MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Etre la maîtresse ou l'amant de...

56 ans 91 25732
Sibell a écrit:
Si je ne porte pas de jugement, aux maîtresses/amants, l'infidélité, je ne supporte pas ( à moins qu'il y est un accord des deux côtés bien  
sûr). Plus que le fait d'aller voir ailleurs, c'est cette facilité à prendre l'autre pour un demeuré, qui me met hors de moi. C'est se foutre de la gueule du monde, en clair!


Parce que celui qui est trompé est toujours une pauvre victime ?
41 ans Oise ( 60 ) 264
Bien sûr, rester à tout prix quitte à ce que tout le monde soit malheureux n'est pas non plus l'idéal... De toute façon il y a autant de réponse que d'individus... On est tous différents et ce qui s'applique aux uns ne convient pas forcément aux autres...
41 ans Oise ( 60 ) 264
Oups! Je répondais à grande_ourse... T'avais pas vue Patty désolée...
35 ans 2879
Patty a écrit:
Sibell a écrit:
Si je ne porte pas de jugement, aux maîtresses/amants, l'infidélité, je ne supporte pas ( à moins qu'il y est un accord des deux côtés bien sûr). Plus que le fait d'aller voir ailleurs, c'est cette facilité à prendre l'autre pour un demeuré, qui me met hors de moi. C'est se foutre de la gueule du monde, en clair!


Parce que celui qui est trompé est toujours une pauvre victime ?

Ben tout de même la fidélité c'est dans le coffret mariage. Quand tu es infidèle et marié c'est un coup de canif dans le contrat que tu as signé.

Ceci dit, je comprends qu'une personne veuille rester sous le même toit que son mari/sa femme sans amour, mais pour conserver le quotidien avec les enfants, leur foyer. Si lorsqu'on éclaircit les choses, qu'il y a divorce et que ça éclate je comprends qu'on fasse les choses dans le dos.
56 ans 91 25732
Pas grave ! ;)

D'autant que ta réponse colle aussi avec mon intervention : ce qui s'applique aux uns ne s'applique pas forcément aux autres et un conjoint trompé n'est pas toujours une pauvre victime, loin de là.

Ce genre de situation ça se joue à deux. Il n'y a pas forcément un horrible méchant d'un côté et une pauvre victime de l'autre. Parfois ça arrive. Mais souvent il y a des "torts" (ou des "raisons") des deux côtés et parfois le trompé ne récolte que ce qu'il a semé... ;)
56 ans 91 25732
Okapi a écrit:
Ben tout de même la fidélité c'est dans le coffret mariage. Quand tu es infidèle et marié c'est un coup de canif dans le contrat que tu as signé.


Tout à fait, c'est même dans le Code Civil, c'est la loi même si elle a bien été assouplie, l'adultère ne constituant plus forcément une faute justifiant le divorce.

C'est d'ailleurs une vieille loi qui mériterait qu'on s'y repenche, parce que mettre de la morale dans le droit, c'est quand même bizarre. Ca date simplement d'un temps où les lois étaient faites pour les hommes et par les hommes, la fidélité valait surtout pour les femmes, pour ne pas que le patrimoine génétique et financier de monsieur aille ailleurs. On a bien supprimé l'obligation d'obéissance de la femme envers son mari, on pourrait tout à fait supprimer cette clause de fidélité désuète dans la loi.

La fidélité c'est un engagement moral plus que juridique. On dit aussi quand on se marie "jusqu'à ce que la mort nous sépare" mais en général en cas de divorce, les deux conjoints sont bien vivants :lol: (et 1 mariage sur 3 finit par un divorce). Le divorce est lui aussi un coup de canif dans le contrat, et un définitif. Cette valeur morale de durabilité du couple aurait donc moins de valeur que le principe de fidélité ?

Entondons nous bien : je ne dis pas que le principe de fidélité est désuet, mais que son inscription au Code Civil est une aberration rétrograde juridiquement. :lol:

Que la loi fasse du droit et laisse la morale à chacun ou à l'Eglise. ;) :lol:

De toutes façons en cas de divorce que retient la loi ? Les principes moraux ? Pas vraiment... :?
O
100 ans 10517
Parce que celui qui est trompé est toujours une pauvre victime ?

c'est bien pratique en tout cas... le conjoint te pousse à bout, et le jour où tu t'en vas, c'est toi le méchant... si tu te suicides, tu es un(e) lâche qui a laissé son conjoint dans la m... Bref, y'a pas d'échappatoire qui satisfasse les braves gens.

dans le cas de mon chéri, tout le monde s'accorde à dire que sa femme est terrible avec lui et je pense qu'il y auraut plus de monde pour applaudir que pour pleurer s'il la quitte. Le premièrefois que je l'ai rencontré dans une fête et que j'ai entendu comment elle lui parlait, j'ai cherché partout de regard où était leur chien... mais non, c'est bien à lui qu'elle parlait comme ça !

je ne vous ferai pas la liste, et pourtant y'a de quoi grimper aux rideaux, mais si quelqu'un n'a pas joué le jeu du contrat... il me semble que ça ne parle pas que de fidélité, dans ce fameux contrat. L'infidélité, c la seule crasse qu'elle ne lui ait pas faite (ou alors, elle est trèèèès discrète).
35 ans 2879
grande_ourse a écrit:
Parce que celui qui est trompé est toujours une pauvre victime ?

c'est bien pratique en tout cas... le conjoint te pousse à bout, et le jour où tu t'en vas, c'est toi le méchant... si tu te suicides, tu es un(e) lâche qui a laissé son conjoint dans la m... Bref, y'a pas d'échappatoire qui satisfasse les braves gens.

dans le cas de mon chéri, tout le monde s'accorde à dire que sa femme est terrible avec lui et je pense qu'il y auraut plus de monde pour applaudir que pour pleurer s'il la quitte. Le premièrefois que je l'ai rencontré dans une fête et que j'ai entendu comment elle lui parlait, j'ai cherché partout de regard où était leur chien... mais non, c'est bien à lui qu'elle parlait comme ça !

je ne vous ferai pas la liste, et pourtant y'a de quoi grimper aux rideaux, mais si quelqu'un n'a pas joué le jeu du contrat... il me semble que ça ne parle pas que de fidélité, dans ce fameux contrat. L'infidélité, c la seule crasse qu'elle ne lui ait pas faite (ou alors, elle est trèèèès discrète).

Eh bien je ne comprends pas comment on peut laisser ce couple perdurer. Quel exemple pour les enfants, charmant comme ambiance. Que leur intérêt compte dans la décision de divorcer ou non je comprends, mais comment dire que c'est leur intérêt de rester dans une famille où la femme violente verbalement son mari ?
O
100 ans 10517
ben moi non plus je ne comprends pas... lui non plus d'ailleurs.

son principal et énorme défaut à lui c d'être trop gentil... quand il rue dans les brancards elle se met à pleurer et le culpabilise à coup de je t'aime...


en fait elle vit dans un autre couple qu'elle forme avec sa mère, lui, il est une pièce rapportée, géniteur banquier intendant et bâtisseur de maison.

il se rend compte à quel point ça craint pour les enfants qui commencent aussi à parler à leurs parents comme à une merde... ils font juste comme maman..
35 ans 2879
grande_ourse a écrit:
son principal et énorme défaut à lui c d'être trop gentil... quand il rue dans les brancards elle se met à pleurer et le culpabilise à coup de je t'aime...

en fait elle vit dans un autre couple qu'elle forme avec sa mère, lui, il est une pièce rapportée, géniteur banquier intendant et bâtisseur de maison.

il se rend compte à quel point ça craint pour les enfants qui commencent aussi à parler à leurs parents comme à une merde... ils font juste comme maman..

Ben faudrait quand même qu'il n'abandonne pas ses gosses dans ce merdier, qu'il leur montre qu'il y a autre chose.
Qu'on peut communiquer dans une famille, ne pas avoir de tension permanente, avoir du respect.

S'il ne le fait pas pour lui, qu'il le fasse pour ses gosses !
Trop gentil ou incapable de prendre une décision et de s'y tenir ?
O
100 ans 10517
sûrement un peu des deux ! en fait non, c je prends une décision et si c une erreur je dois l'assumer jusqu'au but, quitte à en crever.

on en a encore reparlé hier, il ne se sent pas capable pour le moment de tout exploser... il est en état de grand surmenage et a une échéance importante (fin de l'auto construction de sa maison, 5 ans de boulot, limite esclavage) en fin d'année, après il pourra commencer à se reposer, à réfléchir sereinement à la suite...

le fait d'être tombé amoureux de moi n'est pas une si bonne chose parce que ça le culpabilise beaucoup et du coup, il se sent encore plus obilgé de rester... mais ça lui a permis de voir avec clarté ce qu'il ressentait insconsciemment depuis quasiment le début de leur relation. je lui ai dit que si c'est cette culpabilité qui le retient de partir, on rompait, parce que sa liberté a pour moi bien plus de prix que le bonheur que m'apporte notre histoire. Pour l'instant, rien n'est décidé...

voilà, tout ça pour dire que l'adultère n'est pas forcément une glauque histoire de fesses, ça peut aussi être une mega histoire d'amour à la Roméo et Juliette.

Pour celles que le sujet intéresse, j'ai bien aimé un film passé récemment à la TV (comédie sentimanetale) Comme t'y es belle, le parcours du personnage joué par V. Benguigui m'a beaucoup parlé !
O
100 ans 10517
oulà je viens de me relire, promis je taperai plus avec les pieds :oops:
35 ans 1433
Quand je lis les différentes histoires, pas forcément sur ce post mais en général, j'ai toujours la même impression : pour l'adultérin il y a toujours une bonne excuse du moment : ce n'est pas le moment parceque ma femme est en dépression, parce que le petit a des difficultés à l'école, parceque j'ai des soucis au travail....Bref ce n'est pas le moment mais t'inquiètes pas d'ici quelques mois ca le sera... et ça dure des années..
O
100 ans 10517
dans mon cas il n'a jamais rien promis, et ça m'aurait fait fuir : partir pour quelqu'un n'est jamais une bonne idée.

je voulais juste dire qu'en arrêtant de faire des semaines de 80 heures (taf + chantier 7 jours sur 7 depuis 5 ans) il pourra décompresser, j'ai pas dit qu'il la quitterait après ça !


notre dernière conversation sur le sujet, il a dit "je sais bien que la quitter, c'est mon seul salut, mais j'ai pas la force"
tu veux répondre quoi à ça, hormis l'envoyer chez un psy (déjà fait)...
S
31 ans 3465
Patty a écrit:
Sibell a écrit:
Si je ne porte pas de jugement, aux maîtresses/amants, l'infidélité, je ne supporte pas ( à moins qu'il y est un accord des deux côtés bien sûr). Plus que le fait d'aller voir ailleurs, c'est cette facilité à prendre l'autre pour un demeuré, qui me met hors de moi. C'est se foutre de la gueule du monde, en clair!


Parce que celui qui est trompé est toujours une pauvre victime ?


Non pas forcément. Je suis d'accord, que tout n'est pas noir ou blanc. Et que souvent, l'infidélité et la conséquence de nombreux facteurs extérieurs ( dont le conjoint trompé). Mais le fait est, qu'en préférant tromper, au lieu de mettre les choses au clair et d'assumer son couple qui bat de l'aile, celui qui trompe devient fautif, peu importe ce qui a été dit et fait avant.

C'est une solution de facilité d'aller chercher son bonheur ailleurs, en évitant surtout d'en parler à la personne avec qui on vit. C'est lâche...C'est fuir ses problèmes et en rajouter d'autres...Et surtout, c'est se foutre de la gueule de l'autre. Parce que comme tu as dit, quand un couple ne marche pas, y a toujours deux fautifs. Mais le fait est qu'en général, y'en a un qui malgré tout, ne trompe pas.

Après, oui je suis d'accord. On est tous humain, et personne n'est à l'abri d'un écart. Mais y a une différence, entre tromper son/sa compagne, avec un coup d'un soire et entre le tromper, en créant carrément un lien affectif avec quelqu'un d'autre, qui perdure dans le temps.

Je me mets à la place de la personne qui est trompée. Même si, je suis certainement en partie fautive du fait que le couple ne marche pas, je ne cautionnerai pas un tel acte.

Alors de deux choses l'une, soit t'essaie de sauver ton couple et tu parles de ce qui ne va pas. Et si vraiment tu constates que ça ne marche pas, tu pars...Ok, quand on a des enfants, on a envie de vivre avec. Mais ça vaut pas le coup. Même si on ne dit rien et qu'on ne se dispute pas au près des gamins, ils sont loin d'être cons, les enfants ils sont comme des éponges, ils comprennent tout, sans qu'on ait besoin de le leur dire...

Et vraiment, dans le pire des cas, tu préviens ton conjoint que tu commences à refaire ta vie, à voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Comme, la partie en face, sait à quoi s'en tenir et s'il décide de rester malgré tout, ben tant pis pour sa pomme.

L'histoire c'est surtout d'être correct et de se conduire en adulte! De pas faire perdre de temps à l'autre...De ne pas jouer avec les sentiments de deux personnes.

On peut tous faire des erreurs oui, et personne ne peut se venter de dire que jamais il ne trompera. Mais y a un moment ou faut savoir prendre ses responsabilités et faire un choix, parce que le monde ne tourne pas au tour de nous et qu'on peut causer de gros dégâts...
B I U


Discussions liées