MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Revoir la durée du CDD

35 ans Paris 2114
Bonsoir,

je vous explique brievement...

Pour les vacances d'été, j'ai signé un CDD de deux mois (juillet-août). Cependant, mon projet de déménagement s'est concretisé, je vais donc devoir déménager cet été, sachant  
que je recommence les cours début Septembre.

Etant donné, qu'un déménagement ne se fait pas par télépathie :lol: , j'aimerais réduire la durée de mon CDD (je suis encore en période d'essai). Est-ce possible? Peut-on le modifier ou "c'est ça ou rien"...De toute façon je sais que je n'ai pas le droit aux indemnités de fin de contrat étant étudiante...

Je suppose qu'il s'agit avant tout d'un accord entre l'employeur et le salarié...

Merci d'avance pour vos réponses ;)
Tu ne peux pas réduire normalement sauf si accord. Si pas, il peut te licencier. Mais peux aussi lui faire un coup de p*te en ne lui disant rien et en donnant un préavis minimal qq jours avant de déménager.
A
36 ans Nice 21965
si t'es en periode d'essai, tu peux quitter ton taff, pour casser un cdd tu peux si tu signe un cdi (ce qui est ton cas) par contre en cas de demenagement je sais pas trop tu pars loin ou pas?
35 ans Paris 2114
athanyaw a écrit:
si t'es en periode d'essai, tu peux quitter ton taff, pour casser un cdd tu peux si tu signe un cdi (ce qui est ton cas) par contre en cas de demenagement je sais pas trop tu pars loin ou pas?


Je pars à Grenoble...

Je réfléchis :?
A
36 ans Nice 21965
arf effectivement c'est loin je pense que dans ce cas, ca doit entrer dans le cadre d'une rupture de contrat pour demenager mais si c'est pas possible, casse peut etre ta periode d'essai vu que tu peux la quitter du jour au lendemain sans soucis

sinon trouve un arrangement avec ton boss
C
47 ans 78 55
Bonjour,

Un CDD de date à date est conclu pour la durée convenue.

Je te conseille de tout simplement parler de ta contrainte à ton boss. S'il accepte de réduire la durée du contrat, vous signez un avenant avec la nouvelle date de fin (comme ca, le CDD prend fin à une date convenue et le motif est "fin de CDD"). S'il est content de toi, je ne vois pas trop le problème d'accepter de réduire le contrat d'une ou deux semaines pour te permettre de déménager tranquillement.

Pour info, on ne peut licencier un CDD que pour faute grave. Je ne vois pas trop l'intérêt d'arriver là. Quant à prévenir à la dernière minute, ce n'est pas très professionnel... mais bon c'est toi qui voit.

Concernant les indemnités de fin de contrat :
1. si tu parles de la prime de précarité (10% du total des sommes versées au cours du contrat), elle est due sauf au cas où la société te proposes un CDI et que tu le refuses. Elle n'est pas liée à ton status d'étudiante ;
2. si tu parles des indemnités chômage (Assedic), tout dépends si tu as eu d'autres emplois et assez cotisé.

Cordialement
35 ans toulouse 1436
Puis-je rompre mon CDD ?

Vous avez signé un contrat à durée déterminée ? Seules trois conditions vous autorisent à le rompre sans préjudice, après votre période d'essai.

-votre employeur vous donne son accord écrit, vous autorisant à démissionner ;
-un cas de force majeure (une explosion, une inondation...) ou une faute grave de l'employeur (non-paiement des contrats) ;
-vous avez trouvé un nouvel emploi à durée indéterminée (clause instaurée par la loi du 17 janvier 2002) : vous devez tout de même respecter une période de préavis, calculée à raison d'un jour par semaine sur la durée du contrat, renouvellement inclus (durée maximale de deux semaines). Vous pouvez peut-être compter sur l'indulgence de votre employeur pour en être dispensé(e) mais rien ne l'y oblige.
Si vous décidez toutefois de rompre votre CDD, attention, vous vous exposez à plusieurs risques :

si vous conservez l'indemnité compensatrice de congés payés, vous perdez votre droit à l'indemnité de fin de contrat (prime de précarité) ;
vous pouvez en outre être condamné à payer des dommages et intérêts à votre employeur : il n'existe pas de somme minimale forfaitaire, mais si l'employeur réussit à prouver l'existence d'un préjudice, les juges peuvent évaluer un montant de dédommagement.
Dans tous les cas, quelle que soit la cause de cessation de contrat, l'employeur doit vous délivrer un certificat de travail et l'attestation destinée à l'ASSEDIC pour votre demande d'allocation chômage. En principe, vous n'avez pas droit aux indemnités de chômage si vous démissionnez. Il vous faudra attendre quatre mois et justifier d'une recherche active d'emploi pour demander le réexamen de votre situation.


Voilou c'est tout ce que j'ai trouvé sur le net. Le seul cdd que j'ai du rompre rentrait dans le cas de force majeure (le décés de ma grand mère et la dépression de ma mere, j'ai du m'installer chez elle pendant quelques semaines). Mais aprés souvent patrons sont arrangeants !
35 ans Paris 2114
Tout d'abord merci pour vos réponses !

Oui, je pense que vais devoir en parler à mon patron...ensuite peser le pour et le contre s'il refuse (il me reste encore quelque jours d'essai...

Mais je ne m'en irai pas comme ça en leur faisant un sale coup, d'autant plus que j'aimerais y retravailler l'année prochaine :?

A voir !
39 ans din l'finfond de ch'nord 641
Citation:
. si tu parles de la prime de précarité (10% du total des sommes versées au cours du contrat), elle est due sauf au cas où la société te proposes un CDI et que tu le refuses. Elle n'est pas liée à ton status d'étudiante ;

Pour les jobs d'été (pour les collégiens, lycéens et étudiants) la prime de précarité n'est plus dû (à condition que le job se passe pendant les vacances scolaires :cest nouveau de cette année).
Par contre tu auras le droit à ton indemnité de congés payés soit 5 jours (si tu restes les 2 mois).
B I U