MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Moins on se voit, mieux ça va.

48 ans 76 10598
Non, non, cela ne concerne pas Monsieur et moi qui sommes plutot ce qu'on peut qualifier de couple fusionnel. ;)

En fait, je me pose cette question suite aux reflexions  
de plusieurs collègues de monsieur. Ces messieurs sont en couple avec enfants et ont tous frisé la rupture ( selon leurs dires) parce qu'ils voyaient trop leur moitié. Depuis, ils n'hésitent pas à prendre des congés en décallé, à rentrer tard, à sortir seuls le week-end, bref à tout mettre en oeuvre pour passer le moins de temps possible avec leur conjoint et leur couple va mieux.

J'avoue que vu MON couple, j'ai du mal à comprendre cette façon de fonctionner. Pour moi, cela ressemble plus à deux parents qui restent ensemble pour le bien des enfants qu'à un couple amoureux. :?

Et vous, qu'en pensez-vous? Doit-on parfois prendre de la distance pour préserver son couple? Peut-on encore parler de couple quand de la présence naissent immanquablement des conflits? :-k
L
36 ans Bruxelles 1086
Moi je trouve cela important de pouvoir se garder des soirées ou meme un we de temps en temps, sans l'autre moitié. Car ca permet de pouvoir se ressourcer, de creer le manque de l'autre, d'avoir des choses à se dire qui ne sont pas vécu à deux.
56 ans 91 25732
Si le but c'est vraiment de passer le moins de temps possible avec leur moitié, y a un truc épatant qui s'appelle le divorce ! :lol:

Autant je peux comprendre qu'on laisse de l'air à sa moitié, autant le fait de passer le moins de temps possible avec elle me semble excessif.

J'aime bien avoir mon petit espace de liberté et je laisse le sien à zom, mais vraiment on n'en abuse pas du tout et on est contents de se retrouver après. Je crois que c'est important dans un couple de ne pas tout faire ensemble, d'être toujours collés l'un à l'autre, mais ça ne veut pas dire se séparer pendant plusieurs jours ou tout faire pour moins voir l'autre. Ca veut juste dire se garder des petits moments pour soi pour faire seul(e) des choses que l'autre n'aime pas forcément.

Par exemple pour nous, je vais au théâtre avec un ami. J'adore ça mais zom pas du tout, ça l'endort. Je ne veux pas me passer de théâtre ni lui imposer d'y aller. Il fait pareil avec les réunions politiques. L'été il déteste la plage. J'y vais avec maman (pas tous les jours) et on se retrouve le soir, lui en a profité pour aller dire bonjour à un copain qui n'habite pas loin, ou bricoler tranquille, ou glandouiller devant un DVD. Il déteste la piscine et chope des conjonctivites carabinées à chaque fois, alors j'y vais avec des copines.

Pour moi c'est ça un couple, c'est ne pas renoncer à ce qu'on aime, mais ne pas l'imposer à l'autre s'il n'aime pas. Je trouve important de préserver son propre espace, ça permet de mieux se retrouver après et de ne pas se sentir "coincé" par l'autre. C'est prendre une petite distance pour mieux se retrouver après.

Par contre si la présence de l'autre est une source de conflit, si l'espace de liberté prime sur la présence dans le couple, si on vit comme si on était célibataire alors qu'on est en couple, je crois qu'il y a un vrai souci dans le couple et tôt ou tard, ça va ressortir... :?
10361
et comme je dis souvent l'amour rends aveugle mariage rends la vue :lol:
41 ans 2883
Pour ma part, je suis issue d'une famille (et c'est pareil dans la famille de zom) où les couples passent un max de temps ensemble, malgré des boulots à responsabilités super prenants en temps.

D'aprés ma pauvre experience dans le domaine du couple, quand on se met avec quelqu'un (en tout cas pour ma part), c'est qu'on est sur la même longueur d'onde. Mais toute personne évolue individuellement, evidemment, en fonction de son experience, de ses activités, de son boulot, de ses amis, des évenements de la vie; ça modifie en quelques sortes cette "longueur d'onde". On est pas la même personne à 20 ans et à 30, ou à 40, à 50, etc.

Si en plus au sein du couple on ne vit pas les mêmes experiences, les mêmes evenements, ou en tout cas on ne les partage pas ensemble, on a encore moins de chance d'évoluer dans la même direction, et donc de rester sur la même longueur d'onde, ou sur des longueurs d'ondes proches.

Parfois, possible qu'un peu de distance permette de se retrouver, et au final, de se remettre dans la bonne direction, mais pour moi, ça ne doit être qu'un moment passager, pas une façon de vivre son couple ni un objectif.
41 ans 2883
Je précise: je parlais d'une façon de vivre globale, et sur le sujet "chercher à éviter son conjoint": pour moi, avoir ses propres activités de temps en temps, ça n'est pas chercher à éviter son conjoint, c'est normal parce qu'on a tous des individualités propres, et on retrouve le conjoint avec plaisir ensuite, ça n'est pas une corvée nécessaire pour le couple que de passer du temps ensemble, lol
41 ans là 5969
je pense que lorsqu'on cherche à passer plus de temps sans qu'avec, c'est qu'il y a un truc qui ne va pas...
bien sur comme dit patty, on fait des choses sans l'autre, et c'est normal, mais quand il n'y a plus aucune activité commune, c'est que le couple est mort...

ça devient un colloc' avec qui on couche (si on est là en même temps)

à mon avis les collègues de ton zom devraient creuser un peu...
sont-ils toujours amoureux?
59 ans Québec, Canada 1664
+ 1 Patty.

J'aime mon mari et souhaite qu'il se réalise pleinement et vis-et-versa ... donc si il a des activités avec des copains ... ça me fait plaisir ... j'en profite pour faire des trucs que lui n'aime pas ... et ainsi pas de frustration de part et d'autres. Et puis nous avons besoin d'être seul dans notre bulle parfois.

Nous sommes bien lorsque nous sommes ensembles ... nous sommes bien lorsque nous nous retrouvons ... c'est le plus important.

Pour ceux qui ne sont pas bien jamais sauf quand ils sont ailleurs alors là ... c'est mal barré ... c'est signe qu'il y a de gros problèmes à mon humble avis.

Ça finit effectivement à ressemblé à ces gens qui restent ensemble pour les enfants et autres facteurs similaires bien loin de l'amour.
36 ans montbéliard doubs (25) 244
PouletteBBQ a écrit:
+ 1 Patty.

J'aime mon mari et souhaite qu'il se réalise pleinement et vis-et-versa ... donc si il a des activités avec des copains ... ça me fait plaisir ... j'en profite pour faire des trucs que lui n'aime pas ... et ainsi pas de frustration de part et d'autres. Et puis nous avons besoin d'être seul dans notre bulle parfois.

Nous sommes bien lorsque nous sommes ensembles ... nous sommes bien lorsque nous nous retrouvons ... c'est le plus important.

Pour ceux qui ne sont pas bien jamais sauf quand ils sont ailleurs alors là ... c'est mal barré ... c'est signe qu'il y a de gros problèmes à mon humble avis.

Ça finit effectivement à ressemblé à ces gens qui restent ensemble pour les enfants et autres facteurs similaires bien loin de l'amour.


+2
dans ce cas la, autant rester celibataire et tirer son coup a droite a gauche
48 ans 76 10598
Bon, ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à trouver cela étrange.

Autant je conçois qu'on puisse avoir des passions, des activités que l'autre ne partage pas et se préserver un petit espace-temps à soi, autant quand on préfére tout faire seul, je ne vois pas trop l'intêret de rester ensemble. :?

amnesis a écrit:
à mon avis les collègues de ton zom devraient creuser un peu...
sont-ils toujours amoureux?


Quand on les entend parler de leur moitié, on se demande....mais bon, les hommes entre collègues sont rarement fleur bleue.
Néanmoins, il est clair que pour les deux, moins ils se voient, plus leur couple est bien, en harmonie. :-k Moi, j'ai du mal à y voir un couple.
59 ans Québec, Canada 1664
Bah y'a aussi ces mecs qui, entre eux, prennent un malin plaisir à tirer sur bonbonne hein ?

Ouais ma femme ceci ... ma femme cela ... je te dis pas l'enfer dans lequel je vis ... j'en ai marre ... résultat je préfère rentrer tard que de me faire tomber sur le poil etc. etc.

Mais dans le fond c'est autre chose.

:lol:
A
36 ans Nice 21965
je comprend pas trop mais j'ai vu un couple qui fonctionnait comme ca à peu pres il se voyait assez peu se parlait au tel et sur le net et quand ils se voyaient ils se disputaient

ou alors un couple qui pour survivre ont du demenager et vivre chacun de leur coté comme ca ils se voyaient uniquement pour les bons moments

mais la c'est autre chose, ils vont sortir qu'ils restent avec bobonne pour les enfants sous peu? quand on partage rien et qu'on s'evite bah y'a plus de couple la
45 ans 10768
Je pense que s'ils se détachent l'un de l'autre à ce point, c'est que quelque part, au fil des ans, leur couple est devenu une vague association de colocataires...

Je ne crois pas que l'exemple des collègues de ton chéri puisse être généralisé, mais c'est finalement ce qui arrive à beaucoup de couples qui, peut-être, se sont mariés sans être hyper amoureux ("parce qu'il faut bien"...), ou bien qui ont cédé à la routine sans jamais remettre leur couple en question, et qui en même temps ne peuvent renoncer à ce qu'ils ont construit avec leur "partenaire"...

Comme dit Amnesis, ils devraient se demander s'ils sont amoureux... mais quand bien même... même s'ils trouvent une réponse à cette question, je ne suis pas sure qu'ils auraient envie de changer quoi que ce soit dans leur vie... Les gens aiment rarement s'avouer qu'ils se sont plantés... Les gens aiment rarement tout recommencer à zéro... ;)
Peut-être même que ça les arrange finalement d'être indépendants tout en étant en couple...
39 ans Paris 1017
Je ne sais pas si "moins on se voit,mieux ça va" mais ce que je sais,étant fille de commerçants vivant et travaillant ensemble,c'est plus "on se voit,moins ça va" :lol:
40 ans Saskatoon, SK, Canada 77
Je pense que c'est très différent si ce comportement d'évitement arrive au bout d'un moment, ou si le couple s'est contruit comme ça. Je sais que personnellement, je ne pourrai vivre qu'avec quelqu'un que je vois peu, tout simplement car après une journée à cotoyer des gens, j'ai besoin de ma soirée au calme ; mon idée du couple idéal est un(e) conjoint(e) qui habite à quelques centaines de kilomètres et avec qui je ne passe que les week ends.. Plus, ça serait certainement l'affrontement, même si je l'aime. Bien sur, dans ce cas, il vaut mieux anoncer tout de suite la couleur :lol:

Si ça arrive au bout d'un certain temps, par contre, il y a certainement un probleme, mais je ne dirais pas forcément un probleme d'amour qui se dissout petit à petit.. Ca peut être une inadéquation à un nouveau mode de vie (nouveau travail, déménagement, arrivé d'un enfant; enfin, tout ce qui peut causer un stress émotionnel peut se retrouvé cristallisé au niveau de la relation dans le couple...
B I U


Discussions liées