MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

comment aider une personne dépressive, limite suicidaire ?

39 ans somewhere over the rainbow 1376
J'en peux plus ...
Ma mère est dépressive depuis longtemps. Ce week-end, elle m'a parlé des dispositions à prendre pour son décès, et a tenu à ce que je prenne son  
testament...
Aujourd'hui, je l'ai eu au téléphone, comme tous les soirs (j'habite en RP et elle à Nice), et elle est encore une fois en larme.
Je qualifie mon père de gros connard et encore je suis gentille, il ne l'aide pas, au contraire il l'enfonce autant qu'il peut, il se rend pas compte que sans elle il est rien, vu qu'il a des problèmes de santé, sans ma mère, c'est la maison de retraite direct.

Elle me parle de plus en plus, et clairement de "partir", là où elle n'aurait plus de problème. Elle ne dort plus, les cachets ne marchent pas, elle est complètement isolée, elle a que moi, et moi, je suis loin, je culpabilise, je m'en veux.

Là, je chiale comme une conne, j'essaie de la rassurer, mais ça fait deux ans que j'essaie, et je craque moi aussi.

Peut-être que vous rencontrez ou que vous avez rencontré des situations similaires, vous avez fait comment ?
Le psy, c'est pas possible, elle ne veut pas et ne peut pas y aller ...

Je suis dans une impasse, j'ai peur tous les soirs quand j'appelle et qu'elle ne décroche pas au bout de 3 sonneries, je me fait des films catastrophes dans la tête et je sais qu'un jour, ils se réaliseront ...
T
52 ans vandoeuvre les nancy 32
la maison de soins est peut-être la seule solution pour qu'elle aille mieux ;
elle pourra toujours aller lui rendre visite ; ce n'est pas de la lacheté de le placer ;ce serait mieux qu'un départ volontaire et prématuré ;

si c'était le contraire,tu crois qu'il ferait quoi ton paternel ?
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Si ça ne tenait qu'à moi, ça fait longtemps que mon père serait dans une maison de soin..

Mais, d'une, ma mère ne veut pas, elle a "appris à vivre avec", ce que je ne comprends pas vraiment, vu que mon père est vraiment une plaie.

Mais surtout, je ne sais pas si ça l'aiderait, je crois qu'elle se retrouverait à ce moment psysiquement toute seule, sans vraiment personne à qui parler (même si pour avoir une conversation avec mon père, faut se lever tôt...)

Je crois que j'aurais pas dû poster ce sujet, je l'ai fait sur le coup de l'émotion, j'étais en larmes, pas vraiment toute ma tête ...
Maintenant avec le recul, je sais que ce post ne pourra pas m'apporter des réponses, mais merci à toi de m'avoir répondu...
46 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
Tu dis que tu regrettes d'avoir posté mais tu en avais besoin.

Ta situation est difficile. D'autant plus qu'il s'agit de ta mère.

A te lire, elle n'a que toi comme confidente et ne peut pas aller voir un psychiatre.

Je suis en train de sortir tout doucement d'une grave dépression (avec des envies suicidaires aussi) et je sais à quel point mon entourage s'est senti (se sent) tellement "inutile", mon mari est maintenant lui-même limite... :?

Pourtant, même si je ne voulais parler à personne, le fait de les savoir "là" (pas forcément proches mais à l'écoute) m'a énormément aidé. Et quand on me demandait : "mais qu'est ce que je peux faire" je répondais : "ce que tu fais là, tu es là et tu m'écoutes et on parle."

Je ne sais pas pourquoi elle ne peut pas aller voir un psychiatre mais si ce sont des appréhensions, rassure la. Il y a de tout chez les psys et il faut trouver celui ou celle qui met en confiance et qui fait avancer. Ce qui n'est pas toujours le cas du premier coup...

En conclusion, je me permettrais de te dire de ne pas t'oublier toi. Non pas par égoïsme mais parce qu'il faut faire de son mieux pour maintenir son cap à soi et ne pas trop tomber dans le fusionnel. Je sais parfaitement que c'est plus facile à dire qu'à faire, ma mère est dépressive depuis toujours et là elle est chez nous, elle m'a sorti des trucs horribles sur elle...Je me sens désemparée et si triste...Mais je fais tout pour être là, tout simplement.

Beaucoup de courage à toi. :kiss:
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Merci Bouquet de Violettes,
En effet, ma mère n'a que moi, et je suis à des centaines de kilomètres d'elle. Elle ne se confie que difficilement, parce qu'elle ne veut pas que je culpabilise d'être loin d'elle. Mais je culpabilise quand même. Mais j'essaie d'être là, de l'écouter, même si elle ne veut rien me dire, même si ça me bouffe.

J'en arrive à un point où je m'en veux quand je souris, quand je passe du bon temps, quand je ris, parce qu'elle a été malheureuse toute sa vie, et que je suis incapable de l'aider ...

Pour les psy, elle a beaucoup d'à priori, elle dit que ça coute cher, mais surtout elle ne peut pas laisser monpère seul (il est égoïste, et surtout, il va en profiter pour boire, et quand il a bu plus que d'habitude, il sort des horreurs à ma mère, et ça l'enfonce encore plus..)

Quelle famille formidable ...
39 ans Poitiers 186
Salut
Je viens de te lire et je me retrouve un peu dans ce que tu raconte.
Il y a quelques années j'ai traversé une tempete et j'etais à 2h de route de chez ma mere; la solution que j'avais trouvé outre l'appeller tous les jours c'etait de rentrer tous les week end et de la faire sortir pour lui changer les idées.

Les proches sont souvent "mal placés" pour aider. Je veux dire par "aider" : pousser la personne dans une reflexion profonde sur elle même et sur l'origine des ses problemes quite à la "tarabuské".

C'est vrai qu'un psy peut aider mais pour mon cas presonnel ils ont toujours ete un desastre...

Donc apart faire ce que tu fait actuellement, être là, peut être pas phisiquement mais morallement, c'est tres bien

Aprés si tu te sens le courrage de prendre les choses en mains, et bien je croit que le mieux à faire c'est d'amener ta mére à comprendre que le probleme viens de son mari.

D'ailleur ce que tu as écrit m'inspire des questions: de quoi a-t-elle peur s'il est placé dans un centre? d'être seul? de gerer sa vie sans que personne ne soit là pour lui dire quoi faire?

un dernier conseil pour la route, ne fait pas l'amalgamme entre ton pére et son mari . Perso mon pére qui est aussi le mari de ma mére est un ****** car avec sa femme tous comme avec moi il n'a pas éte ""gentil""

Courage :kiss:
46 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
Wizou, que c'est difficile ce que tu vis...

Pour les psychiatres, les honoraires sont remboursés sur la base de 40 euros (moi je paye 41 euros chaque séance), tu peux déjà peut être rassurer ta maman sur ce point...

Quant à ta culpabilité elle me semble assez naturelle. Comment vivre et profiter de la vie quand une personne qu'on aime tant souffre ?

Je n'ai pas de réponse mais tout ce dont je suis certaine c'est qu'il faut que tu te préserves un minimum...A la fois pour être plus forte pour elle et pour de ton côté continuer à vivre malgré tout...

Courage. Si tu as besoin, mon MP est ouvert sans compter.

:kiss:
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Merci lapin-malin, ça fait du "bien" dans un sens de savoir que je suis pas la seule à connaitre cette situation, et encore merci Bouquet de violettes de me répondre et de me proposer le MP, mais rien que d'ouvrir ce post m'a bouleversé, aors ...

Je crois que je me suis mal exprimée, la dépression de ma mère ne vient pas directement de mon père, mais d'un investissement qui s'est mal passé (construction d'une maison), ma mère a été seule à gerer, et est tombée sur des escrocs, mon père lui, s'est lavé les mains en ce qui concerne la gestion des problèmes, mais accuse ma mère de tous les maux.
Et avec sa dépression, elle est une cible facile..

Je ne fais pas l'amalgamme entre le mari de ma mère et mon père. Il est affreux dans les deux rôles. Il n'a jamais été là pour moi quand j'étais petite, bien qu'on vive dans la même maison. L'image du père, je me demande toujours ce à quoi ça peut bien ressembler ...

En ce qui concerne les psy et leur coût ... seigneur, depuis cette maison, ma mère vit dans l'angoisse de ne plus avoir d'argent ... elle regarde tous les prix, au centime près (et c'est pas une façon de parler), alors que objectivement, ça va pas si mal, je suis independante financièrement, donc, une charge en moins, mais elle ne le comprend pas.

Alors, débourser 40 euros pour un psy ... déjà que je dois la forcer à aller voir le médecin de famille ... et surtout, elle peut pas partir de la maison, avec mon père qui en profite pour boire ...

Etre forte, c'est pas facile, j'ai mes problèmes, et je ne peux pas en parler à ma mère, ça l'angoisserait encore plus, alors que j'en ai tellement besoin ... aujourd'hui, j'ai pas laché du regard mon téléphone portable, au cas où elle m'appellerait en larmes...

Il y a des jours où je pense pouvoir être assez forte, et puis je m'aperçois que je le suis pas tant que ça ...
36 ans 288
Bonsoir Wizou,

Juste un mot pour appuyer Bouquet de Violette: ne t'oublie pas non plus. Comme tu dis, tu as aussi tes problèmes, ne les mets pas de côté, essaye d'en parler à d'autres qu'à elle, si tu penses que ça la fragilisera, quelqu'un de confiance, qui t'aiderait à y voir clair, parfois il ne suffit pas de grand chose, le simple fait de poser une question fait venir des réponses.
Je me suis posé la même question que toi en tout cas: "comment aider une personne suicidaire" (ouvertement suicidaire, face à moi en tout cas). Et je n'ai aps trop su et maintenant, c'est moi qui galère... Alors c'est tellement dommage et difficile que je préfère te le dire, et te le répéter, prends soin de toi aussi, ta vie est aussi importante que celle de ta maman et si tu veux vous préserver toutes les deux, comme dis Bouquet de Violette, il faut rester toi-même et ne pas laisser de côté tes autres soucis...
C'est pas facile, mais tu peux y arriver, c'est sûr, tu trouveras des solutions pour préserver tout le monde.
Courage!

PS: éventuellement, je te remets un lien intéressant, sur des traitements contre le stress, l'angoisse et la dépression, "sans médicaments ni psychnalyse": www.guerir.fr
Au départ c'est un livre, que tu trouves en poche maintenant, tout est indiqué sur le site.
Et même pour toi, tu peux trouver des méthodes et techniques pour garder ton calme et une force intérieure (respiration, méditation, sport...). Disons que ça peut être des techniques de prévention en somme.
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Coucou Carambaaa !

Merci pour le lien, je vais essayer d'y trouver des éléments pour aider ma mère.

Mais ne t'en fais pas pour moi, je ne me laisse pas bouffer par cette histoire. Enfin, pas totalement et pas tout le temps, heureusement, j'ai ma meilleure amie à qui je peux totalement me confier, et surtout, j'ai la chance d'avoir un copain qui essaie de me comprendre et qui est à l'écoute, même si je n'ose pas toujours lui parler, vu que, on se connait depuis 2 ans, et ça fait 2 ans que ma mère est dépressive (je précise qu'il y a aucun lien ! ;) )
J'ai peur de le fatiguer avec mes problèmes ...
T
52 ans vandoeuvre les nancy 32
je n'ajouterai qu'une chose : avec nous tu pourras toujours parler; et je te fais un gros bisous
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Merci beaucoup, c'est gentil de penser à moi.
J'ai commandé à l'instant une fleur de bach. J'avais suivi un post à ce sujet, alors, pourquoi pas, autant tenter ! J'ai choisi " Sweet Chestnut", j'espère que ça pourra l'aider un tant soit peu !
36 ans 288
Oui ça ne peut pas faire de mal.
En plus de lui assurer que tu es toujours là... Je sais que tu le fais déjà et que tu le sais, mais bon.
Si j'avais su qu'il "suffisait" de faire ça, je n'en serais peut-être pas là aujourd'hui... Ca peut paraître idiot mais tout de même. Finalement quand on ne va pas bien, on a besoin de savoir que les autres sont là et nous aiment toujours malgré tout...
Bon ben bonne soirée...
B
42 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
SI elle a peur des honoraires, elle peut consulter en CMP

Centre medicopsychologique.

J'ne parle deja dans d'autres post plus lointain.


La psychiatrie francaises est divisées en secteurs geographiques et ta mere depend d'un de ces secteurs.

Près de chez elle doit se trouver un de ces centres pluridisciplinaires (psychiatres, psychologues, infirmiers....), gratuit et meme annonyme si elle le veut

QU'elle en parle a son medecin traitant il a surement les coordonnées du cmp le plus proches et il pourra faire un courrier pour enoncer a la personne qui la suivra le pb.
Elle peut s'y adresser elle meme aussi.
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Coucou Boubou59,

Il existe des structures d'aides là où elle habite, mais elle ne veut pas et surtout elle ne peut pas y aller (cf. mon père) ...
Elle ne veut pas non plus reconnaitre qu'elle est dépressive, donc malade, et donc, qu'il y a des solutions. Pour elle, elle est "maudite", rien en peut la sauver, c'est peine perdue ...

@carambaa,

J'essaie de lui montrer que j'ai besoin d'elle, et que je croie qu'elle peut s'en sortir, mais la distance géographique est immense ...
Je suis là pour elle, mais c'est pas suffisant, et parfois je regrette qu'elle ne soit plus là pour moi .. c'est égoïste. Je m'en veux de pouvoir sourire
B I U


Discussions liées