MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

impossible de me "poser"... j'aime ça?

40 ans 77 5703
sachant que l'être humain est quand même pas mal maso, je me dis que si je ne suis pas en couple aujourd"hui, c'est parce qu'au fond de moi, je dois  
me dire que je ne le mérite pas (aaah :roll: ce sentiment qui m'etouffe depuis toujours et pour tout bout de bonheur...)

des hommes j'en ai connu.ouuuh laaaaa... sexe, coeur ou spirit d'ailleurs. mais les scénarios fusent dans ma tête quand je rencontre quelqu'un (je ne dois pas être la seule)et TOUJOURS je trouve des trucs qui ne collent pas, bon ça je me connais, je suis assez pessimiste...

mais toujours quelquechose en moi me pousse à m'interesser à d'autres et à ne pas me projeter avec un seul homme!

mais qu'est ce que je veux????????
F
34 ans Toulouse 1468
Peut etre que tu as encore envie de papillonner?..Tout le monde ne doit pas etre casé à 20 ans ni meme à 30... Après si t'as déjà foutu le feu à des relations (comme ça m'est déjà arrivé) pour, de façon un peu inconsciente, t'empecher d'etre heureuse, c'est pas le top...
Perso j'ai déjà trouvé comme justification pour ne pas sortir avec un mec qu'il portait des chaussures moches :shock: :evil: (je suis FOLLE!) , en plus ce mec me plaisait mais je sais pas ce qui s'est passé, j'ai eu la trouille...
En tout cas une chose est sûre : tu as le droit au bonheur et à un moment tu lacheras prise et tu cesseras d'envisager les pires scénarios..que ce soit parce que tu seras "prete" à ça ou à cause du gars en lui meme ou pour toute autre raison, peu importe finalement? ;)
PS : j'adore tes photos avec ta "coiffe"(c'est pas péjoratif hein c'est parce que je connais pas le nom : turban? bonnet?...) elles sont trop jolies!!
C
50 ans 1965
On ne doit pas être en couple pour être en couple, pour faire normal, pour faire comme tout le monde. Même si la pression est immense (les sites de rencontres, les sites féminins où est expliquer le jeu de la séduction, les mag féminins où on te sort tjs au moins un article sur la vie de couple et comment la réussir, le média TV avec tous ses supports concervateurs,...) Outre la pression environnementale, rajoute à cela la pression extérieur des copines en couple qui te crachent à la tronche des "oh combien" elles nagent dans le bonheur intégral (jusqu'à ce qu'elles prennent la tasse, ms ça c'est une autre histoire), la famille pressante qui voudrait se voir perpétuer leurs gênes dans un espoir d'immortalité...
De plus, il y a les hormones. Foutus hormones! Elles te disent tout bas "cupule, mais copule voyons!". Et puis avec ça le sentiment de vouloir de la "protection" pour ad finé trouver l'homme prêt à pouvoir assumer la naissance de la progéniture.

Et puis il y a l'amour. Tu rencontres une personne. Tu luttes, tu luttes pour ne pas être éprise, pour ne pas développer des sentiments parce que tu ne crois plus en l'amour, en l'homme, que sais-je... Tu luttes, tu te voiles la face. Et un jour, petit à petit, tu te rends compte que c'est EVIDENT comme de l'eau de roche : tu as été ensorcelée. Et là je peux t'assurer qu'il pourrait se pointer avec des chaussures rouges à pois verts, un anorak jaune fluo et un chapeau de paille, tu t'en ficherais total!Tu ne penses même pas à te projeter dans l'avenir, dans le passé, tu ne vois pas les autres...tu ne penses pas, tu vie l'amour...

Tu te demandes là ce que tu VEUX. Mais c'est très rationnel tout ça. L'amour est tout sauf ça.

Maintenant si la solitude te pèse, je comprends... mais aller dans des bras médiocres pour se rassurer - si ça peut etre une manière de vivre pour certain - ça ne l'est décidemment pas pour moi. ... aller se taper la tête contre le mur et se dire que c de notre faute, ce n'est pas non plus une solution à mon avis. A quoi cela sert il de te victimiser pour une chose que tu ne peux pas contrôler? Croire que parce que tu n'es pas casée tu es d'office maso ou autres, c'est peut-être un racourci facile. Tu te dis ok ca ne peut etre que de ma faute, je suis tordue...et bien non... Dire que tu ne mérites pas l'amour c tt aussi ridicul. Il n'y a pas de mérite ou de droit de passage à l'amour. Y a un grand mystère...et depuis que l'homme a tué dieu et a mis la science comme grand rassembleur de l'humanité, on n'arrive plus à accepter ce mystère de la vie qu'est l'amour. On veut toujours tout rationnaliser, tout psychotiser (ça se dit pas, ms on se comprend lol)...
40 ans Campagne poitevine 2253
Djaga, je me retrouve un peu dans ce que tu dis. Je suis super enthousiaste quand je rencontre quelqu'un, je suis assez vite "transportée" et du coup je me fais des gros films sur combien notre histoire va être merveilleuse. Au final, je me prends toujours des super gamelles, y'a toujours un truc qui va pas et comme, en plus, je me lasse super vite...il est rare que je sois vraiment seule mais j'ai jamais l'impression d'avoir une relation profonde avec un mec (sauf mon grand amour que j'ai quitté y'a 2 ans, mais ça c'est à part). Finalement, y'a des moments où je me dis que je finirai vieille fille et d'autres (comme là, en ce moment) où je me dis que finalement, c'est pas une malédiction de pas être maquée à mon âge (qui n'est pas énorme, certes mais une partie de mes amies de mon âge est déjà casée), c'est plutôt une chance car j'ai le temps de m'amuser un peu, de me faire ma petite idée sur les hommes et sur ce que je veux vraiment.

En me relisant, je me dis que ça fait un peu "fille qui cherche à se convaincre elle-même"... euh, non non ! :roll:
40 ans 77 5703
en effet en effet...

c'est bon pour moi de lire vos impressions car en quelque sorte, je regarde la réalité en face et j'arrete de me planquer derrière des chimères.

d'un côté, oui batifoller c'est sympa et plaisant parce qu'il y a cette magie de la rencontre et de la 1ère découverte, sans trop de tabou.et puis surtout on est admirée, désirée et dévorée... bah oui, j'en ai un gros besoin.

puis d'un autre côté je rêve de tout ça mais avec UN homme... et bien sur, il y a les doutes et les anciennes blessures qui me freinent quand je fais une rencontre qui pourrait devenir plus longue.

car je deteste la trahison et l'humiliation!niveau affectif la dimension est encore plus forte!


mais oui, j'ai droit au bonheur, comme toutes et tous, et oui, un jour un homme me troublera differament et ce sera autre chose...
je crois que les filles ont tout dit et que tu as tes réponses, d'autant que les clés, c toi qui les a!

mais tu le dis toi même, tu as besoin d'être dévorée par l'amour et effctivement, il reste rare que ce moment béni des premiers temps de l'amour reste intact...

mais peu importe, ça se transforme en autre chose! de la découverte, on passe à la complicité, et du coup, on retrouve d'autre choses chez son compagnon : la deuxième couche du doubitchou quoi!
moi, ça fait 6 ans que je suis avec mon cheri, ben sans vouloir faire genre "conte de fée" on se decouvre encore pleins de choses, on se connait de mieux en mieux, et chaque étape d'intimité qu'on passe nous amène sur une autre manière d'entrevoir notre relation, notre futur.

alors comme dirait noplacetohide, ça fait un peu genre la fille qui essaye de se convaincre mais non! lol essaye, juste une fois, pas forcement avec le prochain, (ya des gens avec qui on sait à quoi ça se résume), mais quand tu sens que c'est un truc sympa (et là je parle pas du monsieur!!!) ben tente le truc...

bisous ma belle!
56 ans 91 25732
Est ce que tu te sens angoissée à l'idée d'une relation sur le long terme ?
Est ce que ce qui t'attire te fait peur en même temps ?
40 ans 77 5703
Patty a écrit:
Est ce que tu te sens angoissée à l'idée d'une relation sur le long terme ?
Est ce que ce qui t'attire te fait peur en même temps ?


tout à fait!
70 ans 3528
ca me fais du bien de lire ton post! au moins je me dis que je ne suis pas la seule ! :D

Perso, j'ai toujours une petite liste d'admirateurs et amants (potentiels ou veritables). je recois des coups de fil, des emails, des invitations, mon reseau est toujours actif et ces messieurs sont pret a se mettre en quatre pour moi (je viens de quitter mon boulot? on me propose un poste. Je me mets a fumer? on m'achete mes cigarettes etc.).

En y reflechissant, je crois que je garde tous ces hommes autours de moi, tout comme mes petits copains avec qui ca n'est jamais vraiment serieux, comme plein de possibilites de vie. Je pourrais epouser untel, musicien de 45 ans et vivre aux Etats-Unis avec lui, ou je pourrais epouser tel autre jeune politique africain, ou alors ce gars qui tiens une chambre d'hote dans la montagne?...

bref, je pense que, si je sais de mieux en mieux ce que je ne veux PAS pour ma vie... j'ai beaucoup de mal a savoir ce que je veux, et finalement, toutes ces possibilites me rassurent... sans que je puisse en choisir aucune.

J'espere que je vais finir par trouver ma voie... et l'homme qui sera pret a la parcourir avec moi :)
48 ans Ici-là 1730
cornflakegirl a écrit:

Et puis il y a l'amour. Tu rencontres une personne. Tu luttes, tu luttes pour ne pas être éprise, pour ne pas développer des sentiments parce que tu ne crois plus en l'amour, en l'homme, que sais-je... Tu luttes, tu te voiles la face. Et un jour, petit à petit, tu te rends compte que c'est EVIDENT comme de l'eau de roche : tu as été ensorcelée. Et là je peux t'assurer qu'il pourrait se pointer avec des chaussures rouges à pois verts, un anorak jaune fluo et un chapeau de paille, tu t'en ficherais total!Tu ne penses même pas à te projeter dans l'avenir, dans le passé, tu ne vois pas les autres...tu ne penses pas, tu vie l'amour...


C'est exactement le genre de truc qui m'a fait dire au zom, "oh mâârde, je suis tombée dans le piège de l'amour!". Il n'était pas très content de ma vision de l'amour. :roll: Je me disais que ce n'allait pas être possible de passer toute ma vie avec lui. En même temps, c'était trop difficile à admettre mais je ne me voyais pas vivre, là, tout de suite, sans lui. Bah résultat, quand j'ai le dos qui me gratte, je sais à qui demander :D.

Quant à "se poser", c'est encore difficile à définir pour moi. Certes, nous nous sommes mariés il n'y a pas longtemps, mais pour nous, c'est pas acquis, c'est un travail de tous les jours (depuis qqes années déjà).
35 ans PaRiS 193
je susi exactement pareille !

j'ai tout pour etre heureuse et je gache tout...

tes parents ont connu un mariage heureux ?

moi je pense que c'est du au fait qu'il n'y a aucun mariage heureux chez moi et que je cherche à éviter de trop m'engager pour ne pas reproduire la meme chose mais en fait c'est l'effet inverse !!

tu as peur de passer à coté du bon, ou de regretter de n'avoir pas "assez vécu"... ?
42 ans Bordeaux 311
oarystis a écrit:
cornflakegirl a écrit:

Et puis il y a l'amour. Tu rencontres une personne. Tu luttes, tu luttes pour ne pas être éprise, pour ne pas développer des sentiments parce que tu ne crois plus en l'amour, en l'homme, que sais-je... Tu luttes, tu te voiles la face. Et un jour, petit à petit, tu te rends compte que c'est EVIDENT comme de l'eau de roche : tu as été ensorcelée. Et là je peux t'assurer qu'il pourrait se pointer avec des chaussures rouges à pois verts, un anorak jaune fluo et un chapeau de paille, tu t'en ficherais total!Tu ne penses même pas à te projeter dans l'avenir, dans le passé, tu ne vois pas les autres...tu ne penses pas, tu vie l'amour...


C'est exactement le genre de truc qui m'a fait dire au zom, "oh mâârde, je suis tombée dans le piège de l'amour!". Il n'était pas très content de ma vision de l'amour. :roll: Je me disais que ce n'allait pas être possible de passer toute ma vie avec lui. En même temps, c'était trop difficile à admettre mais je ne me voyais pas vivre, là, tout de suite, sans lui. Bah résultat, quand j'ai le dos qui me gratte, je sais à qui demander :D.

Quant à "se poser", c'est encore difficile à définir pour moi. Certes, nous nous sommes mariés il n'y a pas longtemps, mais pour nous, c'est pas acquis, c'est un travail de tous les jours (depuis qqes années déjà).


+1!!!

Moi aussi j'ai lutté, lutté parce que je savais pour l'avoir vécu que les chagrins d'amour ça fait mal, très mal....alors j'ai résisté résisté pour finalement céder à la déferlante et Dieu, que c'est bon le bonheur!

Il faut accepter de s'abandonner, de prendre un risque, de se perdre un peu et puis effectivement c'est une histoire de tous les jours et si on le veut bien tous les jours peuvent être différents ou on peut choisir parfois de se reposer dans la douce routine....
B I U


Discussions liées