MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

en attendant de s'accepter

L
44 ans marseille 73
je roule ma bosse
je constitue mon univers
m'occupe de moi
va vers les autres
cuisine ma propre vie avec les ingrédients qui m'ont été donné
j'écoute mon bon sens
aime ceux qui me respecte
et vous  
en attendant de vous accepter que faites vous :?: :roll:
Je m'accepte...Ce sont "les autres" qui n'acceptent pas. Tout ce que j'ai à accepter, c'est que les gens soient stupides et intolérants. Et ça, c'est toujours pas fait.
F
36 ans Strasbourg 707
En attendant :

-Je me réfugie dans mon univers
-j'essaye de ne plus m'occuper de ce que les autres pensent de moi
-je vis ma vie et je ne me prends plus la tête pour des futilités
-je m'occupe des gens que j'aime
-je fais ce que j'aime
-et voila et des choses simples qui me font chaque jour me sentir un peu mieux ^^
44 ans meuse 49
Infernaleeee a écrit:
Je m'accepte...Ce sont "les autres" qui n'acceptent pas. Tout ce que j'ai à accepter, c'est que les gens soient stupides et intolérants. Et ça, c'est toujours pas fait.


+1 :oops: pas mieux
Mappemonde a écrit:
Infernaleeee a écrit:
Je m'accepte...Ce sont "les autres" qui n'acceptent pas. Tout ce que j'ai à accepter, c'est que les gens soient stupides et intolérants. Et ça, c'est toujours pas fait.


+1 :oops: pas mieux


Ravie que ça vous plaise :D :D :D ;)
41 ans 2883
C'est pas con ta remarque Infernaleee.
Je dirais qu'en attendant de m'accepter complétement (parce que comme tout le monde, il y a des hauts et des bas, même si en règle générale je m'accepte plutot bien), je me suis résignée à ne pouvoir être aimée de tout le monde :) , je me suis rendue compte que même en changeant tout chez moi, il y aurait toujours des cons pour me reprocher des trucs ou me detester par nature...

Et en attendant de m'accepter complétement, j'essaie deja d'apprendre à cohabiter avec moi-même sans colère et avec patience.
44 ans 17
Pour moi en attendant de m'accepter :

1. Suivre finalement les conseils en matière d'écoute de soi, de ce site, à propos de la nourriture.
2. La même chose mais concernant d'autres facettes de ma vie.

Curieusement, à partir du moment où j'ai laissé le contrôle de mon poids, à ma tête (régimes et cie), j'ai aussi perdu la notion de ce que je voulais vraiment dans la vie, le tout étouffé par mon désir de mincir.

Ce désir est là mais amoindri, j'ai d'autres envies et un homme vers qui me tourner. Je pense que dès que j'aurai lâché prise avec mon poids et réellement entrepris de commencer ma vie, mon poids se stabilisera tout seul sans restriction.
33 ans avignon 12
Citation:
Infernaleeee

Je m'accepte...Ce sont "les autres" qui n'acceptent pas. Tout ce que j'ai à accepter, c'est que les gens soient stupides et intolérants. Et ça, c'est toujours pas fait.


Il y a un peu de ça pour ma part. Mais le plus dur c'est d'accepter que j'avais perdu toutes mes rondeurs et que je les reprends inexorablement. Je me sens fautive, et du coup, je ne pense qu'à ça. Je fais un "blocage" en quelque sorte.
Mis à part ça, pour être mieux dans ma peau, je fais du théâtre, j'essaye de ne pas m'enfermer sur moi même, avec les journées-plages qui se multiplient, c'ets pas toujours évident. Et si je dois changer 10 fois de tenue vestimentaire avant de me sentir bien, je le fais :D
Je dois préciser que quand je dis : "les autres", "la société", "le milieu" ou "les gens", j'entends par là "certains d'entre eux". Je le précise car visiblement, j'ai été mal entendue ailleurs et me relisant, je me rends compte que ma façon de parler ici aurait pu porter à confusion.
Ce que je veux dire est que je crois que la société et la culture actuelles vont vers la minceur, la personne en forme, jeune, sexy, jolie. Certainement pas vers la ronde qui s'assume. Après, dans cette société, il y a des individualités qui refusent de discriminer les autres sous prétexte qu'ils n'ont pas un physique adapté à la mode du moment.
Ce que je n'accepte pas, c'est la poignée d'intolérants qui constituent pourtant un nombre incalculables de connards en tout genre. Des connards, il y en a partout et ils n'ont pas besoin de la société ou de la culture pour en être. Rien que le fait que d'accepter ce qui leur est dicté les prédispose...
Cette poignée de personnes, elles prennent beaucoup plus de place que celles qui ne disent rien, ne pensent rien, ne font rien de mal.
Mais cette poignée, c'est toujours celle qui se fait remarquer.
Je n'attends pas qu'elle m'accepte. J'attends qu'elle finisse par la fermer, c'est tout.
52 ans Var 2447
Je m'accepte pas toujours physiquement mais je commence à m'accepter pour ce que je suis....alors je me dis que c'est pas si mal.

Pour ce qui est des CONNARDS justement cités par Infernaleee, je les laisse pour ce qu'ils sont.....des SOMBRES CONNARDS :evil: ....tout en leur précisant bien évidemment !! :lol:
L
44 ans marseille 73
les "autres", c'est moi aussi. je n'aime pas tout le monde et tout le monde ne m'aime pas non plus.
c'est vrai que le diktat de la minceur peut faire des ravages sur la vision que les rondes peuvent avoir de leur corps.
en même temps les photos sont retouchées et la perfection n'existe pas.
tout ça me donne envie de me traiter avec plus de douceur, de bienveillance, na voilà.
celui qui ne m'aime pas a ses raisons et moi j'ai mes raisons d'aimer ceux qui m'aiment.
tout est question de points de vues perso.
bisous à toutes
35 ans Bordeaux 364
En attendant de m'accepter, je:
-diminue au maximum mes crises de boulimie/hyperphagie pour limiter les dégats
-tente de me faire plaisir niveau fringues/bijoux/maquillage etc pour me sentir femme et m'apprécier un minimum
-multiplie les contacts qui me font du bien, qui me rendent joyeuse et avec qui je n'ai aucun complexe
-tente de plus en plus de m'affirmer, notamment quand on fait preuve de méchanceté gratuite envers moi...

En clair, en attendant de m'accepter, je multiplie les moyens de m'accepter et les moments où je m'accepte en diminuant les crises contre mon image et mon corps :lol: :silly:
39 ans Grenoble 87
Tout comme Infernaleeeee l'a très bien dit, ce sont les autres qui avant tout ne m'acceptent pas. Comme si mon acceptation devait passer par eux :roll: En fait, j'ai constaté une chose : pendant des périodes de ma vie, aucun incident ne va venir réellement troubler mon "image". Lorsque je vais me rendre compte que je ne me trouve pas si "repoussante" que ça, une réflexion blessante de la part de quiconque, va détruire tout ce que j'ai réussi à "construire" en quelques semaines, ou mois. Je dois être très sensible à la critique, mais c'est comme ça que je le vis.
Je suis estomaquée par la méchanceté des gens. C'est gratuit de briser quelqu'un en l'attaquant sur son physique. Je tolère qu'on condamne la bêtise, mais le physique ... est-ce qu'on le choisi ?
R
45 ans ...in my mind.... 351
Je dois aller à la piscine, me faire faire une attestation de natation.
Quid dit piscine, dit "maillot de bain". J'ai reporté tant que j'ai pu, mais "en attendant de s'accepter..faut y aller " ! :lol:

Citation:
Une journée qui commence comme une autre. Lecture des blogs et sites favoris, repêchage de mails en goguette, et rappel mental des taches à faire ("urgentes", "urgentes mais peu attendre", "à faire", "à faire - un jour", "à faire - un jour peut-être"...), et tout à coup :

8h 23 : "oh, oh".
8 h 24 : vérification sur le site de la date limite. Petit frisson.
8 h 25 : j'envisage d'attendre
8 h 26 : je suis une fainéasse.
8 h 27 : ...et pis, arf, non...mais bon,....
8 h 28 : je surfe sur les sites de VPC à la recherche d'un maillot "remodelant-sculptant-amincissant-" qui réveillera la bombasse qui dort en moi.
8 h 44 : constat (1) : c'est moche (ou cher...ou les deux).
8 h 50 : pause sur popsugar.com (je suis faible, je sais).
9 h 04 : bon, je me lève et file chez ma grand-mère chercher un paréo (erreur fatale - voir plus bas).
9 h 30 : je vais faire mes courses (dont dépilatoire - no comment).
10 h 05 : dans ma voiture, sur le parking, un flash illumine mon esprit : "quid du maillot de bain de l'année dernière enfouit quelque part dans l'armoire, sous, à côté, ou par-dessus, la lingerie ??"
10 h 06 : douloureux moment de doute personnel : "mais je vais être toute..."
10 h 07 : je capitule et file droit vers l'armoire (en empruntant d'abord la départementale)
10 h 11 : (oui, c'est tout près) je parcours à grandes enjambées, quasi-athlétiques les quelques mètres qui me séparent de l'objet (du délit/ de torture/ au choix)
10 h 12 : je ne le trouve pas.
10 h 13 : ayé.
10 h 14 : oulà, c'est si échancré ?
10 h 15 : j'ai peur.
10 h 16 : quand faut y aller, faut y aller. Je me déshabille.
10 h 17 : je me bas avec le fermoir du soutif.
10 h 18 : je tire sur une lanière. (En effet, c'est un "une-pièce" mais savamment découpé).
10 h 19 : la preuve, plus je tire sur un côté, plus un bourrelet ressort de l'autre côté.
10 h 22 : constat (2) = c'est un maillot fait pour une bombasse.
10 h 23 : constat (3) = je ne suis pas une bombasse.
10 h 24 : je ressemble à un saucisson. J'éclate de rire...
10 h 25 : ...mais c'est pas rigolo !
10 h 27 : J'essaie avec le paréo (fushia) de Mamie.
10 h 28 : C'est évident : je ressemble maintenant à une grosse papillote Lutti.


;) :arrow:
139
en attendant de m'accepter totalement à 36 ans vallait mieux
je m'occupe de moi et m'affirme autrement
je laisse dire
fixe mes propres limites et travaille avec une psy à ce sujet
36 ans de grossitude çà ne s'efface pas comme cela
d'avoir refixer les limites avec les autres me permet de chanher les miennes et au niveau nourriture je me sens mieux et mange mieux
je refais du sport me pomponne refait ma garde robe bref je vais bientot sortir de ma chrysalide
je vais y a arriver
didinebzz
B I U


Discussions liées