MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Moi, les régimes et le reste...

Bien. Je vais un peu parler de quelque chose dont j'aime pas trop parler. J'ai attendu d'être un peu plus en confiance pour en causer ici.

J'ai déjà un peu  
expliqué mon parcours mais je tiens à le réexpliquer pour recevoir les conseils les plus adaptés.

Bien.

J'ai donc 26 ans. Je suis issue d'une famille de personnes très fortes au vu des nombreuses photos de famille que nous avons jusqu'à la sixième génération.
Jamais une personne de ma famille n'a eu à souffrir de son état de personne ronde.
Par contre, ma grand-mère maternelle est décédée d'anorexie physique/mentale (on n'a jamais vraiment su) et ma mère a des soucis d'arthrose aux genoux. Personne n'a jamais eu de problèmes cardiovasculaires en étant rond ou gros. Seul mon père en a eu à cause de consommation excessive de tabac.

J'ai été une petite fille mince jusque mes cinq ans. C'est peut-être un problème car quand j'étais petite, je crois que ma mère me disait que j'étais maigrichonne. Je ne sais pas quelle est la part de psychologie chez moi. Ma mère était ronde. Elle faisait 100 kgs quand elle m'a eue et est vite montée à 120. Elle mesure un mètre 55.
J'ai toujours bien aimé les formes de ma maman.

Puis, vers six ans, j'ai commencé à grossir. Quand j'étais gamine, je mangeais pas mal de bonbons tout de même et l'hygiène alimentaire à la maison, c'était pas ça. Ma mère était du genre à manger une tartine de jambon avec de la mayo dedans. J'avais aussi du choco, etc. J'avais une boite à bonbons que je remplissais tous les samedis et que je vidais très vite. Je n'étais pas bien à cette époque car mon père déconnait totalement. Je compensais.

Puis, j'ai eu de grosses difficultés vers mes 13 14 ans. Je faisais 73 kilos à l'époque. Mon père a commencé à vraiment déconner et à être violent.

J'ai continué de grossir alors je me faisais insulter à l'école en plus de la violence parentale.
A 16 ans, je faisais 80 kgs.

A 19 ans, j'ai décidé de partir à 100 kms de là pour faire mes études dans le calme. J'ai encore continué de grossir malgré tout et j'ai vite fait 90 kilos. Quand j'ai quitté la maison, j'ai commencé à manger TRES sainement. Je mangeais des salades, des viandes et poissons grillés, jamais de graisse et pas trop de sucre. J'étais TRES raisonnable. Juste une pizza de temps en temps et c'était tout.

A 22 ans, j'en faisais 105. A 23, j'en faisais 115. A 25, j'en faisais 120... A 26, j'en fais 136.

Et je dois avouer que ça commence à me peser car je n'ai JAMAIS JAMAIS JAMAIS cessé de grossir.

J'ai fait des régimes depuis l'âge de 8 ans. J'ai toujours voulu correspondre au moule dans lequel on voulait me mettre. Ma mère voulait maigrir et voulait que je maigrisse.
J'ai toujours voulu être mince car je croyais que la minceur me rendrait plus heureuse.
J'ai beaucoup souffert de mon état. Surtout à cause des critiques des autres que j'ai souvent considéré comme justifiées.

A 21 ans, un petit ami a voulu me faire maigrir. C'était ça ou il me larguait. J'ai été faible et j'ai commencé à un régime hyperprotéiné. A ce moment, je faisais encore 90 kilos. Mais il me critiquait sur tout.

Le système régime ne fonctionne pas sur moi. Dans le cadre de ce régime, ça a été comme d'habitude.
J'ai commencé sérieusement le régime tout en souffrant d'obsession concernant la nourriture. Je n'avais pas d'obsessions en dehors des régimes mais dès que je commençais un régime, je pensais à la bouffe, à la bouffe, à la bouffe... A quelle heure serait le prochain repas ? Qu'est-ce que je pouvais et ne pouvais pas manger ? Ca me torturait.
J'avais mal dans le ventre à cause des changements de nourriture ou alors je somatisais mais quoi qu'il en soit, c'était horrible.
Je tenais quand même au départ.
Le régime durait un temps et je maigrissais. Ici, j'ai maigri de 20 kgs en quinze jours... Et puis, tout en continuant le régime, j'ai recommencé à grossir et à grossir encore.

Comme si le changement ne durait qu'un temps et qu'après, je me restabilisais et je regrossissais malgré cette façon de manger.

Passée cette expérience, j'ai largué ce mec. Et je n'ai plus jamais cessé de grossir malgré diverses tentatives de maigrir.

J'ai contracté des troubles alimentaire par après. Je ne sentais plus la sensation de faim ou de satiété. Mais je savais tout de même m'arrêter de manger quand j'avais assez mangé pour moi.

Jusqu'il y a encore quelques mois, il m'arrivait de rentrer du boulot en espérant que la question du "qu'est-ce que tu veux manger?" n'arriverait pas.
Et elle arrivait. Et je ne savais sincèrement pas ce que je voulais manger. Ou alors j'avais une grosse envie mais je n'osais pas la dire.
Mon mari ne comprenait pas encore ce qu'il en était.
Maintenant, il a compris ce qu'il devait faire... Me laisser tranquille et me laisser réfléchir, me détendre et arriver à une réponse : soit ne pas manger soit manger X chose précise.

Je n'ai plus fait attention à la nourriture pendant longtemps. J'ai bu des sodas, j'ai remangé du chocolat, des glaces. Pas beaucoup. Mais je me suis autorisée des choses qui m'étaient interdites. J'ai débloqué certaines choses et je me suis rendue compte que je mangeais trop "chimique", que les choses préparées n'étaient pas bonnes pour la santé.

Je me sens mieux dans ma peau, je m'assume beaucoup plus.

Par contre, j'ai du mal à accepter le fait de faire plus de 130 kilos et j'ai peur de ne jamais arrêter de grossir. Je n'ai pas de problème de santé mais j'ai peur pour une grossesse. J'ai envie d'être mère et je voudrais avoir une bonne grossesse et à 130 kgs, je ne sais pas si c'est possible. Je n'ai pas trop peur pour ma santé mais j'ai tout de même peur pour mon dos.
Quand j'étais petite, j'ai fait une maladie génétique de croissance qui provoque une lordose, une syphose et une destruction de trois disques intervertébraux. Ca fait mal et j'ai du mal à marcher comme n'importe qui à cause de ça. J'ai également mal au pied et depuis peu, les jambes qui gonflent.
Esthétiquement parlant, j'ai tout dans le ventre et je suis ronde du cou aussi. J'ai toujours pourtant été jolie et je n'accepte pas le fait d'avoir un double menton. j'aimerais aussi perdre du ventre.

En fait, si j'aimerais perdre du poids, c'est par confort ... parce que j'en ai marre :
1° de me battre contre les intolérants,
2° parce que je veux pouvoir avoir plus de confort (choix de fringues, etc.) et ressembler davantage à ce que à quoi je veux ressembler (soit moi à 90 kgs)
3° parce que j'ai mal au dos et que j'ai peur d'encore avoir mal au dos.

Mais je ne sais pas du tout comment arrêter de grossir et comment perdre du poids sans faire de régime.

Je vis en Belgique et pour la RA, je ne sais pas quoi faire et où aller. Je ne sais pas ce que j'ai, ce qui ne fonctionne pas chez moi.

Je n'ai pas l'impression de manger plus mal ou différemment des autres, je crois même que je me prive davantage.

Bref, j'ai besoin d'aide. Car je pense que mon poids commence sérieusement à être à la limite de l'acceptable et j'ai peur de ne pas cesser de grossir vu que j'ai toujours grossi.

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum TCA : Trouble du comportement alimentaire ]

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum ANTI Régimes - Industrie minceur ]
S
41 ans Nord 587
Coucou

J'ai tjrs été obèse.Toujours.J'ai tjrs été la bonne copine,la rigolote,la fille sage...bref tu connais.
Il y a 5 ans j'ai maigris et g arrété de manger.J'ai eu tous les mecs que je voulais,je le regrette parfois.Bref j'étais devenue une pin up qui passait sa vie en boite.
J'ai rencontré mon petit ami et là......j'ai pris 40 kilos en 2ans.Oui c énorme.
Mais bon,une fille forte ca prends vite surtout qd on a fait des régimes depuis l'age de 11ans.J'ai tout repris mais je redevenais moi même.
Pour lui tout va bien.
Mias aujourd'hui je suis allé au bapteme de ma filleule.J'ai vu les photos.Mes bras sont énormes.De dos on ne voit que mes bourrelets.
en plus il a fallu me trouver une tenue!!!Je pleurais dans les cabienes d'essayage.
Je prends une taille de vetements environ tous les 2mois.Je n'ose même plus essayer mes vetements de peur de me dire"il y a 3semaines je rentrais dedans".
Donc demain,on refait attention.Le problème c'est que j'ai telleent été au régime que j'en ai plus envie.Mais là,je n'arrive plus à me regarder en photo.Je suis génée qd on me parle.Je change vite de conversation qd on commence à parler régime,sport.....
Alors il le faut,au moins un peu pour me sentir mieux.Mais est ce que j'y arriverai,c ca le problème.

Stéphanie
51 ans calvados 602
juste une tite réponse

j'ai tout bien lu ton histoire

Pour tout ce qui concerne l'alimentaire, je suis de très mauvais conseil... Les régimes, j'ai abandonné l'idée, au final, ils servent surtout à faire grossir ou à rendre pas à l'aise dans ses tongs. Ceci dit, je comprends ton envie de perde du poids pour être plus "confortable"...

Par contre, je peux te rassurer sur un point : même en ayant un important surpoid on peut faire des bébés, sans souci particulier de santé, ceci dit, je ne connais pas les maladies du dos dont tu as pu souffrir.



HS : Je lis régulièrement ton blog, je te trouve touchante, marrante, stp ne change rien :kiss:
C'est gentil. Merci de ce que tu me dis. Je lis souvent qu'il n'y a aucun souci pour avoir un bébé même en étant tèrs ronde mais j'ai encore du mal à y croire. Pr contre, ce que je veux vraiment c'est au moins cesser de prendre du poids.

Je comprends vraiment la douleur de la première personne qui m'a répondu (désolée, je n'ai pas retenu le pseudo).
J'aimerais savoir s'il y a une possibilité de faire quelque chose pour des personnes comme nous qui ne cessons de grossir et de nous culpabiliser sans avoir de contrôle sur quoi que ce soit et malgré nos efforts :/.
S
41 ans Nord 587
C moi,stephanie qui t'avait répondu.
Je sais que je serai tjrs "forte".J'ai peur de ne pas arreter de grossir.J'ai arreté de croire au fait que je pouvais maigrir.Je veux juste arreter de grossir sinon dans 1an c la cata.
La solution?Controler son poids à vie.Faire du sport.Et oui,je sais que moi,c ca aussi qui m'a fait grossir.Avant je courais 1h par jour.Mais là,je n'ai ni le temps (c pas vrai,on a tjrs le temps) ni l'envie.Et là,franchement j'aurai du mal!!Inutile de me forcer j'ai pas envie.
Mon image sur les photos m'a dégouté.Je vais faire attention,histore de flotter un peu dans mes pantalons.Pour mettre mon beau pantalon marron sans voir la forme de ma nenette et sans avoir à mettre ma gaine et un haut long pour tout cacher.Je ne vais pas faire régime,juste attention.Ou alors me couper les bras car ils sont énormes!!!!!
Contrairement à toi, je ne suis pas complexée. Je n'adore pas mon ventre et je n'aime pas non plus mon double menton mais je ne me trouve pas horrible. Mon mari m'aime et me trouve belle. Je me trouve jolie et je m'habille souvent de la manière la plus proche à ce que je désire.
Donc je n'ai pas ce souci là.

Par contre, par rapport au sport, je dois davantage me forcer à aller à la piscine et à faire du vélo mais j'ai du mal à me motiver car la piscine c'est toujours des gens (jamais eu de problème mais bon...) et car le vélo, ça me fait mal au dos.

Donc finalement... Oui, je crois que ça peut aider.
Mais j'aurais surtout besoin de savoir ce qui est bon à faire en matière de nourriture et ce qui est mauvais et surtout d'où vient le fait que je ne cesse de grossir.
40 ans Paris 766
Infernale,
Je comprend tout à fait ton problème. Je pense qu'il faut procéder scientifiquement et méthodiquement.
- Vérifier d'abord si tu as une alimentation qui correspond aux besoins de ton corps, pour celà il faut passer par la méthode de la RA. Perso, j'habite à Parisn mais je n'ai pas le temps d'aller en RV régulier, donc j'ai acheté le bouquin de Zermati, et ça m'a permis de commencer seule à comprendre l'idée?

- Si ce n'est pas le cas, si tu connais le sentiment de faim et de satiété et que tu manges en fonction, c'est qu'il y a une autre cause à ta prise de poids continuelle, dans ce cas il va te falloir consulter un endocrinologue, pour voir si tu n'as pas des déréglements métaboliques.

Bon courage, et n'hésite pas à me contacter si tu as des questions sur la RA.
S
41 ans Nord 587
Moi aussi je suis(je pense) jolie,mon homme m'adore comme ca,je fais tjrs gaffe à ma manière de m'habiller.On peu dire que je suis une rondre"sympa".
Mais qd j' achète un pantalon et que 3semaines apres il ne me va plus,c dur et je me dis que ce n'est pas normal non plus.J'ai fais tous les tests du monde.Heureusement et malheureusement je n'ai rien.J'aurai bien aimé donné un mot à ce phénomène de "grossissage".
Pour l'instant je n'ai pas de double menton,ca va mais parti comme ca,ca ne va pas tarder!!
Est ce que c tous mes régimes qui ont détraqué mon corps?Est ce qu'il est détraqué?Est ce que tout simplement"c'est la vie"...?

Stephanie
25680
Bonjour Infernaleeee,

Petite question, de quand date ton dernier bilan de santé complet (prise de sang : sel hormone cholestérol triglycerides .... etc)
Pour tes jamabes prend rendez vous avec une phlebologue qui t'oscultera et ete fera faire les tests nécessaire et peut-être te donnera des médocs, mais y a pas de secret c'ets en bougenat (nage - vélo - marche ...) que tu as le lus de chance de retrouver des jambes uqi ne gonflent pas.

Infernaleeee a écrit:
Par contre, par rapport au sport, je dois davantage me forcer à aller à la piscine et à faire du vélo mais j'ai du mal à me motiver car la piscine c'est toujours des gens (jamais eu de problème mais bon...) et car le vélo, ça me fait mal au dos.


N'y a t-il pas une activité, même douce qui t'amuserais ?
Pour la piscine pourquoi ne pas lancer une rencontre sur VLR à plusieurs au début c'est plus facile :)
Et surtout i lfaut y aller pour te detendre .

Enfin pour la RA tu peux déjà lire les livres, contacter le GROS au cas où (il y régulièrement de nouveau médecin), et au pire consulter un nutritionniste en lui faisant bien part de ta démarche et lui parlant du GROS et en lui demandant s'il peut t'aider à ne plus grossir (car c'est déjà un objectif important)

Avec tout ça tu as de quoi t'occuper déjà pendant une bonne année je t'assure, c'estce que j'ai fais (avant la RA je grossissais tous les ans).

Alors qu'en penses tu ?
Merci pour vos commentaires, j'y répondrai entièrement demain mais je vais juste rapidement répondre à Anne.

Anne a écrit:
Bonjour Infernaleeee,

Petite question, de quand date ton dernier bilan de santé complet (prise de sang : sel hormone cholestérol triglycerides .... etc)


Ma dernière prise de sang date d'un mois et demi, tout nickell sauf que j'ai trop de globules blancs (suite à une maladie en 1999) et que que je fais un peu d'urée (cause : je ne bois pas assez et c'est familial d'après mon médecin).
Citation:
Pour tes jamabes prend rendez vous avec une phlebologue qui t'oscultera et ete fera faire les tests nécessaire et peut-être te donnera des médocs, mais y a pas de secret c'ets en bougenat (nage - vélo - marche ...) que tu as le lus de chance de retrouver des jambes uqi ne gonflent pas.


Merci. Une amie va me faire une crème aux huiles essentielles expréssement et je compte reprendre la natation sérieusement. Après, on verra. Je pense juste manquer d'exercice.

Citation:
N'y a t-il pas une activité, même douce qui t'amuserais ?
Pour la piscine pourquoi ne pas lancer une rencontre sur VLR à plusieurs au début c'est plus facile :)
Et surtout i lfaut y aller pour te detendre .


En fait j'y vais avec mon mari donc je n'ai jamais eu de regards agressifs sauf dans une piscine bondée. Donc ça, ça va encore mais il faut se motiver à y aller et la routine n'aide pas alors que j'adore ça.

Citation:
Enfin pour la RA tu peux déjà lire les livres, contacter le GROS au cas où (il y régulièrement de nouveau médecin), et au pire consulter un nutritionniste en lui faisant bien part de ta démarche et lui parlant du GROS et en lui demandant s'il peut t'aider à ne plus grossir (car c'est déjà un objectif important)

Avec tout ça tu as de quoi t'occuper déjà pendant une bonne année je t'assure, c'estce que j'ai fais (avant la RA je grossissais tous les ans).

Alors qu'en penses tu ?


Je pense à acheter le bouquin en question et à bien bosser sur les principes pour me faire une idée. MErci de tes conseils en tout cas mais un nutritionniste... J'en ai un peu marre de tous ces médecins qui culpabilisent à vrai dire.
ornella80 a écrit:
Infernale,
Je comprend tout à fait ton problème. Je pense qu'il faut procéder scientifiquement et méthodiquement.
- Vérifier d'abord si tu as une alimentation qui correspond aux besoins de ton corps, pour celà il faut passer par la méthode de la RA. Perso, j'habite à Parisn mais je n'ai pas le temps d'aller en RV régulier, donc j'ai acheté le bouquin de Zermati, et ça m'a permis de commencer seule à comprendre l'idée?

- Si ce n'est pas le cas, si tu connais le sentiment de faim et de satiété et que tu manges en fonction, c'est qu'il y a une autre cause à ta prise de poids continuelle, dans ce cas il va te falloir consulter un endocrinologue, pour voir si tu n'as pas des déréglements métaboliques.

Bon courage, et n'hésite pas à me contacter si tu as des questions sur la RA.


Pour le livre de Zermati je suis complètement pour et je vais sans doute l'acheter.
Mais j'ai des sensations de faim. Pas régulières. Pas tous les jours. Parfois j'ai l'impression que je mange trop pour en avoir (alors que finalement, je mange peu).
En fait, quand j'y pense, à la maison, chez mes parents, ma mère n'a de cesse de me dire que "tu n'as rien mangé!" en regardant mon assiette encore pleine quand je la ramène dans la cuisine. Elle fait une obsession autour de la bouffe, décidément !
J'ai faim peut être ... une fois ou deux par semaine. Satiété, je connais pas. Si je ne suis pas raisonnable, tout pourrait y passer. Mais je sais que mon estomac ne le supporterait pas.
Il m'est arrivé plus d'une fois (mais encore une fois pas régulier) d'avoir BESOIN de manger avec des tremblements et un état nerveux assez difficile. C'est très compliqué. Alors là, je dois absolument me trouver un truc puis un autre truc puis un autre truc pour combler non pas ma faim mais quelque chose d'autre.
Mais encore une fois, je ne mange pas des quantités astronomiques.
Ca va donner : une banane. Encore "faim" --> un bout de fromage, --> encore faim --> un yaourt --> encore faim ...
C'est pas de la boulimie car sincèrement, les quantités sont raisonnables et je n'engouffre pas mon frigo. Mais ça y ressemble tout de meme.
C'est très rare.
Je n'ai pas non plus beaucoup la sensation de soif et j'ai très vite besoin d'arrêter de boire de l'eau...
Quoi d'autre ?

Ah oui, pour l'endocrinologue, j'y suis allée quand j'avais genre 16 ans. On m'a diagnostiqué trop d'endrostérone. On a vulgarisé en me disant que j'avais "une hormone masculine en trop". Bien. Mais aucun traitement !
Et ça n'expliquerait pas le grossissement.

Pour la bouffe, je commence en avoir marre car ça fait des années que je cours après mon poids sans pouvoir faire quoi que ce soit.
Ca me saoule à la fin car je me suis privée toute ma vie et je me suis culpabilisée pour rien et finir par grossir encore et encore.
Ce que je veux c'est arrêter de grossir et perdre un peu de poids petit à petit, tout doucement car je sais qu'on part vite sur une idée rapide de régimes et finalement, on se fout en l'air et ça ne marche jamais. On ne fait que perdre du temps.
scclubst a écrit:
Moi aussi je suis(je pense) jolie,mon homme m'adore comme ca,je fais tjrs gaffe à ma manière de m'habiller.On peu dire que je suis une rondre"sympa".
Mais qd j' achète un pantalon et que 3semaines apres il ne me va plus,c dur et je me dis que ce n'est pas normal non plus.J'ai fais tous les tests du monde.Heureusement et malheureusement je n'ai rien.J'aurai bien aimé donné un mot à ce phénomène de "grossissage".
Pour l'instant je n'ai pas de double menton,ca va mais parti comme ca,ca ne va pas tarder!!
Est ce que c tous mes régimes qui ont détraqué mon corps?Est ce qu'il est détraqué?Est ce que tout simplement"c'est la vie"...?

Stephanie


J'en sais rien mais je me dis que ça n'a rien de normal. Ma grande peur, c'est de finir par ne plus pouvoir marcher et de devoir rester dans un pieu à longueur de journée, comme ces personnes qui arrivent à monter à 300kgs... :/
25680
Tu sais quand j'ai commencé la RA je ne savais pas ce que voulais dire avoir faim, et pour la satité c'était une grande inconnue.
Et puis doucement les choses sont venues et sont devenues naturelle.
La RA serta justement à ça, retrouver ou découvrir les sensations de faim et de satiété ;)
45 ans 59 829
Je me retrouve beaucoup dans ton post.....
Je n'ai pas la solution, je ne sais pas non plus comment commencer une RA et pourtant je parcours le forum depuis pas mal de temps, je me sens vite dépassée en fait.

J'ai accepté mon corps, je ne veux juste pas continuer à prendre du poids.

J'ai vu un endocrino il y a deux ans, pas de problème métabolique aussi il me sort un régime a manger une viande bouillie et une pomme par jour (je caricatures là mais c'est un peu l'idée ;) )

Je fais du sport, du badminton 2 à 3 fois par semaine et je vais commencer les palmes d'ici peu, j'ai eu du mal à m'y mettre à cause de quoi?? J'en sais rien; la peur peut etre d'être confrontée a un problème qui n'est pas le mien ou alors que les autres me regarde.... ça n'est pas arrivé pour le moment.

Je suis arrivée ici en tapant "by-pass" telle une solution miracle à mon problème mais ca ne reglera que mon image (qui ne me dérange pas) alors j'ai vite abandonnée l'idée ;) la frustration? trop peu pour moi

Ce que j'écris ne te serviras pas à grand chose, je veux juste te dire que je te comprends
Anne a écrit:
Tu sais quand j'ai commencé la RA je ne savais pas ce que voulais dire avoir faim, et pour la satité c'était une grande inconnue.
Et puis doucement les choses sont venues et sont devenues naturelle.
La RA serta justement à ça, retrouver ou découvrir les sensations de faim et de satiété ;)


Le souci est que je ne suis pas certaine que mon corps stocke des graisses parce que je mange mal ou trop vu que je mange tout à fait sainement et rarement des trucs gras.
Je n'ai pas vraiment de boulimie, d'hyperphagie etc.
Mais je pense que ce que dit Zermati, c'est plutôt qu'on stocke les graisses suite à des régimes car le corps a peur d'être privé.
J'ai commandé les deux bouquins de Zermati aujourd'hui (dont celui avec les recettes, just in case).
B I U