine92, vraiment, tu verras que l'entourage est souvent pour 90 % responsable ! c'est là aussi une piste de réflexion que je te donne...
44 ans 785
Ester77 a écrit:
haelys a écrit:
Tu pourrais commencer par parler d'elle de façon moins méprisante...


Laissons lui le bénéfice du doute ... une maladroite présentation... haelys....
mais ton conseil est excellent...

Oui Ktrine92, tu ne l'aide pas à la culpabiliser par ta sollicitude (ou ton mépris ! je n'ai pas déterminé ta démarche encore).... car c'est à elle de se trouver... l'aider peut juste consister à lui donner des pistes... comme Vlr oui !

Mais surtout il ne faut pas à l'obliger, ni penser, ni faire à sa place....
Elle vit un profond mal être dont toi et ta famille êtes peut-être à l'origine finalement ...

T'es tu déjà toi-même remise en question par rapport à l'image que tu lui renvoie d'elle-même ? (idem pour tes soeurs d'ailleurs)

Si tu lis Vlr Ktrine92, vraiment, tu verras que l'entourage est souvent pour 90 % responsable ! c'est là aussi une piste de réflexion que je te donne...


Heu...attention tout de même, le fait d'avoir des traits autistiques c'est du domaine de la maladie mentale.

Affirmer la culpabilité de la famille, c'est une controverse brulante et de mon point de vue pas très utile.
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Je n'ai pas trouvé qu'elle parlait de manière méprisante de sa soeur !
:shock:

Au contraire, elle rédige un post pour qu'on l'aide à trouver une solution pour sa soeur, et on lui tombe dessus ... à sa place, je le prendrais mal ...

Il semble que sa soeur soit autiste, qu'elle refuse les aides classiques que sont l'hôpital ou l'aide de sa famille. Et je comprends trop bien que ce genre d'attitude peut décourager l'âme la plus charitable que ce soit.

Si je me mettais à parler de mon père, vous me taxeriez d'office comme une mauvaise fille, qui n'éprouve aucun respect pour lui.... et je crois que j'aurai la même impression si quelqu'un viendrait me raconter la même histoire ... et pourtant, vivre avec une personne qui ne fait aucun effort peut nous rendre assez cynique, froid.

Est-ce pour autant que Ktrine méprise sa soeur ? j'en suis pas sure ....
Elle s'inquiète pour elle.

Quand à attendre que la démarche vienne de sa soeur ? si elle est handicapée mentale, même légèrement, je ne suis pas convaincue qu'elle sache ce qui est bon pour elle ...
59 ans Vert St Denis 77 321
Mephistofelesse a écrit:
Heu...attention tout de même, le fait d'avoir des traits autistiques c'est du domaine de la maladie mentale.

Affirmer la culpabilité de la famille, c'est une controverse brulante et de mon point de vue pas très utile.


Oui je te suis.... mais Ktrine92 postait "un peu autiste" je l'ai pris dans le sens non maladie, mais attitude.... ce n'était pas clairement exprimé à mon sens...

et donc j'ai axé mon comment sur l'obésité dont le constat semblait générer des attitudes familiales très préoccupantes en termes d'image renvoyée !

Sinon évidemment... l'autisme ne permet pas certaines démarches... c'est clair... il s'agit là d'aide spécialisée dont la famille doit débattre...
37 ans Genève- Suisse 756
wizou a écrit:
Je n'ai pas trouvé qu'elle parlait de manière méprisante de sa soeur !
:shock:

Au contraire, elle rédige un post pour qu'on l'aide à trouver une solution pour sa soeur, et on lui tombe dessus ... à sa place, je le prendrais mal ...

Il semble que sa soeur soit autiste, qu'elle refuse les aides classiques que sont l'hôpital ou l'aide de sa famille. Et je comprends trop bien que ce genre d'attitude peut décourager l'âme la plus charitable que ce soit.

Si je me mettais à parler de mon père, vous me taxeriez d'office comme une mauvaise fille, qui n'éprouve aucun respect pour lui.... et je crois que j'aurai la même impression si quelqu'un viendrait me raconter la même histoire ... et pourtant, vivre avec une personne qui ne fait aucun effort peut nous rendre assez cynique, froid.

Est-ce pour autant que Ktrine méprise sa soeur ? j'en suis pas sure ....
Elle s'inquiète pour elle.

Quand à attendre que la démarche vienne de sa soeur ? si elle est handicapée mentale, même légèrement, je ne suis pas convaincue qu'elle sache ce qui est bon pour elle ...


totalement d'accord... j'ai pas ressenti non plus sa présentation méprisante... elle expose les fait... simplement.
Et j'imagine que ce ne doit pas être facile pour elle de faire la démarche de venir demander un avis...
B I U


Discussions liées