MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

S'aimer, un jour

39 ans Grenoble 87
Bonsoir à toutes,

je vous lis régulièrement et je me retrouve dans bien des mots, dans bien des vécus.

J'ai toujours été ronde. Et je pense que je me suis  
toujours vue plus ronde que je ne suis. Il fut un temps où je me trouvais énorme, et pourtant quand je revois des photos de cette époque, je me trouve superbe et plutôt mince ! et là je déprime, parce que je me dis que j'ai grossi depuis, et ainsi de suite, j'avance dans la vie en regrettant ce que j'étais, et en me persuadant que j'étais toujours mieux avant, et j'imagine que dans deux ans je me dirais combien j'étais finalement bien en 2007, etc etc ...

Je n'exprime pas mon malaise comme ça, tous les jours, ouvertement, ou envers moi-même.
En fait il est tellement ancré en moi, profond, et il colle tellement à chaque seconde de ma vie, que je ne peux plus en avoir conscience seconde après seconde. Il fait partie de moi.

Concrètement, je me supporte plus. M'habiller me pèse. Moi qui rigolait un peu en choisissant mes tenues, à la façon de petites filles émerveillées devant une garde robe généreuse, maintenant je me déteste dans quoi que je porte. Il fut un temps où nue où je me supportais. Là je trouve que tout sort de partout. Tout est mou, flasque et disgracieux.
Les robes que j'adorais tant, me font l'effet de couvrir ridiculement des formes absurdes.
Je me jucheais sur des talons hauts pour me donner une prestance, maintenant je ne vois que mes mollets.
Oui, je crois qu'en 25 ans, je ne me suis jamais autant détestée.
Et mes bras, je crois que c'est la pire chose, avec mon ventre que je vois partout.
J'ai changé tant de fois de couleur de cheveux car je crois qu'à chaque fois je veux être une autre, mais l'implacable fille que je suis reviens tout le temps.

Je n'ai pas de solution. Avant j'aimais des imbéciles ingrats, qui me rabaissaient. Là je vis avec un homme aimant et adorable, mais je ne crois pas en ses compliments, même si je pense qu'il m'aime, je me trouve moche, indéfiniement, irrémédiablement.

Alors si une de vous en était là, et a pu s'en sortir ... ce serait un petit message d'espoir. Mais bon, je crois que j'avais surtout besoin de parler, de le dire.
Merci de m'avoir lue.
36 ans oise 277
Bonsoir scorpionne !
Je vien de lire tes quelques mots et je me retrouve totalement dans tes expression et tes maux! Moi ossi je regrette les foto passer ou maintenant je me trouve pas si énorme, et au fur et a mesure des années qui se succédent ou l'on entend des jugements, on se sent de plus en plus mal et cela se ressent ensuite sur le poid, qui augmente lui aussi bien souvent comme le morale qui lui ne remonte pas bien au contraire!
Maleureusement je ne suis pas la personne que tu désirer avoir, car moi je suis dans le même cas que toi (a part que je suis célib :cry: )!
Mais comme message d'espoir je te dirait que si ton homme et avec toi c'est que tu le mérite et qu'il t'aime telle que tu es!
Le plus simple serait de t'accepter tel que tu est afin de te sentir mieu dans ton corp et dans ta tête!

Je te souhaite bon courage
33 ans là bas, au loin 1705
tes mots résonnent en moi comme je venais de revivre chaque instant passé dans ma vie.. que dire?! seulement d'aller de l'avant, de s'appréçier au moment présent, tu as de la chance d'avoir à tes côtés quelqu'un qui t'aime et te respecte, ça fait longtemps que je ne crois plus que ce genre de personne existe pour moi, je n'ai rien en particulier à dire, juste, courage ma belle :kiss:
46 ans meuse 1180
La seule reponce que je te donnerais est
Il y a beaucoup de personnes qui ne s aiment pas !!
les gros,les petits,les minces,les normals,les maigres,les grands les......
Waouh !!!y a telement de personnes differentes que...........Je sais plus quoi te dire !!!!!
Des jours ou on s aime et d autres jours pas !!!
Ton copain t aime et croit le !!!!
Il a sans doute des "defauts"et tu l aime malgres tout et ben dit toi que lui aussi ,t aime comme tu es ,avec tes defauts (et je n en doute pas !!!tes qualitées aussi !!!!)

bisous
43 ans a coté de bordeaux 308
ouh la la, ça me rappelle qqcqh cette petite histoire là........

Je crois qu'on est pas mal dans ce cas là! alors moi, si je devais te donner un conseil (oui je sais, t'as rien demandé mais bon!!!!) c'est de te demander pourkoi tu te juges si séverement? On a pas une image de soi comme la tienne pour rien..... doit y avoir une raison.....bon, je vais pas me la jouer psy à 2 balles, mais moi je sais kavec le regard inexistant de ma mère, ça a été difficile de prendre confiance en moi! aprés, chacun son histoire....!

moi je me dis aussi que si demain j'apprends que j'ai un cancer ou autre chose, ben je m'en foutrais royal d'avoir un bourrelet sur le ventre!!!!!!!

alors donc moi (moi moi moi, je fais que parler de moi!!!!! pffff) j'essaie de m'apprécier au jour le jour, de trouver des choses jolies en moi......et je suis sure que tu dois toi aussi en avoir plein plein plein!!!!!
38 ans Vendée 1923
scorpionne38 j'ai été très émue par tes mots. Nous avons le même age et je ressens la même chose que toi.

Je ne supporte plus mon corps et me sens prisonnière de lui.

Mais il y a des jours ( rares, certes .. ) où je vais me trouver charmante et je pense alors qu'un jour j'arriverais à avoir une image qui me plait. Mais cela prendra du temps. Je ne serais jamais comme je le souhaite vraiment ( par exemple mes vergetures ne disparaitront jamais :cry: ) mais un jour je serais mieux...

Pour cela je dois faire un gros travail mental, je suis sûre que quand j'aurais compris d'où vient toute ma souffrance intérieure, le corps se libèrera de ses maux à son tour...

Essaie de te comprendre, d'écouter ton corps, ne perds pas espoir et un jour ça ira mieux. :kiss:
40 ans Liège, Belgique 427
Hello scorpionne,
Je suis exactement dans la même situation que toi, je n'ai jamais été aussi grosse que maintenant mais je n'arrive pas à me priver de manger, donc la situation ne semble pas près de s'arranger... sauf que depuis que je viens régulièrement sur ce site, j'essaie de me donner une deuxième chance, de me regarder avec un regard neuf et un peu plus aimant. J'en ai marre de devoir lutter sans cesse contre des fantômes. Bon ce n'est pas super évident quand on s'est toujours détesté et que zhom met la pression pour que je maigrisse, mais petit à petit, j'ai l'impression qu'il y a un peu plus de "jours où je m'aime" qu'avant. Les gens qui m'insultent, bin ils n'ont qu'a pas me regarder. Je ne me laisses plus faire (ou dumoins j'essaie) Je perds des proches au change, certes... mais j'en gagne en tranquillité et en bien être psychologique. De plus, plus je me sens mieux dans ma tête et plus j'ai envie de prendre soin de moi...
43 ans a coté de bordeaux 308
eh les filles, vite un tour sur G.R.O.S.!!!!!!!
39 ans Grenoble 87
Un grand bonsoir à toutes et tous, je n'espérais pas tous ces messages.

Je suis surprise que tant de monde se retrouve dans mes mots. Surtout par rapport aux photos. Mais je me retrouve aussi dans bien des mots que je lis ici.

Moi non plus je n'arrive pas à m'empêcher de manger. Manger reste un plaisir pour moi. Mais comme dit mon compagnon "je suis du genre à grossir rien qu'en regardant un gateau", et c'est vrai.

Par contre il n'y a pas un jour où je vais me trouver jolie.

Avant cela arrivait.
Le fait de ne pas avoir été fixée avec un homme me permettait aussi de faire des rencontres, et d'évaluer mon potentiel de séduction. En fonction des périodes, cela était plus ou moins flatteur.

Puis un jour, en 2005, j'ai reçu un coup de massue. J'avais commencé à bien grossir après une rupture très douloureuse en 2004, et cela a été croissant avec le temps. Et j'ai eu le malheur, donc en 2005, de revoir un ancien copain (très bel homme) et d'accepter de l'accompagner en boite de nuit (j'espérais passer un bon moment, même s'il s'agissait d'un ex, et sa compagnie était toujours flatteuse je dois dire). Seulement après quelques minutes, il m'a dit qu'il trouvait que j'avais grossi, et que selon ses goûts ... et voilà, j'étais tellement vexée que je suis partie sur le champ : il ne m'a jamais rappelée celui-là, pour sûr, il ne devait vraiment pas courir après les rondeurs, mais j'avoue que si je pouvais un jour le recroiser, je ne manquerai pas de l'insulter avec force.

Toujours est-il que cette remarque sur l'instant anodine, m'a blessée au plus profond.

Après j'ai l'impression que cela a été de mal en pis. J'ai même peur de retomber sur des gens que je n'ai pas vu depuis longtemps, l'appréhension de leur regard. J'avais même refusé de revoir ma grand mère, en partie parce que j'avais peur de la decevoir.

Je vois bien que des vêtements ne me vont plus. J'ai un visage bouffi, et mes bras ont doublé de volume. Le haut a le plus souffert, car auparavant j'étais surtout développée en bas, mais depuis un an ou deux, ce sont mon ventre, mes bras, qui ont pris un volume inquiétant. Je déteste vraiment ça.
J'ai toujours trouvé dommage de pleurer sur le passé, de regretter. Mais il est vrai que je souffre du temps qui passe et qui n'est pas en ma faveur.

C'est vrai qu'il est bon d'avoir quelqu'un auprès de soi. Mais je ne crois pas toujours en ses compliments, malheureusement. J'aimerais être plus féminine, plus sûre de ma séduction avec lui, ce n'est malheureusement pas le cas.
Sa mère a été odieuse pour les fêtes de fin d'année elle aussi.
Elle m'a ouvertement dit que j'avais grossi, que je ne rentrerais même plus dans les robes qu'elle m'avait fait essayer l'année d'avant. Ca n'a pas non plus aidé à me sentir bien.

Voilà en partie, pourquoi je m'exprime ici, sans vraiment de solution.
J'ai cessé de vouloir me faire violence en cessant de manger. J'aime trop cela, même si pour autant je ne m'empiffre pas avec insouciance.

Je suis consciente aussi que face à la maladie, ces considérations prendraient bien moins de place. Mais la société, vendant la minceur, et la beauté, la perfection, n'aident pas à passer outre sur les imperfections physiques ...
43 ans a coté de bordeaux 308
coucou ma tite SCORPIONNE!!!!!!
ma poulette, si tu savais combien j'aurais pu moi aussi écrire ces lignes! moi aussi j'ai grossi aprés une rupture difficile.....je me voyais prendre du poids, je me suis mise à me faire vomir, histoire de pouvoir manger du chocolat, et les kilos se sont qd meme entassés!!!!!!
je me détestais! hésitais entre l'envie de dire: et alors? m'en fous, chui comme ça et puis c'est tout!
et l'envie de dire: oh la la, quelle misère! je veux être comme avant! comme là sur les photos!

la solution?
Choisir!!!!!!
savoir si tu veux être toi toute entière, avec ta gourmandise, tes envies, tes formes etc.......
ou si tu veux être celle d'avant!

moi j'ai choisi celle avec 10 kgs de +!
Pourkoi?
Parce que j'ai enfin fait la paix avec la bouffe (merci GROS!!!!) et avec mon corps!
alors tu vas me dire: des mots, toujours des mots, encore des mots, les mêmes mots.......( c'est encore mieux quand c Dalida qui chante! lol )
mais c pourtant la réalité! tout est dans la tête! une vue de l'esprit! si tu te vois belle, tu seras belle!

en ce ki concerne ta belle mère ou autre personne bien intentionnée (......), LAISSE TOMBER!!!!!! ils te disent ça car ils sentent que tu le vis mal et que tu ne t'assumes pas! moi personne ne m'a jamais fait de remarques, et les seuls qui ont soulevé le fait que j'avais "gonflé" ont été bien reçu: je leur ai répondu avec un grand sourire que MOI je m'aime comme je suis, merci, mais tout va bien!!!!! et ça, ça calme bien plus que l'agressivité, crois moi!!!!!

bon, je m'étale là hein!!!!!!
bisous ma louloutte, et pense à moi qui n'ai pas de chéri dans le lit pour me dire que je suis belle!!!!!
36 ans oise 277
Voila encore un morceau de ton témoignage qui me correspond en beaucoup de point, et c'est vrai que je remarque que nous avons souvent subit les méme echec, et les même phrases qui blessent!
Moi ossi, j'ai pris au fur et a mesure des années, car tout d'abord je voyais bien que personne ne m'apprécier vraiment tel que j'était et surtout les garcons, je n'avais pas de petit copain et les seuls que j'ai eu on bien profités.
L'un d'eux ma rabaiser avec des phrase du genre "t'est pas asser bien vis a vis de mes potes" à comprendre t'es trop grosse pour que je te montre!
Et de la part de quelqu'un que tu aime sa fait vraiment mal et donc, on regrossi sans vraiment s'avoir pourquoi comme si la tristesse et le mal être fesait gonfler!
Comme si personne ne nous acceptera, puis en revoyant certaine photo on se dit qu'a la période ou elles ont était prisent ont nous disez déja que l'on n'était énorme (sous diverse formes d'insultes, bien sur plus méchante les une que les autres).
Et en faite on n'était bien avec des rondeurs mais sa aller, et à cause de toute ces personnes de toute ces remarques on n'a doubler de volume et on va de plus en plus mal !

Pourquoi c'est personnes ne se sont pas contenter de nous aimer comme on n'était, plutot que de vouloir nous changer, voila le resultat on souffre encore d'avantage!
43 ans a coté de bordeaux 308
c'est bien pour ça kil faut vivre pour TOI
279
Margellina , je trouve que tu es un exemple à suivre.
43 ans a coté de bordeaux 308
merci, jimmy, tu me flattes!!!!! voilà, un compliment, et hop, ma journée est ensoleillée!!!!!
T
45 ans val-de-marne 19
Je me suis reconnue mille fois en toi, c'est pour cela ke ma réponse est aussi longue.
Donc je m'excuse par avance , mais je suis une grande bavarde

« Jamais je ne pourrais aimer quelqu'un qui aurait mauvais goût au point de m'aimer »
Groucho marx
"Ainsi, bon nombre de personne en difficulté avec leur poids ont tendance à mépriser é a rejeter sans appel celles et ceux ki les trouvent à leur goût é courir après celles et ceux qu'elles laissent indifférentes, ki ne cédant pas à leur charme font preuve de bon goût et de perspicacité"

Voilà, pour moi tout est résumé dans cet extrait de texte que j'ai trouver dans le livre de Apfeldorfer et zermatti , la dictature des régimes.
Pour moi, cela reflète la situation absurde de bon nombre d'entre nous y compris moi dans lakel on est piègé.

Pour toi, ton homme est aimant, mais ce n'est pas ça ki compte, il ne voit pas ce ke tu voit toi ta grosseur et ta laideur seul les genres ki te disent ce ke tu veut entendre ont gré à tes yeux.
C'est eux qui ont raison à tel point k'a chake fois k'ils ouvrent la bouche, ils te blessent , les autres sont des menteurs, ont pitié de toi, ou veulent te faire plaisir.
T'es tu déjà demandé comment ton homme ressent le rejet de son propre goût pour toi?
Cela doit ê difficile pour lui de se dire ke finamlement, elle n'aime pas ce ke je lui donne, elle n'entend pas , elle ne croit pas?Et même peut ê m'en veu de l'aimer?
Tu le met dans une situation d'impasse et par la même occasion tu cour le risque de t'isoler.
Accepte l'amour k'on te donne, c'est peut ê comme cela ke tu ta créras de l'amour pour toi.
Je me suis retrouver mille fois dans ce ke tu disai, mais pour moi il n'y pas ke mon corp gros qui m'insupporte, il ya mon visage ke j'ai toujours détester mon visage avant de grossir et comme toi je me suis toujours trouver grosse et kan je tombe sur des fotos de moi avant , je suis étonnés de voir ke je n'était pas si grosse ke cela.

La ou je veu en venir, c'est ke grosse ou pas grosse je ne mes suis jamais aimer donc pour moi c'est pas mon surpoid qui pose problème cê tout simplement moi qui me pose un problème, je n'aime rien en moi. Je me trouverai laide et grosse kelke soit le poid ke je ferai et kelke soit les habits ou la coupe de cheveux ke j'aurai.
Bien sur il ya des moments de grace ou je me trouve regardable ou même je vais me plaire, ces moments là en général il faut en profiter.

Ce k'il faut se demander c'est pourkoi on donne de l'importance au regard et aux commentaires de ceux ki nous blessent et pourkoi on a tendance a minimiser voire à mépriser ceux ki nous valorise.

Quand un homme me dit des choses valorisantes (Rarement), je suis choquée, voir bléssée de ce k'il me dit car je pense k'il se moque de moi, je ne peut pas croire ke je possède kelke chose de bien qui attire.ou je me désinteresse totalement d'eux car je l'ai trouve aussi laid ke moi.

Je vais toujours vers les gens ke je juge beau, mes amies sont belles et j'ai remarké chez moi ke c'est ma manière à moi de me cacher, k'on se désinteresse de moi et k'on ne voit ke la copine belle, je cache ma laideur grace à mes amies et par la même occasion je me donne raison « ah tu vois, tu est telment laide, k'aucun homme ne s'intresse à toi », je fais tout pour ne pas me mettre en valeur y compris grossir, bien sur j'entretiens par la même occasion ma solitude et ma tristesse.
En faisant cela je donne raison à ma mère, ki n'a jamais vraiment apprécié mon physique ou ma famille ki m'a toujours trouvé trop grosse.

Aujourd'hui, je tente d'inverser cette véritable entreprise de destruction en faisant des choses concrêtes notament je me suis inscrit au tai chi.
Le tai chi est un sport relaxant et ki te fait prendre conscience de ton corp tout entier, il te permet de te situer dans l'espace et de reconquêrir l'image que tu as de toi et surtout de ton corps.
Je ne sais pas si tu fais un sport , mais essaye d'en trouver un ki te plaise, met de coté la dimension performance du sport,mais dévellope plutot les sensations que tu ressent.
Le but est de reconstruire une image de ton corp moins idéalisé que tu ne l'as dans la tête, te rendre compte ke ton corps a de l'importance et ke tu dois le respecter et l'aimer.
Se reconcilier avec une image de soi ke certain ont volé ou manipulé ou n'ont pas respecte souvent dans l'enfance, récupérer l'image de soi et se l'approprié.
Bien sur , le sport est une piste parmi tant d'autre pour se retrouver (art, groupe de parole, etc...)
le tout c'est d'agir et non subir, de rependre ce ke j'ai l'impression k'on ta volé.

Souvent quant on arrive pas à s'aimer, c'est ke l'on a laisser a une personne ou des personnes le total pouvoir sur nous.ils peuvent faire ce k'ils veulent de nous , nous jeter, nous piétiner, nous mettre de cote et le pire c'est qu'on est d'accord car on est convaincu qu'on le mérite.Pourkoi? K'est ce k'on cherche à se faire payer et jusk'a kan on acceptera de payer?
En te répondant je tente aussi de me guérir, de trouver des solutions et de m'aimer, alors merci pour ton témoignage qui m'aide à me reconstruire.
B I U


Discussions liées