MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Justine : son livre, son blog

38 ans 2384
Coucou les filles,

En fait il y a quelques mois (le jour de sa sortie) j'ai lu le livre de Justine : ce matin, j'ai décidé d'arrêter de manger. L'histoire d'une  
jeune fille tombé au plus profond de l'anorexie puis guérie avec beaucoup de mal.

Je vous le conseille réellement et même peut être l'avez vous lu (édition OH!).

Cette jeune fille avait également créé un blog d'où elle partageait pratiquement au jour le jour les instants de sa maladie et de sa guérison.
Seulement après des mois et des mois, des personnes ont été audieuse avec elle et elle a décidé d'arrêter son blog.

Je voulais donc vous faire partager ma tristesse car je trouve son histoire magnifique et je suivais souvent ce blog, j'ai même mis juste une journée pour lire le livre.

Par ailleurs avez-vous lu son livre ? Connaissez vous son histoire ?

Bises.

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum Politique/Actualité ]
48 ans 17521
je n'ai pas lu son livre, mais j'en ai effectivement pas mal entendu parler, et je lisais son blog de temps à autre... je ne savais pas qu'il avait été fermé.
1443
Je vois pas trop en quoi son histoire est "magnifique" et puis le marketing sur le sujet de l'anorexie, j'avoue ça m'agace un peu.
Surtout que Justine ne sera jamais vraiment totalement guérie et qu'à présent elle risque tout les jours de mourir d'une attaque cardiaque ou autre problème engendrés par son anorexie.
Alors presenter son histoire puis sa rémission comme un exemple, non merci !
38 ans 2384
c'est surtout sonn combat pour combattre la maladie qui est un exploit, elle a faillit mourir mais visiblement certaines personnes pensent que être anoréxique ya pas de raison, qu'il n'y a pas une raison qui a fait que !
Par contre je suis sûre que vous pensez autrement de la boulimie ??? n'est ce pas ? pourtant c'est la même choses !
1443
J'ai jamais dit ça mimine, relis mon message.
L'anorexie mentale c'est une maladie psychologique et on sait encore bien peu de chose à son sujet, ce que je déteste c'est le fait de transformer une maladie "mortelle" en produit marketing.
Parce que je suis sure de n'avoir pas été la seule à le remarquer, de nos jours, l'anorexie fait vendre.
Et ça me dérangerait autant du cancer ou de la boulimie.
A
45 ans 25
En terme de marketing je préfère 150 000 fois le livre de Justine qui raconte le terrible enfermement de cette maladie, ses manifestations sournoises et le combat qu'elle a mené (et mène sans doute encore) face à elle, plutôt que les centaines de photos de "mode" nous présentant des modèles sous-alimentées, les articles peoples à la c** et les milliers de régimes que des tonnes de magazines essayent de nous vendre.

Justine au moins ne nous présente pas l'anorexie comme un produit glamour.

J'estime pour ma part que ce livre est l'un des moyens possibles pour combattre la prolifération de pensée façon "pro-ana", et le jugement abrupt venant de personne qui ne connaisse du coup que cette façade de la maladie.
C'est un témoignage "dé-fashioniser" (si vous me permettez cette expression) sur l'anorexie. Ce n'est pas le premier et j'espère pas le dernier.

Excusez moi cette digression mais quand j'avais 12 ans, que je ne mangeais plus rien et que je me découpais les bras avec une lame de rasoir rouillée parce que je me trouvais grosse et moche, c'est la lecture du livre de Valérie Valère ( "le Pavillon des enfants fous") qui m'a aidé à saisir que je glissais sur une pente savonneuse. C'est l'un des éléments qui m'a évité de sombrer nettement d'un côté ou de l'autre (anorexie-boulimie).

Alors avant de parler de marketing, parlons témoignage utile. Pourquoi faudrait il laisser le monopole de la parole aux vendeurs de pantalon taille basse en 34 et de régime miracle ? hum ? La bataille doit se tenir sur tous les fronts, y compris sur le terrain détenu par les fameux faiseurs de gros-sous :roll:.
I
38 ans 100
Je comprends tout à fait le point de vue de Jazz, et j'ai envie d'ajouter que selon moi, ce type de témoignage ne combattra jamais les pro-anas, ne diminuera jamais le pourcentage de personnes atteintes de TCA, etc.
Il montre qu'on peut s'en sortir, mais ne barre pas la route vers ce type de trouble.
La notoriété des livres comme "Junk" et "L'herbe bleue" ont-ils fait baisser le nombre de toxicomanes ?
Non, parce que toutes ces images écoeurent ou fascinent... Mais l'expérience lointaine des autres n'a jamais été un vaccin pour soi-même.

De plus, pour en revenir au livre de Justine (enfin, il n'y a pas seulement le sien), il fait parler de ce phénomène de société... C'est normal, d'en parler, mais n'oublions pas que beaucoup de jeunes gens sont fascinés par cette maladie et par le pseudo mode de vie pro-ana à force d'en entendre parler (pas forcément de la bonne manière, en plus...).

Je m'exprime assez maladroitement, j'ai un peu de mal à être claire (il faut que je commence à me lever avant midi, ça sera un bon début), alors ne m'incendiez pas si vous ne comprenez pas ce que j'entends, on en reparlera ;)
Bonne fin d'après-midi en ville, je vais faire un tour sous les platanes, histoire de revenir plus éternuante ce soir.
40 ans Bruxelles, Belgique 607
je n'ai pas lu le livre, mais je suis pour l'idee de témoignages positifs qui montrent qu'on "peut" s'en sortir...
parce que quand on a un TCA, on pense souvent qu'on en sortira jamais (en tous cas pour ma part)
le but de son témoignage n'est pas de barrer la route à l'anorexie mais de donner de l'espoir!
et qui sait, peut etre que ca en a déjà empeché plus d'une de sombrer
I
38 ans 100
Ainsisoisje a écrit:
J'estime pour ma part que ce livre est l'un des moyens possibles pour combattre la prolifération de pensée façon "pro-ana"


C'était une réponse à cette idée, mooofaya, tout simplement :)
Y
35 ans 1
Jazz a écrit:
Je vois pas trop en quoi son histoire est "magnifique" et puis le marketing sur le sujet de l'anorexie, j'avoue ça m'agace un peu.
Surtout que Justine ne sera jamais vraiment totalement guérie et qu'à présent elle risque tout les jours de mourir d'une attaque cardiaque ou autre problème engendrés par son anorexie.
Alors presenter son histoire puis sa rémission comme un exemple, non merci !


Juste que j'passais par là et que je ris de voir qu'on se permet de parler à ma place en disant que je ne serai jamais guérie. ^^ Je ne sais pas c'qu'il faut que je fasse aujourd'hui pour être encore plus guérie alors ! =D Et puis, il faut ajouter que si l'anorexie est prise en charge à temps : il n'y a aucun risque de crise cardiaque, etc.
Merci aux filles qui m'ont soutenu ! (=
Et pis vive les rondes !
Justine.
2812
Je ne connais pas du tout l'histoire de Justine. Mais je n'ai pas non plus envie de la connaître. Je fuis tous les livres qui parlent de TCA. Je préfère prendre du temps pour autre chose.
B
34 ans 48
Je n'ai pas lu son livre, mais j'ai découvert son blog quand j'étais entre anorexie et hyperphagie. Ca m'a permis de mettre des mots sur mon mal.
Je trouve que c'est deja énorme, j'ai compris à ce moment que j'avais un vrai problème...

Ensuite j'ai mis plus d'un an a oser en parler et a me faire soigner.. Mais je sais que ca a déclanché mon envie de m'en sortir.
Même si le travail est long, là je suis en bonne voie.. (plus de crises depuis quelques mois...)

Pour ma part je ne peux que la remercier, dans son blog elle décrivait avec simplicité une crise de boulimie et ce qu'elle ressentait après. J'ai eu l'impression que c'est moi qui écrivais. Elle m'a aussi fait comprendre que l'anorexie était loin d'être une solution..

Bref, pour moi un témoignage reste toujours bien plus fort qu'une quelconque définition de médecin.

Alors Youstinette si tu repasses par la.. merci :-) Tu as deja aidé quelqu'un !

(par contre le livre je ne me prononcerai pas.. je ne l'ai pas lu..)
41 ans Montréal 1666
Oser s'ouvrir et risquer l'incompréhension et la critique, je trouve ça vraiment louable! Ça a probablement aidé Justine et d'autres à s'en sortir. Ça aide certainement dans la compréhension de la maladie et c'est un message d'espoir autant pour la société que pour celles et ceux que la maladie touche! Bravo Justine!
B I U