MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Repartir de zéro ...

39 ans 1547
Bonjour à toutes !

Cela faisait des mois que je n'osais plus cliquer sur cette partie du forum, me renvoyant à mon échec lors de ma 1ere tentative pour commencer une  
RA.

un ptit résumé : j'ai maitenu mon poids pendant des années, en pensant bêtement que j'avais atteint le seuil maximal ... quelle conne j'ai été pour penser un truc pareil !
Je n'ai pas réussi à me fondre dans la méthode RA qui pourtant n'est quand même pas si compliquée à la base.
Simplement j'ai tenu un carnet pendant une semaine et finalement ça m'a lassé.
Résultat j'ai pris (presque sans me rendre compte) 10 kg en qq mois.
Je me saccage à petit feux.

J'ai eu plusieurs déclics mais rien à réussi à me calmer : ni l'apparition de nouvelles vergetures, ni ma balance qui s'affole, ni mon père qui me regarde avec désolation, ni l'amour de mon chéri ... j'ai honte

Je me sens nulle de rester là sans rien faire à me regarder me dégrader et ma santé avec. Je me demande si j'ai encore de la volonté pour faire qq chose et me sortir de l'impasse.
Je suis entrain d'écrire et les larmes coulent toutes seules, et ça me fait prendre conscience du mal que je m'inflige.

Voilà, je dois repartir de zéro...
Je ne sais plus par où (re)commencer et ou trouver la force.
Merci de m'avoir lu.
B
40 ans strasbourg 24
coucou,

ben comme toi j'ai longtemps évité ce forum car je n'ai pas réussi à appliquer les principes zermati bien que convaincue du bien fondé de la méthode. mais c dur dur de remettre tout en question quand des années de régimes ont tout fouttu en l'air. alors si tu veux repartir à 0, ben je le ferai avec toi.
39 ans 1547
Bibiche357 a écrit:
coucou,

ben comme toi j'ai longtemps évité ce forum car je n'ai pas réussi à appliquer les principes zermati bien que convaincue du bien fondé de la méthode. mais c dur dur de remettre tout en question quand des années de régimes ont tout fouttu en l'air. alors si tu veux repartir à 0, ben je le ferai avec toi.


merci beaucoup pour ton message ;)
Je ne suis donc pas toute seule à avoir raté le coche ...
Il faut qu'on s'en sorte, question de santé d'une part, et aussi pour retrouver le moral, le bien-être qui revient lorsqu'on se réconcilie enfin avec notre propre corps !! Quand on voit tous ces témoignages de celles qui ont trouvé leur chemin de réussite, on devrait y arriver nous aussi ;)
Par quoi pourrait-on commencer ?
Perso, je viens de me promettre de me remettre à l'aquagym et j'embarque ma mère de force avec moi, ça lui fera du bien aussi.
Voilà c'est ça repartir de zéro ... et toi bibiche tu (re)commences par quoi ?
S
49 ans suisse 993
POur moi recommencer c'est tous les jours heure après heure les jours diffficiles, par ex. tout à l'heure j'avais très très envie de em réconforter avec n'importe quoi de très sucré mais pas faim. Parce que je suis en train de finir un boulot à rendre poru demain et dons hyper stressée. Je em suis dit "ok attends 15 minutes...puis encore 15 minutes etc. et là j'ai super méga faim, donc je vais pourvoir me faire plaisir avec ce que je veux.

Ne te fixe surtout pas des objectifs genre "je vais faire un carnet pendant 3 semaines, faire de la gym 2 fois par semaine etc " si tu ne tiens pas tu culpabiliseras et c'est vraiment pas le meilleur truc pour l'estime de soi.

Je préfère me dire "aujourd'hui qu'est ce que je peux faire de bien pour moi? marcher? ok je vais marcher 15 minutes".
49 ans la campagne berrichone 29
hello koukie ,
je serais un peu comme sirelle , ne va pas te fixer des objectifs , tel que je dois ....si et ça ....vie au jour le jour heure par heure et meme si tu rate le coche pour tel ou tel repas ou sensations et bien dis toi que c pas grave et que le prochain repas t'emmenera vers des jours meilleurs .
moi aussi j'ai deja essayer plusieurs fois et je reviens souvent a la case du depart , mais j'ai un avantage :arrow: chaque nouvelle tentatives est un pas vers une vie de regulé .a mediter n'est-ce pas !!!
je te souhaite bon courage et surtout patience .
39 ans 1547
merci beaucoup pour vos messages, ça me touche beaucoup ... ;)
B
40 ans strasbourg 24
pour moi c'est commencer la journée en mangeant que si je n'ai faim. ca parait bete mais reflexe régime= petit déjeuner obligatoire. et c'est si dur de se défaire des mauvaises habitudes. ce soir j'ai mangé sans faim des noix de cajous et là je n'ai plus faim alors ce soir ca sera pas de repas pour moi...

en fait il vaut effectivement mieux se fixer un ti truc par jour. pour moi demain ca sera résister à la gourmandise car en lisant les trois jours de carnet ou j'ai réussi à le tenir, je me rends compte que je ne mange pas souvent par faim... à méditer...
S
49 ans suisse 993
Pour moi "résister à la gourmandise" ca a tout du régime si c'est de ne pas manger et de se contraindre à quelquechose.

Peut être as tu voulu dire autre chose? POur moi c'est plutôt comprendre qu'est ce qui fait que j'ai envie de manger ceci ou cela. Qu'est ce qui m'arrive (émotions? sensations? rencontre avec quelqu'un? sentiment de solitude etc?). Et à partir de là trouver une autre réponse que la nourriture ou alors manger. Si je me dis juste "j'ai envie de manger un truc" et que je me contrains à résister je risque surtout de craquer parce que je n'aurai pas compris ce qu'il se passe.
B
40 ans strasbourg 24
oui Sirelle en fait c'est ce que je voulais dire. en fait je crois avoir compris pourquoi je mange le soir en rentrant du travail (après des semaines de conjitation lol) et je pense que c parce que je suis seule (je ne mange que quand je suis seule) et donc j'essaie de trouver une alternative en m'occupant autrement. hier je suis allée courir et ca m'a permi de ne pas manger sans faim...

je me suis mal exprimée sorry
S
49 ans suisse 993
Pas de problème. Je pense que plusieures personnes sont concernées par ce moment du retour à la maison. Que l'on soit seule ou pas, le stress de la journée, les soucis accumulés, la fatigue, enchaîner une journée sur une "deuxième" journée......normal d'avoir envie de manger quelquechose des fois que ca règle le problème, sauf que ca ne fait qu'accentuer le problème!

Autant en parler clairement pour que personne n'aie l'inpression de devoir "ne pas craquer". Ca évite toute confusion avec un éventuel régime. Merci en tous cas pour tes précisions.
39 ans 1547
petite anecdote !
je parlais de mon envie de me remettre à l'aquagym ... preuve de ma bonne foi naissante je me suis fais un planning compilant les horaires des 3 piscines municipales de ma ville.
J'étais devant la piscine, touot prete, et jme suis fais refusé l'entrée car j'étais un peu en retard grrrrr
Au moins ça m'apprendra à arriver à l'heure, le sport c une discipline et la 1ere des règles étant d'arriver à l'heure !
pour un début ça commence bien lol
pas de panique, j'y retourne ce soir ... :roll:
koukie a écrit:
Bonjour à toutes !

Cela faisait des mois que je n'osais plus cliquer sur cette partie du forum, me renvoyant à mon échec lors de ma 1ere tentative pour commencer une RA.

un ptit résumé : j'ai maitenu mon poids pendant des années, en pensant bêtement que j'avais atteint le seuil maximal ... quelle conne j'ai été pour penser un truc pareil !
Je n'ai pas réussi à me fondre dans la méthode RA qui pourtant n'est quand même pas si compliquée à la base.
Simplement j'ai tenu un carnet pendant une semaine et finalement ça m'a lassé.
Résultat j'ai pris (presque sans me rendre compte) 10 kg en qq mois.
Je me saccage à petit feux.

J'ai eu plusieurs déclics mais rien à réussi à me calmer : ni l'apparition de nouvelles vergetures, ni ma balance qui s'affole, ni mon père qui me regarde avec désolation, ni l'amour de mon chéri ... j'ai honte

Je me sens nulle de rester là sans rien faire à me regarder me dégrader et ma santé avec. Je me demande si j'ai encore de la volonté pour faire qq chose et me sortir de l'impasse.
Je suis entrain d'écrire et les larmes coulent toutes seules, et ça me fait prendre conscience du mal que je m'inflige.

Voilà, je dois repartir de zéro...
Je ne sais plus par où (re)commencer et ou trouver la force.
Merci de m'avoir lu.


Quand je lis ton message, des termes me sautent de suite aux yeux. Je n'en suis pourtant qu'à la page 92 du livre de Zermati.
Mais regarde les termes utilisés...

En résumé, tu nous dis :
j'adopte des comportements d'évitement par rapport à la méthode RA parce que j'ai été frustrée de ne pas pouvoir avoir la volonté de me conformer à une méthode censée être une des seules valables pour perdre du poids ou au moins me stabiliser.
J'ai grossi à cause de mon échec dans l'application rigoureuse de cette méthode. C'est de ma faute.
Je suis en train de me saccager sans avoir de contrôle sur cela. Il y a donc perte de contrôle que je n'accepte pas. J'ai l'impression d'être malade (ref : santé qui se dégrade, "mal que je m'inflige" etc.).
Je considère comme des déclics qui devraient me faire changer différentes situations stressantes (le père qui regarde de travers etc.) ou au contraire l'arrivée d'un sauveur (le petit-ami)
Quoi qu'il en soit, je m'en veux.
Je ne sais pas si j'ai la volonté de faire quelque chose.

Je ne sais pas si tu as bien lu tout au moins la première partie du livre de Zermati concernant la manière dont les gens s'alimentent, les frustrations, les culpabilisations en résultant et la prise de poids qui en découle.

Quoi qu'il en soi, ce que je vois chez toi face à ta tentative de RA le comportement similaire à celui d'une femme de 70kgs qui d'un coup, se dirait "ah ben tiens, je vais faire un régime restrictif type dissocié".

Si tu me permets de faire le parallèle, la dame en question, pour maigrir, adopte des comportements d'évitement face à des situations ou des lieux, des aliments qui pourraient lui faire perdre le contrôle. Toi-même, tu le fais en évitant ce forum. C'est le même mécanisme qui te guide. Comme toi, la dame a été frustrée par ses différents échecs à d'autres régimes. Elle en tire l'enseignement selon lequel il faut de la volonté pour réussir et une énorme culpabilité quant au fait de "craquer".
Comme toi, cette dame veut se conformer à quelque chose, en l'occurrence à un régime dissocié. Et elle s'en veut de parfois faire des écarts, culpabilise.
Elle a l'impression d'être malade également. Elle se trouve immonde, elle se dégoute et croit aussi que sa santé va en pâtir.
Au boulot, ses collègues lui disent "tu as grossi", un enfant l'a même regardé en riant, l'autre jour. Un homme n'a pas voulu d'elle car il estime qu'elle est trop ronde.
Ce sont tant de déclics qui lui font prendre conscience du fait qu'elle doit tout mettre en oeuvre pour maigrir.
Forcément, à la fin de son régime, après recraquage et recraquage, après avoir repris du poids, elle se trouve dans la même situation que toi : elle s'en veut, elle estime ne pas avoir de volonté et qu'elle aurait du réagir suite aux déclics. Elle se culpabilise.

Je t'explique ça car d'après ce que je vois, tu adoptes parfaitement par rapport à ta RA les exacts comportements que la RA tente de vaincre.
La RA, ce n'est pas que noter dans un carnet ce que tu as mangé pendant une semaine.
C'est toute une compréhension de ce que la société nous a inculqué comme valeurs et idées toutes faites quant à la nourriture, la volonté, la "maladie", etc.

Pour commencer, donc, je te conseillerais de bien relire le livre de Zermati sans scepticisme et en essayant de comprendre ce en quoi toi tu ressembles aux cas qu'il décrit. Tu ne pourras commencer la RA positivement qu'en acceptant de remettre totalement en cause ta manière de fonctionner car il s'agit non pas là de nourriture ou de volonté mais d'un travail psychologique d'autoanalyse long et nécessitant une remise en question totale et qui élimineront par définition tout principe de volonté et de culpabilisation, de déclics et de comportements d'évitement.

Si tu veux que ta RA sois positive, comprends-en les principes au maximum, lis attentivement et réfléchis simplement à ta manière d'agir, rien qu'à l'idée d'introduire un changement tel que la RA.
A ce moment seulement, tu pourras enfin te comprendre et agir positivement.
Quant à ta santé, en attendant, mets-la en veille et occupe-toi de toi. Fais-toi plaisir et mange ce que tu as envie de manger quand tu as faim si tu ressens les sensations de faim mais surtout cesse de t'imposer des barrières...

On dirait que tu agis dans l'immédiateté, que tu désires tout tout de suite, comme une personne dépendante qui aurait besoin de sa dose de suite, comme quand une ronde veut immédiatement perdre 30 kilos en trois jours en entreprenant un fichu régime malsain qui la fera regrossir car il est tout bonnement intenable.

Prends ton temps pour te connaitre et réfléchir.
koukie a écrit:

Perso, je viens de me promettre de me remettre à l'aquagym et j'embarque ma mère de force avec moi, ça lui fera du bien aussi.


Voilà encore un comportement dont Zermati parle dans le livre.
Si tu lis bien :
Faire du sport pour dépenser les calories est la logique habituelle mais en réalité, les calories servent en fait à combler les dépenses occasionnées par le sport.
--> Le sport t'aidera peut-être à te détendre mais ne te fera pas manger moins ou ne brulera pas tes calories vu que tu en reprendras pour combler le manque de calories...
Mille excuses pour les trois messages d'un coup.

koukie a écrit:

J'étais devant la piscine, touot prete, et jme suis fais refusé l'entrée car j'étais un peu en retard grrrrr
Au moins ça m'apprendra à arriver à l'heure, le sport c une discipline et la 1ere des règles étant d'arriver à l'heure !


Voilà encore la volonté, la discipline, la rigueur qui remontrent leur nez!
Et un parallèle de plus avec les régimes qui se font avec une énorme volonté, une discipline et qui à force, te font replonger et te font culpabiliser et te font ainsi regrossir...

Sache que mon but n'est pas de te contredire mais de t'aider en te montrant ce que je trouve en décalage par rapport à la RA.
Si tu reparts de ce pied là, je doute que tu arrives à quelque chose.

Franchement, revois tes idées liées à l'alimentation, à tes formes et remets tout en question, c'est la seule solution ;)
47 ans aix en provence 204
Infernaleeee a écrit:
[
Voilà encore un comportement dont Zermati parle dans le livre.
Si tu lis bien :
Faire du sport pour dépenser les calories est la logique habituelle mais en réalité, les calories servent en fait à combler les dépenses occasionnées par le sport.
--> Le sport t'aidera peut-être à te détendre mais ne te fera pas manger moins ou ne brulera pas tes calories vu que tu en reprendras pour combler le manque de calories...


J'atteste ! Je fais de l'exercice physique depuis des années, apres la danse orientale je me suis mise au fitness... et le sport ne m'a jamais fait perdre de poids ! Par contre, la manière d'investir son corps change, la manière de gérer son energie aussi (ça défoule, ça permet de libérer le stress là au lieu de le "manger" )
B I U