MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Et ben moi j'assume pas

C
47 ans 78 55
Bonjour,

Comme beaucoup d'entre nous, il y a des hauts et des bas. Mais là, j'assume pas.

Je m'étais deja rendue compte que je suis beaucoup plus grosse que je pensais l'être  
(décalage entre image de soi et image réelle), à travers des photos et le reflet du miroir par exeple, mais là c'est de pire en pire... car je prends de plus en plus conscience de mon corps et je me degoute.

Je m'en suis rendue compte cette semaine, en vacances à la plage, en regardant des personnes grosses et me dire "non, c'est pas possible, je suis aussi comme elles". Ca n'avait rien à voir avec ces personnes bien sûr, elles me renvoyaient simplement à ma propre image.

Voilà, j'en suis là... Comment avez-vous depassé ce stade ?

Merci
A
36 ans pas-de-calais 12
Désolé, je suis une des seules pas encore couchées ce soir, mais question image de soi...etc.. je crois que je suis au même point que toi. Par moment je pense que je suis comme tout le monde, puis quand je suis face au miroir, je me dis que c'es pas possible, que la grosse en face, ça peut pas être moi.. :oops:
J'ai hâte de voir les réponses que tu auras, car j'en aurai bien besoin moi aussi..
Je crois que c'est pour ça que c'est bien qu'un site comme celui-ci existe
N
33 ans Mayenne 77
Eh bien je suis navrée, mais moi aussi je suis dans le meme cas que toi ! Dans ma tete je ne ressemble pas du tout a ce que je vois dans le mirroir ! Et quand je vois des personnes qui ressemblent a mon reflet dans le mirroir j'ai envie de crier que c'est pas moi ! Que je ne ressemble pas a "ca" ! Et chaque fois que je vois mon reflet je me dégoute !

L'image que je me fait est tellement différente ! (pour dire, IRL je pèse près de 105 kg , dans ma tete je serais plus proche des 65 kg !) ! C'est pour dire a quel point les 2 images sont différentes ! Je finirais presque par croire que je suis atteinte d'un dédoublement de la personnalité !

Je suis désolée de ne pas pouvoir t'aider ! Et j'aurais moi aussi bien besoin de l'aide que les autres vont pouvoir t'apporter !
Je suis désolée aussi de raconter ma vie dur ton sujet, mais je crois que j'en avais besoin, Pardon !
52 ans Var 2447
Bonjour,

Je ne sais pas si je peux vous aider en tout cas je peux vous raconter mon vécu.

J'ai toujours été grosse dans une fratrie où les autres sont minces. Mes parents ne m'ont jamais accepté telle que je suis, c'est sûr ça faisait tâche. Cette prise de conscience d'être ronde je l'ai eu donc "grâce" à eux.

J'étais toujours en décalage avec mon image. Je me voyais plus mince et lorsque je faisais un régime et que j'avais perdu 10, 20, voire 30 kgs je me voyais encore hyper grosse.

J'en ai fini que la bouffe était devenu une obsession. Je me levais en pensant; kilos, manger, beurk, maigrir, moqueries, honte, moche......je me couchais avec les mêmes idées.

Je n'en pouvais plus, je perdais une énergie incroyable pour pas grand chose en plus, c'est vrai difficile de cotoyer quelqu'un comme ça.

Ce fût un travail de long haleine, de chaque jour, de chaque instant pour m'accepter telle que je suis. Même encore maintenant mes vieux démons viennent me titiller par moments.
Je suis passé par des psychothérapies pas toujours réussies jusqu'à ce que je trouve celle qui me convienne. Il a fallut comprendre la signification profonde de mon poids.
Et puis les évènements de la vie, les rencontres aident à se construire autrement. Je me suis mariée avec un homme hyper beau: grand blond aux yeux bleus, mince, souriant, gentil et puis quoi ? J'ai demandé le divorce parce que je m'ennuyais...

Maintenant je sais ce que je vaux, qui je suis, mes kilos font partie de moi. J'ai fait le deuil que je ne serais jamais mince tout en essayant de garder une bonne hygiène de vie.
Quand on se moque de moi ou que "pour mon bien" on me lance des vacheries et bien je montre les dents et je renvoie aux autres leurs faiblesses à la figure.

Quand je rencontre un homme je n'ai plus honte de mettre nue devant lui. Après tout on ne triche pas avec son corps. Je me suis libérée donc je suis épanouie et les gens le ressentent et me le disent.

Voilà je sais pas si ça peut t'aider toi et les autres en tout cas chacun trouve sa voie, son chemin. J'ai appris une chose c'est que le regard des autres nous rend assassin avec nous même. Alors qu'il faut s'aimer pour l'être en retour. S'accepter pour vivre ENFIN.
F
38 ans 11
Effectivement, je crois fortement qu'il faut se libérer de toutes les images que la société nous renvoie, il faut apprendre à s'aimer...
40 ans Lille 42
Mais comment apprendre a aimer un corps que l'on deteste ?

Je suis dans le meme cas en fait mais c'est compliqué...

J'ai pas eut une vie facile, vraiment pas, entre viol, et pas mal d autres choses, j'ai peur.

Des fois ca va, je me dis et bah ceux qui ne m aiment pas ne me regarde pas ! mais comment pourraient ils me voir je ne sors meme presque plus de chez moi, meme pour aller faire les courses, mon homme doit venir avec moi, je suis incapable d aller en "public"

Je haie mon coprs, je le deteste ! vous n imaginez pas a quel point ca peut etre violent chez moi....

Et la ca y est, parler de mon corps, je suis en larme devant mon ecran, et j ai du mal a taper, c st toujorus comme ca, alors pour eviter de "craquer" je n y pense pas...

et la bah crise, je suis en pleures et pour pas que mon homme le voit je avis encore aller m enfermer dans la salle de bains...

Desolee de vous embeter avec tout ca :oops: :oops:
52 ans Var 2447
Anyaka,

Détester son corps à ce point C pas possible sur du long terme. Fais quelque chose, tu as besoin d'être aidée.
Et puis ne pas y penser c'est trompeur. Ca marche un temps et puis un jour ça t'explose à la figure.

Tu ne préfèrerais pas évacuer ta souffrance plutôt que de la refouler ? Je sais C très difficile mais ça en vaut la peine.

Allez courage à toi. :kiss:
40 ans Lille 42
je sais pas comment l evacuer en fait, je pleures un bon ocup generalement et apres je fais comme si tout aller bien.

DEs fois je me dis j ai pas a me plaindre, j ai un homme qui m aime, une famille, des amis etc mais ce corps.... il me repugne...

j ai essayé des regimes, ou meme de ne plus manger (je sais ca sert a rien) mais non, je n arrive pas a maigrir, je devrais peser max 60kg j en pese 30 de plus, je sais aps comment les perdre

a mes yeux c est perdre ces 30 kilos qui peuvent m aider rien d autre mais j y arrive pas, dans mon entourage, tout mes amies sont mince, enfin vous voyez le genre, 90 / 60 / 90 et quand je els entends se plaindre de leur poitrine ou un petit bourle que personne ne voit j ai envie de les taper et de leur dire mais de quoi tu te plains ? tu m as vu ? arrete de te plaindre et de el insulter tellement ca m enerve mais je reste calme, je ne dis rien et baisse la tete, comme toujours

je sias pas quel regime faire, comment faire, je hais mon corps, c est la premiere fois que j en parle..
70 ans 3528
Anyaka, tu devrais aller faire un tour sur la partie RA (reeducation alimentaire) du forum, tu y trouveras surement de l'aide. As-tu lu le livre, par exemple de Gerard Apfeldorfer "maigrir c'est dans la tete" ?

Ce que j'essaie de te dire, c'est que perdre tes kilos n'est pas forcement la solution, et que tu pourras surement t'accepter telle que tu es. Ca te semble certainement difficile a entendre aujourd'hui, mais crois moi, c'est un chemin qui en vaut la peine.

courage :kiss:
47 ans aix en provence 204
"je sias pas quel regime faire, comment faire, je hais mon corps, c est la premiere fois que j en parle.."

As tu pris le temps d'en discuter avec ton médecin généraliste, si c'est quelqu'un en qui tu as confiance?
Il/elle pourra peut etre t'aider, de différente manières : en t'écoutant, en te faisant faire un bilan médical pour voir si ton surpoids n'est pas lié à un souci hormonal ou métabolique, en t'orientant vers un collègue spécialisé dans l'écoute et le soutien (un psy, quoi) ....
ça ne me parait pas tenable de rester seule avec une telle souffrance ; tu as franchi le 1er pas en venant en parler ici, et on dit que c'est celui qui est le plus difficile, alors n'hésite pas !

Courage
38 ans aude 792
"mais je reste calme, je ne dis rien et baisse la tête, comme toujours"

comme je me reconnais là-dedans! et je crois que c'est une partie du problème: ne pas savoir dire non, ne pas savoir rmettre les gens en place, exprimer son désaccord...je pense que plus on reste dans cette logique et moins on a d'estime de soi, de confiance en soi...

C'est difficile de s'exprimer, dire ce qu'on ressent en temps et en heure, avec le ton juste, mais je crois que quand on y arrive, on se respecte déjà un peu plus, on est fier de s'affirmer.

Mais que c'est duuur...

Courage! et n'oublie pas que faire un régime tant qu'on a pas réglé le problème psychologique ne sert à rien...
40 ans Lille 42
Merci :oops:

vous n imaginez pas, enfin si vous etes certainement passé par la mais le bien que ca fait d en parler...

le probleme mon medecin : pour lui a part fait du sport et un regime.... voila quoi... je vous donne un exemple :

j ai fais une grave depression a cause du boulot (ou la aussi si tu fais pas 90 / 60 / 90 tu peux mourir pour evoluer !!) je commence a me sortir de cette depression, mon homme qui commencait une legere depression, plus des crises d angoisses a repetition a donc etait chez notre medecin, il a rien ecouter et lui a dit : c est le boulot, alors que lui non ce n est pas ca....

J ai changé de medecin pour me raprocher de ma maison, avant j habitais bethune et maintenant steenwerck (35 km pour aller voir le medecin pas top :? ) et bien je le regrette mais terriblement ! surtout que mon ancien medecin ne peut plus prendre de nouveaux clients dont moi :cry:

Pour le psy j y ai deja pensé mais je n ai vraiment pas un centime pour ca :? donc un dieteticien ou nutri bah pareil....

c est vraiment un cercle vicieux, mais je vais essayé de m en sortir, enfin j ai dit ca tellement de fois que maintenant....

En tout cas merci, vraiment ! pour la premiere fois depuis des années, de longues années je pleure de soulagement, un peu :oops:
70 ans 3528
ma belle, il y a forcement une solution. Pour les psys renseignes-toi du cote des CMP (centres medico psychologiques), il y a parfois de l'attente, mais c'est gratuit... avec un peu de chance tu tomberas sur quelqu'un de bien.

Sinon, continue ton cheminement personnel, lis des bouquins, viens sur VLR ( :D ) , et ne laisse personne te parler de regime (genre ton medecin qui croit surement que "quand on veut, on peut")

on est toutes la pour te soutenir!
47 ans aix en provence 204
Anyaka a écrit:
Merci :oops:



Pour le psy j y ai deja pensé mais je n ai vraiment pas un centime pour ca :? donc un dieteticien ou nutri bah pareil....

:oops:


En effet, il y a les CMP où tu peux consulter gratuitement, il y a aussi les psychiatres en ville qui sont remboursés intégralement par la sécu.
Pour ce qui est du bilan, tu peux prendre rdv avec l'endocrinologue de l'hopital de ton secteur : là aussi, les délais sont longs mais TOUT et pris en charge par la sécu et tu peux avoir un suivi santé et nutrition. ( les endocrino connaissent tout ça ; je suis en train de faire une démarche de cette sorte )
34 ans Bouches-du-Rhône 1127
Anakya, pour te dire qu'il y a des psy remboursés c'est vrai, la mienne est rembourése à 100 pour 100 entre la mutuelle et la sécu. Courage! ;)
B I U


Discussions liées