MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Anorexie ou non ?

33 ans Niort 53
Voila je poste un message ici en esperant que quelqu'un pourra peut être m'aider a comprendre.
Depuis toute petite j'ai eu des problémes avec la nourriture sans pour autant être diagnostiquer  
anorexique ou boulimique. J'ai toujours été suivi psychologiquement pour de multiple dépressions. Il y a trois an j'ai fais une chute de poid execptionnel de 25 kilos en deux mois, je ne me suis pas vu les perdres.
Au jours d'aujourd'hui aprés de multiple variations entre me goinfrer et ne plus manger du tout je suis completement destabiliser fasse a la nourriture. Depuis quelques temps j'ai commencer a me faire vomir et cela deviens de plus en plus fréquent. J'ai peur de prendre du poid et je voudrais tellement en perdre mais je ne veux pas retourner dans la spiral infernal. Je ne sait plus quoi faire du tout. Si quelqu'un a deja vecu ca serais ce possible de m'aider j'ai peur de la nourriture. Merci
40 ans Campagne poitevine 2253
coucou,
sans avoir exactement le même parcours que toi, je retrouve des choses que j'ai vécues. J'ai été ronde pendant toute une partie de mon enfance pour devenir obèse une fois ado et jusqu'à l'âge de 16 ans. Après un premier régime, j'ai perdu du poids (13kgs) puis j'ai repris et j'ai reperdu en faisant une diète draconienne qui s'apparentait à de l'anorexie (j'ai alors perdu quelque chose comme 15 kilos en 2-3 mois). Après, j'ai eu une période de "mieux" quand je suis rentrée en fac mais ça a repris quelques années après.
Il y a trois ans, j'ai fait une diète protéinée. J'ai perdu 13 kgs mais j'ai vraiment dérapé car je ne mangeais plus rien, j'ai développé un genre de phobie par rapport à la bouffe et j'ai fini par ne presque plus manger et me faire vomir (après avoir ingéré de petites quantités de nourriture). À partir de là, ça n'a plus été du tout, je suis tombée dans le piège des vomissements et j'ai perdu tous mes repères alimentaires. J'ai vécu l'enfer mais là, je remonte la pente. Je me fais soigner depuis presque un an, j'ai enfin réussi à parler de mon problème avec mes parents et j'ai un psy et une nutritionniste supers qui m'aident beaucoup.
Ce que je veux te dire par là c'est que je te comprends et que, bien qu'on ne se connaisse pas, je m'inquiète pour toi parce que je sais que quand on commence à se faire vomir, c'est très dur de s'arrêter (on m'a bien confirmé que c'était un genre d'addiction), on finit par en avoir besoin tous les jours, plusieurs fois par jour. Mais avec des efforts, on s'en sort.
Il faudrait que tu en parles à quelqu'un, ici c'est bien et ça t'aidera peut-être à commencer à débloquer le problème mais si tu allais voir un médecin, ce serait encore mieux. Si tu te sens d'en parler à une amie, fais-le, car si c'est une vraie amie, elle te "boostera" et te poussera à te faire soigner.
Si tu veux en parler, tu peux me contacter en MP.
33 ans Niort 53
noplacetohide a écrit:
J'ai perdu 13 kgs mais j'ai vraiment dérapé car je ne mangeais plus rien, j'ai développé un genre de phobie par rapport à la bouffe et j'ai fini par ne presque plus manger et me faire vomir (après avoir ingéré de petites quantités de nourriture).



Dans ton histoire il y a aussi un peu de moi. Depuis quelques temps je commence a faire certain bloquage sur certains aliments. J'en ai toujours fait pas au points d'ou j'en suis. Plus le temps passe plus je me prive de beaucoup de chose. Au jour d'aujourd'hui je refuse de manger de la viande, du poisson, du chocolat, des yahourts, de la créme fraîche et des oeufs. Ca fait que ca vire pas mal d'aliments, et si jamais par malheur j'en mange un je fini par vomir dans les toilettes. J'ai peur car je ne maîtrise plus rien, moi je voulais juste perdre un peu de poid, pas avoir peur de manger ou de me retrouver fasse a une assiette.
40 ans Campagne poitevine 2253
Maintenant, je remange, mais j'avoue que j'ai encore du mal avec certaines choses. par exemple, je ne mange presque plus de viande (pas de porc sauf du jambon, pas de boeuf, pas de veau, pas d'agneau... je mange du poulet très occasionnellement, du poisson et des oeufs). Je me force à prendre du poisson et des oeufs parce qu'on m'a fait un bilan sanguin qui n'était pas très bon et que ma nutritionniste m'a fichu la trouille en me disant (c'était en plein hiver) qu'avec mes carences en protéines, si un virus traînait, j'allais forcément le choper et que j'aurais du mal à me soigner vu que j'étais assez affaiblie. Le sucré, ça ne passe pas très bien non plus, la plupart du temps, quand j'ai des vomissements, c'est après du sucré.
Peut-être devrais-tu aller voir un nutritionniste qui te mettra d'abord devant des faits bien "scientifiques" : tu dois manger ça, ça et ça pour être en bonne santé et si ton corps manque de quelque chose, tu vas forcément te porter moins bien. Ca a l'air bête à dire mais pour moi, rien que le fait d'entendre des évidences pareilles de la part d'un nutritionniste, ça m'avait déjà fait réfléchir sur ma façon de manger. Après, évidemment, ça ne résoud pas tout et il faut une aide plus "psychologique" en plus. En y réfléchissant, es-tu capable de déterminer le moment auquel tu as commencé à ne pas aller bien ? Y-a-t-il eu un événement particulier ?
Ne te force pas à réintégrer d'un seul coup dans ton alimentation tout ce qui te pose problème au départ. Faut y aller doucement. Et essaie de réfléchir pendant que tu manges (sans stresser, ce qui, je suppose, est difficile dans ton cas). Si après, tu sens que la tension "monte", il faut t'occuper : va te promener, appelle une amie, occupe-toi les mains et/ou l'esprit (bon livre, film amusant ou travaux manuels). Il faut casser le réflexe "manger-vomir", il paraît...
B I U


Discussions liées