MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Rebelotte!! insinuations et mots qui blesses

1311
Coucou les filles!

Voilà, depuis quelques temps, je craque, mais le craquage en beauté!!

Dans la semaine je suis allée voir mon neurologue et je me suis vue entendre que mon poids  
risquait des maladies cardios vasculaire (en plus avec les antecedents de ma famille paternelle) et que je devais maigrir parceque peut etre que aussi mon poids aurrait uen incidence sur mon probleme de santé actuelle ( hernie et cervicco brachilagie depuis bientot 1an qui me bouffe ma vie).Donc on me conseille de perdre 10 kilos sinon plus mais moi je veux bien mais j'y arrive pas.

Ensuite le traitement qu'on me donne (LERYCA) m'enleve tout sentiment de sasiété et j'ai envie de manger sur soir au matin meme apres etre sortie de table.Alors j'ai trouvé une parade en periode de crise, je bois enormement de thé, je mange la pastéque, des fruits.

Mais je me trouve difforme et la cellulite apparente que je n'avais pas apparait :shock: :cry: du coup ça me fiche un coup au moral et j'essayes quand même de passer au dessus mais bon,je crois que je sature...

Ensuite, je vais au resto vendredi soir avec ma mère, on est allée dans un moule frites à volonté et quand je retourne chercher d'autres moules j'entend me dire : " hé bé !! vous avez un bon appetit!! ça se voit bien! :shock: " du coup j'ai repris aussi une portion de frites avec le sourire mais je riait jaune :cry:

Hier, je me lance, je pars a la plage avec ma mere, y'avait quasiment personne :D j'ai reussis a me mettre en tankini (suis contente, j'ai osé!!) et un couple de vieux passe a un moment ou je barbotte dans l'eau et la dame dit en passant "Mon dieu si j'avais été comme ça jeune, je pense que je me serais pendue..."

:evil:

je suis retournée avec les larmes aux yeux sur ma serviette :oops:

Le soir on mange chez des amis et ils ont un petit garçon de 4 ans, on est dans la cuisine, je vais vers la porte, et le petit dit en me tapant sur les fesses " pousse toi la grosse!"

:cry: :cry: :evil: :twisted: la mere la grondé mais ça ma fais mal...

Je sais pas si c'est aussi parceque je suis fatiguée avec ma santé mais je ne me supporte plus, je ne sais plus quoi faire. Du coup suis-je moi trop succeptible ou les gens sont cons?

Je commençait a me faire une raison sur mon poids, je me suis stabilisé et je ne grossis pas mais je recommence a penser Regime alors que je l'ai banis de mon vocabulaire.Je deviens jalouse de celles qui perdent du poids avec WW comme mon ex belle soeur.. je deviens irracible et je camouffle toutes les glaces de ma maison...

C'était pas ma journée? je sais plus mais là je pete un cable.

Zom lui est assez comment dire :roll: peut preocupé de mon mal etre en ce moment, il vient de perdre son emploi et donc je ne le sens pas non plus avec moi, mais je ne veux pas non plus l'embéter avec mes soucis circonstenciel de vie.

Il doit recevoir un objectif pour son appareil photo et veut l'etreiner avec moi, mais je ne me sens pas en situation d'une scéance photo... pas du tout.. :cry:

bref, je suis redecendue alors que je me sentais beaucoup mieux dans la peau d'une ronde, du moins grace en partie a VLr je commeçais a m'accepter dans cette peau là .. et maintenant je suis retombée dans la non acceptation de moi meme, de tout même...

esperons que c'est qu'une passade... mais vu que je dois perdre du poids d'apres le toubib, je crois que je vais rentrer dans une periode de frustration immense :oops:

voilà, un petit bou de mon sentiment et etat de ce jour! demain en est un autre :(
A
38 ans 241
Ca ne te remontra surement pas le moral, mais concernant les réflexions des gens, il faut se dire qu il y a des cons partout...et les gens ne font pas des réflexions que sur le poids et elles peuvent faire tout aussi mal...

l'autre jour, j'ai une copine qui a dit faussement discrètement "il est trop moche" en parlant du gars juste à côté de nous alors que le pauvre ne nous avait rien demandé, et plus tard dans la soirée, on a croisé un groupe de mecs dont un d'entre eux a hurlé au milieu de la rue, en nous regardant: berk, t'es trop moche toi!

d'autres entendent: "t'as vu le sac d'os devant?" quand elles marchent devant deux copines en ville ou encore: "ptain, t'as vu la tronche qu'elle avait la fille?" ou bien aussi "ca, ca a 25 ans?"

et si ca se trouve, nous même on fait des réflexions blessantes dans ce genre là sans même sans apercevoir....
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Je crois que l'accumulation des soucis te rende nerveuse, et plus à même de ressentir les insinuations, qui, en temps normal ne te toucherai pas autant.
56 ans 91 25732
Tatoom a écrit:
Hier, je me lance, je pars a la plage avec ma mere, y'avait quasiment personne :D j'ai reussis a me mettre en tankini (suis contente, j'ai osé!!) et un couple de vieux passe a un moment ou je barbotte dans l'eau et la dame dit en passant "Mon dieu si j'avais été comme ça jeune, je pense que je me serais pendue..."


Alors là déjà, tu enregistres la réponse et tu la répètes une dizaine de fois pour être prête le jour J : "Mon dieu si je deviens comme toi vieille peau, vaut mieux que je me pende effectivement !" :twisted: :evil: (oui je sais c'est pas sympa mais m**** ! :evil: :lol: ) (ou alors : "eh oui mémé, n'empêche que si on demandait à pépé ce qu'il préfère entre toi et moi, c'est pas sûr que tu gagnes ! :twisted: :lol: mais là c'est juste si t'es d'humeur taquine ! :twisted: :lol: )

Il est tout à fait possible qu'en ce moment tu sois plus réceptive aux "bons mots" :roll: de tous ces gens qui feraient mieux de la fermer, notamment en raison de soucis liés au boulot de ton zom, ou autres... Je crois que c'est devenu un sport national, on regarde l'autre et on commente histoire d'endiguer son propre mal-être.

Il n'y a pas 56 solutions : soit tu encaisses, soit tu réponds. Pendant longtemps j'ai encaissé en me disant que le mépris était la meilleure réponse et que fallait pas parler aux cons, parce que ça les instruit ! :lol:

Et puis j'ai changé d'avis, parce que les cons ne comprennent pas le mépris. Ils pensent que si on ne répond pas c'est qu'on a honte et ils sont tout contents d'avoir fait du mal à quelqu'un.

Alors maintenant je réponds et vaut mieux pas me chercher ! :twisted: :lol: Curieusement, je n'ai quasiment plus de réflexions... Ou alors je ne les entends plus peut-être ?

C'est vrai que c'est énervant, surtout quand on va mal et que ça s'accumule. Alors justement, dis ce que tu as à dire, je te jure que ça soulage ! Tu as le droit d'être comme tu veux et de faire ce que tu veux sans que des gens se croient obligés de faire des commentaires méprisants. Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent, on ne peut pas les empêcher, mais ils ferment leur clapet.

Pour ton traitement qui te donne de l'appétit, tu en as reparlé au médecin ?
L
44 ans Brabant Wallon, Belgique 41
Hello Tatoom,

Je ne suis jamais venue sur ce topic, je sévis surtout du côté de la "chirurgie de l'obésité" parce que j'étais sensée me faire opérer mais (je pèse 106kg pour 1.58m) ça a été reporté pour des raisons d'apnées du sommeil.

Les réflexions telles que tu les décris sont très blessantes, et très douloureuses et arrivent souvent quand on est le plus vulnérable pour l'une ou l'autre raison, et le pire c'est qu'elles n'arrivent jamais seules : on n'entend rien pendant un moment et puis sur 2 ou 3 jours c'est tout une floppée de tous horizons.

Passer au-dessus est plus facile à dire qu'à faire....et pourtant.

Si tu te sens bien dans ta peau de ronde, fais-toi plaisir (quand ça m'arrivait, je m'offrais un petit vêtement, une paire de chaussure, du maquillage, un livre, un massage.....un petit plaisir quoi). Si tu ne te sens pas contre pas bien, alors il faut prendre le tausreau par les cornes.

Encore une petite chose, on sera toujours trop grosse, trop mince, trop blonde, trop brune, trop drôle ou trop sérieuse pour quelqu'un. Veille juste à être et à rester en accord avec toi-même.
39 ans 60 Oise (Près du 95) 505
wizou a écrit:
Je crois que l'accumulation des soucis te rende nerveuse, et plus à même de ressentir les insinuations, qui, en temps normal ne te toucherai pas autant.


Je suis tout à fait d'accord avec wizou, je pense que si tu etais plus "zen" et que si ton toubib ne t'avais pas parlé de perte de poid imminente tu ne serais pas dans cet etat là...
Essais de relativiser les choses (je sais que c'est facile à dire.. :? )
Avec des "SI" on pourrait refaire le monde..

Courage ma belle, et gros bisous
59 ans Québec, Canada 1664
Dur dur de toujours se balader constamment avec une carapace en acier trempé.

Il y a des périodes par moment ou notre sensibilité à fleurs de peau fait de nous les proies idéales de tous les connards de la planête.

On dirait qu'ils le sentent ou les voila automatiquement attiré vers nous grrrrr :evil:

Comme le dit si bien Patty il n'y a pas 36 solutions ... à moins bien sur de s'enfermer dans son appartement et de ne plus en sortir jamais ... c'est de se refaire une carapace ou bien de réagir.

Si je n'arrive pas toujours à exprimer immédiatement mes sentiments face à la méchanceté gratuite qui me désarme totalement ... j'ai opté pour une solution qui me permet tout de même de faire sortir la vapeur à savoir ... dans ma tête je me vois très très bien engueuler le con ou la conne qui vient de me faire une remarque désobligeante.

J'ai constaté que, si la visualisation aide les athlètes à atteindre des sommets elle m'aide à faire redescendre la vapeur histoire de ne pas étriper en plein milieu de la rue ces stupidos des stupidas ?

Et bien depuis que je fais ça je t'assure que je m'en porte très bien ... surtout que je raffine mes techniques de punition dans ma tête :lol: avec le résultat qu'il n'est pas rare que j'éclate de rire devant mon "bourreau" complètement sous le choc :shock: :lol:
Mmh... Je ne sais trop quoi dire si ce n'est que je comprends cet état.

Pour le médecin, c'est tellement classique, on nous rabâche ça à longueur d'années. Ils ont entendu un âne braire et depuis, le singe imite l'homme.
Que veux-tu ? ...
On n'y changera rien. Moi, je me suis résignée mais j'ai surtout décidé de ne pas les laisser dire et faire. Je n'accepte pas leur point de vue et je leur fais remarquer. Je ne mets jamais ma santé dans les mains d'une personne qui n'a visiblement pas encore remis en question ce type d'idées préconçues.
En tout cas, personnellement, je n'accepte pas ça et je change de médecin jusqu'à en trouver un bon quand j'ai besoin d'un bon bilan. Mon médecin actuel est un homme rond, vraiment très gentil, compréhensif, qui se tient bien au courant au sujet de "l'obésité" et de son influence sur la santé.
Je fais plus de 120 kgs et je ne suis pas malade alors que j'approche de la trentaine. Je crois sincèrement qu'il vaut mieux faire 70 kilos "de trop" que d'en faire cinq ou dix "trop peu".
Le reste, je m'en fiche. Je ne vais pas m'encombrer de l'avis d'un corps médical de plus en plus enclin à tendre vers le pognon. Je choisis des médecins de gauche, compétents et réfléchis, qui remettent les choses en cause sans réellement te dire ce que tu veux entendre.
Pourquoi ne pas changer de médecin si ce type affiche un tel manque de connaissance du domaine ?

Pour les gens, oui, ils sont cons... Du moins beaucoup d'entre eux... Plus je vieillis et plus je me le dis. A la fin de l'adolescence, je me disais "mais non, j'étais en crise d'adolescence alors je détestais tout le monde". Non, en fait, je crois que les individus sont de plus en plus enclins à ne penser qu'avec leur propre petite mentalité de limités du bulbe, je crois que des valeurs importantes comme le respect, la solidarité, la tolérance, ...
Ca se voit dans tout : au volant, à la télévision, dans la rue, au boulot, ...
Alors je ne suis pas étonnée. Ce qui m'étonne davantage est ton absence de réaction.
Mais enfin ma chérie, il est temps de te forger une sérieuse carapace. Si tu te formalises dès qu'une vieille connasse frustrée de sa vie actuelle et passée trop vite, prête pour la tombe, t'insulte, tu n'iras jamais loin. Surtout si tu ne lui répliques pas... Je sais que tout le monde n'est pas d'accord avec moi sur ce forum mais personnellement, je lui aurais répondu "Mais ma chère Madame, il n'était pas nécessaire pour vous d'attendre d'être ronde pour vous pendre, il suffisait simplement de regarder votre pauvre tête et votre vie pourrie dans un miroir pour vous convaincre de passer à l'acte. Vous effrayeriez Freddy Kruger. Enfin, rassurez-vous, dans votre cas, la tombe, ce n'est plus si loin".

Je sais, c'est méchant. Mais elle, elle ne l'a pas été ? Sincèrement, je le répète sans cesse ici car c'est mon point de vue. Je ne veux pas l'imposer mais j'aimerais vraiment que toutes les rondes aient le caractère nécessaire pour répliquer et se faire respecter. Je suis convaincue que si on nous manque de respect, c'est simplement parce que nous avons la réputation de personnes stupides et sans caractère. Imposons-nous un peu! Notre corps en impose déjà pas mal, si le charisme et la répartie suivent, nous serons davantage respectées.

Enfin, je crois que nous avons toutes nos périodes où nous sommes davantage choqués par le comportement d'autrui. Mais il n'y a pas à se culpabiliser d'être ce qu'on est. Tu crois que le gamin qui t'a appelé la grosse, culpabilise, lui ? Ou la vieille ? Bien sur que non. Ces gens ne ressentent que de la haine pour autrui. C'est véritablement triste.
Quand au fait de gronder un enfant, je l'ai dit dans un post concernant ce qu'il faudrait répliquer aux enfants qui insultent des personnes rondes, je crois qu'il faut faire de l'éducation, pas gronder car on les gronde, ça signifie qu'ils ont fait quelque chose de très "cool" pour eux, qu'ils ont eu du pouvoir.

Je crois que tout est une question d'éducation.

Comme toi, je m'apprécie en tant que personne, je trouve que j'ai beaucoup évolué, que je suis très en accord avec moi-même, envers mes valeurs et que j'agis bien en étant un miroir avec les gens. Je suis serviable, respectueuse et tolérante. J'apprécie des tas de gens différents ... Mais je ne culpabilise jamais de remettre qqn à sa place. Les gens ont besoin d'être cadrés, éduqués, faute d'avoir reçu une éducation suffisante de leurs parents ou de l'école.

A un moment donné, ce n'est plus ton poids qui te dérange mais les autres. Contre eux, tu n'as pas grande solution si ce n'est de les prendre de plus haut qu'ils le font avec toi. Et surtout ne pas baisser les bras.
45 ans ze youniverse 1623
Bonsoir Tatoum

Bein je comprends à 100% ce que tu vis, les pbs de boulot et de santé en moins... :oops:

J'ai posté il y a qqls jours car je suis un peu ds ton cas, suite à la réflexion d'une copine que je n'avais pas vu depuis des lustres et qui m'a dit que j'avais bien changée physiquement... :? Et pan ds la tronche!
Comme toi, cela fait plusieurs jours que je combat l'envie de replonger ds l'enfer des régimes...Pas facile de rester forte face aux réflexions et à l'ambiance "youki! C'est l'été, plus que qqls semaines pour perdre vos kgs"! :evil:

Mais je crois que les filles ont raison. Ce que tu vis, la maladie plus la perte de boulot de ton chéri sont des choses lourdes à gérer. Tu es sans doute fatiguée et tu as besoin qu'on te chouchoute un peu (puttôt que d'entendre des saloperies pareilles, on crois rêver...) :evil: :evil: :evil:

Essaies de prendre un peu de tps pour toi, pour faire des choses qui te plaisent et t'apaisent. Je crois que tu fais de la musique, non? Alors chante ma fille !!! \:D/ Et n'hésites pas à répondre à ces C....ds qui se permettent de te faire des réflexions à 2 balles. Tu en as le droit!

Et dis toi que nous vivons toutes à un moment ou à un autre ces moments pas trés joyeux ms qu'ils ont tous une fin.
Je t'embrasse et viens nous dire ou tu en es!
Bizes
41 ans 2883
Tatoom, si ce n'est pas déjà fait, je te conseille de chercher l'avis d'un medecin du GROS concernant la RA, au moins par téléphone ou pour juste demander un conseil. Parce que dans le cas où tu ne peux ressentir la satiété, je n'ai aucune idée par exemple de comment on peut appliquer les principes de la RA basée entre autre sur cette sensation, et peut être que eux en auront une meilleure idée.
Au moins, ça t'aidera peut être à gérer les soucis dus aux medicaments.
1311
Oh je sais que des reflexion y'en aurra toujours, généralement je passe au dessus ou je mords :lol: :evil: parceque suivant les reflexions je me laisse pas faire, je suis un etre humain comme tout le monde!!

Pour le medicament qui m'enlève le sentiment de sasiété, j'en ai parlé a mon medecin generaliste qui me suit et qui est vraiment adorable, lui même m'a fait cesser la cortisone que l'on m'avait prescrit pour que justement je ne regonfle pas ni ne regrossisse car il connait mon probleme de poids et que j'ai du mal a perdre.

Pour ce medicament, je suis une RA déjà mais c'est le seul medoc qui me soulage de mes douleurs avec tous ceux que j'ai pu essayer depuis pres de 1 an, alors je prends mon mal en patience jusqu'au centre anti douleur.

J'ai reussis avec lu a trouvé despaliatif et en periode de crise j'essayes de m'occuper et surtout de manger equilibré et si j'ai une crise je mange de la pasteque, du melon, des fruits, du concombre, des legumes.

Je pense que oui je suis fatiguée et que la situation a la maison est telle que je ne me sens pas non plus au top.
Zom est assez irracible aussi,il lui faut le temps de digerer son licenciement economique et que la boite est coulée.

Moi qui ne peux pas bosser alors que je suis quelqu'un d'assez active a l'origine.

Mais il est vrai que j'arrété pas de tomber sur des gens qui ont des reflexions. Exemple, samedi dernier on a eu un mariage et je revoit un mec que j'avais pas revu depuis 10 ans et a l'epoque j'étais super mince, et il me dit qu'il m'a pas reconnu(a la rigueur logique) mais qu'il ne comprends pas pourquoi j'ai pas maigri depuis le temps.Merci pour le tact!!!

Moi j'avais envie de lui dire comment ça se fesait que depuis le temps il ne s'était pas hacheté des neurones :twisted: :lol:

J'ai plus trop envie de chanter parceque je me frustre, les medocs me rende une voix de merdouilles :oops: on dirait un mec et j'ai toujours la sensation d'avoir un rat crevé :shock: au fond de la gorge.

Et puis marre de me justifier sur mon poids , parceque c'est dû a une erreur medicale et moi j'y peu rien si je peux pas maigrir, j'ai dejà perdu 27 kilos, je trouve que c'est quand meme pas mal mais marre qu'on surveilel mon assiete, marre qu'on me dise "hé bé ! fais du sport", marre que ... voilà, alors que moi je veux bien mais je peux pas aller a l'encontre de la nature et de ce qui ce trame et traine dans mon corps, j'avais rien demandé alors les reflexions et les justifications ... voyez ce queje pense :evil:

ça devient lassant et de surcroti avec leur dictact de la minceur et leur definition du mot ronde, ça
va bien un moment....

Aujourd'hui je me traine mais j'essayes de relativiser et de reprendre comme il faut ma RA.J'avais dejà contacter quelqu'un du GROS, mais il m'a pas dit plus que ce que ma nutritionniste ou l'andocrino qu eje voiyait et que je vais recommencer a voir. Mais meme eux sont dépassés parceque ce n'est plus un soucis d'alimentation mais d'hormones qui se baladent et qui m'empechent de maigrir depuis mes 18 ans.

Merci pour votre soutien, j'avoue que ça m'aide enormement et que il est vrai en été je suis plus sur la defensive et plus sujette a etre mal parcequ'on decouvre un peu plus le corps et que on est plus exposés aux regards et aux reflexions.

A moi d'essayer de passer au dessus et de me dire que je suis telle que je suis et que c'est l'interrieur qui compte.

Pour mon poids, je verrais bien, je recontacterais le GROS et puis on verra...

merci du fond du coeur les filles :kiss:
34 ans 1085
Je pense que tu es vraiment surmenée en ce moment...
Alors je sais que ça ne rentre pas forcément dans les principes de la RA (quoi que) mais offre toi une bonne tartine de nutella, devant un bon film ,dans les bras de ton homme (qui en a bien besoin aussi d'après ce que j'ai pu lire) et une bonnnnnnnnnne nuit de sommeil... Je dis pas que ça va tout arranger. Mais y a des jours où il faut savoir s'arreter un peu pour reprendre son souffle...

Et du coup moi, je te fais un gros :kiss:
44 ans 17
Je suis de l'avis de Patty et d'Infernaleee. Se taire et encaisser surtout quand dans ta vie ce n'est pas le pied, ça ne t'aidera pas. J'ai bu lu que tu étais du genre à ne pas te laisser faire mais justement dans ta situation actuelle, tu devrais encore plus montrer les crocs !

Les gens te connaissent avec du caractère. Ceux qui ne le savent pas, ben montre-leur ! Ce sont les vieux les pires ! Targués de leur flag de "personnes sages", elles se croient tout permis, y compris juger les gens sans les connaître. Et en général leur jugement est sans appel. Ils osent dire ce qu'ils pensent ? Ok, alors mords ! Tu en as le droit aussi.

Ca me fait marrer quand on nous dit de suivre l'exemple des personnes agées parce qu'elles savent. je vois mes parents quand on était gosses, mon frère ma soeur et moi, oulàààààà fallait pas sortir un mot de travers, ou être incorrects (genre : les coudes sur la table, éructer, etc..) sinon c'était la rouste assurée ! Aujourd'hui ? Ce sont les pires ! De vrais gamins et quand on leur dit que quand on était gamains on avait pas le droit de faire ça : "Oh ben non, on ne vous a jamais dit de ne pas le faire !"

P...ain ! La mauvaise foi j'y crois pas. Alors tu vois la vieille, je me serais pas gênée pour lui dire ce que je pense. Et encore plus si j'avais été dans une mauvaise passe comme toi. J'ai appris, à mes dépends, qu'il fallait parfois être méchante. La gentillesse n'attire pas que des bonnes choses. Tu vas me dire la méchanceté non plus, mais ça a le mérite de faire du bien de temps en temps ! :twisted: :twisted: :twisted:
1311
Il est vrai que je suis une vrai eponge, j'ai toujours été comme ça et je crois qu'il faut que j'arréte de prendre tout sur mes epaules, cesser d'etre la bonne poire et des fois montrer que je suis moi aussi quelqu'un qui peut ne pas se laisser faire.

Il est vrai que oui la periode actuelle ne rend en rien propice a rester zen et je prend peut etre 10 fois ou 20 fois plus mal ce qui auparavant me laissais sans blessures ou qui me passait par dessus les epaules.

Piour ce qui est de la tartine de nutella, pas de soucis, j'ai fait des crepes a la place et une douceur m'a fait du bien, mais apres je regrette dans le sens que je culpabilise et puis par coup je me dis "hé moi aussi j'y ai droit!!".
Le cocooning en ce moment, c'est pas trop ça, Zom est assez huitre et rentre dans sa coquille alors que moi je me debat pour egayer le quotidient et essayer que la routine et surtout que la situation n'envenime pas le couple et que l'on puisse souffler un peu.

Du coup, hier, je suis allée voir un mec qui m'a fait de la reflexologie plantaire, ça m'a fait su bien et surtout, il m'a fait passer ma colique nefretique que je me suis tapée avant hier soir, et aussi le mal qui irradiait dans mes cervicales et mon bas des reins.On a beaucoup parlé, et cette personne m'a ouvert les yeux sur pas mal de choses.Du coup, j'arrive un peu a contrer cette non sasiété et a ne pas grignoter.

Je me dis, ma belle, tu vois si un truc se debloque un autre suit derriere.
Vos temoignage et vos soutien m'aident enormement, et je me dis que si je n'arrive pas a m'accepter peut etre que c'est aussi pour ça que je me frustre et que le corps aussi ne suit pas et ne maigrit pas meme avec tous mes efforts..
Je pense que l'inconcient et le subconcient jouent des rôles tres important et tant que le declic ne se fait pas...

Zom a decidé hier soir de reparer les velos et d'en faire le matin bonheur ou le soir a la fraiche tout les deux, et meme d'aller le soir promerner avec ma môman tous les trois notre labrador (il est chez ma mere parceque elle a un jardin et que apres la perte du Husky c'était tres dur de l'en séparer, mais on habite a 20 m l'une de l'autre).

Je reprend un peu du poil de la bête avec votre soutien.
Mais moi qui ne fesait plus attention aux regards d'autrui je recommence a psychoter et je ne me sens meme pas d'aller faire de la scéne alors que l'été arrive et que je le fais tout les ans en soirée.
je me sens diforme et si denuée de sens.J'ai pas envie de reprendre une psychotherapie parceque celà ne m'a pas vraiment aidé dans l'acceptation du "moi ".

Je me ressource comme je peux, surtout dans la meditation et le bouddhisme. D'ailleurs dimanche nous allons (aprés avoir bien insisté quand même) visiter et assister à une audience d'un moine assistant du Daïla Lama dans un temple tibetain du coté de Montpellier.Je pense que je vais me ressourcer et souffler, renaitre un minimum.

je suis un peu longue mais un affreux besoin de parler, je suis seule a la maison et mes pensées volent par-ci par-là...

merci les filles encore pour votre soutien... j'espere vous donnez de meilleures pensées et sentiments la prochaines fois. ;)
B I U