MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

dépri et crise d'hyperphagie depuis des semaines

54 ans Paris 136
alors il arrive le temps de se lacher

je suis arrêtée pour surménage depuis pratiquement un mois, depuis, je suis seule à la maison et voilà au fur et à mesure  
de ma solitude j'ai atteint un niveau assez grave d'hyperphagie, une crise prolongée

j'ai limpression de prendre du poids tous les jours

(comme d'hab, je n'arrive pas bien à m'exprimer, mais j'essaie)

rien ne me paraît important, ma journée est structurée par les prises de nourriture

j'ai peur de m'habiller car je ne vais plus rentrer dans mes vêtements
pas envie de faire quoi que ce soit

pleines de pistes de réfexion me traversent la tête
mais c'est pas cohérent

j'ai changé de psy (d'une psychologe à un psy) et il me dit, ouais, faut faire qqchose contre votre poids, ça me déprime et n'arrange pas ma crise

je panique et mange pour me calmer

en même temps je me dis je vais acheter des baskets et courir
mais seule c'est dure de se motiver

en plus j pas envie de trop en parler, peur de dégoûter le peu d'amis qu'il me reste

et oui je sais je devrais faire plus d'efforts dans tous les sens mais je me sens si vide...

j'essaie de me dire, quelles peuvent être les ressources dont j'ai besoin pour me sortir de la crise

mais les réflexions théoriques n'arrangent rien

en meme temps je me dis comme d'hab je vais retomber sur mes pattes, mais c'est toujours avec des kilos en plus

là je suis au top, le plus que je n'ai jamais pesé de ma vie et aussi, ma vie me pèse plus que jamais

je me pleins de la solitude mais je n'arrive même plus à avoir le courage d'aller voir les gens

en général on sort de telles crises avec de nouvelles déterminations et idées
mais cette fois c'est trop long, trop lourd, trop profond
et implique ma vie professionnelle aussi
plus de courage
je me laisse aller et ne m'aime pas pour ça...

j avais pris un RV avec un des nutritionnistes du GROS, son secrétariat m'avait proposé un créneau rapidement suite à un désistement, mais je n'ai pas pu y aller et ai dû me décommander le matin même
la secrétaire désagréable

je n'arrive plus à avoir des forces et tenter de nouveau, ou aillerus...

juste un cri dans le noir je sais ça va aller mais si vous avez eu de telles crises je serai intéressée à savoir comment vous en êtes sorti(e)s
55 ans 671
Coucou LissiBoa, tu as bien fait de poster !
Je crois bien que ces périodes sont terribles à vivre tant qu'on est dans la phase de descente qui semble ne jamais cesser. Pour ma part je trouve que ça s'arrête quand je touche le fond, oui ça m'est arrivé plusieurs fois dans ma vie. ;)

Soudain, on touche le fond : impossible de descendre plus bas. Il ne reste qu'à remonter, doucement. Des changements s'opèrent.

Cependant tu sembles vraiment affligée par ta solitude et ça, il est sûrement possible d'y remédier : je parie que d'autres personnes sur ce forum souffrent aussi de solitude et de déracinement à Paris, vous pourriez vous retrouver de temps en temps pour du shopping, une expo, une séance de piscine, boire un thé ou pique-niquer dans un parc (en fonction de vos centres d'intérêt communs).

J'espère que des VLR de Paris vont te joindre bien vite, si ce n'est déjà fait par mp.

Reprends vite un autre RdV chez le nutri du GROS, c'est trop précieux comme aide (y'a pas de trace du GROS dans mon environnement, je peux te dire que ça manque).

Pour ce qui est d'aller courir ---> je trouve que tu te mets la barre trop haut : pourquoi pas commencer par sortir un peu chaque jour pour aller juste marcher tranquillement, fixe-toi un objectif pas trop éloigné, mais sors un peu chaque jour. Regarde autour de toi, les gens, les fontaines, les vitrines, les pigeons : beuark mais ça permet de penser à lever la tête pour regarder les arbres, le ciel, les gargouilles, éventuellement prends un appareil photo avec toi pour photographier les trucs sympas que tu auras vus. Cela te permettra aussi de repositionner ton parcours dans le monde actuel, etc.

Tu peux aussi faire un blog sur VLR pour poster les photos que tu auras prises au cours de tes balades, te raconter un peu mieux, échanger avec d'autres, j'ai vu que ça fonctionne bien entre les blogueuses ici ! ;)

Bon courage, je t'envoie plein de bises ! :kiss: Tu peux me mp ton email si tu veux qu'on parle un peu plus ensemble.
54 ans Paris 136
VertFushia a écrit:
Coucou LissiBoa, tu as bien fait de poster !
Je crois bien que ces périodes sont terribles à vivre tant qu'on est dans la phase de descente qui semble ne jamais cesser. Pour ma part je trouve que ça s'arrête quand je touche le fond, oui ça m'est arrivé plusieurs fois dans ma vie. ;)

Soudain, on touche le fond : impossible de descendre plus bas. Il ne reste qu'à remonter, doucement. Des changements s'opèrent.

[...]

coucou VertFushia
merci pour ton post
c'est important de savoir qu'on n'est pas seul

c'est vrai peut-être faut il toucher le fond pour renaître comme phénix de ses cendres (ça sent mauvais, le fond du cendrier)

punaise j'en ai marre...

tu as raison je vais rappeler un nutri du gros faut persister
en plus c la seule approche qui me semble cohérent et valable pour le reste de la vie

merci encore
biz
55 ans 671
Oui, allez, continue !
Tout ça est peut-être juste un mouvement de vie pour t'amener à changer de travail et faire enfin ce qui te plaît ? :-k

Mon conseil de base pour agir sur l'hyperphagie ---> arrêter de vouloir agir sur l'hyperphagie ! ;)

L'hyperphagie est reliée au manque de confiance en soi <--- c'est là-dessus qu'il faut mobiliser ton énergie et agir.
(Va voir le site www.boulimie.fr - ce n'est pas pareil d'être hyperphagique et d'être boulimique, mais il y a des points communs.)
54 ans Paris 136
VertFushia a écrit:
Oui, allez, continue !


L'hyperphagie est reliée au manque de confiance en soi <--- c'est là-dessus qu'il faut mobiliser ton énergie et agir.
(Va voir le site www.boulimie.fr - ce n'est pas pareil d'être hyperphagique et d'être boulimique, mais il y a des points communs.)


c'est sur, manque de confiance en soi, trop plein de temps où on ne vit pas assez mais bouffe.. oui.. j vais aller voir le site VertFushia,
merci

bisous
36 ans 288
Hello LissiBoa,

Pour vivre la même chose que toi, je crois que visiter tous les sites possibles sur notre mal-être n'est pas forcément la meilleure chose à faire.
Trouver une autre occupation, qui nous détourne de cet ennui, qui nous fasse faire autre chose, même si c'est très difficile au début, je pense que c'est plus salvateur et plus sain.
Je ne dis pas que ce site est mauvais, je l'ai visité aussi beaucoup, mais je pense que la solution est ailleurs. Ca ne m'a servi qu'à constater les dégâts, mettre des mots différents sur le malaise, mais ça ne m'a pas vraiment apporté de solution. Ca ne m'a pas recentrée. Or, dans mon cas, c'est ce qui me manque. Mais peut-être que c'est différent pour toi et que ceci t'aidera.

C'était juste pour donner mon point de vue.
Mais c'est à toi de trouver et d'utiliser tes propres ressources, et je sais que ce n'est vraiment pas facile du tout à certaines périodes. Je suis en plein dedans, mais c'est forcément possible.

Courage, tiens bon, agis, en fonction de ce que tu penses bon pour toi, oui, crois en toi et je pense que ça peut s'arranger. Mais je ne dis pas que c'est facile, loin de là!
C
49 ans PARIS 4
Hello lissiboa,

Je viens de parcourir ton post, et évidement comme d'habitude, je me retrouve aussi dans ce que tu décris si bien.
Je crois que mon "problme" n'est pas aussi important que le tient mais j'en ai un autr à coté qui m'occupe tout autant et me permet de sortir un peu des TCA.

Depuis quelques mois je connais là solitude sur paris aussi alors que pourtant, je bosse et j'essaie de sortir un peu mais rien n'y fait.

Tu parlais de courir. bonne idée, perso maintenant je coure tous les jours sauf le dimanche. Je coure au champs de Mars puisque ce n'est pas trop loin de chez moi ou au jardin du luxembourg parfois mais peu.

Si tu veux m'accompagner parce que courrir seule, .
Mais je suis assez particuliere avec tous mes problemes donc ..
B I U


Discussions liées