MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Que Choisir - L'obésité est aussi une affaire de gènes

56 ans 91 25732
Le numéro de juin 2007 de Que Choisir publie un article intitulé "Obésité, aussi une affaire de gènes".Source : Que Choisir - n° 449 - juin  
2007 www.quechoisir.org

Citation:
Si elle peut s'expliquer par une alimentation trop riche ou le manque d'exercice, l'obésité, qui touche plus de 5 millions de personnes en France, serait pourtant bel et bien aussi affaire de gènes. La recherche médicale avait déjà mis en évidence quelques prédispositions génétiques, mais avec un impact qui restait modeste. Cette fois, les chercheurs viennent d'identifier une mutation génétique qui joue un rôle clé dans l'apparition de l'obésité. Les personnes qui portent cette mutation ont en effet 67 % de risques de développer une obésité. Et elles pèsent, tous âges confondus, en moyenne 3 kg de plus que les autres. C'est la conclusion des travaux du Pr Andrew Hattesley, de l'université de la Peninsula Medical School, à Exeter (Royaume-Uni) et de son équipe, publiés en avril dans la revue « Science ». Et cette mutation, observée sur un gène particulièrement long du chromosome 16, serait courante.


La suite de l'article ICI

80% des obésités seraient dues à une alimentation déséquilibrée et à un manque d'exercice... Peut-être... Mais je trouve que 20% d'explication c'est déjà bien. Et puis il n'y a pas si longtemps, on pensait encore que l'obésité n'était que rarement due à des motifs génétiques ou hormonaux. Si la recherche progresse encore, les causes de l'obésité pourront être clairement identifiées et des traitements efficaces proposés.

Ce n'est pas pour demain... Mais la rechercher nous donne de plus en plus raison sur le fait que les gros ne sont pas que des bouffeurs qui se laissent aller. ;)

Que pensez-vous de ces avancées de la recherche ?


Dernière modif par le 4977j; modifié 1 fois
45 ans 17521
c'est une bonne chose que la recherche avance dans ce sens... j'ai toujours été persuadée que l'obésité pouvait avoir une souche génétique, dans la mesure où dans ma famille maternelle, tous les hommes sont grands (le plus petit, mon grand père, 1m70 jusqu'au plus grand, mon cousin, 2,02 !!!) et les femmes aussi (la plus petite, ma grand mère, 1m72, et la plus grande, une cousine de ma mère, 1m87 :shock:)... et tous en surpoids, voire obésité sévère, voire en obésité morbide... avec tout ce qui va avec pour tout le monde, diabète, hypertension, cholestérol, insuffisance respiratoire... :? Je fais plutôt partie des nabots, dans ma famille... :mrgreen: et on a tous des modes de vie très différents, certains sont super sportifs, d'autre pas... certains mangent n'importe comment, les autres font attention... pour le même résultat... Ce n'est donc pas qu'une question de mode de vie...
Ce n'est pas une généralité, la recherche c'est bien, mais l'un n'est pas l'autre. Toute ma familles est petite, maigre, ne dépassant pas le 1,60, 1,70m.
A 14ans je faisais 1,74 et 1,82 à 18ans. Je suis resté svelte et maigre(75kg) jusque 40ans. J'ai arrêté de fumer, de boire de la bière, de manger des côtes à l'os et des pizzas en double. Et j'ai atteint 115kg. Vie plus sédentaire oui.Moins de sport, oui. Moins de sexe oui.Origine des gènes, peut être pour certains, mais ce n'est pas une explication absolue. Maintenant, je suis le dernier de la famille, peut être que ma mère a fauté et que mon père est un illustre inconnu, allez donc savoir : maman sûr, papa peut être....
45 ans 17521
Ganateme1er a écrit:
Origine des gènes, peut être pour certains, mais ce n'est pas une explication absolue.


effectivement, mais l'article n'a jamais dit ça... 16 % de la population qui a été étudiée... patty dit que 80 % des obésités sont dues au manque d'activité et à une mauvaise alimentation, ce qui laisse 20 % de "cas" génétiques... personne n'a parlé d'explication absolue...

ce n'est donc pas la peine de faire un proces à ta mère...
46 ans eure 977
perso, je pense que l'obèsité est plus souvent du à un problème psy ....qu'à réellement une histoire génétique..... pour certains cela est vrai, pour d'autre c'est une question hormonale, et pour d'autre c'est une façon de se protèger.....

après c'est vrai qu'on ou pas une prédisposition à prendre ou pas du poids en fonction des évennements qui jalonnent notre vie..... mais je pense que pour soigner l'obèsité , il faut aussi soigner l'âme.....un peu comme les femmes anorexiques......

je vais acheter pour lire l'article qui me semble intéressant.....

bizzzz
56 ans 91 25732
Avec le lien que je donne, tu as l'article intégral. ;)

Cela étant il y a aussi un fantastique article "faut il quitter EDF GDF" qui vaut le coup dans le même numéro ! A lire pour ne pas se faire avoir ! ;)

Oui je pense aussi qu'il y a d'autres raisons à l'obésité que les gènes et les hormones. Mais je trouve bien que la recherche s'intéresse au problème et trouve des explications, ça permettra d'affiner les diagnostics d'obésité et de pouvoir proposer des solutions adaptées, au lieu de nous coller systématiquement au régime. :evil: ;) :)
karen a écrit:
Ganateme1er a écrit:
Origine des gènes, peut être pour certains, mais ce n'est pas une explication absolue.


effectivement, mais l'article n'a jamais dit ça... 16 % de la population qui a été étudiée... patty dit que 80 % des obésités sont dues au manque d'activité et à une mauvaise alimentation, ce qui laisse 20 % de "cas" génétiques... personne n'a parlé d'explication absolue...

ce n'est donc pas la peine de faire un proces à ta mère...

Trop tard de toute manière pour ester ma mère, et de toute manière, je l'aimais trop bien.Mon père aussi d'ailleurs.
Ce que je voulais dire, c'est que dans les 20% de cas dit "génétique", ce n'est pas forcément génétique, ni hormonal. Quoique les hormones jouent tout de même un grand rôle.
Ceci dit l'étude est intéressante et constructive.
57 ans normandie 406
relisez les filles trois kilos de plus que les autres pas trente...
d'accord avec pilipili si on ne guérit pas les symptomes on ne maigrira jamais...
45 ans 17521
titesouris a écrit:
relisez les filles trois kilos de plus que les autres pas trente...


d'une part c'estt une moyenne... ensuite ça change quoi ? :-k
56 ans 91 25732
Je crois qu'ils parlent de 3kg de plus parce que l'étude n'a pas été faite que sur des obèses, mais sur un échantillon de population de tous poids. Et comme statistiquement pour le moment les obèses ne sont pas majoritaires, la majorité des résultats porte sur des personnes qui ne sont pas en surpoids.

Mais ces personnes pas en surpoids porteuses du gène font en moyenne 3kg de plus que les personnes pas en surpoids non porteuses du gène et risquent à terme de développer une obésité.
44 ans Salon de Provence (13) 617
J'avoue que je manque de culture scientifique pour saisir la portée de cette étude.
On parle de mutation génétique. Ca signifie que cette cause génétique de l'obésité est nouvelle ? Que cette anomalie n'existait pas avant ? Dans ce cas, quelle est la cause de cette mutation ? Est-ce que ça n'est pas du aussi au mode de vie (il me semble que les caractéristiques du corps humain ont évoluées en fonction des besoins, la pilosité qui diminue avec l'apparition des vêtements, par exemple) ?

Evidemment, s'il y a des causes génétiques qui peuvent être identifiées, tant mieux, ça permettra d'adapter le traitement. Mais cette histoire de cause génétique, ça me paraît surtout une façon de se déresponsabiliser. Quand j'étais enfant et ado, je priais pour qu'on me découvre une anomalie génétique, un problème de thyroïde,... J'ai du me rendre à l'évidence que mon obésité n'était due qu'à l'excés de calories ingérées par rapport à mes dépenses. Ca m'a énormément culpabilisé pendant longtemps, jusqu'à ce que je comprenne le pourquoi de ce déséquilibre et que je décide de le régler à ma manière.
56 ans 91 25732
Quand on vous dit que vous êtes grosses parce que vous vous laissez aller, vous n'êtes pas contentes, et quand on trouve des explications pour certains types d'obésité, vous n'êtes pas contentes non plus. Faudrait savoir ! :lol:

Non ce n'est pas une nouvelle anomalie. C'est simplement une découverte dans le génome humain parce qu'on est loin de tout avoir exploré, c'est hyper complexe. Par exemple la mucoviscidose est une mutation d'une partie d'un gène situé sur le chromosome 7, quand a-t-il muté, on doit pouvoir le déterminer, mais pourquoi ? On n'en est pas encore là.

Je crois que la culpabilité en matière d'obésité doit aussi être inscrite dans les gènes de la plupart d'entre nous pour qu'on se méfie des découvertes scientifiques. ;)

Il va falloir accepter que certaines obésités sont des maladies génétiques alors qu'on nous serine le contraire depuis toujours. Mais selon l'article, ça ne représente pas plus de 20% des obésités. Donc pour les autres, il y a d'autres causes.

Est ce que ça peut être lié au mode de vie ? Pourquoi pas ! Mais les résultats de l'évolution ne se font pas sentir en quelques années. Donc ça doit faire un moment que la mutation existe pour qu'on la retrouve chez 20% de la population étudiée. Par comparaison, on retrouve un gène impliqué dans la microcéphalie chez 30% de la population mondiale et ce gène est apparu il y a près de 6000 ans (soit une micro goutte d'eau dans la mer en terme d'évolution).

Donc les changements de mode de vie du XXe siècle ne peuvent à eux seuls expliquer une mutation génétique, car celle-ci ne se fait pas en quelques années ou mêmes décennies. Si on en constate les conséquences, c'est parce que beaucoup de personnes sont touchées.

C'est le cas avec les dents. Les générations de nos arrière grands parents avaient des problèmes de place dans la mâchoire pour la pousse des molaires. Chez nos enfants, ce sont déjà les prémolaires qui coincent... La diminution de la taille des mâchoires a commencé il y a très très longtemps, ce ne sont pas les modifications d'alimentation du XXe siècle qui en sont la cause. Par contre elles seront la cause du fait que ça va continuer ! :?

Notre corps va évoluer effectivement en fonction de notre environnement et de notre mode de vie. Un jour nous aurons un cerveau beaucoup plus gros (donc la tête aussi) et une toute petite mâchoire (on va être sexy hein ! :lol: ) mais ces changements sont très progressifs.

L'obésité génétique s'étendra elle aussi, à moins que la médecine ne trouve un moyen de la "soigner". Par contre je n'ai pas le sentiment que quelqu'un s'intéresse à la taille de nos mâchoires ! :lol:
44 ans Salon de Provence (13) 617
Si, si je suis ravie qu'on confirme que 20% des obésités sont d'origine génétique. Parce que trouver la bonne cause est la condition sine qua non pour traiter correctement et envisager d'enrayer l'épidémie.

Je voulais juste souligner que dans mon cas, espérer avoir une anomalie avait été une façon de ne pas me traiter correctement, justement parce que mon obésité n'est pas d'origine génétique. Comme 80% des cas, manifestement. Ce n'est pas de la méfiance par rapport aux découvertes scientifiques, mais plus par rapport à l'interprétation qu'on peut en donner.
B I U


Discussions liées