MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ah tiens tu fais un régime ? Non, une RA !

56 ans 91 25732
Depuis que je fais la RA, c'est à dire 3 ans, mes comportements alimentaires se sont modifiés. Je mange si j'ai faim et c'est tout.

Je ne dis pas que  
de temps en temps je ne mange pas quelque chose pour faire plaisir, sans faim, sans envie, mais je n'y trouve pas de plaisir, même si c''est bon. C'est comme ça que j'ai des réflexions comme "ah bon tu ne veux pas de glace ? T'es au régime ?" Non, je n'en ai pas envie c'est tout.

Hier midi au self, je compose mon plateau avec une envie de fruits et légumes. Je choisis carottes râpées et radis, escalope de dinde avec un mélange haricots verts, salsifis et champignons et une pêche blanche. J'avais faim et j'avais envie de ça, curieusement je ne voulais pas de produit laitier, moi qui ai du mal à faire un repas sans yaourt ou fromage d'habitude. Alors je me suis écoutée !

Ca n'a pas loupé : "des fruits et des légumes ? Tu es au régime" ? Non ! J'avais juste envie de ça. Et tout le monde a eu l'air de trouver très bizarre que j'aie eu envie de carottes, de haricots verts, de radis... sans y être obligée. :lol: Et une de mes collègues surenchérit : "mais Patty elle a toujours un plateau équilibré, elle fait attention à ce qu'elle mange !" Non en fait... Enfin si, mais pas dans le sens où vous l'entendez ! Et j'ai expliqué encore une fois... Mais les régimes ont encore la vie dure, je vous le promets ! :lol:

Ca vous arrive aussi qu'on vous croie au régime alors que vous faites une RA et qu'on vous fasse la remarque ?

N'avez vous pas l'impression que pas mal de gens mangent ce qu'ils croient bons pour eux au lieu de manger ce qui est bon pour eux ? Et que le régime c'est tellement "rassurant" quelque part qu'on préfère se bousiller la santé plutôt que de se laisser le choix en écoutant son corps ? Ca fait peur la liberté non ? ;)
38 ans Tours 2247
C'est vrai que les gens ont du mal à faire la différence entre régime et RA; Et puis de toutes façons, pourquoi tout le monde s'immiscent dans notre vie alimantaire : "T'es au régime?" "Tu devrais pas manger ca." Punaise mais est ce que je compte le nombre de grains de riz qu'il y a dans leur assiette.

Et si on a envie de manger des haricots verts et des radis c'est qu'on a un probléme?
110 ans 2475
Et oui, difficile d'inculquer la notion de RA à des gens qui ne connaissent que les régimes...

Moi mon pire "ennemi" à ce niveau là, c'est mon propre père ! Quand je vais manger chez lui, il n'arrive pas à comprendre que j'arrête de manger alors que "ça fait pas grossir ce qu'il y a dans ton assiette ma fille, c'est que des bonnes choses"... Ou l'éternel "t'as plus faim, mais il reste bien une petite place pour une glace, ça glisse tout seul... ou un yaourt... tu veux pas du fromage... ou une pomme, ça fait pas grossir une pomme ?"... Ca me donne envie d'hurler : aaaaaaaaahhh! J'AI PLUS FAIM PAPA, T'ES SOURD OU QUOI ???!!! Des fois je crois que mon père me prend pour une oie qu'il doit gaver à tout prix... Mais comme lui mange sans arrêt juste par gourmandise ou par ennui, je comprends qu'il ne comprend pas ! :lol:
41 ans 417
d'un côté il y a ceux qui disent "tu es au régime ?" sous entendu "pas trop tôt" quand je ne finis pas mon dessert alors qu'en fait juste, j'ai plus faim et dans ces rares moments où je sens la satiété, je suis super contente de pouvoir m'arrêter sans regrets... même quand c'est une excellente mousse au chocolat, ou de la crème de marron (mmmm là j'ai un creux en plus)
de l'autre ceux qui semblent croire que la RA est une excuse pour se goinfrer de tout. comme mon cher et tendre que je bassine avec ça depuis plus de 6 mois et qui hier nous a fait manger brocolis steack haché parce qu'il veut se mettre au régime :evil: bon finalement c'était bien préparé, c'était bon mais je désespère qu'il comprenne un jour !

et franchement, qu'on laisse chacun manger ce qu'il veut ! je crois que le culte de la minceur est tellement enfoncé dans la société que tout le monde se permet de commenter l'assiette du voisin... logique : on leur explique que les gros sont en mauvaise santé alors, en tant que cotiseurs à la sécu, il se sentent le droit de nous fliquer... pfff... est-ce que moi je dis à ma collègue qui ne mange que des crudités et qui ne comprend pas pourquoi elle passe ses journées aux toilettes qu'elle est complètement folle ? non. je lui ai dit il y a un an qu'elle allait se bousiller les intestins, elle m'a dit que le plus important c'était d'être mince... (bon évidemment, elle ne maigrit pas puisqu'elle alterne cure de fruits et légumes et gâteaux arabes quand elle "craque") et pourtant je me dis qu'elle va coûter beaucoup plus cher à la sécu que moi avec ses névroses...
38 ans aude 792
Les personnes qui ne comprennent pas que Patty (ou quiconque d'autre) ait envie de fruits et légumes un 19 juillet, j'ai du mal à comprendre... En tant que sudiste, je peux vous dire qu'avec cette chaleur, je n'ai envie que de melon, pêches, haricots verts... parce que c'est frais, c'est coloré (l'argument choc), c' est rafraîchissant, il faut en profiter tant qu'il y en a sur les étalages (les pommes c'est 10 mois sur 12, tandis que les abricots...). Enfin, bref, moi je trouve anormal qu'on trouve anormal que tu aies envie de ces bonnes choses ( même si je ne connais pas la météo du jour dans ta région ;) ).

Après, je crois que les gens mangent beaucoup avec leur tête. Ils mangent ça "parce qu'il y a des oméga3", ça "parce qu'à la télé ils ont dit qu'il fallait manger 5 fruits et légumes par jour", ils font du sport "parce que c'est bon pour la santé"... à trop intellectualiser, ils se coupent de leurs sensations, ils ne savent même plus si ça leur fait plaisir ou pas, c'est comme un "devoir". Et la société actuelle n'y est pas pour rien...
41 ans Centre 141
Là ou je bosse, c'est gâteau, petits bicuoits et bonbons chaque jour ! Tout le monde apporte un petit truc et à 10h puis à 16h, c'est la pause café-miam.
C'est super convivial, le gâteau de la compta, les biscuits du chef et les bonbons de la stagiaire. (mais cela dit, tous les jours (bon disons 4 jours sur 5 et encore, y'a des restes...)
Bref, quand je dit "non, merci", j'entend un tonitruant "qu'est-ce t'as, t'es au régime?" suivi d'un "ben, je l'ai préparé pour vous tous, prends un bout pour me faire plaisir".
J'ai envie de leur dire me***, j'ai pas faim, c'est tout. Surtout que suivre une RA dans ses conditions, c'est franchement rude.
35 ans HS 173
:roll: bah moi concrètement c'est mon entourage (professionnel comme familial) qui m'empêche de me lancer une fois pour toutes dans une RA.
Maman fait un régime (depuis 20 ans que je la connais ça doit être le vingtième)
Mon mec veut rien comprendre et me culpabilise si j'ai le malheur de manger une tartine de nutella (alors que lui en mange 5 dans le même temps).
Quant à mes amis s'ils savent un truc c'est que je suis chiante pour la bouffe...Le reste ils ne s'y intéressent pas. Tout le monde sait d'ailleurs qu'une fille c'est chiant et ça fait jamais comme tout le monde... :roll:
Bref la RA ça serait mille fois plus simple sans mon entourage. Mais d'un autre côté sans eux, je serais pas heureuse et pas bien dans mes baskets...Donc la RA ne servirait strictement à rien...Ah paradoxe quand tu nous tiens...
56 ans 91 25732
Helvetia, je te confirme qu'il faisait 26° hier dans le self, qu'il n'est pas climatisé et que j'avais envie de fraîcheur ! ;)

Mais ce qui a choqué je crois, c'est que ce jour là il y avait poulet frites et que moi la ronde je mangeais mes haricots verts ! J'étais donc forcément au régime, les gros ça mange surtout des frites non ? Et que sur les plateaux, pour se rafraichir, tu voyais surtout des glaces pour le dessert et particulièrement sur ceux de ces dames au régime qui se consolaient "oh allez une petite glace, il fait chaud, ça va pas me faire de mal !" :lol:

J'étais une véritable insulte vivante ! Sans être au régime je préférais mes fruits et légumes ! :lol: Sans y être obligée ! :lol:

En fait dans la RA, j'ai connu 2 types de comportement fréquents :
- le "t'es au régime" ?
- et le "t'es malade, tu manges pas !" :lol:

C'est vrai que faire comprendre à ma maman que non, je ne vais pas finir le plat de pâtes au gratin pour pas gâcher parce que je n'ai plus faim alors que je le faisais avant, ça a eu un peu de mal à passer. ;)

Faire comprendre à zom que oui, j'adore le gâteau qu'il m'a rapporté mais que je le mangerai plus tard parce que je n'ai pas faim, c'est pas facile non plus.

Mais on y arrive, il suffit d'expliquer qu'on a un corps, qu'on l'écoute et qu'on se sent enfin mieux. Et là ça passe !

Burgerqueen, tu es certaine que seul ton entourage t'empêche de faire une RA ? Qu'est ce que tu ne pourrais pas faire par exemple si tu décidais d'en commencer une ?
L
71 ans 7508
Citation:
N'avez vous pas l'impression que pas mal de gens mangent ce qu'ils croient bons pour eux au lieu de manger ce qui est bon pour eux ?


Mais totalement et finalement avec toutes leurs croyances, toujours prêt à croire tout et n'importe quoi, cela devient plutôt malsain ce qu'ils font. Légumes à outrance, pas de gras, pas de sucre, pas de sel mais elles mangent toutes leurs petits carreaux de chocolat...

Hier ma dentiste me parlait de faire WW pour tenir campagnie à une amie qui veut perdre du poids (qui n'en a pas besoin non plus mais comme elle a commencé sa ménopause elle a peur de ne pas rentrer dans son bikini qui date de ses années de jeunesse). Même ma dentiste était d'accord que le corps changeait. Ensuite on a parlé de nos habitudes alimentaires et je me demande bien comment elle peut faire plus sain que ce qu'elle ne fait déjà surtout quand on sait que rien que son budget poisson hebdo est de environ 50 euros et qu'elle aime que le frais... D'ailleurs c'est marrant c'est la deuxième personne dans mon "entourage" qui veut faire WW mais où je ne vois pas comment elle peut faire puisqu'elle mange déjà très sain et équilibré.

De même tous ces gens admettent souvent des TCs mais ne pousse jamais plus loin la conversation.

Mais revenons à nos moutons.
Moi j'ai plutôt une impression de malaise de tout cela ou plutôt je suis lassé d'en parler alors j'en parle plus. C'est le côté "tu as raison et dans ww on peut vraiment manger de tout aussi". Du coup je dis jamais je fais une RA et vu comment j'y suis arrivé naturellement peut on qualifier cela de RA. Moi j'ai l'impression d'être redevenu normale.
Alors j'attaque direct et je dis "non non je fais pas de régime ça fait grossir" et pas d'autres arguments cela s'arrête là. A eux d'en savoir plus s'ils le veulent, en général c'est pas le cas mais bon ça les fait tout de même réflechir un quart de seconde, je préfère cela à une multitude d'arguements et contre-arguments (déjà testé) qui meneront à rien ou à la même chose: je dis des conneries.
Puis les gens ont aussi tendance à croire que manger de tout c'est manger beaucoup alors ils sont toujours étonné que de un y'a pas une montagne d'aliments dans mon assiette, de deux je mange lentement et de trois en plus je finis pas mon assiette.

A oui j'aime bien aussi cette sorte de "complicité" car moi je peux comprendre comment c'est difficile d'entrer dans son fameux pantalon pince taille 36. C'est le côté disproportionné de la chose qui me fait rire :lol: Elle son 36 moi mon 56 :lol:

J'ai peut être fait du hs là chépo :oops:
109 ans Bretagne 1920
Mes collègues ont du eu mal à comprendre au début de ma RA que je refuse désormais les petits gâteaux du café de 10H alors qu'avant j'étais plutôt du genre à finir tous les paquets qui me tombaient sous la main.

Je comprends leur réaction quelque part : elles m'ont vu manger en grosse quantité pendant des années, faire des régimes draconiens pendant lesquels je n'acceptais même pas un cachou alors maintenant quand je leur dit que je n'en prends pas parce que je n'ai pas faim, elles ont tendance à me dire "mais ça se mange sans faim". J'ai eu droit pendant quels temps à la question "tu fais encore un régime ?" mais plus trop maintenant. Autour de moi, le message passe de mieux en mieux, mon zomme a compris dès le départ ma démarche et mes collègues et amis sont assez ouvertes d'esprit pour comprendre.
38 ans aude 792
En fait, c'est comme si on parlait pas la même langue, les gens et nous (petites privilégiées éclairées adeptes des principes du GROS ;) )...

Mais je me rappelle qu'avant de découvrir VLR et le GROS, j'aurais réagi exactement comme les gens qui ne comprennent pas notre démarche aujourd'hui... et il m'a fallu du temps pour me rendre compte que ça "marchait", donc je ne peux pas les blâmer...et ce qui m'a aidé à y croire, c'est le fait que ce soit un site internet avec pleieieiein de pages (ça fait sérieux), l'humanité des intervenant(e)s, les photos, le fait que le président (ou vice-président, je sais plus) du GROS soit psychiatre...
Sans tout ça, je n'y aurais jamais crû... alors aller donner quelques arguments à des personnes qui ne pensent qu'en termes de contrôle/maîtrise/compensation/privation/craquage... je comprends que ce soit inefficace!!

Limite s'ils ne croient pas qu'on se moque d'eux en plus: par exemple, ma mère ne PEUT PAS comprendre pourquoi parfois (rarement) je ne prends pas de petit dèj :en vacances, je me lève plus tard, j'ai pas faim, j'ai envie de traîner tranquillement dans la maison, et là c'est "mais il faut toujours prendre un gros petit déjeuner pour la santé", "moi je déjeune, viens déjeuner avec moi" (j'adore cette idée de parce que les autres mangent, il faut manger aussi :evil: ), et si je lui dit que j'ai pas envie, elle me regarde style "c'est quoi cet argument, ça s'est jamais vu qu'on se pause la question d'avoir envie ou non, c'est telle heure, alors tu manges, point!"

Aïe aïe aïe... amies huluberlues, nous avons du boulot...
41 ans 417
c'est énorme comme lerégime est ancré dans les consciences...
j'ai une collègue qui veut maigrir bon je ne juge pas mais du coup elle veut plus manger du fromage "ça fait grossir". donc ma réplique habituelle c'est "qu'est ce qui est plus lourd ? 1kg de plume ou 1kg de plomb" bon "qu'est-ce qui fait le plus grossir 100 calories de reblochon ou 100 calories de laitue ?" et autant personne ne se fait plus avoir sur les plumes et le plomb autant rien à faire sur le reblochon et la laitue... ou "oui mais il y a plus de calories pour 100g" réponse : "c'est pour ça qu'on est plus vite rassasié" "oui mais moi je peux pas m'empêcher d'en manger plein" réponse "normal tu te jettes sur l'aliment interdit"
ben ça bloque... elle a beau me voir à midi ne pas finir mon dessert alors qu'elle sait que j'adore ça, elle ne comprend pas... elle ne comprend pas que ça a un sens s'il y a un an je pouvais manger une tablette de chocolat blanc en 10 minutes et qu'aujourd'hui je ne pense même plus à acheter du chocolat parce que même le noir-noir m'écoeure si j'en mange plus d'une barre, ou parfois même d'un carré...
même mon chéri me sort périodiquement : régime !
depuis que je sais que la matière grise est essentiellement constituée de graisse je lui dis que je veux pas qu'il devienne débile ça le fait rire mais ça fait pas avancer le schmilblick...
56 ans 91 25732
Helvetia, quand je suis arrivée ici, je ne me suis pas inscrite le 1er jour, j'ai d'abord regardé...

Et honnêtement la RA je n'y ai pas cru une seconde ! :lol: Maigrir et se sentir bien en mangeant ce qu'on veut ? A d'autres ! Pour maigrir il fallait de la volonté et des privations et puis c'est tout !

Et puis je me suis dit que j'en avais eu de la volonté... Que je m'en étais infligé des privations... Et où j'en étais ? Pas probant...

Alors je me suis dit que je n'avais rien à perdre à essayer, qu'est ce que je risquais ?

Alors je comprends aussi le point de vue de ceux qui n'y croient pas, il faut du temps pour virer des années d'idées reçues ! ;)
41 ans 2883
Le dur aussi pour moi, c'est dans les restaurants:

dans une créperie, moment du dessert, une délicieuse crèpe aux deux chocolats fondus (chocolat blanc et noir).
Et j'en ai laissé la moitié, je n'en pouvais, c'était super trop bon, mais je ne pouvais plus rien avaler.

Conclusion de la serveuse: "vous n'avez pas aimé?" alors que franchement, c'est la meilleure crèpe que j'ai mangé depuis des années!!

Pareil, mes parents ou mes grand-parents: c'est pas de la nourriture qu'ils nous donnent à table, c'est de l'amour, lol. Donc automatiquement, ils ne comprennent pas qu'on ne vide pas les plats. J'adore le melon, mais pas au point d'en manger un entier en entrée de repas, hihi.
Et là, on a droit au sempiternel: "tu ne devrais pas faire de régime si tu es fatiguée en ce moment" ou bien "c'est bien, tu fais attention à ta ligne", ou pire, ma tante: "c'est à la mode" (je deteste être remisée dans le lot des fashions victims suivant les modes alimentaires et vestimentaires du moment, huhu), etc.
56 ans 91 25732
On a la même famille Nathouille ? :lol: (je parle d'amour servi dans les plats !)

J'avoue qu'une des choses les plus dures pour moi dans la RA, ça a été d'apprendre à ne pas finir mon assiette ! J'ai été élevée comme ça moi ! "Finis ton assiette !" "On ne gâche pas la nourriture !" " Y a des petits enfants dans le monde qui seraient bien contents d'avoir ce que tu as dans ton assiette !" :roll: :lol:

Et c'est vrai que je la finissais toujours, même sans faim... Et ça j'ai encore du mal à ne pas le faire ! :lol:
B I U


Discussions liées