MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

sleeve gastrectomie lili

L
60 ans 5
Bonjour à tous :)


J’ai subi une sleeve gastrectomie fin mars 2007, lors de l’opération le chirurgien a commis une erreur (il a agrafe l’œsophage avec l’estomac) 3 mois  
d’hospitalisation avec alimentation par sonde.

Actuellement je n’ai plus de sonde mais j’ai beaucoup de difficulté pour boire et manger, la sensation de faim est importante mais j’arrive à avaler que l’équivalent de 2 cuillères de café de liquide.

Par contre j’ai toujours faim et des douleurs très importantes au niveau de l’oesophage et de l’estomac je souffre tjs et j’ai très peur de ne pas retrouver une santé normale.

J’aimerais avoir votre avis si vous avez subi cette opération. Merci d'avance
67 ans Charente Maritime 3080
Lili, je comprends que tu sois angoissée. Cela ne doit pas être simple.
Je te renvoie vers un témoignage proche du tien (problème oesophage + problème estomac) http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_55460.htm
Aujoiurd'hui Véronice va bien, même si cela a été très long.

Et c'est cela l'important.
L
60 ans 5
Merci pour ton message, en effet j'ai lu le message de véronique, elle a beaucoup de courage et aujourd'hui après 3 ans de souffrances tout semble aller bien pour elle. Son histoire et son message me donnent de l'espoir même si pour moi il y a eu erreur médicale je n'ai pas eu autant de problèmes q'elle, mais je suis encore dans la souffrance physique et psychologique.

Ainsi que au début de la démarche pour faire reconnaître l'erreur du chirurgien mais le plus difficile est la douleur psychique que est tjs présente.

Tu nous donnes plus de renseignements que tous les médecins (j’ai lu quelques uns de tes messages).

Pour moi tout comme pour Véronique mon chirurgien ne m’a rien dit, après l’opération quand j’ai compris que cela ne s’étais pas bien passé je l’ai posé plein de questions que sont resté sans réponse, il ne souhaitait pas me donner des explications par contre il m’a réclamé a plusieurs reprises 800 euros de dépassement d’honoraires, erreur médicale ou non, cela ne lui posais pas de problème. Je suis tombé sur un chirurgien qui ne pense qu’à son portefeuille, il a bonne réputation, mais je suis dans le doute : je pense qu’il s’agit de sa première slevee gastrectomie. Je suppose cela car pendant mon hospitalisation tout le personnel soignant ne connaissait pas cette opération et n’avait jamais eu connaissance de patients ayant subi cette intervention.

J’aimerais avoir des renseignements d’autres personnes ayant subi une sleeve gastrectomie et savoir comment cela s’est passé après (alimentation, douleurs, reprise d’une activité professionnelle, perte de poids) et aussi en ce qui concerne la reconnaissance de l’erreur chirurgicale. Il parait que cela est très difficile à faire reconnaître, de plus mon chirurgien fait partie de la commission départementale qui évalue ces erreurs. J’ai besoin d’être reconnue en tant que victime pour me sentir moins coupable et qu’il reconnaisse son erreur ce qu’il n’a pas fait, je ne fait pas cette démarche pour une indemnité financière mais vraiment pour que son erreur soit reconnue.
67 ans Charente Maritime 3080
Sur le forum, pour des sleeve s'étant bien passées, tu peux chercher le témoignage d'Esprit, qui a eu une sleeve il y a trois ans maintenant, même si je ne l'ai pas aperçue depuis le début de l'année. C'est la plus ancienne opérée que je connaisse en France
Safo, elle, est une ancienne du forum, présente sur le forum avant son opération et toujours active. Son témoignage est également très intéressant.
Dame78, elle, a eu des problèmes comme toi lmors de sa sleeve, et je pense que tu as pu la découvrir sur le fil de Véronice.

Globalement, les sleeve se passent bien. Je le constate lorsque je suis les témoignages d'opérés avant pendant et après l'opération. Car les personnes qui comme toi viennent témoigner après une opération le font souvent lorsque'elles ont un problème.

Pour l'expérience de ton chirurgien ill faut savoir que, déontologiquement, les chirurgiens avant de pratiquer unbe opération de chirurgie de l'obsité, ont d'abord participé, dans un autre étalissement, à une dizaine d'opérations, après avoir reçu une formation théorique. Donc tu peux être sa première opération "en solo", tu n'es pas sa première opérée d'une sleeve.

Par contre, lorsque tu lis les témoignages de Véronice ou Dame78, tu réalises à quel point ces opérations ne sont pas encore banalisées. La sleeve particulièrement, en opération autonome (et non en premier temps du switch duodénal ou du bypass) n'est proposé que depuis 3-4 ans et a commencé à sortir de la confidentialité l'an dernier. Mais, comme tu peux le constater dans la Classification commune des actes médicaux, dans la chirurgie de l'obésité morbide (7.3.2.9), la sleeve n'est pas encore codifiée. Elle est donc encore expérimentale en France. Comment prouver qu'il y a erreur dans ce qui n'est pas codifié ?

A partir de là, si un chirurgien ne te répond pas quand ça ne se passe pas comme il l'espère, c'est qu'il n'a pas les réponses. A-t-il comis une erreur ? Et surtout peux-tu toi, le faire prouver ? Sauf, bien sûr, si tu as de sérieuses relations et dans le milieu juridique et dans le milieu médical.
La seule erreur que tu pourrais faire reconnaître, c'est que, contrairement à ce que demande la sécu, tu n'avais pas une connaissance claire des risques encourus et donc pas donné un consentement éclairé. Et encore, faut-il être tu sûr que tu ne l'as pas signé, cet accord éclairé, et particulièrement dans les risques encourus, dans les papiers que tu as transmis à la sécu.

Je pense que l'important pour toi est d'aller mieux, et pour cela, tu as besoin d'être bien soignée, et non pas de bénéficier d'un bon procès, même si ce n'est pas évident à admettre. Par contre, comme Dame78, tu peux t'inquiéter de prendre l'avis d'un autre chirurgien, et tu peux penser qu'en plus, ton chirurgien a demandé à ses paires ce qu'il faut faire. Tu peux contacter la SOFCO SOciété Française de Chirurgie de l'Obésité.http://www.sofco.asso.fr/
L
60 ans 5
Bonjour Maria et merci pour ta réponse,

En ce qui concerne le document d'autorisation pour l'opération il me l'a fait signé,sauf qu'il m'a pas expliqué les complications possibles.Je n'ai rien envoyé a la secu, c'est lui que s'est occupé de tout. Par contre dans son compte rendu j'ai été surprise de voir qu'il a noté"patiente obésité morbide à IMC 37, alors que je pesais 1,55 pour 85Kg soit 35 IMC? Je pense qu'il a noté cela pour que la secu accepte la sleeve. Comme Véronique avant de rentrer à la clinique, je prenais un anxiolytique, un anti-dépresseur et un somnifère, sans rien me dire il a décidé de me sevrer brutalement (dés le jour de l'opération ils m'ont plus rien donné).Pendant plusieurs jours j'ai réclamé un stilnox pour dormir car je ne dormais pas ni la nuit ni le jour et cela pendant mon séjour chez eux, soit 3 semaines.Ils m'ont donné du temesta ,médicament que je ne supporte pas et malgré mon refus de ne pas prendre du temesta et réclamer du stilnox, une des infirmières m'a dit que dans le stock de la clinique ils avaient du temesta et pas du stilnox ont me le faisais passer par la perfusion.Sur plusieurs aspects j'ai vraiment été choquée de voir que c'étais l'intérêt de la clinique ou du chirurgien et non celui du malade qui été pris en compte.Malheureusement c'est seulement après l'opération que j'ai compris que ce chirurgien essayer de vendre à tout prix les sleeves il vaut sûrement prendre ce marché dans la région. Lors de mon 2émé rdv avec lui il m'a annoncé qu'il ne voulais plus faire d'anneaux et il m'a énuméré tous les inconvénients de cette opération et vanté tous les avantages de la sleeve sans m'en parler des risques et inconvénients. Après l'opération, il n'a rien dit, et au bout de 2 ou 3 jours quand j'ai pu parler je lui ai posé la question pour savoir ce qui c'étais passé car je souffrais le martyre et au lieu d'avoir une célioscopie comme prévu j'étais ouverte tout le long de l'estomac et du ventre il m'a juste répondu"il y a eu un problème technique" et il est reparti très vite de ma chambre avant que je puisse lui poser d'autres questions, par la suite il a parlé de son agrafeuse qui avait agrafé l'œsophage au même temps que l'estomac tjs en disant que dans 2 jours tout serais fini mais le temps passais et mon état ne s'"améliorais pas.Il m'a parlé d'une autre opération pour réparer la fistule présente dans l'oesophage mais vu ma réaction de peur il a fini par prendre l'avis d'un de ses confrères et de me transférer dans un autre hôpital au service nutrition pour une alimentation parental.Enfin,3 mois après opération la fistule est fermé, actuellement cela fait 3 semaines que je n'ai plus de sonde mais j'ai vraiment beaucoup de problèmes pour m'alimenter j'ai très mal dans l'oesophage et dans l'estomac quand j'ai faim(tous les 30 minutes) et dès que j'avale l'équivalent de 2 cuillères à café.Quelques jours après l'opération je lui ai demandé a plusieurs reprises de voir le psychiatre de la clinique vers le quel il m'avait envoyé pour la visite avant opération il m'a demandé « pourquoi vous voulez le voir vous n'avez pas besoin », alors que j’ étais au plus mal.Chaque fois que je lui demandais pourquoi le psy ne venais pas me voir il me disais et me fais dire par les infirmières q'ils avaient fait la demande, qu'ils ne savaient pas pourquoi il ne veniat pas, jusqu’au jour ou j’ai pu moi même tel à la secrétaire du psy que m'a confirmé qu'aucune demande avait été faite pour qu'il passe me voir.D'ailleurs, quand il a passé me voir il a été surpris que je lui apprenne que j'avais été opéré d'une sleeve car lui avait donné un accord pour un anneau,il ne comprenais pas pourquoi son collège avait décidé de pratiqué une sleeve.Enfin, toutes ses incohérences,l'attitude du chirurgien et son "harcèlement" pour être payé du dépassement d'honoraires n'ont que confirmer mon doute sur son honnêteté, c'est très difficile de se savoir" arnaqué "par un chirurgien à qui ont a fait confiance et confié son corps. Actuellement, j’attends d'aller mieux, mais j'ai vraiment l'impression qu’aucun médecin ne comprend ce que je vit, même mon médecin traitant (elle ne connaissait pas cette opération) ne peut me donner aucun conseil. Merci à toi d'être là pour nous renseigner.
B I U


Discussions liées