MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Etre la maîtresse ou l'amant de...

S
31 ans 3465
smiles a écrit:
Sibell a écrit:
La fatigue de la semaine de boulot se fait ressentir...)


Un bon w.end reposant à toi alors ;)

Et comme cela a  
été dit plus haut aussi. J'ai du mal à comprendre les gens qui donnent l'image d'être mal dans leur vie et ne font rien pour la changer...
Les enfants, oui, c bien joli, mais comment ces enfants pourraient grandir sereins et heureux dans ce genre de cas de figure, plein de tension et de non-dits, ils les prennent pour des imbéciles incapables de percevoir tout ça?!... Et bien ils se trompent lourdement!

Bref, je vois surtout ça comme un manque flagrant de courage. C'est sur que c'est dur de tourner une page, d'envoyer tout valser, de se construire de nouvelles bases, de nouveaux repères... Mais est-ce que ça n'en vaut pas le coup, franchement, si ça permet d'être plus heureux... :roll:


Merci, c'est mal parti. :lol:

Pour en revenir au sujet. J'ai des questions...Comment faites-vous, pour faire confiance à un type qui trompe sa femme? Comment êtes-vous si sûres, qu'il est malheureux dans son couple? En vous basant uniquement sur ce qu'il dit? Vous ne vous demandez jamais, quelles conneries il raconte à sa femme, pour justifier le fait, qu'il a passé la nuit avec vous?

Vous ne vous êtes jamais demandées, si en fait, il ne disait pas qu'il était malheureux, pour que vous restiez?

Personnellement, j'aurai énormément de mal, à accorder un tout petit peu de crédit, à la parole d'un mec infidèle. Peut-être bien, qu'ils disent la vérité. Mais moi dans le doute, je préférerai trancher dans la négative, et tout arrêter, plutôt que de continuer à me demander s'il est vraiment sincère, ou s'il se fout royalement de ma gueule.

Un homme qui est vraiment malheureux avec une femme, il la quitte. Les enfants, c'est la bonne excuse. Je crois que tout le monde sait maintenant, que rester dans un environnement, qui ne nous convient pas, pour les gamins, c'est pas bon pour eux non plus.
S
86 ans 4920
Je ne peux répondre au post initial étant donné que je n'ai pas été la maitresse de quelqu'un de marié et que de plus pour moi la notion de fidelité est une question importante.

Mais pour répondre à sibell qui dit que la question des enfants est une fausse excuse, je voudrais quand même rappeler que dans un divorce les enfants sont confiés dans la plupart des cas à la mère et que du coup le papa ne les voit plus que un week-end sur deux et la moitié des vacances. Même dans un système de garde alternée les parents ne les voient plus comme quand tout le monde habite sous le même toit. Je pense que cela doit faire réfléchir quand même.

A part çà je suis d'accord avec le fait que quand des problèmes dans le couple deviennent insurmontables au point d'en arriver à tromper l'autre ce n'est vraiment pas idéal.

J'avais un avis assez tranché sur la question avant dans le sens il faut quitter le conjoint si on l'a trompé, mais depuis 3 ans une de mes très bonnes amies trompe son mari car ils ont une attente de la sexualité trop différente. J'en avais parlé dans le cadre du post de noémimie de sexualité monotone.

J'ai beaucoup parlé à cette amie du pourquoi elle ne quitte pas son mari puisqu'elle le trompe, mais elle m'a dit qu'elle ne se voyait pas priver ses enfants de leur père. Pour elle tant que ses enfants ne seront pas grands, elle restera avec leur père, car elle n'a rien à lui reprocher à part sa frustration sexuelle (dont il n'est pas responsable, leur type de sexualité étant trop différente à la base et elle n'ayant pas cru que cela lui pèserait avec les années). De plus le couple fonctionne en tant que parents, qu'amis et je connais très bien ses enfants et ils sont très attachés à leur père et vu que leurs parents ne se disputent pas ils n'ont pas l'air de souffrir de la situation (qu'ils ne connaissent pas). Par contre l'amant en question même s'il est très amoureux de mon amie, sait que mon amie ne quittera jamais son mari, elle le lui a clairement dit. Elle est très consciente qu'il lui amène le frisson qu'elle ne ressent pas dans son couple, mais qu'elle ne l'aime pas. Donc au moins elle ne lui raconte pas d'histoires.

Cette expérience d'une personne proche de moi, m'a permis de relativiser mon jugement un peu tranché sur la question. J'essaie de me dire qu'on ne connait pas tout. Bien sûr que j'aurais également beaucoup de peine à faire confiance à quelqu'un qui ment à son conjoint en le ou la trompant, mais le fait de connaître quelqu'un que j'apprécie qui vit une situation comme cela me fait dire que ce n'est pas toujours simple comme situation.
S
40 ans Région parisienne 606
Oui, comme le dit princessezelda, il y a cette histoire de "perdre" son enfant, le divorce entrainant forcément une garde, plus ou moins partagée, et donc moins de temps à passer avec lui...

Enfin, je l'ai vaguement compris, parce que c'est un sujet qu'il n'aborde jamais. Il ne s'étend d'ailleurs sur rien là dessus, il ne passe pas son temps à me répéter qu'il est malheureux, il ne m'a non plus jamais joué le fameux "oui, je vais quitter ma femme pour toi, attends"...
euh bon même si attendre, c justement ce que je passe mon temps à faire, au final, parce qu'il laisse qd même subtilement la porte ouverte à l'espoir, et ça, ya rien de pire.

Quant à tes questions Sibell, je me les pose aussi.
Comment j'arrive à lui faire confiance, sachant qu'il trompe sa femme, qu'il ment donc, même si a priori elle se doute, parait-il, de qq chose...
C'est paradoxal, et difficilement explicable, il y a tout un tas de choses qui font que la confiance est là...c'est bête hein...peut-être typiquement le genre de réaction pathétique d'une fille amoureuse...et cruche :roll:

Et pour les excuses servies à sa femme, concernant les nuits en tt cas, il n'a pas eu à faire bcq d'effort, en 2 ans, on a passé une seule et unique vraie longue nuit ensemble...
Et sinon, qd je lui demande ce qu'il lui raconte pour s'absenter le w.end ou le soir...pas de réponse, silence radio (encore un exemple fragrant de "j'assume pas mais je veux faire croire que si")

Aïe, encore plus pathétique qd je me vois écrire ça noir sur blanc...
On se demande vraiment comment, moi qui, à la base, aie qd même un cerveau en état de marche, je peux ...ne pas réussir à tout stopper...
833
Parce que ca s'appelle l'amour...quand ca te tombe dessus, tout le reste est oublié...
S
31 ans 3465
Je ne porte pas de jugement. J'essaie juste de comprendre Princessezelda. Je n'ai donc, pas d'avis tranché. C'est juste, qu'étant une personne entière ( peut-être trop) J'aurais du mal à vivre comme ça, le cul entre deux chaises.

Peut-être que ça vient de ma peur de l'insécurité, mais moi, un mec qui n'est pas prêt à m'offrir du concret et du "vrai", même si je l'aime, il prend la porte. Je trouve pas que c'est une vie en fait, de passer son temps à attendre, pour quelque chose qui n'arrivera si ça se trouve, jamais.

Du coup - mes mots seront peut-être un peu durs, ne soyez pas heurtées celles qui sont dans cette situation - je trouve que c'est une perte de temps effroyable. Ce n'est pas être cruche, mais c'est faire un énorme sacrifice, pour quelqu'un, qui à première vue, n'en vaut pas vraiment la peine.

Ce sont des situations, qui peuvent se prolonger dans le temps. Si finalement, il décide de rester avec sa femme, au bout de dix ans...Moi, j'aurais franchement l'impression d'avoir perdu mon temps, des années qui m'aurait peut-être servis à rencontrer quelqu'un d'autre et bâtir quelque chose, cette fois-ci.

Enfin, qu'on me comprenne bien. Si l'amant ou la maîtresse en question, trouve son compte et est heureux dans une situation pareille...Ok, je n'ai rien à dire. Mais le fait est, que "l'illégitime" n'est souvent pas tout à fait satisfait, de ce genre d'existence.

Et là je me demande, pourquoi rester, si on n'est pas heureux? Oui, une séparation, induis beaucoup de douleur, c'est un fait. Mais restons réaliste, personne n'est mort d'une rupture et on finit toujours par s'en remettre...

Donc j'avoue, que je ne comprends pas, surtout. Peut-être que je suis trop jeune, ou que si je me retrouvais à vivre une situation comme celle-ci, je saisirais mieux, ce qui retient les amants/maîtresses.
56 ans 91 25732
Quand j'avais ton âge Sibell, je pensais exactement comme toi et j'étais bien certaine de ne jamais changer de cap. Tout était si clair et si tranché à l'époque.

Et puis la vie et les années sont passées par là avec leur lot de coups durs et ce qui est bizarre, c'est que si ces coups durs m'ont endurcie à certains niveaux, ils ont en revanche assoupli nettement ma façon de penser dans certains domaines et notamment celui de la fidélité.

Et puis c'est normal. On attend pas la même chose de la vie à 20 ans, 30 ans, 40 ans, 50 ans... Plus on avance, plus on vit des choses, et plus on se rend compte que la vie n'a pas toujours suivi, qu'elle n'a pas toujours permis de se tenir à ses belles idées et même que certaines idées en fait n'étaient que de belles illusions indispensables pour construire sa vie, mais pas forcément pour la continuer. On sait ce qu'on a vécu, ce qu'on voudrait vivre, ce qu'on ne veut plus vivre.

On apprend à tolérer ce qu'on croyait ne jamais pouvoir tolérer, on fait ce qu'on aurait pas pensé faire et on se rend compte qu'en fait, le monde ne s'arrête pas de tourner, qu'on ne devient pas quelqu'un de "pas bien" parce qu'on a osé faire certaines choses et même parfois on se sent mieux.

Pour ma part je ne suis plus dans la phase "construction" de ma vie. J'ai été trompée, j'aurais cru ne jamais le supporter, mais je me rends compte qu'en fait ce n'était pas si important que ça et je m'étonne même de m'être rendue malade pour ça.

J'ai aussi été amennée à faire un choix de vie. Certains le réprouveraient. Ca les regarde. Mais ce que je sais c'est que maintenant je vais bien, mieux que je ne l'ai jamais été et je le dois aussi à ces idées que j'ai accepté de transgresser. Je ne suis pas encore au bout de mon parcours mais une chose est sûre : jamais je ne regretterai d'avoir vécu pour moi après avoir tellement pensé à l'autre au cours de ma vie, tant pis s'il fallait que ça passe par là. J'en avais besoin, il en allait de mon équilibre, peut-être même de ma vie. Les belles idées de mes 20 ans m'ont été utilses. Quelques temps... ;) Maintenant je suis moins dans l'idéal et bien plus dans la vie. Et franchement, je préfère ! :D
S
40 ans Région parisienne 606
Pas du tout heurtée pour ma part Sibell ;)

Car si j'ai bien une peur, c'est celle là, peur un jour, de faire le constat et de me dire "j'ai perdu mon temps"...

Mais qui sait, ça n'arrivera peut-être pas, personne ne peut le dire.
Et un peu comme Patty, j'apprends, au fil du temps à relativiser certaines choses, à en voir d'autres différemment... Et je crois que le plus dur pour moi c'est bien d'arriver à accepter l'idée, qu'effectivement, faire certaines choses, prendre certaines décisions en pensant à soi, ne fait pas de nous qq'un de "pas bien", comme tu le dis si bien.

Et oui, valou34, je crois aussi comme toi que c'est ça...dommage peut-être que la première fois dans ma vie où ça m'arrive, ce soit dans ce genre de cas de figure...
833
Tu en sortira plus enrichie..je t'assure...comme je l'ai dit je l'ai vécu...j'ai pris ce que l'on m'a donné...j'ai rendu des gens malheureux, voilà le seul regret.
S
40 ans Région parisienne 606
Merci valou34, j'imagine bien qu'il y a tjs des dégats collatéraux malheureusement, mais lire "Tu en sortira plus enrichie..je t'assure"...ben ça fait du bien.
O
100 ans 10517
j'arrive pas à quoter donc je copicolle :

"Pour en revenir au sujet. J'ai des questions...Comment faites-vous, pour faire confiance à un type qui trompe sa femme? Comment êtes-vous si sûres, qu'il est malheureux dans son couple? En vous basant uniquement sur ce qu'il dit? Vous ne vous demandez jamais, quelles conneries il raconte à sa femme, pour justifier le fait, qu'il a passé la nuit avec vous? "

il n'a jamais passé de nuit avec moi, on prend du temps en journée, ou en soirée pendant les gardes et astreintes. Techniquement, il ne lui ment pas :roll:

malheureux dans son couple, c un collègue et ami depuis 8 ans, tout le monde le sait, c un secret de polichinelle !

"Vous ne vous êtes jamais demandées, si en fait, il ne disait pas qu'il était malheureux, pour que vous restiez? "

Non, moi il me dit que je devrais partir pour me protéger parce qu'il ne sait pas s'il aura un jour la force de partir...

"Personnellement, j'aurai énormément de mal, à accorder un tout petit peu de crédit, à la parole d'un mec infidèle. Peut-être bien, qu'ils disent la vérité. Mais moi dans le doute, je préférerai trancher dans la négative, et tout arrêter, plutôt que de continuer à me demander s'il est vraiment sincère, ou s'il se fout royalement de ma gueule.

Un homme qui est vraiment malheureux avec une femme, il la quitte. Les enfants, c'est la bonne excuse. Je crois que tout le monde sait maintenant, que rester dans un environnement, qui ne nous convient pas, pour les gamins, c'est pas bon pour eux non plus."

ce serait donc si facile ? pourquoi y'a tellement de gens qui restent sous cachetons comme des zombies, ou d'autres qui se mettent sous un train ? Je suis partie avec trois enfants et u ncrédit de maison sur 17 ans, et je peux dire que c'est tout sauf facile.

Dans le cas de mon chéri, imagine le contexte familial : papa parti pour une autre femme, qui n'a plus jamais revu, maman qui fait du conseil conjugal dans un groupe catho ultra conservateur...

Non, pas tout le monde sait que divorcer est parfois un service à rendre aux enfants !

je suis sûre qu'il ne se fout pas de ma gueule, maintenant, je sais très ben que ses sentiments, aussi forts soient-ils, n'ont rien à voir avec le fait qu'il arrivera à la quitter un jour, qu'il dépasse ses tabous, son histoire familiale, ses pb de fric etc. Ce sont 2 choses qui doivent rester dissociées !
S
31 ans 3465
grande_ourse a écrit:
j'arrive pas à quoter donc je copicolle :

"Pour en revenir au sujet. J'ai des questions...Comment faites-vous, pour faire confiance à un type qui trompe sa femme? Comment êtes-vous si sûres, qu'il est malheureux dans son couple? En vous basant uniquement sur ce qu'il dit? Vous ne vous demandez jamais, quelles conneries il raconte à sa femme, pour justifier le fait, qu'il a passé la nuit avec vous? "

il n'a jamais passé de nuit avec moi, on prend du temps en journée, ou en soirée pendant les gardes et astreintes. Techniquement, il ne lui ment pas :roll:

malheureux dans son couple, c un collègue et ami depuis 8 ans, tout le monde le sait, c un secret de polichinelle !

"Vous ne vous êtes jamais demandées, si en fait, il ne disait pas qu'il était malheureux, pour que vous restiez? "

Non, moi il me dit que je devrais partir pour me protéger parce qu'il ne sait pas s'il aura un jour la force de partir...

"Personnellement, j'aurai énormément de mal, à accorder un tout petit peu de crédit, à la parole d'un mec infidèle. Peut-être bien, qu'ils disent la vérité. Mais moi dans le doute, je préférerai trancher dans la négative, et tout arrêter, plutôt que de continuer à me demander s'il est vraiment sincère, ou s'il se fout royalement de ma gueule.

Un homme qui est vraiment malheureux avec une femme, il la quitte. Les enfants, c'est la bonne excuse. Je crois que tout le monde sait maintenant, que rester dans un environnement, qui ne nous convient pas, pour les gamins, c'est pas bon pour eux non plus."

ce serait donc si facile ? pourquoi y'a tellement de gens qui restent sous cachetons comme des zombies, ou d'autres qui se mettent sous un train ? Je suis partie avec trois enfants et u ncrédit de maison sur 17 ans, et je peux dire que c'est tout sauf facile.

Dans le cas de mon chéri, imagine le contexte familial : papa parti pour une autre femme, qui n'a plus jamais revu, maman qui fait du conseil conjugal dans un groupe catho ultra conservateur...

Non, pas tout le monde sait que divorcer est parfois un service à rendre aux enfants !

je suis sûre qu'il ne se fout pas de ma gueule, maintenant, je sais très ben que ses sentiments, aussi forts soient-ils, n'ont rien à voir avec le fait qu'il arrivera à la quitter un jour, qu'il dépasse ses tabous, son histoire familiale, ses pb de fric etc. Ce sont 2 choses qui doivent rester dissociées !


Ecoute, si tu es si sûre de sa sincérité, et que tu te sens bien dans la situation dans la quelle tu es...Ok...

En attendant, j'ai plutôt l'impression que y a deux personnes qui morflent dans l'histoire. Toi et sa femme. Car oui, il lui ment...Il la trompe!

C'est clair que c'est nettement plus facile de se prendre une maîtresse, plutôt que de faire face, assumer et affronter ses problèmes ( de couple).

Je ne connais rien de sa situation...Mais toujours est-il, quoiqu'il arrive, si tu ne te sens pas bien dans une relation, que tu n'es pas heureux, la meilleure chose à faire, c'est s'en aller. Alors non, ce n'est pas simple, bien sûr que non. Ce n'est ni facile d'être quittée, ni de quitter. Mais au moins, tu ne prends pas les gens pour des cons, et tu restes corrects!

Si je ne porte pas de jugement, aux maîtresses/amants, l'infidélité, je ne supporte pas ( à moins qu'il y est un accord des deux côtés bien sûr). Plus que le fait d'aller voir ailleurs, c'est cette facilité à prendre l'autre pour un demeuré, qui me met hors de moi. C'est se foutre de la gueule du monde, en clair!
O
100 ans 10517
ah mais oui je suis sûre de sa sincérité.... et oui il songe à la quitter, depuis longtemps.

il en est malade de la tromper, bien sûr il la trompe, j'ai dit qu'il ne lui racontait pas de bobards pour passer les nuits chez moi.

d'ailleurs, le jour où il est sûr de rester avec elle envers et contre tout, on arrête, c déjà convenu entre nous. Même s'il sait qu'il va en crever, de cette relation... son aversion pour le divorce est plus fort que mes sentiments pour moi, plus fort que son envie de vivre, même....


hier il m'a dit je n'aurais jamais du venir te chercher , j'aurais du faire le ménage dans ma vie avant, et venir te chercher ensuite... sauf que ça s'est pas passé comme ça.

Ceci dit je pensais comme toi 20 ans en arrière (on ton âge donc +/-)
41 ans Oise ( 60 ) 264
Clairement c'est dur d'avoir un avis tranché sur la question alors que pourtant ça devrait être évident : bah oui! mentir c'est mal, faire souffrir c'est mal... Sauf que dans la vie c'est un peu plus nuancé... Je ne suis pas concernée, n'ayant pas été la maîtresse d'un homme marié et je n'ai jamais trompé mon mari mais une chose est sûre, une vie c'est long et il peut se passer beaucoup de choses...
Une chose est sûre , je ne crois pas que quitter sa famille soit toujours la bonne réponse...
41 ans Oise ( 60 ) 264
ça fait donc deux choses de sûres... Moi aussi j'suis fatiguée !!
O
100 ans 10517
bien sûr, quitter sa famille n'est pas une solution miracle...

mais quand on ne pense qu'à partir (sans avoir d'amant/maîtresse), qu'on angoisse de rentrer chaque soir, qu'on se sent étouffer de jour en jour, qu'on pense à en finir tous les matins... c'est peut être la seule solution. en tout cas, ça n'a rien d'une solution de facilité !
B I U


Discussions liées