MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Hyperphagie and co

Depuis de nombreuses années, je sens une certaine langueur qui gagne du terrain à chaque instant. Je ne sais pas quand cela a commencé. La nourriture a toujours  
été une consolation efficace. Du moins, elle l'était dans certaines circonstances. Je ne reviendrais pas sur les épisodes communs de rejets amoureux de repli sur soi de lutte engagée parfois. Je crois que tout le monde à son lot de déception. J'ai eu la chance d'avoir un foyer familial solide, une mère "couveuse" qui m'a dispensé des années d'amour, tout comme un père aimant.
La bêtise des autres m'ennuit extérieurement et me fait mal à un tel point qu'il en devient "omniprésent". J'ai trouvé quel est ce mal qui me ronge: l'hyperphagie un terme barbare pour désigner une situation qui l'est tout autant.
Je ne m'appesantit pas sur mon sort. Quoique pour être sincère si en fait. Je ne sais pas quelle peut être la solution à cet état. Il fait souffrir mon entourage et me ferme aux autres. Je ne parviens plus réellement à savoir où se situe l'équilibre de soi intiment lié à l'équilibre relationnel avec les autres.
Aujourd'hui je cherche une écoute plus qu'une solution. La fissure gagne en ampleur j'espère sincérement que ces murs tombent définitivement mais sans y laisser ma peau.
Je cherche des personnes qui ont sû dépasser cet état ou qui ont rencontré les mêmes atermoiements que moi.
Merci :D 8)
Bonjour et bienvenue

Oui, nous sommes effectivement pas mal à connaître le problème. Pour ma part, après 20 ans de bataille acharnée (parce que même quand je pèse 60 kilos, bon là j'en ai 15 de plus !, ca reste toujours une obsession et quand c'est pas la nourriture, alors je fais chauffer la carte bleue ! :oops: ) donc, pour ma part, je suis allée voir un psy, j'ai commencé une première fois il y a trois ans, j'étais enceinte j'ai "abandonné", j'y suis retournée cette année. Ca fait trois mois environ, à raison de une ou deux séances par mois. Aujourd'hui, je ne grignote pratiquement plus, je n'en éprouve plus le besoin, je mange ce qui me plaît mais je sais m'arrêter dès que je n'ai plus faim et j'ai réussi à perdre 5 kilos. Je n'ai pas résolu tous mes problèmes mais la nourriture n'est plus une obsession. Je ne fais même plus de razia sur les bonbons et gâteaux de mon fils, pour te dire !!!
Bon courage,
Muriel
32 ans Bordeaux 359
slt les filles
moi pr etre sincere je ne me suis jamais autant mal senti que là (depuis un peu plus d'un moi) voila alors je ne pense pas t'aider mais bon je vais essayer daller a des reunions de weight watchers on verra :?
BiSouSssssSssSSS
els@
S
49 ans Bruxelles 375
Mesetima,
"l'hyperphagie un terme barbare pour désigner une situation qui l'est tout autant. "
Aurais-tu lu mon témoignage que j'ai écrit sur un autre site ? C'est bizarre, je reconnais les mots que j'ai écrit... :crazyeyes:
Je ne me sens pas vraiement la force d'aller voir un psy. J'ai toujours eu pour habitude de tout rentrer en moi et de poursuivre ma vie. Quand je suis à la maison je ne peux m'empêcher de manger après m'être retenue pendant de longues heures. J'en ai assez et en même temps cela me contrôle . Assez
39 ans Puerto Bananas 1739
Personne ne peut regler seul(e) un probleme aussi dur et profond. Mais si tu n'as pas le courage, que penses tu d'y aller en groupe ? A plusieurs on est plus forts et plus motives !
Moutonoir a écrit:
Personne ne peut regler seul(e) un probleme aussi dur et profond. Mais si tu n'as pas le courage, que penses tu d'y aller en groupe ? A plusieurs on est plus forts et plus motives !


Je suis bien d'accord avec toi, d'autant qu'il faut vraiment aller au fond du problème... il arrive un moment où on ne doit plus se voiler la face, ca n'est pas facile, mais on évolue... Le groupe peut effectivement être une bonne chose, de la même manière que sur ce forum, on se sent moins seul(e)...
39 ans Puerto Bananas 1739
OUAIS !!

Tu es decidee alors !!

Viens quand tu veux, tu ne seras jamais seule sur le forum :D :D
B I U


Discussions liées