MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Flouée par le régimes

38 ans Montréal 1666
Bonjour!

J'ai simplement envie de venir parler à des gens qui penvent comprendre.

Je fais une RA depuis quelques semaines. J'étais tombée sur le livre de Zermati avant mais j'étais trop  
concentrée sur mon régime équilibrée pour m'ouvrir les oreilles sur autre chose. Après tout, j'étais suivie par une diététiste et j'avais le monde médical de mon coté. Et après tout les régimes que j'avais fait...

Pourtant, je craquais tout le temps, en plus de devoir planifier, réfléchir à ce que j'allais manger tout le temps, rationnaliser, obsessionner et me battre sans m'écouter. D'un oeil extérieur, j'avais une nutrition parfaite (ou horrible quand je craquais) J'ai même fait quelques cours de nutrition à l'université.

Puis petit à petit, la RA est devenue pour moi une évidence, puisque rien d'autre n'est soutenable à long terme. Je croyais que c'était un aveux d'impuissance et de manque de volonté de ma part. Quelle erreur! J'étais juste a bout de force.

Ce qui cloche avec tout ces grands pensants de l'amaigrissement, c'est qu'on demande à des individus (qu'on accuse de manquer de volonté et de faire des mauvais choix alimentaires) de faire ce que personne ne pourrait tenir, pas même ces minces qui sont si vénérées au lieu de leur enseigner comment mange ceux qui sont mince: sans obsession et à leur faim.

Aujourd'hui, je me sens trahie. Toutes ces diètes qui ne m'ont rendues que plus grosses et moins confiante en moi même et tous ces échecs que j'ai cru personnels alors qu'on aurait pu le prédire d'avance...

Aujourd'hui, j'ai décidé de m'aimer et d'arrêter de me faire souffrir. J'en était à un point ou l'idée même d'un régime m'était insupportable et me poussait aux compulsions. Je ne pouvais plus faire autrement.

Je suis frustrée de tous ces spécialistes de l'obésité qui continuent de recommender ces mêmes solutions qui ne fonctionnent pas. Nous sommes devenus une société obsédée.

C'est certainement plus sain d'être à son poids santé, plus souhaitable. Mais il y a des tas de choses qui sont plus saines et que des gens ne font pas. Et faire le yoyo, ce n'est surement pas souhaitable pour la santé. Pas plus que d'être maigre et de crever de faim. On juge les obèses alors que l'on met les anorexiques sur les pages couvertures des magazines. C'est de l'hypocrisie.

Mais je crois que les problèmes alimentaires quels qu'ils soient font souffrir et se ressemblent quelque part. Notre société pousse à l'anorexie et à l'obésité parce qu'on ne tolère rien d'autre que la perfection et qu'on ne connait plus le sens du juste milieu, que ce soit alimentairement ou ailleurs. On ne nous montre pas a manger mieux, on voudrait qu'on mange parfaitement. Qu'on soit parfait. Cette pression est malsaine et on devient fou a vouloir s'y plier.

J'ai mal au coeur quand je vois mes amies me parler d'un autre régime ou de pillules dans lesquels elles mettent tant d'espoir. Une RA, ce n'est pas assez drastique pour elles. Elles doivent perdre, et tout, et vite. Et moi, j'ai fait le tour, je sais qu'elles ne se feront que du mal sans résultats durable.

Désolé de ce long post, j'avais besoin que ça sorte...
38 ans aude 792
Tu décris très bien ce que beaucoup pensent ici. Tu as raison: combien de souffrances inutiles il aura fallu nous infliger pour comprendre que le mieux est de "manger sans obsession et à sa faim"...

Et c'est vrai que la société est complètement folle, je me demande si on ne va pas tous finir chez des psys, pour qu'ils nous apprennent exactement l'inverse de ce que prône la société...

Enfin, maintenant, on a la solution, et à vie!!! :D 8)

Bienvenue à toi et au plaisir de te lire!
38 ans Montréal 1666
Merci de me souhaiter la bienvenue:o)
37 ans val de marne 94 1705
tu explique très bien ce que je ressent, ça fait du bien de voir qu'on est pas seule a penser la meme chose
Citation:
On ne nous montre pas a manger mieux, on voudrait qu'on mange parfaitement. Qu'on soit parfait. Cette pression est malsaine et on devient fou a vouloir s'y plier.


ça me rappelle une phrase qu'une nutritionniste du GROS a dite a une conférence, "la société nous pousse à consommer mais nous interdit de grossir", c'est le paradoxe de notre époque.
109 ans Bretagne 1920
Bienvenue dans la famille RA de Vlr Anick ;)
38 ans Montréal 1666
Ça fait du bien de respirer un peu hors de tout ça.

A bientôt tout le monde!
40 ans Montréal 752
Je lis ton post et cela m'interpelle. Non, je n'ai jamais fait de régime (ah si, une seule fois, bien entendu poids perdu et repris). Je me suis toujours sentie comme une moins-que-rien, une fille sans volonté, parce que je n,ai jamais eu le ''courage'' de me lancer dans un régime sévère.

Et pourtant, ce que je lis ici depuis 3 ans me sidère. Me fait comprendre qu'au contraire, j'ai bien agi en ne faisant pas ces régimes, malgré le fait que je me suis détruite moi-même à coup de TCA et de culpabilité. Culpabilité de ne pas être capable de ne pas manger, culpabilité de ne pas être capable de me contenter de manger ce que prescrivait le régime X, culpabilité de ne pas avoir envie de me taper 1kg de carottes ou je ne sais quoi encore.

Je crois que la société est malade. Les images que l'on nous renvoit sont faussées. Comment peut-on chercher à ressembler à quelqu'un qui dans la vraie vie, ne se ressemble même pas? (cf les pubs de Dove sur l'acceptation de soi).

Je crois que la RA est la solution sensée, mais difficile d'application après des années de cauchemars alimentaires. Difficile car simple, difficile car non restrictive.

Si seulement je pouvais laver mon cerveau de toutes ces idées préconçues...
38 ans Montréal 1666
Salut Annellie,

Tu dis que tu n'as pas fait de régimes mais tu as bien intégré tout ce qui en découle: frustration, culpabilité, etc. C'est comme si tu avais été tout le temps dans un état de pré-régime.

Même dans mes phases ou je mangeais n'importe quoi, je considère que j'étais au régime mental. J'ai jamais arrêté de l'être même dans mes pires périodes de TCA.

Tant mieux si tu n'as jamais fait de régime!

C'est bien vrai que nos références sont complètement faussées. J'espère que ça changera un jour mais je ne crois pas que ça sera pour demain...

Je trouve que la RA n'est pas si difficile, c'est la façon de l'envisager et de la voir qui doit être changée. Moi je me dis que je suis une gourmande et que je déguste mieux quand j'ai faim. Il y a un livre qui a été publié au Québec et qui s'appelle Mangez! Je ne sais pas s'il est disponible en europe mais il est très simple et très motivant. La diététiste qui l'a écrit a une approche semblable a zermati, la base est la même, elle le cite même dans le livre... C'est moins élaboré par contre, mais je trouve que ça laisse beaucoup de liberté.

Faut adapter la RA a ta personne. Par exemple, je ne tiens pas le juornal alimentaire, ça me rappelle trop ma période régime. Il faut juste que ça devienne ta méthode. Je ne pense jamais au terme RA, je rétablis juste une bonne relation a la nourriture.

Je peux te dire qu'apres tous les régimes que j'ai fait, je n'ai plus aucune volonté. Juste l'envisager me jette dans une semaine de compulsion. Avant la "RA", j'ai passé 6 mois a compulser et à être suivie par une diététiste de régime équilibré. J'ai pris 10 kilos comme ça et je les ai déja presque tout reperdu en 2 mois de RA suivie de facon pas du tout stricte. Si je suis capable, tu l'est encore plus que moi, crois moi.

Bonne chance et à la prochaine Annellie!

xx
40 ans Montréal 752
Eh bien justement, j'ai lu ce fameux livre Mangez! (cadeau de ma mère pour Pâques, on repassera pour le tact!)

J'ai bien aimé, plus léger que celui de Zermatti, une méthode plus ''douce'' je dirais, mais le fond reste le même, la RA.

Je mange ce que je veux quand je le veux, c,est pas ça mon problème. Mon problème, c'est de savoir Est-ce que j'ai faim? et d'arrêter quand ça n,est plus bon. Non, je dois voir le fond de l'assiette, et même en reprendre! comme s'il n'y aurait pas de lendemain. J'ai de la difficulté à dire non à des trucs que j'aime, même si je n'ai pas faim.

Alors oui j'ai lu le livre, je l'ai trouvé bien, mais encore une fois dans une optique trop ''régime'', je l'ai mis de côté, car les exercices à pratiquer me semblaient sur une trop longue période de temps, et je voulais des résultats tout de suite. Résultat? J'ai rien fait, et j'en suis au même point qu'en avril.

Ces temps-ci, par contre, je reporte ma culpabilité sur le fait que je ne me donne pas à fond dans le sport. Ça change :lol:
38 ans Montréal 1666
Allo Annellie,

Je vois que ta maman ressemble à la mienne... J'esp`re quand même pour toi que la tienne est un peu moins pire, lol.

Même si elle a déménagé à l'autre bout du pays (le canada, c'est quand même grand: 6 heures d'avion pour aller la voir...), chaques fois qu'elle vient me voir, j'ai droit à entendre en long et en large toute sa vie de régimeuse et tous ses trucs. Elle me donne ses trucs trop grand et... m'énerve au maximum!

Ma mère a passé sa vie en surpoids, n'a jamais mis de fruits ou de légumes dans nos assiettes, nous a transféré de mauvaises habitudes puis est devenue du jour au lendemain maniaque de sport, quasi anorexique et adepte de l'éphédrine et de divers stimulant qui l'aide a garder sa silhouette et à avoir l'air d'une bipolaire en manie. Elle a tellement maigris qu'elle avait l'air mourrante. Maintenant, la peau s'est replacé mais elle reste toujours aussi maniaque. Faut lui donner qu'elle a la dedans une volonté que je n'ai pas.

Bon, j'arrête de parler de ma mère et je garde ça pour une éventuelle thérapie, lol.

Je n'ai pas non plus fait les exercices de Mangez! au complet. Quand il y a un principe à comprendre et que je crois l'avoir compris, je passe et j'y reviendrai plus tard si besoin. J'ai juste trouvé ça stimulant de voir qu'il y a d'autres façon d'envisager la même chose que zermati et je me suis dit que ma façon de faire est aussi bonne. J'ai aussi fait quelques exercices, une ou deux journées, et j'en ai adapté d'autres, selon ce que je sentais avoir besoin.

Par contre, si tu dis que tu as du mal a perçevoir la faim et la satiété et à t'arreter quand il le faut, ça pourrait peut-être t'être utile de faire quelques exercices, le temps que tu en aura besoin. C'est toujours un peu dogmatique et un peu rigide ces livres là mais il n'y a rien de mal a adapter.

C'est vrai que c'est une démarche lente parfois et qu'on voudrait aller plus vite, mais changer ta façon de penser, c'est un peu plus long mais durable et lorsque c'est fait, la démarche devient beaucoup plus facile et naturelle. Je crois que c'est pour ça qu'ils procèdent par exercice car c'est dur de se concentrer sur la faim, la satiété, la capacité de laisser et tout ce que la RA implique en même temps. Par étapes, ça passe mieux. On apprends vraiment a se connaitre et ça ne se fait pas du jour au lendemain.

Et puis ne culpalise pas pour le sport! Ça pourrait t'aider à ressentir plus la faim et à diminuer le stress mais habituellement, ça ne fait pas maigrir puisqu'on compense souvent en mangeant plus ou en dormant un peu plus. Je faisait 2 heures de vélo par jour l'été dernier pour aller au travail et je n'ai pas perdu un gramme. Je dis ça mais je culpabilise moi aussi de ne pas en faire ces temps ci, lol!

Alors au lieu de te sentir coupable, tu pourrais commencer à faire quelques petits changements tout en douceur, tranquillement. Si c'est sufisemment adapté a ce que tu es, ça ne sera pas trop difficile et tu y arrivera certainement sans torture!

Bonne chance et donne nous des nouvelles!

Anick
xx
B I U


Discussions liées