MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Est-ce que vous me conseillez de consulter un psy?

34 ans Au pays des merveilles 59
La question est dans mon titre mais c'est que vraiment j'ai vraiment envie de parler de mes problèmes à quelqun...Ma famille en a marre de m'entendre me plaindre sans cesse  
(alors que c'est un véritable crie du coeur et je souffre vraiment) donc je me demandais si c'était bien d'aller de parler de mon mal d'être avec un profesionnel?

Je veux votre avis et vos expériences vis à vis cela car la seule expérience que j'ai d'un psy n'est pas très bonne...La première et la dernière fois que j'en est consulté une (j'avais 14 ans) elle m'a nuit plus que d'autres choses...Je vous épargne les détails...
110 ans 2475
La seule fois où je suis allée voir un psy c'était à 16 ans. J'y suis allée parce que mes parents m'y ont obligée... Résultat des courses : une seule séance, totalement inutile selon moi. Mais si toi tu en ressens le besoin, que l'idée vient de toi et seulement de toi, c'est qu'il faut peut-être bien que tu franchisses le pas. Comme je te le disais sur un autre post, il est parfois difficile d'être objectif avec soi-même, alors peut-être qu'il te sera plus facile de parler à un inconnu pour enfin réussir à mieux te connaître...
41 ans haute garonne 28
Je suis psychologue de formation (à la reherche d'emploi) doonc je vais te donner un point de vu de psy. Bien qu'il soit difficile de te répondre sans te connaitre.
Par conséquent je te dirrais que Tout d'abord il faut que tu prennes le temps de te demander pourquoi tu ressent le besoin de consulter, depuis quand tu as ce mal être...mais surtout ce que tu attends du psychologue. Il faut garder à l'esprit qu'il n'aura pas de solution miracle pour que ça ailles mieux dès la prémière scéance.
Aller voir un psy c'est être préts pour un travail en profondeur avec des moments parfois de réelle remise en question.
Ensuite, il existe plein de psy: psychiatre, psychanaliste lacanien ou freudien, psychologue clinicien, psychologue cognitivo comportemental (ça c'est moi)...
Il faudrait avant que tu prennes rendez vous avec un psy au hasard que tu jette un oeil sur les différentes thérapies possibles pour voir celle qui te correspond le mieux.
Pas la peine de perdre son temps et des sous pour rien dans un truc qui ne t'aidera pas au mieux.

Moi la première je sais qu'on peut être trés déçue, beaucoup de chose se joue dès la première scéance. J'ai fait psycho alors que le seul psy que j'ai vu une fois étant enfant m'avait comme vous strictement rien apporté.

A noter que seul le psychiatre est rembourser par la sécu et pas le psychologue. Le premier donne des traitements à tort ou à raison, le second a une formation accès sur la parole etc. Normalement le psychologue, s'il est honnète doit te dire ces tarifs et une approximation du nombres de scéances (ça peut varier en cours de thérapies)
Pour t'aider à trouver ce qui te correspond(définitions des thérapie, tarif...), je te conseille de prendre un livre qui fait un inventaire succinct des thérapies, on en trouve en grande surface et en librairie à des prix raisonnables. Si ce n'est pas toujours de super qualité, tout ce que j'ai vu à présent donner quand même les grandes lignes des psychothérapies existantes.
Bon courage, j'espère que ma réponse t'aura un peu aidé.
Rhah, les idées reçues! Un psy n'est pas un magicien alors en une séance, surtout si tu la considères comme "inutile", comment veux-tu qu'il t'aide ?
Il a besoin comme toute personne de te connaitre avant de pouvoir t'aider : anamnèse à rédiger, demande réelle sous demande déclarée, ...
De plus, un problème ne règle pas tes problèmes. Il aide à ce que TU les règles.

Mon mari est psychologue et je suis assistante sociale. Les relations humaines, c'est notre job et aussi une grande passion.

Je répondrai à la créatrice de ce sujet (je ne parlais pas de toi auparavant mais de la première personne à réagir) que l'écoute est une technique/attitude difficile à adopter. Bien des gens pensent qu'ils écoutent les autres alors qu'ils les jugent, les évaluent, se comparent à eux et parlent d'eux.
Les proches ne sont pas à même de t'aider si un problème psychologique réel existe car ils sont trop impliqués et ont un intérêt dans ta situation.
Exemple : la femme d'alcoolique qui prend un bénéfice secondaire à ce que son mari boive car pendant ce temps, elle peut se plaindre et passer pour une mère thérésa auprès de ses copines.

Bref, il est sur que si tu te plains, c'est que tu ne trouves pas d'oreille attentive à tes plaintes donc, à toi de revoir tes relations avec tes proches. Sont-ils si charmants avec toi s'ils ne t'écoutent pas ?! Je crois que tout tient dans leur impuissance à t'aider. Tant que tu leur diras "j'ai des soucis" et qu'ils ne pourront pas trouver de solution pour t'aider, ils se sentiront mal quand tu te plaindras et ne pourront t'aider.

Bref, ils sont de toute façon trop impliqués.
Si tu vis un problème profond et que tu as besoin d'en parler, si ce problème est défini réellement comme un VRAI problème, avec des solutions éventuelles ou même sans solutions, si tu es prête à mettre de l'énergie pour le résoudre, ça prendra du temps mais un bon psy peut t'aider.
Fais bien attention de choisir :
- un psychologue pour tes soucis variés,
- un psychanalyste si tu as besoin d'un suivi long terme qui fera ressurgir des choses moches mais qui t'aidera à en ressortir du bon,
- un psychiatre si tu as besoin de médication et d'un suivi plus médicalisé,
- un psychologue comportementaliste si tu vis des troubles du comportement type tocs. Il peut parfois aider pour le comportement alimentaire si c'est ça qui pose souci.

Renseigne-toi bien avant.
Si non, tu as aussi les plannings familiaux où tu peux parler gratuitement ou presque avec un psy ou une assistante sociale et les centres de santé mentale gratuits ou presque aussi.
52 ans Var 2447
Bon maintenant que tu sais comment choisir un psy, à toi de voir si tu en ressens le besoin. Ne le fais pas pour faire plaisir à ta famille, ou pour les soulager mais parce que tu te sent prête à faire un travail sur toi.

Et puis quelquefois il faut en voir plusieurs avant de trouver celui avec lequel on se sent en confiance pour aller plus loin.

En tout cas moi je t'y encourage une psychothérapie bien menée est un super travail sur soi. Eprouvant mais grandissant!!
40 ans 96
Maintenant que d'autres t'ont fait part de leurs connaissances sur la manière de choisir le psy en fonction de tes besoins, moyens... pour répondre à ta question de départ, je te dirais que toi seule a la réponse.

Perso, pendant longtemps, j'ai eue envie de consulter, sans oser franchir le pas (peur de découvrir des choses, résistance...). Et ça m'a pris comme ça, sur un coup de tête, à 17ans, un coup de fil à une structure proposant des suivis pour ados. La psychologue que j'ai eue au téléphonne avait une place 2h après... ce qui était très bien, j'ai pas eue le temps de trop cogiter (si y avait eu plusieurs jours d'attente, possible que je me serais défilée...). Avec cette psy, ça a duré 6ans.

Une thérapie, ça peut être long, difficile, venir réactualiser des émotions, des évènements... mais ça permet aussi d'évoluer, d'avoir un oeil beaucoup plus objectif, de pouvoir envisager les situations autrement, d'apprendre des choses sur soi....

Je pense aussi qu'il est important que tu te sentes à l'aise avec le psy. Avant cette psy là, j'en avais rencontré un avec qui ça n'avait pas du tout accroché... ça arrive souvent, si vraiment ça ne colle pas, ça peut vouloir dire que tu n'es pas prête pour l'instant à travailler sur toi, mais aussi que tu n'es pas prête avec cette personne là... Ne te décourages pas, choisis en un autre.

Voilà, je ne sais pas trop quoi te dir de plus, si ce n'est de te fier à toi. Si tu en ressens le besoin, que c'est ta démarche perso et non dictée par d'autres, fonces.

Bon courage en tout cas, quelle que soit ta décision.
B I U