MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

aimez-vous les pommes?

33 ans là bas, au loin 1705
aliment clé préféré des régimes, j'ai longtemps été contrainte de manger des pommes parce qu'il n'y avais que ça d'autorisé dans mes différents régimes (et Dieu sait combien j'en ai  
fait depuis 11 ans). mon histoire est complexes et j'adore la raconter ;) j'en ai gros sur le coeur et raconter me fait du bien, mais je l'ai tellement raconté et je l'ai tellement pensé et imaginé que j'en suis réduite à ne plus croire que c'est la mienne.

revenon à notre sujet. ce matin, j'emmène une pomme à la fac, comme dernièrement, j'ai eu des douleurs d'estomac au début de chacun de mes cours et à chaque fois que je devais sortir (en particulier si je devais prendre le bus :lol:), j'ai fini par ne manger qu'une fois rentrée chez moi vers 16-17h . je mange donc 2 (gros) repas par jour le soir pour le plus grand de ma mère qui a tout fait pour me convaincre de faire un régime! :? j'en étais où déjà?! ah oui, la pomme. je disais donc que j'ai pris une pomme, mais à midi au moment de la manger, ça m'a profondément dégouté, j'ai fini par "craquer" sur un croissant (enfin 2 croissants :oops: mais le dîtes à personne hein :silly:) et un café (dégueulasse le café mais là on s'interesse à la pomme;) ) . donc ma question est: aimez-vous les pommes? si non dîtes pourquoi, si oui..ben heu je ne suis pas sure qu'il y ait de quoi argumenter dans ce cas ci :lol:

et pour ma petite histoire: j'adorais les pommes étant enfant, et je me nourrissais pratiquement que de ça, je devais bien avaler 1 kilos de pommes par jour et uniquement ça (avec 1/2l de lait quand même voire 1l par jour :silly: )! jaimais tellement! mais les parents m'interdisais toujours l'accès au lait et aux pommes sous pretexte qu'à trop manger j'allais grossir (je l'étais un peu, enfin un peu plus que la moyenne, mais bande de :evil: je n'étais pas du tout en surpoids ](*,) ) et à trop m'interdire ce que j'aimais (pomme et lait) j'ai dû me tourner vers d'autres aliments plus faciles d'accès : les gateaux industriels, je précise industriels parce qu'il n'y en avait jamais à la maison, sauf dans la chambre de mon frère mais ça c'est une autre histoire). j'ai dû passer ma vie à trouver des moyens de m'en procurer, à culpabiliser après chaque bouchée, mais j'avais tellement faim, je n'aimais pas ça mais je devais mangr quelque chose, si vous saviez combien j'avais faim :shock: , déjà qu'à chaque fois que j'osais dire que j'avais faim, je passais un très sale quart d'heure en particulier quand ma mère n'a pas faim (et elle n'a jamais faim) j'ai dû attendre que toute la famille ait faim pour que j'aie le droit le manger, je devais avoir 5 ou 6ans. j'ai appris à voler bien tôt, à la maison je me senais étrangère, de trop, j'étais constamment entrain de me dire si je pourrais avoir les moyens de me procurer de quoi manger, la faim devenait un sentiment insupportable, ça faisait de plus en plus mal, je redoutais ce moment où jaurais faim et que je n'aurais pas encore le droit de manger. je crois que c'est là que ça a dégénéré.

mais mis à part la nouriture, il y avait encore un autre problème, on me voyait comme une extra terrestre chez moi, je ne suis presque jamais en accord avec le reste de la famille et on m'accuse d'être égoiste. je me réveillais avec des draps mouillés, je me faisais engeuler chaque matin jusqu'à mes 16 ans parce que je n'avais "pas assez de volonté pour me retenir la nuit" (mais m**** je m'en rendais pas compte!) je faisais des cauchemards, jai fini par ne plus dormir, j'allais très mal et personne ne s'en rendait compte, mais pire même, ils ne faisaient qu'en rajouter encore des couches, on se moquait de moi ouvertement, j'avais honte car en grandissant je commencais à développer une odeur particulière, c'est vrai je ne sentais pas la rose mais une fois de plus on m'a dit que c'était ma faute, ben oui evidemment, je devais me laver toutes les 30 minutes pour ne pas sentir comme ça :shock: , j'ai fini par refuser de sortir de chez moi car on me répétait souvent qu'il est impossible que j'aie des amis car de toute façon j'étais trop grosse et je sentais trop mauvais pour que les gens m'aiment. mais plus je restais chez moi, plus mon entourage m'accusait d'être une fénéante et une paresseuse qui en fait que manger.

etc....

revenons aux pommes, pendant ma période de régime on m'a répété que c'était bien comme aliment, pas trop calorique, et puis j'étais supposée aimer ça, je vous assure qu'à chaque repas, je pleurais tellement ce que je mangeais était dégueulasse. et maintenant, impossible de toucher à une pomme, quand je la regarde, c'est toute ma vie qui défile devant mes yeux, je revis tout ces moments là et ça fait mal, très mal.

ce qui me fais le plus mal, c'est qu'aujourd'hui, je suis incapable de sortir sans avoir un truc commestible dans la poche, mais c'est impossible, même si je sais que je n'aurais pas faim, ou que les aliments sont accessibles en cas de fringale, je panique carrément si je n'ai rien qui se mange dans mon sac. et ça c'est terrible, je me sens dépendante. et le paradoxe dans tout ça, c'est que je me sens obligée de manger ce que j'ai dans ma poche, du coup je dois acheter autre chose parce que sinon je panique, ainsi de suite, ... et c'est comme ça que je manges des kilos de gateaux sans m'en rendre compte, mais mon corps, lui, n'est pas dupe, et je le trouve même pas très compréhensif à vouloir comptabiliser chaque petite bouchée..encore un post qui sert à rien..

c'est pathétique...

et sinon, vous, vous aimez les pommes? :lol:

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum Rondeurs et image de s...des autres (J’assume-ou pas) ]
A
36 ans Nice 21965
hé bah felicitations à la contradiction de tes parents...

pour repondre à ta question, j'aime pas les pommes, c'est ch*ant à manger, trop long, prefere le jus de pomme
109 ans Bretagne 1920
J'ai répondu ça dépend. J'ai très rarement envie de manger une pomme car c'est pour moi un fruit associé aux régimes, j'en ai tellement mangé pendant des années pour me caler alors que je mourrais de faim que rien que l'idée de croquer une pomme me donne presque envie de gerber.

J'en mange toutefois en tarte, et en compote j'adore ça.
51 ans Mons / Belgique 2229
Malgré des années de régimes en tout genre - heureusement, c'est fini tout ça, merci la RA, j'aime toujours les pommes, à croquer, en compote, en tarte, en crumble !
110 ans 2475
Et n'oublions le comble du délice pour la pomme :

LA POMME D'AMOUR !!!!

Un vrai régal. Anti régime ! Comme quoi...
41 ans 417
moi j'ai voté "ça dépend". je n'associe pas trop aux régimes donc ça va... mais je ne peux pas avaler une golden sauf si elle est verte, ni les pommes très rouges dont le nom m'échappe...
mais une idared ou une royal gala ça me fait le même effet qu'un bonbon acidulé, j'adore... le seul problème c'est qu'un bonbon c'est petit et une pomme non... il faudrait que je mange des demies pommes en fait, ça m'écoeure vite ce goût très sucré... et de plus en plus depuis le début de la RA... :D
donc en gros, j'ai pas de problèmes avec les pommes... (sauf que là je suis en train de me rappeler que j'ai fait une tarte aux pommes pour ce soir, j'en salive d'avance!!)
42 ans ici et ailleurs 4571
ralalala oui une bonne granny smith bien acidulée!!! j'adore... malheureusement je les trouve de plus en plus farineuses les pommes...
39 ans 3006
Les seules pommes que j'ai eu plaisir à manger étaient celles de mon ancien jardin... Je trouve les autres particulièrement fades et sans goût. Ah, les bonnes pommes de mon jardin.. Snif.

Tu as une bien moche histoire autour de ces pommes, toi... Pfiou.
36 ans 288
J'aime les pommes, légèrement acides ou bien sucrées, mais toujours croquantes, sinon je suis déçue dès la première bouchée, de sentir la chair farineuse et je me dis "oh non... encore tout ça!"
45 ans 17521
oui j'aime les pommes, nature (surtout les granny, bien acides), en tartes, en cramble, en compote, avec du boudin, en jus... sous toutes ses formes... :D
T
40 ans noisy le grand 1060
J'aime bien les pommes, MAIS
- j'aime pas la peau qui se coince entre les dents, ni les bouts élatisques du trognon, qui font la même chose
- ça me fait ch... de les éplucher.

Donc je mange des pommes (les fuji, ou les royal gala de préférence)quand quelqun s'occupe de me les préparer... Comment ça je suis une feignasse? :sifl:

Sinon, j'aime bien les vraies compotes avec de la vanille, j'aime bien les tartes maison... Je déteste les pommes d'amour ! J'ai mangé la première et dernière à eurodisney quand j'avais 20 ans, on ne m'y reprendra plus! Ca a le goût de caramel le tour! Moi je pensais que ça avait un goût en rapport avec la couleur... Je me suis faite avoir!
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Ca me rappelle tellement mes années régimes que je ne mange plus de pommes ! Pourtant c'est bien connu, les régimes c'est pas traumatisant :twisted:
Par contre en tarte, oui, j'en mange, surtout quand il y a de l'amande avec, miam
937
j'ai voté ça dépend! ben oui, je n'aime que les pommes acidulées , non farineuse...avec un petit morceau de camembert bien coulant!! miam,miam... :P
F
58 ans DEUX-SEVRES 99
Cela dépend : j'aime les pommes acides et juteuses, celles que je préfère sont celles de notre jardin qui sont parfumées.
J'en fais des compotes, des tartes, des gâteaux.
S
36 ans Paris 42
Et bien, tu es une vraie survivante, et je trouve insupportable de lire de telles maltraitances psychologiques, surtout envers une enfant. :snipersmile: :snipersmile:

Tu sais, c'est normal en époque de stress intense de souffrir d'énuresie, ne fusse que parce que le corps consomme son magnésuim pour le systéme nerveux et les muscles qui commandent la vessie n'en n'ont plus suffisamment pour fonctionner normalement.

Le stress peut aussi empécher la bonne dégradation de l'urée etc ou un moindre fonctionnement des reins, ce qui fait que certaines toxines passent dans la sueur, et là aussi il est problable que ces problèmes ponctuels puissent être la conséquence des violences que tu as subies.

Dans de telles ambiances, difficile voire impossible d'apprendre effectivement à de nourrir normalement. Il ne s'agit pas de te culpabiliser, tu n'es coupable en rien, tu subis eulement les conséquences des violences de ta famille. Après, c'est vrai qu'il ne faut pas non plus désespérer, et loin du stress de ta famille, tu finirassans doute par te sentir doucement mieux... et peut-être même re-aimer les pommes. ;)

Tu continues à vivre dans ta famille?
B I U


Discussions liées