MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les enfants face à leur image

38 ans 22/29 2570
Ma collègue de boulot m'a raconté une histoire hallucinante qui est arrivée à sa fille de 11 ans.
Sa fille est un peu rondouillette. Elle est très mignone.
Elle passe son mois  
de juillet en centre aéré.
Sa fille est rentrée hier en pleurant, qu'on lui avait dit qu'elle était grosse, qu'elle devait aller se faire retirer sa cellulite, qu'ici elle est dans le club des minces et quelle n'avait pas sa place... :shock:
Dire que des gamines de 11 ans puissent parler ainsi me terrifie.
Ma collègue était bouleversée. Bon, elle a bien géré le truc, elle a réconforté sa fille et les enfants qui l'ont chamaillé ont été convoqués par la directrice du centre aéré :twisted: .
La petite est effondrée et sa mère a bataillé pour la faire manger. :evil:
Deux questions se posent dans cette histoire :
1- Parler ainsi à 11 ans ("cellulite", "club des minces...") serait plus de l'éducation des parents ou des médias (manger des légumes, blablabla...)?
2- Devons-nous craindre plus de TCA chez nos enfants de nos jours?
F
38 ans Lorraine 791
Les enfants sont cruels. Personellement j'ai bien connu ça: à 8ans mon surnom était "gros boeuf affamé" et de temps en temps "grosse vache", ça me faisait énormément souffrir et d'autant plus que je n'avais pas de soutien: ni famille (qui considérait mon surpoids comme une honte et qui a commencé à me mettre au régime à l'âge de 5 ans!), ni ami. On a arrêté de m'embêter car je faisait une tête de plus que les autres et que j'utilisait la méthode du je prend la personne par la main, je tourne et je l'envoie contre un mur. Mauvaise méthode bien: la violence ne résoud rien.
Mais les enfants sont très cruel entre eux: les choses sont ainsi,et les seuls qui puissent changer les choses sont les parents de ces enfants.
Visiblement la mère de cette petite fille la soutien moralement et c'est déjà une grande chose, une chose très importante. Si elle se sent aimée apr sa famille c'est le principal, même si ces réfléctions sont douloureuses...
36 ans 201
je suis d'accord avec freudette, les enfants sont cruels entre eux et ca ne changera pas comme ca !
moi j'ai la chance qu'avoir un caractère trés développé donc les rares qui ont voulu m'en faire voir a cause de mon poids ont perdu ! mais j'en ai entendu sur d'autres que j'ai défendu comme je le pouvais vu mon age (entre 10 et 16ans).
pour ce que j'ai vu la plus part du temps le vocabulaire des enfants vient surtout des parents ! ils parlent sans regarder si les enfants sont la ou pas et du coup les enfants eux enregistre tout dans leur petite tete ! et biensur ca ressort a l'école ou en centre aéré !

je crois en effet aussi que que l'on peut craindre de plus en plus de TCA chez les enfants ! mais la je pense que c'est plus la faute de la télé et autres médias qui ne mettent dans les pub que des filles plus mince les unes que les autres et qui ne cessent de parler de l'alimentation équilibrée, des légumes, de ne pas manger sucré, salé.......
pour simple exemple, j'ai un neveux de 10 ans qui pese 27kg et qui se trouve trop gros ! vous pouvez imaginer ca ???
R
46 ans 12
Les enfants cherchent la faille chez les autres : un enfant enveloppé sera appelé "patate", un enfant avec les oreilles décolées "dumbo", un autre avec un appareil "dents de la mer" etc etc....C'est comme ça, beaucoup y ont droit et pas seulement les ronds. Ceux qui y echappent ont souvent plus de caractère que les autres, ceux qui subissent ces moqueries s'endurcissent petit à petit.
Les plus faibles peuvent sans doute développer pus facilement des TCA que les autres, mais tout ça fait (malheureusement) partie de la dure loi des cours d'école.
50 ans Sud ouest 356
On vit dans une société basée sur l'apparence. Ces enfants ne font que reproduire ce qu'ils voient autour d'eux, ou bien dans la publicité.
Aux parents, profs et éducateurs d'essayer de leur donner d'autres valeurs. A la société de se remettre un peu en question...
38 ans 22/29 2570
myrtille81 a écrit:
Aux parents, profs et éducateurs d'essayer de leur donner d'autres valeurs. A la société de se remettre un peu en question...


Je suis à 100% d'accord avec toi à ce sujet
36 ans 201
je suis aussi tout a fait d'accord avec toi myrtille81, mais qui pense a le faire ? quel prof, ou maitre d'école prendra le temps d'expliquer la vie aux enfants ???
et pour que le société se remette en question je crois qu'il faudrait une catastrophe ! du moins pour le moment !
vous me trouvez peut etre défétiste, mais sur ce sujet je crois bien malheureusement que je le resterais lontemps !
N
37 ans 255
Cela ne m'étonne pas que des gamines fassent ce genre de réflexion.

Le midi je déjeune à une petite cantine scolaire avec des enfants de 8-9-10-11 ans.
Plusieurs gamines assez fines avaient décidé de se mettre au régime.
C'était devenu une sorte de concours à celle qui mangerait le moins.
Elle remuait la nourriture dans l'assiette c'est tout.
Elles ne mangeaient surtout pas le fromage et le dessert.
Elles buvaient beaucoup d'eau et l'une d'entre elles disaient que c'était sa mère qui lui avait expliqué qu'elle ne devait pas trop grossir et se surveiller. à 10 ans :shock: alors qu'elle est déjà fine.
Par contre, cette gamine était sans arrêt en minijupe et brassière et elle s'amusait à allumer les garçons.
J'ai compris au fil des mois que les comportements de ces gamines résultaient souvent de la mentalité des parents. Puis les copines suivent le pas. Cela devient vite un engrenage.
Globalement les enfants peuvent être très méchants entre eux.
45 ans 10768
je suis 100% d'accord avec Myrtille, seulement je crois que les parents, les profs ou éducateurs sont eux-même trop influencés par ce que pense la société de la rondeur (y'a qu'à voir les messages des campagnes contre l'obésité, qui sont relayés dans les établissements scolaires...) pour avoir d'autres valeurs... enfin... c'est rare...

moune a écrit:

1- Parler ainsi à 11 ans ("cellulite", "club des minces...") serait plus de l'éducation des parents ou des médias (manger des légumes, blablabla...)?

eh bien un peu des deux sans doute... puisque les parents sont eux-mêmes influencés par les médias... et j'ajouterais même lorsque des petites filles voient leur mère faire des régimes à longueur de temps pour perdre 500 g, leur mère qui représente l'exemple et la personne adulte sur laquelle calquer son attitude, il y a peu de chances de réchapper à la mincitude ambiante...

moune a écrit:
2- Devons-nous craindre plus de TCA chez nos enfants de nos jours?

bien sûr, je crois que c'est déjà le cas en fait... je ne serais pas étonnée que les gamines de 11 ans qui ont fait ces remarques à cette petite fille aient déjà envisagé voire effectué un régime...
48 ans 76 10598
moune a écrit:
Deux questions se posent dans cette histoire :
1- Parler ainsi à 11 ans ("cellulite", "club des minces...") serait plus de l'éducation des parents ou des médias (manger des légumes, blablabla...)?
2- Devons-nous craindre plus de TCA chez nos enfants de nos jours?


A la première question, la réponse est : les deux, mon capitaine! ;) Quand tu vois qu'à 6 ans, une copine de chloée a refusé du gateau "parce que ça fait grossir". :roll:
Il faudrait, plutôt que de bassiner tout le monde avec de pseudo-messages de bonne conduite alimentaire, expliquer une fois pour toute qu'un enfant mange à sa faim, ni plus ni moins.
J'éduque mes deux filles de cette façon : il faut manger de tout mais seulement si on a faim... et ça marche. Même face à des plats qu'elles adorent, elles ne mangeront pas sans faim.
Quand aux parents, arrêtons d'empêcher nos enfants de manger tel ou tel aliment parce que c'est de la cochonnerie, c'est bourré de sucres etc.. Ne leur transmettons pas nos angoisses vis à vis de la nourriture.

A la seconde question, je pense effectivement que les enfants risquent de plus en plus d'avoir un rapport faussé avec la nourriture et donc de développer des TCA.
38 ans 22/29 2570
chloeecamille a écrit:

Quand tu vois qu'à 6 ans, une copine de chloée a refusé du gateau "parce que ça fait grossir". :roll:



Ah ben là je reste sans voix :shock:
Jamais je n'ai entendu ça quand j'étais gamine. Maintenant au gôuter des enfants en garderie on va leur donner des Slim Fast. :evil:
40 ans Saskatoon, SK, Canada 77
Je pense qu'il faut un peu modérer : oui, c'est inquiétant de voir des enfants s'inquiéter pour leur poids si jeunes, surtout quand il n'y a vraiment pas de quoi. Ca semble être de plus en plus jeune :shock:

Par contre, pour les insultes, les gosses qui traient de "grosse"... Je pourrais parier que bien que la société et l'éducation ont évolué au fil du temps, les gosses ont du toujours s'insulter sur leur aspect physique : trop gros, trop maigre, nez crochu, etc.. ce n'est pas une nouveauté, et je ne suis pas sûre que ce soit le reflet de notre société de l'image. C'est juste ce qui est le plus facile à appréhender, donc le plus facile à critiquer.. au moins au début.

J'ai été le type même de la gamine détestée et insultée, au fond, je pense, car j'étais différente intellectuellement, et j'en ai parlé recemment avec plusieurs personnes qui étaient dans le même cas, on s'est rendu compte que c'était souvent le premier stade : on se fait insulter sur notre aspect physique, puis pour moi ça a été le fait que mes parents ne gagnaient pas assez de sous, puis que je n'étais pas catholique, puis que j'étais 'intello' :roll: bref, tout était sujet à insulte, donc je ne pense pas que ce qui les genaient était une histoire physique. C'est juste la première chose qu'ils avaient remarqué, donc la première chose sur laquelle on a été attaqués.

Je ne dis pas que la petite fille dont tu parles va necessairement se faire insulter sur d'autres sujets, je n'en sais rien, ce que je veux dire c'est qu'il ne faut pas forcément tout d suite focalisé sur ce que ces gamines ont insulté en particulier ; leur vrai probleme, c'est très probablement une autre différence, quelque chose qui les fait se sentir plus faibles et qui les poussent à descendre la petite fille. N'est elle pas en avance ou très éveillée ou quelque chose de ce genre? Ca, ca ne pardonne pas :?
28 ans 78
C'est évident que les TCA augmentent auprès des jeunes. Avec toutes les cochonneries que renvoient les médias.... dès qu'une copine te fais une remarque, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase! S'en est trop.. Je me souviens une fois, ma meilleure amie (qui est évidement plus belle, grande et mince que moi!) me montrait sa ligne de croissance.. Je me suis mise à pleurer devant sa mère et elle et je ne voulais plus rien manger devant elle.. je me sentais coupable d'avaler quelque chose.. C'est stupide biensûr.

Il ne faut pas toujours prendre au pied de la lettre ce que les jeunes autant de mon âge comme les plus jeunes ou les plus vieux pourraient dire... Mais ce que je sais, c'est qu'à force d'entendre la même chose, on finit par se demander si on l'est vraiment... Un peu comme pour moi.. Cela te reste dans la tête, et quand tu te regardes dans un mirroir, tu repenses à ça.. et ça finit par te gruger l'intérieur petit-à-petit.. Mais le pire dans tout ça à bien surveiller, c'est que ceux qui souffrent de TCA ne le montreront pas toujours qu'ils souffrent.. Il y a trois ans, quand j'ai commencé l'anorexie, je pleurais le soir dans mon lit.. mais ça, personne n'en savait rien! Ni ma mère, ni ma soeur, ni mes amis.. PERSONNE! C'est juste un jour que je me suis échappée et ça y est, l'alarme rouge est partie! Je dirais que certains jeunes auraient le don d'en détruire d'autres! Le fait de se comparer avec les autres est un facteur.. De regarder la belle brunette avec les longues fines jambes qui se promène sur la plage, et de se dire qu'on ne ressemblera peut-être jamais à ça.. ouf, c'est douloureux pour moi..sans compter qu'à l'adolescence, on essaie de plaire aux garçons. Alors la moindre critique venant de leur part est prise au pied de la lettre!

Néanmoins, je trouve quand même important que les parents surveillent un stricte minimum l'alimentation de leur jeune... Ce n'est pas la quantité, mais la qualité qui compte à mes yeux. C'est bien de mentioner les bonnes choses que nous retrouvons dans les aliments frais, et de leur faire comprendre la différence entre deux boîtes de biscuits par exemple! Laquelle serait la plus convenable... Parce qu'une fois adulte, les vilaines habitudes restent, et c'est là que la partie commence pour essayer de changer. :roll:

Mais j'aprouve l'idée de ne pas en faire une maladie pour une simple part de gâteau à 6 ans!
I
46 ans Reims 505
Je voulais juste apporter un témoignage : mon fils a 5 ans, il est tout fin, on voit ses petites côtes, bref, il n'est pas rond du tout (pas comme sa maman ni sa grande soeur !!!).

L'autre jour à table, il se met à trier les aliments dans son assiette : les steack haché d'un côté, les haricots verts du même côté et les pommes sautées de l'autre côté. Il ne touchait pas aux pommes sautées, je lui demande donc pourquoi, et il me répond que ce sont des "intrus" :shock: ...c'est ce qu'on lui a appris à l'école ! et là-dessus, il me rajoute une couche de "pour être en forme, ne mange pas trop gras, trop salé, trop sucré" !!! Alors là, j'étais sans voix !!!

On leur bourre le crâne à ces petits !

J'ai essayé de lui expliquer simplement que s'il avait envie de manger ses patates il pouvait évidemment les manger sans problème, que c'était son envie et sa faim qui décidaient...quelle misère... :roll:
29 ans Poitiers 3
Perso je vais parler de ma propre approche de cela. J'ai bientôt 16 ans, et durant mon enfance jetais obese, et je souffrais tellement que jai du en maigrir, la societe fait du bourrage de cranes sur les ados, pre ados, enfants, et a coz de ca ya des personnes qui deviennent anorexiques.
B I U