MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je mange, je mange... : le retour

2812
Bonsoir,

Je mets un post ce soir car j'ai besoin de m'exprimer. Et, à part mon chat, il n'y a personne pour m'écouter.

En ce moment, rien ne va. Dans  
ma vie privée, une relation en dents de scie et un ami qui joue aux abonnés absents. Dans ma vie professionnelle, ce n'est guère mieux. Je viens de commencer un nouveau CDD. Je l'ai accepté alors que je savais qu'au niveau relationnel, cela n'allait pas être le top (car j'ai déjà travaillé dans cette entreprise). Et, effectivement, c'est une catastrophe : personne ne me parle de la journée, à part "Bonjour - Au revoir". Je déjeune seule.

Résultat : depuis une semaine, je craque. Après le sommeil perturbé et les crises de larmes, je me suis remise à trop manger (crises ?). J'avale des quantités élevées de chocolat, gâteaux... La quantité est moindre que ce que j'avalais lors de mes crises il y a quelques années. Mais quand même ! Pour donner un exemple, j'ai avalé en moins de 30 minutes, presque 200 g de chocolat, deux parts de gâteaux, un yaourt. Cela s'est terminé par une sensation de douleur à l'estomac et au foie.

Je ne sais pas quoi faire pour arranger les choses. J'essaie de m'intéresser à mes loisirs, en particulier la lecture. Mais je ne tiens pas longtemps.

Désolée pour ce long message, mais j'avais besoin de parler.
S
41 ans Nord 587
Coucou

Pourkoi t'achètes tu du gateau,du chocolat...?Moi je sais que je ne peux pas résister alors j'en achète pas.
Qd j'étais célibataire moi c'était pire,je pouvais même manger de la pizza congelée,des pates froides à 7h du mat....Bref.Après je n'achetais plus rien à part des yaourts et mes légumes.
Je suis en couple et qd il y a du chocolat ou des bonbons,on les mets en haut des armoires pour que je n'y accède pas.Certes ce n'est pas normal mais c la seule solution.
Courage,je suis passé par là,je sais que c dur.
En ce moment je me mets au point de croix,ca occupe l'esprit!!
Biz
2812
Ne pas acheter ne réglera pas mon problème. Si je n'ai rien dans les placards, et qu'une crise se prépare, je vais aller au supermarché. C'est un peu comme une pulsion.
2812
Et à propos de s'occuper de l'esprit, c'est ce que je faisais d'habitude. Mais, là rien à faire, je n'arrive à oublier mes problèmes que très peu de temps avant de replonger dedans.
109 ans Bretagne 1920
SoleilMoon, quoi te dire à part que je comprends ce que tu ressens : moi aussi en ce moment, je mange, je mange :? ...

J'ai l'impression que je n'arriverai jamais à me défaire de mes TCA : j'ai pourtant beaucoup travaillé dessus avec la RA. Mais la RA chez moi, ça ne fonctionne que si tout va bien dans ma vie, et en ce moment, gros doutes, grosses remises en question et j'engloutis. Je fais des virées au Monop' où je m'achète des kilos de chocolats et de gâteaux :cry:

Je dors mal, je pleure aussi souvent... J'ai pas envie d'aller voir un psy, j'ai déjà essayé deux fois dans ma vie auparavant et cela ne m'a servi à rien. Je sais pas quoi faire, je suis paumée...Je n'arrive pas à me changer les idées : je lis beaucoup mais ça ne m'empêche pas de faire des crises avec deux chapitres.

C'est pas avec ça que je vais te remonter le moral ! mais c'était juste pour te dire que tu est pas toute seule, que je te comprends. J'espère pour toi que tu va trouver un boulot plus sympa rapidement :kiss:
2812
Merci Marjolaine pour ton message.

Ce que tu décris est exactement ce que je vis. Et pour moi aussi, la RA ne peut ce faire que lorsque tout va bien. Et ce n'est pas le cas aujourd'hui. Cela fait un mois que je me dits que je devrais aller voir un médecin car j'ai déjà fait une semaine de crises en avril, suite à un désastreux repas de famille. Mais, pour l'instant, je n'ai pas sauté le pas. J'ai juste réussi à parler un peu du sujet à un médecin du travail qui a bien vu que je n'allais pas bien.
44 ans meuse 49
SoleilMoon a écrit:
Ne pas acheter ne réglera pas mon problème. Si je n'ai rien dans les placards, et qu'une crise se prépare, je vais aller au supermarché. C'est un peu comme une pulsion.


Comme je te comprend... et tu as entièrement raison : les placards vides n'empêchent pas la pulsion qui de toute façon te fera sortir pour aller te remplir... (je me permet de te dire te remplir car c'est exactement ce que je fais je comble un vide, et quoi de pire finalement que cette sensation de faim interieur que rien ne rempli ?) Bref ça dois être la période car moi aussi je me gave de la même chose que toi voir pire (oui finalement je peux ingurgiter n'importe quoi parfois) :oops: Alors courage que te dire de plus ? A pars qu'il est 9h30 du mat' et que j'ai déjà avalée l'èquivalent de deux petits déjeuné.... :cry:
S
46 ans 2
bonjour a toutes ,je suis nouvelle et cherche a parler de mes soucis au niveaux alimentaires, mon pois et a prevoir la pause d'un lap -pas (anneau) a bientot,bon courraga a toutes
Soleil moon, je fais comme toi sauf que je peux engloutir bien plus que ce que tu décris ;)
Je pense que même si on pense que ça ne sert à rien, aller voir uun psy reste la seule solution. Quand tu es en crise et bien tu es en crise, ça ne sert à rien d'essayer d'éviter de manger. Alors moi je me fais ma journée bouffe, en achetant tout ce qui me plait et en mangeant sans restriction aucune. Par contre j'essaie de faire qqch de ma journée, par ex me balader avec un pote. Comme ça je ne fais pas non plus QUE manger. Et apres, quand j'ai bien fait ma journée de crise bien commeil faut, je retrouve en général de l'energie le lendemain, et je mange plus leger. Mais sans me priver.
Alors bien sur je n'ai parlé que de bouffe mais pour gérer les soucis qui te font manger, la seule solution cest : le psy, les amis, et éviter les situations ou tu te sens mal (change de boulot, evite les repas de famille ne t'y sens pas obligée.;;)
Bon courage a toi.
T
45 ans val-de-marne 19
Soleilmon
Comme tu l'a fait si bien comprendre dans ton message, tes crises sont du au fait ke tu vis des moments difficiles actuellement et ke ton corps a besoin de réconfort pour compenser tout ce ki est négatif.
Pour l'instant c'est de cela ke tu as besoin, il faut donc accepter cela même si c'est difficile, même si c'est panikant, même si tu riske de prendre du poid.
Dans ces moment il faut prendre le risque de lacher prise et il faut accepter le poid ki va avec.
Car bien souvent adopter cette attitude va te permettre de limiter tes crises et petit a petit de les faire disparaitre, lutter et culpaliser de ces crise, ne fera que les accentuer .
Peu à peu tu pourra quitter le cercle viscieux dans lequel tu te trouves (Je vais pas bien, je mange, je culpabilse donc je mange encore plus)pour rentrer dans un cercle vertueux.
Il faut déja ke tu trouve kelke chose ki peut te calmer en dehors de la nourriture et reprendre de la distance par rapport aux évènement de ta vie (activités sportives calmante et reposante style tai chi ou activités artistique ou en tous cas ce ki convient à ta personnalité)
En te réconciliant avec toi même tu pourras enfin reprendre le fil de ta vie et te nourrir sans pour cela te remplir.
autre conseil:n'hésite pas à demander de l'aide d'un spécilaliste si tu es prête et d'accord pour cela.

Tout a fait d'accor avec isabelluci

Bon courage ;)
2812
Pour tartopomme :

j'ai déjà des activité. Et cette semaine qui vient de s'achever a été bien remplie entre activités bénévoles et activités culturelles. Mais je n'arrive plus à m'y intéresser autant qu'avant. Il y a comme quelque chose de casser en moi.
50 ans Sud ouest 356
Bonjour SoleilMoon,

Moi aussi, j'ai connu de telles périodes, et ça m'arrive encore régulièrement (d'ailleurs, en ce moment, c'est duraille !)

Lors de mes plus grosses difficulté où ma période de crise était beaucoup plus longue que d'habitude, et où j'ai pris beaucoup de poids (un déménagement, des problèmes au boulot, des désillusions) voir un psy m'a beaucoup aidé. Il m'a fait prendre de la distance avec les évènements, m'a permi de me recentrer et de déculpabiliser pour mes crises.
d'ailleurs, en ce moment, j'hésite à y retourner. Si mes crises continuent, je vais peut être faire quelques scéances.

Je suis d'accord avec toi, arrêter d'acheter des aliments à problème ne résoudra rien, au contraire, tu serais encore plus obnubilé par la nourriture.

Voila pour ma propre expérience. Je ne vois pas quoi te dire d'autre pour t'aider car les solutions sont personnelles, mais l'expérience des autres peut aider à trouver ses propres solutions.

Bon courage, et pense que ces périodes de mal être ont une fin...
T
45 ans val-de-marne 19
Il y a queqlque chose qui est cassée en toi?
Et bien je pense ke c'est le moment k'a trouvé ton corps et ton esprit pour te parler, peut ê de ralentir,

Et cette semaine qui vient de s'achever a été bien remplie entre activités bénévoles et activités culturelles

et de te concentrer uniquement sur toi, peut ê de ne rien faire si il te le demande.

Je suis quelqu'un ki a besoin de donner mais un jour je me suis rendu compte ke je donnais surtout pour m'oublier.
mes souffrances étaient tellement immense, ke je préférai réparer l'autre ke moi, je trouvai ke j'en valais pas la peine.

Si je me permet de te dire tout cela cê ke j'ai connu, la dépression, je connais encore l'hyperphagie et ces crises et je sais par expérience ke le corps a besoin de temps pour ce remettre des difficulté de la vie , le corps dit des choses k'il faut savoir entendre, d'ou l'intérêt de se faire aider.
Tu n'est pas superwoman, t'est juste un être humain ki a besoin d'amour et comme on est jamais mieux servi ke par soi même, il faut ke tu sois tolérante envers toi même.

"Il y a comme quelque chose de casser en moi."

Tout ce ki est cassé peu se réparer avec le temps

Alors donne toi du temps pour respirer et te dégager de tout ce ki t'emcombre ;)
B I U