MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

duodenal switch

P
47 ans champagne ardennes 4
Je suis nouvelle et je ne trouve pas d'infos sur cette opération.
Je dois me faire opérer à la fin du mois de juin mais j'ai peur de me tromper dans  
le choix de l'opération, malgré ce que dit mon chir. Je crois que j'ai entendu tellement de choses négatives sur les contraintes dues à l'opération que je ne sais plus ou j'en suis. Si quelqu'un connait cette opération, aidez moi à faire le bon choix. merci
67 ans Charente Maritime 3080
Un switch duodénal est l'opération actuelle qui introduit le plus de malabsorption, donc le plus de risque de complications à long terme.
Mais si ton IMC atteind ou dépasse 50, cela reste une opération donc les risques sont contrebalancés par les résultats, à condition que tu sois encore plus consciente que pour un bypass que cela nécessite une prise de complément vitaminiques et minéraux à vie, et bien sûr un suivi à vie.
P
47 ans champagne ardennes 4
je te remercie pour les infos mais justement quels pourraient être les problèmes à long terme et qu'est ce que le dumping syndrome, je vois ce mot un peu partout
mon imc est de 44 et c'est mon chir qui ma proposé cette méthode car j'ai déjà un anneau gastrique
F
51 ans Namur 25
Je viens moi aussi d'un anneau et j'ai également bénéficié d'un switch duodenal il y a un an. Je n'avais pas mon IMC très haut mais j'étais en échec avec l'anneau. Mon chirurgien a préféré cette opération au by-pass pour différentes raisons : pas de dumping (nausée, sueurs froides, l'impression de faire une hypoglycémie) et accès à l'estomac (pas de partie ne servant à rien). Des carrences, je n'en ai pas eu jusqu'à présent. :D

;)
P
47 ans champagne ardennes 4
quelle est la difference entre by pass et duodenal switch
P
47 ans champagne ardennes 4
malgre les infos que je trouve sur ce forum, je ne suis toujours pas rassurée sur l'opération en ce qui concerne le long terme. est ce que quelqu'un peut m'en dire plus au bout de 5, 6 voire 10 ans après l'opération, il y a évidemment les complications qui peuvent survenir mais je parle plutôt de traitements lourds(si à 60 ans je déclare une très grave maladie, type cancer ou autre) est ce que l'on peut se faire soigner comme ceux qui n'ont pas eu de modification intestinale, voilà j'ai des questions plein la tête :roll: :?: , merci si vous pouvez m'aider, :D
67 ans Charente Maritime 3080
Tu trouveras sur cette page des explications comparatives entre les différentes opérations de chirurgie dite de dérivation (bien que la sleeve soit une opération de chirurgie restrictive, comme l'anneau plutôt que de chirurgie de dérivation).
Cette page pose aussi les problèmes à court, moyen et long terme.

Pour répondre à ta question, "quid en cas de cancer", oui, une chirurgie de malabsorption pose problème. Sur un autre forum, une personne expliquait l'an dernier que l'équipe médicale qui suivait son mari, aujourd'hui décédé, et opéré d'un bypass 7 ans avant, avait toujours eu de grands problèmes pour adapter le traitement de son mari, du fait de la malabsorption restante. Défaire l'opération ? Malgré tout cette personne était en relatif échec du bypass, notamment par absence du suivi psy et une augmentation de son poids n'aurait rien arrangé.

Après un cancer stabilisé ou avec le sida, seul l'anneau reste acceptable.

Mais si tu vas vers une chirurgie de l'obésité à 33 ans, ce n'est normalement pas parce que tu te poses la question de savoir si à 60 ans tu auras un cancer, mais parce que tu es intimement convaincue que justement, tu n'arriveras pas à 60 ans sans cette opération.

Maintenant, autre chose m'interpelle dans ton message, tu es en échec d'anneau. Est-ce que tu connais les cuases de cet échec d'anneau (souvent une absence de suivi et notamment sur le plan psy et reprise du sport) Or, quelque soit l'opération, en attendre un miracle n'est pas la solution. Commencer par s'attaquer au problème du suivi psy + nutri + reprise du sport est impératif pour ne pas courrir le risque d'un nouvel échec.
B I U