MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Questionnements sur la RA et sur la manière de s'y tenir

41 ans 75012 283
Bonjour à toutes (bon, ok tous aussi, si il y a quelques spécimens mâles dans les parages)

J'ai quelques soucis quant à mon poids. Je balance entre "je me sens belle"  
(merci Torrid) et "je suis énorme, immonde, etc" [placez l'adjectif péjoratif de votre choix]

Je pèse 102 Kg pour 1m65 (si je me tiens droite). J'ai une forte musculature sous un bon tas de graisse. J'ai été il y a 10 ans une sportive acharnée, et j'ai encore quelques restes sous la graisse qui s'est accumulée avec les ans. Seulement voilà, mon poid me gène autant pour le regard des autres, les soucis pour se fringuer, la peur d'être seule (même si je n'ai jamais réellement eu de problème pour rencontrer quelqu'un) que pour de vrais soucis de santé. J'ai des chevilles fragiles (hyperlaxité déjà opérée sur la gauche, mais opération ratée), enfin, que des réjouissances, un dos en compote (mal tous les jours, le dos raide et douloureux tous les matins), des problèmes pour respirer, les ronflements qui ont commencé, enfin, de quoi sourire tous les jours quoi.

J'ai testé WW, me disant qu'un vrai régime n'était pas pour moi. Seulement voilà, j'ai un problème de "concentration". Je n'arrive pas à tenir mes engagements, j'ai du mal à rester "focusée" sur une épreuve, si des difficultés se présentent, j'abandonne. Je sais que c'est idiot, mais c'est ainsi. Je n'ai pas la volonté pour continuer. Toujours des idées de départ, mais tellement pas de courage pour continuer. Cela va bien entendu de pair avec la dépression que l'on m'a diagnostiqué il y a maintenant 1 an mais qui date d'il y a 10 ans (un lien avec l'arrêt du sport ?).

Quoi qu'il en soit, WW c'était pas pour moi, j'ai perdu, certes, de l'argent, aussi, mais j'ai repris 10 kilos, et cela, je le sens tous les jours maintenant. J'ai lu les posts sur la RA et cela m'intéresse. Sauf que, bien sur, j'ai du mal avec le fait de rester droite, et de ne pas flancher.

Je mange peu le matin, mais dès que je suis au bureau, je grignote. Je mange trop le midi (sensation de ventre lourd, petite sieste post repas qui s'amorce, ventre qui fait mal tellement il est tendu), je grignote encore dans l'après midi, et le soir, je mange encore beaucoup. En gros, je mange beaucoup, tout le temps. Parfois (souvent ?) des crises où je mange sans avoir faim (d'ailleurs presque tout le temps) et un peu n'importe quoi (passant du fromage au chocolat, aux bonbons pour me faire des pâtes).

J'ai essayé de commencer un carnet RA en reprenant un peu les conseils d'un peu partout sur le forum. J'ai tenu ..... 1 journée. Ensuite, j'ai eu une crise, alors j'ai culpabilisé et je n'ai plus rien noté dedans. Je suis plus motivée le matin que le soir, d'ailleurs.

Voilà. Auriez vous des conseils à me donner ou éventuellement, si quelqu'un a les mêmes problèmes de concentration que moi (c'est ma psy qui appelle mes soucis de motivation et autres de la concentration) pourrait me montrer une petite lumière au fond de mon tunnel de question ?

Merci beaucoup d'avoir lu jusque là !
S
49 ans suisse 993
Bonjour. Je trouve que tu as déjà fais de grands pas. Arrêter les régimes. Et être suivie par une psy. A partir de là la RA est un chemin, un processus qui s'installe dans le temps avec des rechutes, des reprises, des retours en arrière. Mais le résultat en vaut la peine. Peux tu parler de cette démarche avec ta psy? Qu'est ce qu'elle en pense?
41 ans 75012 283
Quand je lui ai demandé ce que je pouvais faire pour mes "problèmes de concentration" (je ne sais comment on peut appeler ca, mais le fait est que j'ai du mal à me concentrer, surtout au travail, que même lorsque je regarde un film, je fais quelque chose à côté, quand je lis, je passe des pages pour revenir et ainsi de suite), elle m'a dit texto qu'elle n'était pas une coach. Du coup, je ne sais pas quoi lui dire la dessus.

De même, je lui ai parlé des TCC (technique comportementaliste et cognitive) et elle m'a dit qu'elle ne les dénigrait pas, mais qu'elle ne les appliquait pas.

Résultat, c'est une psy pour ma dépression, mais je doute qu'elle m'aide dans ce sens là.
821
Bonjour Daytona. C'est complètement allucinant, je crois être ton clône !
Je suis exactement comme toi autant du point de vue du poids, de la taille, de la concentration (au travail et chez moi à cause de cette déprime de m.....) à deux détails près je n'ai jamais été sportive et je n'ai pas commencé de RA
Désolée de ne pouvoir t'aider, car pour moi aussI c'est une impasse et si bien sûr on pourrait avoir de bons conseils ici, nous les voulons bien sûr !
J'ai parlé aussi pour toi mais Vive les Rondes est un lieu d'entraide !!
Bises
V
58 ans seine et marne 137
moi je pense que tu es capable de te tenir à kelke chose puisque tu dis toi même que tu as été une sportive acharnée.
le sport c'est difficile et bien pour la RA c'est idem mais tu vas y parvenir.
autre chose essaie si tu le peux de ne pas apporter au travail de quoi grignoter.
et dit toi que dans la ra il n'y a aucun aliment interdit alors ne culpabilise pas donne toi le temps.
S
49 ans suisse 993
Ta psy actuelle t'aide t-elle pour la dépression? changer de psy et en trouver un ou une qui puisse aussi aborder tes problèmes de poids peut être une option. Ou alors attendre que la dépression soit vraiment derrière toi puis te lancer dans l'aventure de la RA. Comment se positionne-t-elle par rapport à tes demandes?
41 ans 75012 283
C'est la 3ième que je vois depuis le début de mon processus. Elle est mieux que les autres, puisqu'elle réagit, déjà, à ce que je dis. Les autres, et je déteste ca, c'était "oui, je vois, bonne question" sans jamais de réaction.

Je ne lui en ai pas parlé encore, il faudrait que je lui en parle la prochaine fois.

Le problème d'attendre que la dépression soit derrière, c'est que cela va prendre des années, et que ce ne sera pas non plus garantie de guérison. Mes problèmes physiques, je les vis au quotidien. Les douleurs, les angoisses de se faire mal (je me cogne partout, partout, partout, je me griffe, etc, parce que je n'arrive pas à voir l'espace que je prends o_O)

De même, quand je faisais du sport, j'allai bien mentalement, je n'avais pas le souci de ne pas réussir à me concentrer, à continuer etc. j'avais la rage de vaincre. Elle s'est émoussée avec les ans.
S
49 ans suisse 993
La dépression dans certains cas est aussi une indication pour la TCC. En tous cas à Genève où je vis elle est utilisée dans ce sens. dans la dépression il y a une modification des pensées, des schémas de réflexion. et le travail avec les méthodes TCC peut permettre des changements sans attendre des années. Aller mieux à moyen terme avec les TCC n'exclut pas par la suite un travail plus analytique et poussé si on en ressent le besoin.

je t'envoie mon e-mail perso en Mp si tu veux plus de détails.
41 ans 75012 283
Bon, bah, j'en suis encore au point de départ, mais j'ai dans la poche un mot : TCC.

Je vais essayer d'en parler à mon généraliste, je ne suis pas sure qu'il l'accueille bien. Mais je pense finir ma thérapie (qui sert pas à grand chose) et emoployer l'argent pour un TCCiste. Nous verrons bien...
41 ans 75012 283
Bon, effectivement, ils sont chers, non remboursés souvent, et je ne suis pas sure d'avoir envie de voir quelqu'un, finalement.

J'ai commencé petit à petit à me déstresser (le soir, lecture, ou musique qui fait plaisir, sourire, repas préparé etc) on verra bien ce que cela donne. En fait, je sors de ma période basse de dépression, alors, tout peut recommencer !
M
46 ans GIRONDE 1
Bonjour à toutes,
maman de 3 filles, 9 ans, 6 ans 1/2, et 4 ans.Divorcé depuis 2 ans lorsque j'ai connu mon ex je pesais 85 kg .J'ai arrêté de fumer pour la première grossesse 20 kg de pris car dépression par la suite .Re grossesse 12 kilos gardé 5 kg .3ème grossesse 10 kg gardé 5kg.Total 116 kg environ.Mon mari ne me touchait plus moi je me détestais .J'ai même reprit le boulot ce qui a emplifié notre divorce.Au final après 1 an 1/2 de séparation je ne pouvais plus me voir fatigue trouble du sommeil en dépression horrible envers mes 3 bouts.J'ai decidé en janvier STOP.J'ai uniquement supprimé les desserts super sucré (crème desserts, petits suisses.......) le sucre remplacé par l'édulcorant et au début pour les grignotages petits beurres sans rien c'est sur il y en a qui vont dire c'est du sucre oui mais à coté de ce que je grignotais rien à voir.Les petits gateaux n'ont été que de courte durer .1 mois après plus de grignotage ou presque.J'arrive à avoir des pulsions lorsque ça ne va pas avec 3 enfants seule à gérer.Aujourdhui je suis à 9 kilos perdu que je ne reprend pas (pourvu que ça dure ).Je mange normalement mis à part les ingrédients cité plus haut.Je vais aux invitations et j'invite mais je mange équilibré, je ne me ressert pas.Et si je ne peux pas éviter certains plats trop lourd et bien repas léger jusqu'à que je me sente mieux dans mon corps .Je suis passé de la taille 54/56 au 52 et j'en suis fière je continue pour l'instant à me stabiliser même si mon objectif était de descendre en dessous de 100 kg je ne désespère pas.Confiance à toutes il faut avoir le déclic moi je veux refaire ma vie à 33 ans.
37 ans 12494
mazeau a écrit:
Bonjour à toutes,
maman de 3 filles, 9 ans, 6 ans 1/2, et 4 ans.Divorcé depuis 2 ans lorsque j'ai connu mon ex je pesais 85 kg .J'ai arrêté de fumer pour la première grossesse 20 kg de pris car dépression par la suite .Re grossesse 12 kilos gardé 5 kg .3ème grossesse 10 kg gardé 5kg.Total 116 kg environ.Mon mari ne me touchait plus moi je me détestais .J'ai même reprit le boulot ce qui a emplifié notre divorce.Au final après 1 an 1/2 de séparation je ne pouvais plus me voir fatigue trouble du sommeil en dépression horrible envers mes 3 bouts.J'ai decidé en janvier STOP.J'ai uniquement supprimé les desserts super sucré (crème desserts, petits suisses.......) le sucre remplacé par l'édulcorant et au début pour les grignotages petits beurres sans rien c'est sur il y en a qui vont dire c'est du sucre oui mais à coté de ce que je grignotais rien à voir.Les petits gateaux n'ont été que de courte durer .1 mois après plus de grignotage ou presque.J'arrive à avoir des pulsions lorsque ça ne va pas avec 3 enfants seule à gérer.Aujourdhui je suis à 9 kilos perdu que je ne reprend pas (pourvu que ça dure ).Je mange normalement mis à part les ingrédients cité plus haut.Je vais aux invitations et j'invite mais je mange équilibré, je ne me ressert pas.Et si je ne peux pas éviter certains plats trop lourd et bien repas léger jusqu'à que je me sente mieux dans mon corps .Je suis passé de la taille 54/56 au 52 et j'en suis fière je continue pour l'instant à me stabiliser même si mon objectif était de descendre en dessous de 100 kg je ne désespère pas.Confiance à toutes il faut avoir le déclic moi je veux refaire ma vie à 33 ans.


bonjour mazeau ... ce que tu fais es un régime et n'a rien a voir avec la demarche de Daytona et la Rééducation alimentaire telle qu'elle est définie par le Gros ;)
je ne peux que te conseiller d'aller lire ceux-ci

Daytona a écrit:
Bon, effectivement, ils sont chers, non remboursés souvent, et je ne suis pas sure d'avoir envie de voir quelqu'un, finalement.

J'ai commencé petit à petit à me déstresser (le soir, lecture, ou musique qui fait plaisir, sourire, repas préparé etc) on verra bien ce que cela donne. En fait, je sors de ma période basse de dépression, alors, tout peut recommencer !


Effectivement cela ne sert a rien d'aller voir un tcc si tu n'es pas convaincu de son efficacité et de ton avis !
Tu pourrais prendre cela pour une obligation qui pourrait elle même engendré des frustrations...
Par contre déconpresser est important et tu t'y prends bien !
Tu peux également faire un peu de sport , de loisir créatif si tu aime cela, prendre un bon bain telephonez a des copine , te balader ..
La liste est longue !
41 ans 75012 283
Je décompresse et j'allai écrire décomplexe, pour te dire, à mort.

WE ballade, le pied, puis passée prendre dans un magasin de soins (coonu, hein mais chut) des produits de ma marque préférée qui ne coutait que 8.5€ pour un programme simple pour deux ou trois utilisations je pense, mais qu'est ce qu'on s'en fout, mon calme, ma sérénité n'a pas de prix. J'ai même affronté la "colère, culpabilité, tristesse puis larmes" de mon compagnon aussi en dépression et d'ailleurs, une révélation aussi hyperphage le pauvre chou sans un grincement de dent.

Et idem, aujourd'hui, sculpture sur glace de mon congélo (frigo qui ferme mal, je n'aime pas mon agence immobilière, ils me le rendent) et calinage de choupinoux (chats)

Mazeau (un lapsus ce pseudo?) j'ai rien capté à ton truc....

Carlotta/Sam, ouais décompresser, ca fait du bien, j'ai même dit plusieurs fois non quand on me proposait des trucs à bouffer : pas envie :)

Le sport est un peu contrindiqué tant que je n'aurai pas de solution avec mes problèmes physiques (chevilles, dos, épaules, genoux, souffle court) les loisirs créatifs, faudrait que je vous montre mon point de croix :p, le bain, j'ai un sabot pour douche.... je préfère les produits de beauté parfois. Les copines, je n'en ai pas trop, j'ai des copains, et ce sont des rustres :p mais ils sont cools et on se ballade...

Merci à toi :D
B I U