MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Chef de Service grossophobe

49 ans Strasbourg 584
tout est dans le titre :evil:
j'explique: je suis ronde depuis des années voire tres ronde depuis qq mois mais j'ai tjs assumé mes rondeurs et je  
n'ai jamais eu droit a des remarques blessantes ou d'insultes d'autrui.

Je bosse dans un service d'urologie dans un CHU. Toute l'equipe infirmières et secretaires est feminines et donc 50 % de rondes (sur 9 filles).
J'ai un chef de service (la cinquantaine, tres maigre, bronzé par les UV toute l'année, niveau relationnel zéro, tres coquet mais tres c...!) qui depuis tjs ne se gêne pas de faire des remarques tres sarcastiques sur nos rondeurs.

J'ai tjs encaissé car vu le personnage ca me touchait pas, or depuis 15 jours il se permet de faire des remarques devant les patients et autres medecins, nous humilie devant les patients et la je vois rouge :twisted: :twisted:
du style, nous allons changer de batiment bientot et notre nouveau chef de pôle est venu, du fond du couloir ils nous presentés comme les "gros cubes! inutile d'aller les voir "
cette semaine, en pleine consultation, je suis dans le couloir avec un patient qui me suit, il arrive, je me pousse dans l'encadrement d'une porte pour le laisser passer, le patient derrière moi veut faire de meme, il dit " inutile, vous n'etes pas gros vous !" :cry: j'ai ete tellement blessé que je n'ai pas réagis.
Il n'est pas franc il ne le dis jamais en face mais de tel facon qu'on l'entende tres bien.

Ce n'est pas personnel il le fait avec mes collegues rondes aussi, sauf que moi je ne le supporte plus, a la prochaine reflexion, je lui reponds, mais je vais devoir y mettre les formes helas :roll:

Comment dois je lui faire comprendre que meme s'il n'aime pas mes rondeurs et mon physique, ce qui est son droit, il est inadmissible qu'ils nous humilient de la sorte devant les autres!
j'ai pensé prendre rdv avec lui pour en parler, mais mes collegues disent que ca va me retomber dessus :roll: :?:
pas evident la fontion publique, j'y suis depuis 4 ans mais je m'y suis toujours pas faite, faut passer par tte la hierarchie pour avoir une reponse lol

que feriez vous?
37 ans entre la Loire et le ciel.. ici et ailleurs.. 476
je lui en parlerais..
en disant que si il continue je vais voir plus haut..
(voir avec les collégues pour le faire en groupe) c'est une sorte d'harcélement moral.. et donc répréhensible..
Que ferais-je ? Plainte pour harcèlement moral direct. Son comportement tombe directement sous la loi contre le harcèlement. Alors n'hésite pas. Ce genre de gars, il ne faut pas le laisser faire si non il se sentira tout puissant, te détruira et détruira ensuite tout ce qui lui passera dans les mains vu son sentiment d'impunité.
A
36 ans Nice 21965
harcelement moral et voir le syndicat ou le DRH
48 ans 1512
je plussoie les copines : contacte le délégué syndical, note scrupuleusement les remarques de ce connard prétentieux, au besoin demande à tes collègues de rédiger des attestations (voir le modèle avec le syndicat), tout cela dans l'objectif de constituer un dossier solide pour porter plainte contre harcèlement moral et propos discriminatoires....et fais-le savoir !

Même si tu ne vas pas jusqu'au bout, cela devrait calmer ce vieux beau.
B
Brest 28
Je suis moi-même rond, fonctionnaire et délégué syndical. la vache, je cumule. ;)

Comme les autres avant moi, je te conseille de prendre l'attache d'une organisation syndicale ou d'un délégué du personnel puis de rencontrer ton grossophobe, euh, ton "chef".

Lors de cette réunion, tu lui indiques que son comportement envers toi nuit à tes conditions de vie au travail, et de ce fait, impacte la bonne marche de son service.

Tu lui indique que tu considères ses agissements comme étant du harcèlement moral (repréhensible par la loi).

Tu lui demande de cesser dès aujourd'hui et que dans le cas contraire, tu solliciteras un RDV (avec l'appui d'un délégué) auprès du Directeur de ton CHU pour dénoncer ton cas de harcèlement moral.

Si tu vois qu'il arrête son comportement mais que tu en payes les consèquences lors de la prochaine évaluation-notation, fais de suite appel de cette éval-notation devant la CAP.

Bon courage à toi et n'hésite pas à te défendre pour faire respecter tes droits.
49 ans Strasbourg 584
merci de vos conseils :kiss:

Je suis pas syndiquée mais j'y pensais, je vais aller me renseinger
merci
Je suis moi aussi fonctionnaire, ronde et déléguée syndicale et je ne peux que renforcer le propos!
Syndique-toi, ça vaut vraiment le coup.
S
97 ans 4480
Juste une question :oops: Est-ce facile de faire passer pour harcèlement moral ce genre de phrases ?
Je veux dire, il se moque d'elle sur son poids.. Mais est-ce reconnu comme harcèlement moral pour autant au niveau de la loi ? :oops:
37 ans 5932
Ben quand bien même il se moquerait de son pif, de ses lèvres, de son menton ou de quoi que ce soit d'autre, ce serait quand même du harcèlement moral, non ? D'autant que c'est répétitif et fait devant les patients ce qui n'est pas très professionnel.

Je suis d'accord avec les précédents commentaires. Il ne faut surtout pas laisser ça en l'état.

Bon courage.
Petitemiss a écrit:
Juste une question :oops: Est-ce facile de faire passer pour harcèlement moral ce genre de phrases ?
Je veux dire, il se moque d'elle sur son poids.. Mais est-ce reconnu comme harcèlement moral pour autant au niveau de la loi ? :oops:


Oui... En deux termes :
1. La discrimination au sujet du physique est illégale
2. Il l'humilie publiquement ce qui est un symptome de harcèlement... Encore plus si c'est fait devant le patient.
X
81 ans 2365
Petitemiss a écrit:
Juste une question :oops: Est-ce facile de faire passer pour harcèlement moral ce genre de phrases ?
Je veux dire, il se moque d'elle sur son poids.. Mais est-ce reconnu comme harcèlement moral pour autant au niveau de la loi ? :oops:


En Belgique, à partir du moment où la personne se sent harcelée, ça en est. Le harceleur n'est pas obligé d'avoir la volonté de harceler. Qu'il se rende compte de son comportement harcelant ou pas d'ailleurs.
S
97 ans 4480
Ok merci de vos infos ;)

Parce que parfois on peut vivre des situations similaires et je n'avais aps forcément apssé à du harcèlement moral.. ;)
2douille a écrit:
Petitemiss a écrit:
Juste une question :oops: Est-ce facile de faire passer pour harcèlement moral ce genre de phrases ?
Je veux dire, il se moque d'elle sur son poids.. Mais est-ce reconnu comme harcèlement moral pour autant au niveau de la loi ? :oops:


En Belgique, à partir du moment où la personne se sent harcelée, ça en est. Le harceleur n'est pas obligé d'avoir la volonté de harceler. Qu'il se rende compte de son comportement harcelant ou pas d'ailleurs.


Oui sauf qu'il y a tout de même une analyse psychologique qui a lieu pour vérifier que la personne n'est pas parano...
S
97 ans 4480
Infernaleeee a écrit:
2douille a écrit:
Petitemiss a écrit:
Juste une question :oops: Est-ce facile de faire passer pour harcèlement moral ce genre de phrases ?
Je veux dire, il se moque d'elle sur son poids.. Mais est-ce reconnu comme harcèlement moral pour autant au niveau de la loi ? :oops:


En Belgique, à partir du moment où la personne se sent harcelée, ça en est. Le harceleur n'est pas obligé d'avoir la volonté de harceler. Qu'il se rende compte de son comportement harcelant ou pas d'ailleurs.


Oui sauf qu'il y a tout de même une analyse psychologique qui a lieu pour vérifier que la personne n'est pas parano...


Ce qui est normal d'un coté ;) Car si la plainte aboutit, la personne mise en tort aura de sérieux soucis ;)
B I U