MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Si on était mince, ça changerait quoi?

40 ans Ici et là-bas 3402
Bonne question que je me pose à 2h du mat', (putain d'insomnie!).

En fait, ces jours-ci j'ai passé de très bons moments, et même de très bonnes journées. J'étais sur  
mon petit nuage, à passer des moments agréables sans prise de tête avec des gens que j'apprécie et je me suis fais cette réflexion: si j'étais mince, est-ce que la vie serait encore plus belle, si vraiment c'est possible? Et ben, je crois bien que non, j'en suis même sure! Je crois que j'ai enfin mis fin (justement) à cette croyance, le fameux, "quand j'aurai maigri, je ferai çà, quand je serai mince, il se passera çà, etc." Et putain, ça fait du bien, quelle pression en moins!

Voilà, je voulais vous faire partager mon état d'esprit de ces jours-ci!
33 ans là bas, au loin 1705
moi je n'arrive toujours pas à me détacher de cette idée du "et si j'avais 50 kilos de moins.." je pense qu'on s'est toutes posées ces questions un jour ou l'autre. je sais que la vie ne serait pas meilleure si j'aurais étais mince, mais quand même, je me dis que je pourrait porter des vêtements près du corps sans complexes, ou presque, je n'aurais pas tendance à me dire que si quelqu'un ne m'appréçies pas que c'est forcément à cause de mon poids. ce qui est sûre c'est que si j'avais été plus mince, je m'aurais trouvé tout de même un complexe sur lequel m'acharner, c'est comme ça que ça marche... :roll:
de là à dire que je suis contente de peser 126 kilos, non loin de là, la preuve, c'est que je parlais à une fille que j'appréçies énormément sur msn, elle est toute belle, avec une silhouette toute mignone, pas ronde du tout, et j'avais presque honte de lui parler moi la grosse :cry: et pourtant je trouve que les kilos en plus vont très bien aux autres filles en général, mais quand c'est sur moi, je bloques..
34 ans 92 / 69 5897
Hum... ;)


Ca fait plaisir de le lire....

Néanmoins, pour moi oui ça a changé bcp de choses !

Ca ne m'a pas rendu ma vie parfaite, mais ... je me sens 10 fois mieux maintenant, je sai squ'on va me tomber dessus....

Mais je m'assume mieux maintenant,

ce n'est pas une question de physique je crois.
Si je m'étais assmée à la taille 42 44 j'aurais pu aussi très bien le vivre...

Mai sce n'était pas le cas ;) mais c'est juste une question d'image de soi, non de taille.
36 ans 35
Et bien pour moi ça n'a pas changé grand chose.. j'ai toujours les MEMES complexes (même avec mes 30 kilos de moins), je ne me sens pas forcément mieux dans ma peau, je ne me sens pas plus légère..

Peut etre au niveau des vêtements..j'ose plus les choses moulantes mais bon je crois que c'est vraiment tout.. :?
Alors...
Si j'étais mince...
- je ferais un peu moins de parano quand je sors dans la rue et je serais moins obligée de replacer une connasse égocentrique qui me prend de haut ou un petit con qui trouve visiblement très drôle que je sois ronde, ce qui me permettrait de garder mes réserves de bonne agressivité pour mon boulot et mes loisirs et me permettrait surtout d'être davantage sereine. Ceci est un point non négligeable car je ne devrais plus passer mon temps à me battre moralement contre "les autres". Je serais sans doute toujours scandalisée par ce que l'on fait aux rondes mais j'aurais déjà ce tracas de moins.
- je ne me poserais plus des questions lourdes qui me rappellent que je suis ronde : la ceinture de sécurité sera-t-elle assez longue dans le taxi ou dans la voiture de mon amie, est-ce que la chaise de jardin dans laquelle je m'assieds est assez large pour mes hanches, est-ce que je ne vais pas la casser (ça ne m'est jamais arrivé mais bon), est-ce que quand je passe sur une planche au dessus d'un trou, je ne risque pas de tomber, etc. etc.
- je ne devrais pas me rendre dans des magasins chicos ou des boutiques très précises pour trouver des fringues. Et je pourrais réellement m'habiller comme je le voudrais, ce qui, avec 80 kgs de plus qu'une fille bien mince, est impossible. Forte de mon style, je pourrais fréquenter des milieux que je fréquente déjà mais sans devoir me battre contre certains pauvres connards égocentriques à cervelle de pois chiche qui ternissent le milieu.
- Je devrais moins calculer en permanence : où se garer pour marcher le moins possible, est-ce qu'il y a un ascenseur chez mes amis, comment trouver une tactique pour éviter qu'ils remarquent que je suis essoufflée en arrivant au deuxième, ...
- J'aurais peut-être mes règles ce qui me permettrait peut être d'avoir un enfant un jour...
- On se dirait peut-être moins que quand je suis énervée ou triste, que c'est "à cause de mon poids" et on parlerait peut être un peu moins dans mon dos à ce sujet, chose que je suis sure qui se fait car dans le milieu dans lequel je bosse, on ne cause que de régimes. Pathétique.
- Je me rendrais plus souvent à la piscine en ayant rien à cirer du nombre de personnes qui la squattent...
- Je penserais moins en permanence "je suis ronde", "je suis ronde", "je suis ronde"... Je sais pas si telle est la même obsession chez la plupart des filles rondes mais imaginez un peu que vous vous disiez en permanence "j'ai les yeux noisette", "j'ai les yeux noisette"... et que vous deviez tout calculer en fonction de ça. C'est LOURD.

Bref, j'y gagnerais en sérénité et en qualité de vie. Il ne faut pas se mentir à soi.
36 ans bordeaux 275
je ne pense pas qu'etre mince changerait beaucoup de choses pour moi...

a un moment je faisais un gros stress du fait d'avoir grossi et je me sentais vraiment mal et je voulais a tout prix redevenir mince...
mais maintenant je m'apercois que mince ou pas ma vie est exactement pareil.
et bizarement c'est cette année ou je fais du 46 que je me suis le plus lié avec les gens de ma classe, alors qu'avant j'etais beaucoup plus mince mais je me sentais grosse et moche et je n'allais pas vers les autres de peur d etre rejetée pour ca... (j'avoue vlr m'a beaucoup aidée la dessus...)...

tout ca pour dire que si j'étais mince ca ne changerais pas grand chose

apres c'est vrai que simplement repasser à un 42/44 ca me soulagerait beaucoup car beaucoup de magasins ont beaucoup plus de choix quand on atteint ces tailles.
mais c'est vrai que c'est pas un changement énorme non plus dans ma vie, juste un changement de l'etat de mon portefeuille peut etre!!

apres peut etre dépend aussi de quand est ce que l'on se sent mince? maintenant quand je revois de photos je me dis qu'un 42 c'est mince, à l'époque en 38 je me sentais grosse...
donc les changements plus que réels, c'est dans la tete qu'ils se font aussi!!
36 ans 288
Si j'étais mince, je me reconaîtrais sans doute à nouveau dans le miroir et je ne me ferais plus de soucis tous les jours avant de sortir de chez moi, encore moins avant de revoir des amis m'ayant connue avant l'année dernière (soupir :roll: ). Je mangerais sans honte devant les autres, sans peur d'être jugée sur mon alimentation, franchement, ça me fait mal au coeur car j'avais une haute estime de la façon dont nous avions été habitués à manger. Je profitais vraiment de ce que je mangeais, j'adorais cuisiner et je m'intéressais particulièrement à la gastronomie. Aujourd'hui, suite à dépression en fait, me voilà prise de peur devant les plats alors qu'avant j'étais curieuse. Ah lala...
Mais un régime me semble tout bêtement impossible et j'avoue qu'ici, j'ai pris peur des régimes justement, régimes à vie, qui ne permettent plus aucune sortie! Tout ça me fait penser que cette nuit, j'ai rêvé que je buvais un Gin tonic, alors que j'ai tendance aujourd'hui à m'interdire l'alcool aussi. Ah lala... Dans quoi me suis-je empêtrée?
Je me sens ridicule, et en fait, je vois dans l'image de moi mince, une image de moi guérie.
35 ans calvados 457
Ce que ça aurait changé...

Je pense que ça aurait surtout changé quand j'étais toute petite ( ma courbe de poids a commencé à être au dessus de la moyenne quand j'avais 4 ans, dixit les toubibs :twisted: ) et on a commencé à faire des réflexions à ma maman. Ce qui m'a fait le plus mal toute mon enfance/adolescence c'était la culpabilité que faisait porter les médecins à ma mère plutôt que mon poids en lui même. En même temps quand j'y réfléchis, je voulais trouver un exemple de ce que ca aurait changé en mieux d'être mince mais en même temps je me dis que c'est peut être grâce à cette souffrance partagée que nous sommes si proches donc je ne sais pas.

Ensuite, étant mince au collège, j'aurai peut etre intégré le goupe des populaires de ma classe, me serait peut etre laissée entraînée à fumer et n'aurait certainement pas connu aussi bien celle qui est devenue ma meilleure amie. Et quand je vois ce que sont devenus les "populaires" et ce que ma meilleure amie et moi devenons, y pas photos, je garde ma vie de ronde !

Après au lycée, le petit c** sur lequel j'avais flashé aurait peut etre accepté de sortir avec moi, ouille ouille ouille croyez moi, c'est pas une grosse perte... Y a des ratteaux qui rendent plus service à celui qui les reçoit qu'à celui qui les met !!! lol :lol:; j'aurait sans doute aussi rencontré mon meilleur ami mais je pense que les choses auraient été un peu différentes. Et enfin, je ne serais peut etre pas restée enfermée chez moi le soir où j'ai rencontré mon mari, il n'aurat peut etre pas été le premier et donc le seul que j'ai embrassé.

Maintenant, puisque la question est ce que ca changerait aujourd'hui ( et non ce que ca aurait changé mais jeter un oeil sur le passé aide aussi à y voir plus clair sur le présent ) ben franchement pas grand chose... je sais pas si dans ma tête les choses seraient différentes, je serai peut etre plus supperficielle, je sais pas ( j'espère pas ).
En cherchant bien, peut etre les fringues, encore que j'arrive déjà à faire exploser mon budget alors... :lol:

Au final si un petit génie me proposerait de me faire rentrer dans un 38, je lui demanderais gentillement si je peux pas choisir un autre voeux...

Comme le dit "anns02" ce qu'il y a dans la tête y fait énomément, parfois on essaie de faire ressembler son corps à l'image qu'on a dans la tête(je pense à Zénobie), parfois on fais ressembler l'image qu'on a dans la tête à son corps, parfois on se trouve jamais et c'est là que c'est triste.

Bisous

Petit HS, avec des "si" on mettrait Paris en bouteille, si j'étais mince, si j'étais brune, blonde, si j'avais les cheveux bouclés, lisses, si j'étais grande, petite, un homme, une femme,... Commençons par être nous même
37 ans Bruxelles 7458
Si je redevenais mince, j'aurais l'impression de me trahir quelque part.
J'ai réussi m'accepter une fois ronde. Ma période "mince" n'a été faite que d'auto-torture psychologique en fait.
D'ailleurs, quand j'ai vu que j'avais perdu du poids, j'ai fait une crise gloutonne! Ca m'a angoissée.
Bon après c'est sûr que je galère pour les fringues mais ce n'est pas le plus important finalement.

Pour les angoisses "de grosses" citées par certaines d'entre vous, je dois avouer que je les ai énormément ressenties lorsque je n'étais pas grosse. A présent, ma seule peur est d'atterrir dans un auditoire où les tablettes me touchent le bide quand je m'assieds. Rien de bien grave en somme! ;)
44 ans meuse 49
Infernaleeee a écrit:
Alors...
Si j'étais mince...
- je ferais un peu moins de parano quand je sors dans la rue et je serais moins obligée de replacer une connasse égocentrique qui me prend de haut ou un petit con qui trouve visiblement très drôle que je sois ronde, ce qui me permettrait de garder mes réserves de bonne agressivité pour mon boulot et mes loisirs et me permettrait surtout d'être davantage sereine. Ceci est un point non négligeable car je ne devrais plus passer mon temps à me battre moralement contre "les autres". Je serais sans doute toujours scandalisée par ce que l'on fait aux rondes mais j'aurais déjà ce tracas de moins.
- je ne me poserais plus des questions lourdes qui me rappellent que je suis ronde : la ceinture de sécurité sera-t-elle assez longue dans le taxi ou dans la voiture de mon amie, est-ce que la chaise de jardin dans laquelle je m'assieds est assez large pour mes hanches, est-ce que je ne vais pas la casser (ça ne m'est jamais arrivé mais bon), est-ce que quand je passe sur une planche au dessus d'un trou, je ne risque pas de tomber, etc. etc.
- je ne devrais pas me rendre dans des magasins chicos ou des boutiques très précises pour trouver des fringues. Et je pourrais réellement m'habiller comme je le voudrais, ce qui, avec 80 kgs de plus qu'une fille bien mince, est impossible. Forte de mon style, je pourrais fréquenter des milieux que je fréquente déjà mais sans devoir me battre contre certains pauvres connards égocentriques à cervelle de pois chiche qui ternissent le milieu.
- Je devrais moins calculer en permanence : où se garer pour marcher le moins possible, est-ce qu'il y a un ascenseur chez mes amis, comment trouver une tactique pour éviter qu'ils remarquent que je suis essoufflée en arrivant au deuxième, ...
- J'aurais peut-être mes règles ce qui me permettrait peut être d'avoir un enfant un jour...
- On se dirait peut-être moins que quand je suis énervée ou triste, que c'est "à cause de mon poids" et on parlerait peut être un peu moins dans mon dos à ce sujet, chose que je suis sure qui se fait car dans le milieu dans lequel je bosse, on ne cause que de régimes. Pathétique.
- Je me rendrais plus souvent à la piscine en ayant rien à cirer du nombre de personnes qui la squattent...
- Je penserais moins en permanence "je suis ronde", "je suis ronde", "je suis ronde"... Je sais pas si telle est la même obsession chez la plupart des filles rondes mais imaginez un peu que vous vous disiez en permanence "j'ai les yeux noisette", "j'ai les yeux noisette"... et que vous deviez tout calculer en fonction de ça. C'est LOURD.

Bref, j'y gagnerais en sérénité et en qualité de vie. Il ne faut pas se mentir à soi.


Voila EXACTEMENT ce que j'allais répondre à la virgule prêt ;) ;) ;)
M
47 ans Sud 686
Mappemonde a écrit:


Voila EXACTEMENT ce que j'allais répondre à la virgule prêt ;) ;) ;)


Tout pareil aussi ! Je nuancerai juste sur le fait que le travail d'acceptation de moi que je fais m'a quand même permi de ne plus me dire "si j'étais mince" mais "si j'étais "raisonnablement" grosse. Je veux dire par là que j'ai complètement renoncé à être mince, je veux juste revenir à un surpoids "acceptable" (c'est-à-dire plus en obésité morbide) pour vivre sans le stress que je (et la société) m'impose. Toutes ces questions de regards des autres, de chaises fragiles et/ou à accoudoirs, de prendre l'avion etc. Mon "idéal" serait maintenant de rentrer dans un 46/48 qui me permettrait de ne pas me sentir déplacée et gênante dans certains endroits/moments (ce que je regretterais toute ma vie c'est que 46 était la taille que je faisais quand je suis "tombée" dans les régimes il y a la moitié de ma vie !).
Pareil pour moi, je rêve de faire 85 kilos!
44 ans meuse 49
Infernaleeee a écrit:
Pareil pour moi, je rêve de faire 85 kilos!


je donnerais un rein pour ça lol même les deux si je pouvais :oops: :lol: :lol:
M
47 ans Sud 686
Infernaleeee a écrit:
Pareil pour moi, je rêve de faire 85 kilos!


Yep, les 84 kilos que je pesais avant (pour 1m73) et qui devaient me faire mourir très vite, m'empêcher de profiter de ma jeunesse, me freiner pour trouver un travail, m'empêcher d'avoir des petits copains voire un mari. Résultat, j'ai tout ça malgré le fait que je pèse beaucoup beaucoup plus et les seules choses qui m'empêchent de vivre plus légère dans ma tête ou insouciante sont la conséquences de ces conenries de régimes censés m'éviter l'apocalypse !
44 ans meuse 49
Muriel_Terrible a écrit:
Infernaleeee a écrit:
Pareil pour moi, je rêve de faire 85 kilos!


Yep, les 84 kilos que je pesais avant (pour 1m73) et qui devaient me faire mourir très vite, m'empêcher de profiter de ma jeunesse, me freiner pour trouver un travail, m'empêcher d'avoir des petits copains voire un mari. Résultat, j'ai tout ça malgré le fait que je pèse beaucoup beaucoup plus et les seules choses qui m'empêchent de vivre plus légère dans ma tête ou insouciante sont la conséquences de ces conenries de régimes censés m'éviter l'apocalypse !


Perso jai des enfants mais pas de mari pas de petit copain et le dernier en date qui je le pense sincèrement m'aimait à fini par me laisser tomber car il n'assumait pas le regard des autres sur nous (sur moi en général et sur la honte qu'il ressentait en particulier) c'est dire si moi j'aimerais les faire les 85kilos lol et finalement ce qui me pèse le plus c'est quand même le regard méprisant des autres... (bah oui si t'es grosse c'est que tu le veux bien !!!! bah voyons et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu et même que c'est moi qui le mange (le bouffe) le chocolat :oops: )
B I U


Discussions liées