MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Plus de libido... remise en question

39 ans 2505
Bonjour à toutes !

Je profite d'être toute seule à la maison pour essayer de faire une introspection sur ce qui me turlupine depuis quelques mois.
Je vous préviens, ça m'a l'air  
complexe mais j'avoue que là toute seule de mon côté j'arrive pas à y voir clair.

Mon problème concerne ma libido.
Je suis avec mon homme depuis presque 3 ans.

Depuis le début, j'ai une libido plutôt en dent de scie, je mettais ça sur le compte du boulot qui allait pas, la fatigue, les problèmes divers (argent ect...)
Mais on habite ensemble (ENFIN!) et surtout j'ai un boulot fixe, plus de problèmes divers et variés et ça s'arrange pas pour autant.
C'est même limite pire qu'avant.

A une époque j'ai mis mon manque de désir sur le fait que nos rapport duraient chaque fois très peu de temps ce qui me frustrait et commençait à m'en dégouter au point de ne plus vouloir du tout.
J'avais posté à ce sujet ici même.

Depuis, on a arrangé ça, ça se passe mieux sous la couette mais à chaque fois, je suis limite obligée de me forcer pourtant j'aime mon homme et il est tout à fait à mon gout.

J'ai cru remarqué que lorsque je prend ma pillule (Trinordiol) pendant ma semaine d'arrêt mon envie revient en flèche (psychologique ou hormonal je l'ignore) mais comme j'ai mes règles je lui saute pas dessus donc j'ai fini par m'y faire.

Mais je me pose quelques questions, et si c'était ma pillule qui me convenait plus ? ça arrive ?
Je la prend depuis 4 ans (avril 2003)
Je me rappelle qu'effectivement j'avais remarqué un changement de ma libido mais à l'époque j'étais avec mon ex et j'avais trouvé l'explication dans le fait que je l'aimais moins pour finir par ne plus l'aimer du tout, donc il était hors de question qu'il me touche...

Puis suite à la rupture j'ai arrêté la pillule (de mémoire quelques mois), j'ai enchainé quelques histoires uniquement sexuelles (donc avec préservatif), je me suis pas interrogée sur le fait que ça pouvait avoir un lien de cause à effet...

Puis j'ai trouvé mon chéri, j'ai repris ma pillule au tout début avant même de commencer les rapports sexuels avec lui, donc je peux pas vraiment comparer.

Je ne sais pas si y'a pas aussi un ras le bol de ma part de la prendre qui se manifeste par la grève de la couette ? Ou qui participe à ma baisse de libido ?
Une envie de bébé ? Je me suis interrogée, on en a parlé, c'est pas au programme tout de suite et ça me va très bien, ça m'a fait du bien d'aborder la question maintenant tout est clair.
On mettra le projet bébé en route d'ici 2008-2009 si tout se passe bien côté professionnel.
Donc j'ai ma réponse et on est d'accord là dessus.

J'ai jamais eu une libido qui colle au plafond non plus, mais en général j'en suis pas au point de ne pas avoir de rapport 3 mois d'affilée en me disant "ah tiens oui c'est vrai comment on fait déja ?"

Je sais que c'est pas mon "rythme" normal, je me sens pas en accord avec moi même et ça me dérange et j'ignore ce qui cloche.

Je sais que mon compagnon en souffre beaucoup, il s'y fait, il a déja tenté de connaitre la raison mais j'ai pas la raison précise, la vérité c'est que je n'en sais rien.

Je sais qu'il n'est pas en cause, j'ai pas envie donc c'est pas une question de personne, juste d'envie.

Côté image de moi, j'ai des jours avec et des jours sans comme tout le monde.
J'avoue que je reprendrai bien le sport, juste pour la forme et par ce que j'ai envie mais que j'arrive pas à me motiver.

J'avoue que c'est pas mal embrouillé là dedans...

Pensez vous que je devrai consulter quelqu'un pour y voir plus clair ?
Avec mon compagnon ?

Peut être allée consulter mon gynéco pour voir à changer mon mode de contraception si jamais... ?

Autre chose ?
59 ans Québec, Canada 1664
Bon je ne sais pas pour les autres mais lorsque je prenais la pillule je n'avais pas beaucoup de libido.

Depuis que j'ai cessé de la prendre alors là j'ai la libido dans le plafond.

Cause à effet ? Je ne pourrais le jurer puisque entre les deux j'ai aussi changé de partenaire.

Mais pour en avoir discuté avec des copines elles aussi m'ont dit la même chose.

Curieusement nous étions toutes dans notre "pic" les jours de menstrues ... donc les jours sans pillule ...

C'est pour ça que je me dis que peut-être la pillule à des effets négatifs sur la libido.
60 ans Au bord de la mer 15536
Tout pareil pour moi, ma libido est au top depuis que j'ai arrêté la pilule !
Avant c'était plus ou moins, très fluctuant... ;)
Mais bon... çà ne prouve rien non plus, sauf qu'il faut peut-être que tu consultes ton gynéco :D
34 ans 4879
Je crois que la trinordiol n'est pas top pour le désir, pour tout t'avouer je me suis juste reconnue au détail près dans ce que tu viens d'écrire :lol: .

Alors à mon avis on a résolu le problême, le souci c'est la pilule trinordiol, je la prends aussi et depuis je suis limite no-sex :lol: , alors qu'avant c'était plutot...enfin tu vois quoi... :lol:

Bref à mon avis creuse du coté pilule...j'avais déja de gros doutes mais la je cois que c'est confirmé ;)
A
36 ans Nice 21965
je rejoins le club des frustrées de la pillule et pas deprimées de l'etre :lol:

j'ai pris trinordiol pendant des années et j'ai changé pour minidril bah c'est poreil sauf en periode d'arret

suis en train de reflechir pour mettre un anneau contraceptif comme ca pas d'oubli et c'est le meme systeme que la pillule (on le met pendant trois semaines, on l'enleve une fois et on remet la semaine d'apres)
B
55 ans Suisse 185
En fait il est parfaitement possible d'avoir une vie de couple épanouie sans que la femme de prenne la pilule.

Le cycle féminin laisse des fenêtres où il est possible d'avoir des rapports sans préservatifs.

Et puis, les préservatifs c'est pas la mort non plus. Le fait d'alterner avec et sans, cela permet d'apprécier quand on peut faire 'sans'.

Et puis, même si ton mec et récalcitrant, entre des rapports avec ou pas de rapports du tout, le choix est vite fait.

Et puis en cas d'accident, la pilule du lendemain existe.
39 ans 2505
Citation:
Le cycle féminin laisse des fenêtres où il est possible d'avoir des rapports sans préservatifs.


Blaxs, ce que tu décris, je l'ai fait sauf que je me suis plantée sur mon "cycle" (parce que le corps de la femme est loin d'être aussi parfait que ça) et que le risque 0 n'existe pas...

Et je peux te dire que c'est loin d'être aussi simple que tu le décris, je l'ai fait et j'ai avorté...

Alors non, plus de rapports sans moyen de contraception.

Pour finir, ton discours j'y ai cru, je me suis dis "c'est bon je connais mon corps, je gère" et bha non ça marche pas et on m'y reprendra pas.
Il faut que les jeunes filles en soient conscientes, je le suis maintenant mais j'en ai payé le prix fort.

Je trouve ce que tu dis et le conseil que tu me donnes assez grave.

Conclusion : Les conseilleurs ne sont pas les payeurs...
39 ans 2505
Désolée, j'ai pas répondu aux autres posts... (Oups, un peu trop concentrée sur ma réponse à Blaxs)

Merci pour vos réponses, ça me conforte un peu sur ce que je pressents depuis plusieurs mois.

Mais l'anneau c'est le même système ? si le dosage n'est pas adapté tu te retrouves avec le même soucis de libido ?

Parce que j'avoue que si je peux choisir, je préferai le stérilet, mais certains gynéco ne le prescrivent pas à des femmes n'ayant jamais eu d'enfants. Bien qu'il n'y ai pas de contre indications à cela...

L'implant, c'est non puisque je veux avoir un enfant dans les 2 ans qui viennent.

Et je me vois pas faire des tests de plusieurs pillules pour voir laquelle est la plus adaptée (franchement ça me fatigue d'avance, vu les effets secondaires possibles...)

J'espère juste que j'aurai pas de soucis avec mon gynéco si je lui demande à me faire poser un sterilet ...
40 ans Laval, Québec, Canada 67
Salut Miss_flamme!

J'ai lu tes interrogations et je pense que le gényco est le mieux placé pour te conseiller. Je sais que les différentes pillules sont dosées de façons différentes, alors peut-être justement qu'une autre pillule serait l'idéal pour toi. Pour ce qui est du fait que tu crains les essais, parle-en au gényco. Peut-être il y a certaines pillules qui sont recommandées pour les femmes ayant une baisse de libido avec des anovulants. Tu n'auras peut-être pas besoin d'en essayer plusieurs sortes.

Par contre, je ne sais pas si c'est toujours le cas, étant donné qu'il y a toujours des avancées technologiques dans le domaine pharmaceutique, mais je crois que la pillule en général cause une baisse de libido. Je m'étais renseignée il y a un moment sur le sujet, car moi aussi, j'ai remarqué une baisse. Par contre, je ne prend pas la même sorte que toi. Je prends Triquilar, je ne sais pas si c'est disponible en Europe.

Moi aussi j'ai d'incroyables hausses de désir pendant mes menstruations. Mais je crois que ce phénomène ne s'explique pas seulement par l'arrêt de pillules pendant une semaine. J'ai lu dans un livre qui traite du Tantra que la femme a deux pics libidineux dans son cycle. Il s'agit de la deuxième journée des mentruations (bien sûr on est pas parfaites) et sept jour avant les menstruations. Je n'ai aucune idée du pourquoi scientifique, mais il semblerait que dans la tradition tantrique, ces deux journées du mois sont considéreés comme idéales pour des débats amoureux.

Je prévois arrêter ma pillule en septembre pour que mon copain (qui en septembre sera en fait mon mari!) et moi commencions les essais bébé, alors là j'en aurai le coeur net. Mais pour le moment, on essaie d'être créatifs et de stimuler mon désir de différentes façons. Depuis 13 ans que je prends la même pillule, cela fait seulement 2 ans que je ressents ces effets. Mais pour le temps qu'il me reste, je préfère vivre avec!
A
36 ans Nice 21965
je ne repondrais meme pas a blaxs car ce n'est pas une femme donc il ne peux comprendre les avantages de la pillule et ni a ses conseils...

pour l'anneau, c'est justement les questions que je me pose pour la libido et je vais me renseignée, faut peut etre comparer la composition chimique, je sais pas trop
47 ans aix en provence 204
Provence a écrit:
Tout pareil pour moi, ma libido est au top depuis que j'ai arrêté la pilule !


Je tombe souvent sur ce genre de commentaire, ça me rappelle ma meilleure amie qui a choisi d'arreter la pilule et d'utilser les capotes en couple car la pilule lui otait toute libido.
Pour ma part, c'est l'inverse !
J'ai pu faire cette constatation récement, ayant du arreter la pilule le temps de faire un bilan hormonal. Sans pilule, j'ai une libido super ralentie, alors qu'avec, c'est un peu comme les scouts ( toujours prêt !)
Bref, je préfère 1 000 fois avec !! (surtout avec une microdosée qui suprime complètement les règles, c'est idéal )
34 ans 4879
Euh, Anahe...c'est quoi ta pilule??!!! :lol:
Je la veuuuuuuux!
(vi bon je sais ça marche pas pareil chez tout le monde mais bon, ce serait le top quand même... :D )
47 ans aix en provence 204
Je prenais Cérazette, jusqu'ici.
En fait, j'apprécie d'etre libérée des contraintes physiologiques de la féminité, ça me rend plus disponible pour la bagatelle.
Avec la pilule, je ne suis plus dépendante des fluctuations hormonales, plus de mauvaise humeur inexpliquée, plus de mal au bide, plus de métamorphose en loup-garou hystérique ( merci le syndrome prémenstruel!), plus de fatigue exacerbée les 1ers jours des règles.... bref, la tranquilité ! Ajoutant à cela qu'il n'y a ni la contrainte de la capote, ni le danger de tomber enceinte ... c'est top!
50 ans Belgique 3287
anahe a écrit:
Je prenais Cérazette, jusqu'ici.
En fait, j'apprécie d'etre libérée des contraintes physiologiques de la féminité, ça me rend plus disponible pour la bagatelle.
Avec la pilule, je ne suis plus dépendante des fluctuations hormonales, plus de mauvaise humeur inexpliquée, plus de mal au bide, plus de nichons intouchables 3 semaines sur 4, plus de métamorphose en loup-garou hystérique ( merci le syndrome prémenstruel!), plus de fatigue exacerbée les 1ers jours des règles.... bref, la tranquilité ! Ajoutant à cela qu'il n'y a ni la contrainte de la capote, ni le danger de tomber enceinte ... c'est top!


+1 I love Cerazette !

Attention, ça n'arrête pas les règles chez tout le monde. Parlez-en à votre gynéco.

Conseil n°2 : en cas de changement de partenaire n'oubliez pas le préservatif pour éviter les MST aussi hein.
40 ans 811
Je me reconnais totalement dans ton témoignage Miss-Flamme, je suis avec mon copain depuis 1an et demi mais depuis qu'on vit ensemble ma libido est quasi inexistante et pourtant je l'aime et tout... En fait, j'ai l'impression que dans notre cas c'est trop routinier, je sais comment ça commence, ce qu'il va se passer et je connais même la fin... Comme toi, je me demande si ce n'est pas la pilule car avant, j'étais plutôt très demandeuse, ou peut-être est-ce parce qu'il n'y a plus de notion de manque...
Bref, je me pose plein de question, j'ai peur que mon copain pense que je ne l'aime plus... Aujourd'hui c'est son anniv et je sais que ce soir je vais devoir lui faire plaisir, c'est presque une obligation pour moi, alors que ça devrait être juste du bonheur! Pfff...
B I U


Discussions liées