MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA et acceptation de soi

J
41 ans 146
Salut les filles, j'aimerais votre avis suite à ce qye je vais vous raconter. ça va être un peu long je m'en excuse d'avance.
J'ai l'impression que l'on ne peut entreprendre  
un RA que quand on a commencé à s'accepter.
Acceptez ses défauts et ses qualités autant physiques que "psycologiques". Mon histoire doit être la même qu beaucoup d'autre mais j'ai toujours eu tendance à penser que seule moi peut comprendre ce que j'ai enduré et qui fait que je suis ce que je suis aujourd'hui.

Bref commençons par le commencement.
J'ai été un enfant ronde, et pour couronner le tout doter d'une poitrine énorme. J'avais déjà des seins à 9 ans et à 11 quand mes copines m'ont dit d'aller acheter mon premier souient gorge je faisais déjà du 90 D. Ma mère ne s'était pas rendue compte que j'avais besoin d'un soutient girge, pour elle je n'étais qu'une enfant. Une enfant peut être mais les vieux commençais déjà à faire des remarque sur ma poitrine "elle est jeune mais elle à un belle paire de seins". Je crois que es problèmes avec mon corps et ma féminité ont commencé là. Petite je trenais toujours avec des garçons mais j'étais à l'aise dans mes baskets après plus jamais.
Vers 20 ans j'ai fait plusieurs tentatives de suicide, j'étais vraiment mal et mon corps y était en partie pour quelque chose.
Ensuite est venu le problème de la pénétration, je n'avais jamais couché avec un homme et ça me faisait peur, Les premières fois ça été douloureux mais les garçons était dous et sympa le troisième, il m'a violé. Je lui demandait d'arréter et lui répétait qu'il n'arréterais que quand j'aurais ressenti du plaisir.
J'ai pu être à nouveau pénétrer que 5 ans après et coté plaisir je ne sais même plus ce que ça veut dire.
Malgrès tout ma vie à continuer, j'ai repris des études, je suis diplomée depuis 1 ans en communication et journalisme. Ma psychotérapie est sur le point de s'achever, tout n'est pas fini mais je touche au but. Reste plus que ce problème avec mon corps et mes crise d'hyperfagie. Par rapport à tout ce que j'ai enduré... J'allais dire ce n'est rienµ. evidement que c'est quelque chose mais j'ai fini par accepté que je ne serais jamais mince et ça a changer ma vie.
Il y a quelques semaines, j'ai poussé la porte des magasins grande taille, ça été une épruve mais aujourd'hui j'arrive à me dire que oui on eut être séduisant même en 48.
Attention ce ne sont pas les hommes que je veux séduire, c'est encore trop tot pour ça. C'est moi que je veux séduire, je veux pouvoir regarder mon reflet et me dire que je n'ai pas à avoir honte.
J'ai réussi à construire un début de vie, j'ai un appart, un chien, pour le boulot c'est compliqué mais j'espère en trouver un stabe, je monte mon webzine avec des copines et j'ai des mais sur qui je suis sure de pouvoir compter et ça ça n'a pas des prix.
Bref je crois que je suis en train de m'accepter et j'ai le sentiment que sans ça une RA est impossible.
M
49 ans épenede (charente) 14
kikou jeanne

je te souhaite la bienvenue sur vlr et j'espere que tu pourras trouver du soutient ici et je te souhaite bon courage dans ta vie proféssionnelle et personnelle.
a bientot

virginie
44 ans Salon de Provence (13) 617
Tu as raison, pour faire une RA, il faut être prêt à accepter de ne pas tout maîtriser. Il faut pouvoir accepter que notre corps a un poids de forme, qui n'est pas forcément celui qu'on voudrait avoir.
Il faut pouvoir accepter que c'est notre corps qui décide quand et quoi manger. Il faut accepter d'être dans le constat et pas dans la contrainte.

Il y a une sorte de lâcher-prise à effectuer avec la norme diététique, esthétique, sociale.
M
40 ans 283
Pour ma part, je fait les 2 en même temps...

J'ai décidé de me prendre en main il y a quelques mois...
Je sais que c'est pas facile, mais les choses se font par étapes :

- un suivi psy pour comprendre des TCA, apprendre à m'accepter
- un suivi endocrino pour la RA...

Sur mon carnet alimentaire je note aussi mes effots vestimentaires (jupe, robe)...

Au début j'ai remarqué un effort sur ma confiance en moi, puis cette semaine j'ai perdu mon 1er kg =D> ; c'est peu mais grande satisfaction, mon travail de réequilibrage alimentaire commence à porter ses fruits donc cela me motive davantage me donne un peu plus de confiance etc...

Après, cela dépend de chaque individu, bon courage ;) !
B I U